mercredi 23 juillet 2014

Lupita & ELLE

Hello sweeties!


Comment allez-vous aujourd'hui? Ici, je vais vous donner mes impressions sur le ELLE de la semaine, que j'ai lu dimanche dans mon canapé avec une bonne tasse de thé fumant: il faut dire qu'il faisait un temps bien pourri, qu'il a plu à verse toute la journée et qu'on se croyait carrément en automne. Je n'ai du coup pas pu aller courir ... #sobad Mais je me suis motivée lundi et j'ai couru 46 minutes, avec une petite pause au bout de 32 minutes.

Un certain décalage avec ce numéro estival de ELLE du coup! Ce qui ne m'a pas empêché de trouver certains articles très intéressants :) 

On démarre avec les stars!
Premièrement, la rédaction a interviewé Hilary Clinton, candidate à la présidence des Etats Unis. Elle exprime son envie de redonner envie aux jeunes occidentaux de se battre pour leurs idéaux, alors que la crise bouche leurs horizons: les pays africains et asiatiques, eux, croient en leurs chances et se battent du mieux qu'ils peuvent! Elle aimerait également légiférer sur le droit à l'avortement à la contraception pour toutes mais aussi continuer le travail de son mari, qui avait mis en place le congé maternité sans soldes: elle, elle voudrait qu'il soit "payé au niveau fédéral"! Elle explique également qu'être diplomate, c'est sans arrête jouer à l'équilibriste entre les facteurs économiques et le respect des Droits de l'Homme en vigueur dans les pays partenaires: elle n'est pas exemple pas contre débattre avec les Talibans sur l'éducation des jeunes filles. Elle affirme également que Bill sera ravi de participer au travail du futur gouvernement, qu'elle soit élue, ou non! Et confie que plus jeune, elle ne s'était jamais vue présidente des Etats Unis, au contraire de son mari ou de Barack Obama: c'est une envie qui est venue avec l'âge avec une confiance en elle grandissante. Alors, qu'en pensez-vous? A-t-elle des chances d'être élue?
ELLE a également pu intercepter George R.R Martin lors de son passage à Dijon. Pour celles qui ne le sauraient pas, il s'agit de l'auteur complètement tordu de Game of Thrones! Il confie qu'il apprécie le monde moyenâgeux car il correspond à celui de l'héroïc fantasy mais aussi parce que c'était une époque durant laquelle un homme pouvait 'faire basculer son destin et celui de tout un pays". Il dit également qu'il ne s'attendait pas à un tel succès mais qu'il est ravin car ce dernier lui permet de ne pas subir la pression! Et si'il faut mourir autant de personnages de sa saga, c'est parce qu'il veut toujours surprendre le spectateur, toujours le tenir en haleine ; de même, ses personnages sont souvent ambivalents, ce qui les rend finalement plus humains. Selon lui, nous sommes toujours tous des bêtes au fond de nous! Et chose que je ne savais pas, l'écrivain a également été professeur et joueur d'échec pro avant de se lancer dans les romans :)



Quelques pages plus loin, ELLE dresse le portrait de l'égérie de ce numéro, Lupita Nyong'O. On nous retrace sa success story: assistante de production sur le tournage du film The Constant Gardener, elle va rencontrer Ralph Fiennes, qui va lui donner envie de se lancer dans le cinéma, en s'inscrivant à la Yale School of Drama. S'ensuivra un ctaing pour le film Twelve Years A Slave, qui va la révéler au grand public et lui permettre de remporter un Oscar. Là, tout le monde se l'arrache, son intelligence, son engagement, son talent et sa beauté solaire lui ouvrant toutes les portes, notamment celles de Miu Miu et Lancôme pour lesquels elle deviendra égérie worldwide. Car son American Dream est une belle revanche pour celle qui pleurait et priait toutes les nuits pour devenir blanche et aussi "jolie" que les autres ; il semblerait qu'elle ait été entendue et que les gens l'aiment ainsi :) On nous explique aussi qu'elle tient son côté combattif de par son père qui a fui "le régime autoritaire de Daniel Arap Moi mais aussi de sa maman, qui est l'une des directrices de la fondation africaine contre le cancer. J'espère que son parcours n'est pas fini! Et on dirait que non, puisqu'elle sera à l'affiche du nouveau Star Wars!  :) On ne sait pas encore si elle sera du côté des méchants ou des gentils mais je suis sûre qu'elle sera encore brillante :) 
On termine avec la jolie Eva Longoria qui nous parle de sa journée type, qu'elle démarre toujours avec un petit-dej consistant mais aussi avec une bonne dose de mails et d'informations: elle y est accro! Elle est en ce moment à Marbella et organise des récoltes de fonds piur la fondation  Global Gift qui se bat pour éduquer les petites filles: alors du coup, elle est à fond dans cette mission! Elle explique que sa styliste lui conçoit toutes ses tenues, pour qu'elle puisse se consacrer à l'animation de la soirée et de donner envie aux invités de faire un don, "dans une atmosphère fun". Elle est d'ailleurs toujours à la recherche d'idées pour les divertir et du coup, attirer leur soutien. Une bien belle mission que s'est attribuée l'actrice, qui s'éloigne un peu de nos écrans pour mieux oeuvrer dans l'ombre, autant dans le monde caritatif qu'au travers de sa boîte de production (Devious Mais, c'est aussi elle!) :)



Avec l'été, ELLE nous donne ses recettes gourmandes et légères, pour se faire plaisir sans trop prendre de kilos. Et on peut dire que les recettes sont assez simples et originales, comme le gaspacho à la pastèque, la salade fraîche au jambon, les moules marinières à la thaïe, des crevettes au coulis de poivrons ou encore le jelly au thé vert et le cheese cake glacé :) Et les photos qui accompagnent l'article sont plutôt réussies, ce qui ne gâche rien :)

Côté mode, ELLE nous fait un petit débrief sur la dernière fashion week parisienne. Et on peut dire que l'enchantement était là, puisque les créations des différentes maisons ont évoqué les contes de fées aux journalistes de la rédaction! Les robes étaient longues et somptueuses, innocentes comme chez Valentino ou bien plus dark chez JPG ; et les robes Dior étaient très 18ème. Un vrai retour en enfance! La rédaction également aimé le tailleur short rouge d'Armani, les culottes chair et si invisibles de Valentino sous les robes en mousselines noires, le jogging glitter de Gaultier ou encore la robe très Betty Boop, très pop et colorée avec l'inscription I Love You inscrite sur le décolleté de Margiela. Et vous, vous aimez? :)



Et le lifestyle?
ELLE se pose la question suivante: Le topless est-il mort? En effet, , il est commun de dire que notre génération a plus tendance à garder le haut du maillot sur la page que celle de nos grands-mères et de nos mamans. Et il semblerait que ce soit vrai! En effet, nous sommes échaudées par les ravages du soleil sur notre peau et sensibilisées au fait que ce dernier soit porteur de cancer de la peau : on préfère donc se protéger. Mais c'est aussi parce que nos aînées voulaient s'approprier leur corps, revendiquer qu'il était le leur (révolution sexuelle, tout ça) et voyaient leur corps nu comme un outil de revendication chose que nous avons perdue aujourd'hui (hormis les Femen). On a tendance à penser que montrer sa poitrine est vulgaire et choquant, d'autant que les seins ont une forte connotation sexuelle: certaines investissent même dans des maillots coque pour bien camoufler leurs tétons! Un relent macho? Possible. Certaines sont également complexées, face aux modèles bien ronds et galbées de certaines célébrités, issues du monde du porno, ou non d'ailleurs. Personnellement, ça ne me viendrait jamais à l'esprit d'enlever le haut de mon maillot et je pense que je serai même gênée si une copine décidait de faire du topless ; je détourne d'ailleurs souvent les yeux quand je vois une dame nue en haut! Et vous?
La rédaction, dans sa série de l'été dédiée aux serial killeuses, nous parle ensuite de Fabienne Kabou, qui a tué sa petite fille de 15 mois. Souvenez-vous il s'agissait de l'horrible infanticide de Berck, à l'issue duquel la petite Adélaïde, 15 mois, a été retrouvée noyée: sa maman l'avait abandonnée sur la plage à marée montante! Outre le fait que ce meurtre est horrible et que je ne comprends même pas comment le coeur de cette mère ne s'est pas arraché en laissant son bébé promis  une mort certaine, ce qui choque surtout, c'est que cette femme n'avait pas d'antécédents et n'avait jamais eu d'histoire. C'était une femme tranquille, ayant vécu dans une famille aidée dans une famille sénégalaise et catholique, aimant lire et faire du sport, cultivée, plus intelligente que la moyenne. Pourtant, elle va accoucher sans l'aide de personne, ne pas faire enregistrer son bébé à l'état civil et finir par le tuer ; alors que s'en occupait très bien et lui donnait même le sein! On ne sait pas trop ce qui lui est passé par la tête (elle dit qu'Adélaïde nuisait à sa vie de couple, mais aussi qu'elle avait peur pour son avenir...) et tout le monde, y compris son compagnon et père de l'enfant, espère que le procès qui s'ouvrira en 2014 apportera des réponses.




Jolies photos!




Sur ce les filles, je vous souhaite une très belle journée! Gros bisous!