lundi 27 avril 2015

En délicieuse (Pâtisseries &) Compagnie

Bonjour bonjour!


On va démarrer cette nouvelle semaine (plus courte que les autres puisque vendredi est férié, youpi!) sur une touche gourmande puisque je vais vous faire mon petit débrief de ce dernier numéro de Pâtisseries. Je ne vais pas encore une fois m'étendre sur mon amour pour nouveau magazine de cuisine, sur sa mise en page et ses photos à tomber et ses articles très intéressants puisque je l'ai déjà fait à de nombreuses reprises. Mais ce numéro est encore une fois super chouette et me confirme que j'ai bien fait de m'abonner! Surtout que j'ai reçu un joli livre de recettes de muffins, en plus ;) 

Focus tout d'abord sur la levure! Ou plutôt les levures: parce que oui, il en existe plusieurs. La vraie levure, utilisée depuis l'Antiquité était déjà connue par les Egyptiens, les Romains et les Gaulois et est un organisme vivant qui fait donc lever la pâte. Si les Gaulois utilisaient la levure de bière, la levure chimique de nos jours est fabriquée "à partir de mélasse de betteraves", d'éléments acides, alcalins et neutralisants. La levure peut également être fraiche, liquide ou bien, comme le plus souvent dans nos cuisines, sèche (levure naturelle, de boulanger) ou bien pulvérisée (chimique). Pour rappel, l'action de la levure est due à son gaz carbonique, qu'elle dégage avant et pendant la cuisson (c'est la raison pour laquelle certaines recettes demandent un temps de pause pour la pâte). Je ne savais pas qu'il y avait tant de choses à dire sur la levure ;)
Pâtisseries nous apprend également plein de petites choses sur le Fruit de la Passion: née en Amazonie et importé en Europe par les Espagnols, il est très peu calorique et blindé d'anti-oxydants, de fibres, de carotène, de vitamine C. Il a tout bon! Par contre, il n'est pas recommandé de le faire cuire et sa pulpe et son jus ne se consomment que crus. Pour bien le choisir, choisissez-le ridé, odorant et lourd! Et ce qui est super avec ce fruit, c'est qu'on le retrouve toute l'année dans les magasins: le Brésil, la Colombie, le Pérou et l'Indonésie et l'Equateur en sont les principaux producteurs. Et si ça vous dit, Pâtisseries vous donne deux recettes à réaliser pour "sublimer" le Fruit de la Passion : l'éclair à la coco et fruits exotiques ou bien une petite panna cotta mangue passion :)

dimanche 26 avril 2015

Springy Biba

Hello girls!


Votre dimanche se passe bien? Ici, rien de spécial, un dimanche assez tranquille, comme un autre...Surtout que la météo n'est pas hyper clémente! L'occasion parfaite de bloguer,  pour vous parler de mes coups de coeur dans le Biba du mois ;) 


Et c'est parti pour les célébrités!
Commençons avec Mélissa Theuriau, qui, comme dans d'autres magazines, nous parle de son rôle dans le film Pourquoi j'ai pas mangé mon père et de sa relation avec son mari Jamel Debbouze: on nous rappelle par exemple qu'elle a été choisie un peu "par hasard", comme une illumination de Jamel lors d'une répétition du texte dans leur salon et que l'un de ses professeurs de l'école de journalisme avait poussé la jeune Mélissa à faire du théâtre. Mais ici, Biba met l'accent sur sa positivité et son altruisme, traits hérités de ses parents. Elle est présentée comme une personne très simple, qui aime mettre à l'aise son interlocuteur, et surtout très bosseuse! Fait étrange, ou pas d'ailleurs, elle ne garde pas du tout en mémoire son refus de présenter le JT de TF1 en 2006, même si cela lui a fermé les portes de la chaîne: elle préfère de souvenir du positif! Elle avait besoin de faire autre chose, d'aller plus loin et c'est ce qu'elle a réussi à faire avec Zone Interdite et plus encore aujourd'hui avec sa boîte de production 416 Prod. Pour elle, le métier de journaliste, c'est pour "offrir un autre point de vue du monde". Elle prend d'ailleurs régulièrement des nouvelles des personnes suivies lors de ses reportages et croit que la gentillesse est une valeur primordiale, qui ne doit pas être associée à de la naïveté ou de la débilité! Une jolie interview, pleine de bon sens et de bons sentiments, qui moi, m'inspire :)


samedi 25 avril 2015

I ❤️ Mademoiselle R



Bonjour bonjour!


Pas de sélection Pinterest pour moi cette semaine: non seulement je n'avais pas d'idées de thème, mais en plus, j'avais envie de vous parler d'autre chose :) 

Celles qui me suivent sur Instagram et Twitter le savent: comme l'année dernière, j'ai été invitée par La Redoute à découvrir leur nouvelle collection Printemps Eté. Mais nouveauté cette fois-ci : la marque s'est installée dans un contener/show-room griffé à son effigie et ce, jusqu'à ce soir sur la place Carnot.

mercredi 22 avril 2015

Architectural ELLE

Hey there! 


Vous allez bien? Quoi de neuf par chez vous? Ici, rien de spécial :) Alors, ne persons pas de temps et parlons tout de suite de  mes coups de coeur dans le dernier ELLE ;)

On commence avec les stars!
Alors que Kate semble sur le point d'accoucher, ELLE fait un petit point sur la situation du Royal Baby: le petit George va donc avoir un petit frère ou une petite soeur incessamment sous peu et sera, comme son papa, l'aîné de la fratrie. Quelque soit le sexe du nouveau-né à venir, l'attention se portera forcément sur davantage sur lui car il est, sauf erreur de ma part, troisième dans l'ordre de succession au trône. En tout cas, Kate veut absolument élever ses enfants sans favoritisme ni trop de privilèges dus à leur rang, fidèle à ses origines roturières: ce ne sera sûrement pas chose aisée, surtout avec papy Charles qui se plaint déjà de ne pas assez voir ses petits enfants. Surtout à Noël, vu que Kate préfère le passer dans la campagne de Berkshire où vivent ses parents et non à Sandringham comme en a l'habitude la famille royale. Bref, des histoires de famille assez banales et communes finalement, même pour les Windsor. Sinon, j'ai bien ri en lisant la page "24 heures dans la vie de Kate" racontées à la première personne, avec quelques conseils du Dr Aga ;) En tout cas, moi j'ai hâte qu'elle accouche! Et ce serait cool que ce soit une fille, ce serait cool :) Mais, je redoute déjà l'immense couverture médiatique qui va suivre et...me soûler.
Un peu moins joyeux dirons-nous, mais très courageux, on fait la rencontre de Leena Alam. Il s'agit d'une actrice afghane qui a décidé de s'exprimer contre l'horrible sexisme de son pays, dans sa série Shereene's Law: elle y interprète une greffière bien décidée à divorcer et à partir avec ses enfants, avec les embûches que cela engendre dans son pays. Ainsi, après avoir eu le courage de revenir chez elle après avoir vécu aux Etats Unis, elle entend bien défendre les droits de ses compatriotes féminines, malgré la peur d'être agressée dans la rue (les jets d'acide sont encore courants....). Elle s'était "fait remarquer" en allant aux obsèques de la jeune Farkhunda, lynchée pour avoir brûlé un exemplaire du Coran. Bravo à elle!

mardi 21 avril 2015

Ces 5 choses qui m'exaspèrent dans la presse féminine



Bonjour bonjour!


Comment allez-vous? Bien j'espère? :) Bon, vous le savez, j'aime les magazines et lire la presse féminine, puisque j'en ai fait un blog et j'adore vous donner mes impressions, échanger avec vous à ce sujet. Mais, bien sûr, dans toute histoire d'amour, il y a des choses qu'on aime moins. Voire qui nous agacent, comme des petites manies dont l'autre n'arrive pas à se défaire et qui vous fait monter la moutarde au nez. Et bien moi, avec les magazines, c'est pareil! Voici donc mon Top 5 (mais sans ordre définir) des 5 choses qui m'exaspèrent dans la presse féminine! 

lundi 20 avril 2015

Blacky Grazia

Bonjour bonjour !

Comment allez-vous ? Prêtes à rattaquer cette semaine du bon pied ? Personnellement, au moment où j’écris ces lignes (hier), j’ai un mal de tête assez incroyable, à m’en taper la tête contre les murs…J’espère donc que ce sera passé lorsque vous lirez ce billet ;) Ce numéro de Grazia est plutôt sympa, même si j’avoue que je fais une overdose de Charlotte Gainsbourg…Je ne vois pas que ce tout le monde (et surtout les magazines féminins, qui la portent aux nues) lui trouvent :s


Mais bref, parlons de ça et du reste de ce qui compose ce numéro ;) 

On commence avec l'actualité et les faits de société!
Grazia nous parle tout d'abord du rétablissement du délit de racolage et de la décision du Sénat de ne finaleent pas pénaliser le client mais la prostituée. Et effectivement, il s'agit d'un bond en arrière incroyable, puisque l'on considère que ce n'est pas l'homme qui paie une femme pour coucher avec elle qui est couple mais cette femme...Cela va pousser les travailleuses du sexe à encore plus se cacher, à travailler dans des endroits encore plus reculés et isolés et cela les expose donc à encore plus de violence. Evidemment, dans le meilleur des mondes, la prostitution n'existerait plus, parce que c'est le corps de la femme que l'on marchande: seulement, elle existe bel et bien. Ce n'est pas le plus vieux métier du monde pour rien! C'est pour cela que je pense, personnellement, qu'il faudrait arrêter de traiter les prostituées comme des criminelles, et leur permettre de travailler en sécurité avec un accès à des soins, par exemple. Je ne dis pas qu'elle doivent faire ça en centre ville, devant les écoles et tout ça hein! Mais dans des endroits quand même moins glauques que maintenant :s Cela permettrait également d'identifier celles dont c'est le choix et les autres, qui, malheureusement, sont la proie de proxénètes et qui sont forcées à se prostituer. Ou alors, si on pénalise la prostituée, on pénalise AUSSI le client: parce que l'un ne va pas sans l'autre, pour moi. Qu'en pensez-vous?
La rédaction est également allée interviewer des grévistes de Radio France, afin de comprendre quelles sont leurs revendications. Le déclencheur de cette énorme mobilisation a été l'annonce d'un plan de licenciement de 300 personnes :s Les grévistes pointent également du doigt des budgets bien trop serrés, qui ne leur permettent plus d'avoir accès à certains studios et autres moyens pour réaliser des émissions de qualité : alors que pour eux, le service public doit avoir cette mission d'informer, de faire des sujets de fond assez fouillés! Ils regrettent également que Radio France fasse du coup la chasse aux partenariats pour trouver des fonds et perde sa liberté de ton et de format. Ca se défend parfaitement! 

dimanche 19 avril 2015

Old & Young Madame Figaro

Hello sweeties!


Comment se passe votre dimanche? La météo est aussi pourrie chez vous qu'à Lyon? Je ne suis que désespoir: il est fait si beau lundi, mardi, mercredi et là, paf, c'est le week-end, j'ai le temps d'en profiter, d'aller courir, de me promener, de lire sur le bacon...et voilà que le ciel nous donne sur la tête. Je me console en me disant qu'on est qu'en avril et que le meilleur est devant nous :) 

En attendant des jours plus cléments, donc, j'ai lu le très chouette Madame Figaro du mois, tout de rose vêtu et plein d'articles très chouettes :) 

On commence avec la mode!
J'ai tout d'abord apprécié les petites interviews de modèles sur 3 générations, (elles ont entre 20 et 80 ans) parlant de leur âge, de leur parcours et de leurs envies :) Par exemple, l'allemande Renata Reuter, 80 printemps au compteur nous dit que c'est à 40 ans qu'elle était la plus heureuse, grâce à la rencontre de son mari, alors que Madeleine Hjort, qui vient de passer le cap de la trentaine se sent plus femme et plus forte qu'à 20 ans. La sublime Eveline Hall, 69 ans se dit ravie de mener la vie qu'elle mène à son âge et nous explique qu'être belle à son âge n'est pas chose banale et qu'on est belle différemment ;  et surtout, cela reflète bien la vie qu'elle a eue, avec ses hauts et ses bas. Elle déclare également qu'à 70 ans on peut être belle et sexy et plus jeune: je trouve ça intéressant, car on a tendance à penser que les uns ne vont pas sans l'autre :) Un bel article, plein de petites leçons, illustré par un joli shooting transgérationnel, avec de très beaux clichés! 

samedi 18 avril 2015

Le jambon, c'est ma passion



(Je viens officiellement de décrocher le titre d'article de blog le plus nul du monde. Pardon). 

Enfin, bref, vous l'aurez compris, ce billet va sublimer le jambon (et non, on est pas dans une épreuve de Top Chef ^^), et plus spécifiquement le jambon cru. Même en cas de régime très très drastique, je ne pourrais pas me passer de jambon cru: je suis une dingue charcuterie de base mais encore plus de jambon, cru donc (au cas où vous ne l'auriez pas encore compris ^^ ). J'en mange en toute saison et je l'adore avec de la mozzarella, du fromage de chèvre ou du melon, par exemple! Cela dit, un bon sandwich, avec du bon pain, du beurre frais, des cornichons, c'est excellent aussi :) Et j'ai de la chance parce que le jambon cru est plein de protéines et peu gras, parfois pour moi qui essaie de faire attention en ce moment ;) 

jeudi 16 avril 2015

ELLE & Bunnies

Bonjour les filles!


Comment allez-vous? Focus aujourd'hui sur le ELLE de la semaine, que j'ai lu dans le bus et le métro, bien sûr, mais aussi en rédigeant mon billet sur My Little App :) Et oui, les temps d'enregistrement de chaque image incrustée dans le téléphone étant assez longs, j'ai tué le temps en finissant de lire mon magazine ^^ Je pourrais presque me dédoubler dis donc!

Petit détour par la planète mode pour commencer, puisqu'il est question de la transformation du Marais: quartier commerçant textile par excellence, le Marais est réputé pour ses petites boutiques. Seulement, des grandes enseignes sont en train de s'y installer, transformant le parcours shopping: BHV, J-Crew, Kooples, Uniqlo...ont tous choisi le Marais pour implanter leurs nouveaux points de vente. Sont-il en train de tuer le charme du quartier? Oui, sûrement un peu. Mais ils ont également l'intention d'aspirer cette image de proximité et de simplicité propre au Marais, avec des rayons bricolages, déco et cuisine, notamment pour BHV (qui a d'ailleurs choisi de s'appeler BHV Marais). Givenchy et Moncler vont également moderniser leur image masculine puisque leurs boutiques hommes seront dans ce quartier "considéré comme l'une des capitales mondiales de la culture gay". Quelques rues du Marais seront également autorisées à ouvrir le dimanche, ce qui est bien sûr un atout pour ces griffes. Alors, qu'en pensez-vous? Bonne nouvelle ou non?


Pour ce qui est de la beauté, c'est de saison, ELLE nous apprend à combattre la cellulite! J'ai tout d'abord apprécié que la rédaction nous apprenne à déceler quel type de cellulite peut nous correspondre: graisseuse, fibreuse, aqueuse ou bien tout simplement un manque de fermeté. Moi, a priori, ce serait plutôt de la cellulite aqueuse, due à une mauvaise circulation: elle me fait mal, ma peau a un aspect peau d'orange et devient blanche quand j'appuie. Il faut donc relancer  la circulation sanguine, avec des massages, des zones concernées, mais aussi de la voute plantaire, qui est au coeur du système. Il faudrait également que je mange des aliments diurétiques, comme le poireau ou l'oignon, ainsi que des yaourts au soja (ce que je fais déjà, alors ça va ;)). Sans oublier de marcher, de courir et des bas de contention! Si vous avez une cellulite graisseuse, le palper-rouler sera votre nouveau meilleur ami, ainsi que les céréales complètes, des viandes maigres et des légumes ; faites également un sport qui demande beaucoup d'énergie, comme la boxe ;) Si votre cellulite est fibreuse (un peu dure, douloureuse, et là depuis longtemps), il va falloir assouplir tout ça avant de passer au palper rouer, en pétrissant et frictionnant: et il faut à la fois éliminer la graisse et favoriser la circulation puisque qu'elle a du mal à se glisser entre les capitons. Gros programme! Composé de protéines animales pour le midi et végétales les soir et l'arrêt du sucre entre autres, et du cardio. En fait, je me demande si je ne serai pas plutôt fibreuse...En tout cas, j'ai appris des trucs avec ce dossier, qui, je le pense est assez complet ;) 

mercredi 15 avril 2015

My Little App, ma dose girly au quotidien



Hello girls!


Même si je ne le fais encore très régulièrement, j'ai eu envie de vous parler aujourd'hui, en deux mots, d'une application que j'aime beaucoup et qui m'accompagne au quotidien: My Little App! Certaines d'entre vous ont certainement compris que dernière ce petit nom se cache l'équipe de My Little, qui a également créé les city guides (My Little Lyon/Paris...) et la box My Little Box!