lundi 28 juillet 2014

Grazia on Holidays

Bonjour les filles!


Vous allez bien aujourd'hui? Les préparatifs de vos vacances avancent, vous attaquez la dernière semaine de travail avant de profiter de vos congés bien mérités? :) Que vous soyez sur vos transats ou bien au travail devant l'ordi, j'ai lu pour vous le Grazia de la semaine et voici mes impressions :) 

Un petit mot de mode pour commencer avec un point sur la tendances sandales de la rédaction :) Et oui, il n'y en a pas que pour les Birkenstock et autres chaussures orthopédiques, non plus ;) On pourra donc porter des modèles "bijoux" et plats que l'on porte jambes nues avec une jolie robe en dentelle blanche ou un pantalon large et cintré à la taille avec un débardeur aux bretelles toutes fines : on joue sur la simplicité pour laisser la sandale s'exprimer :) On a également une version de la sandale plus minimale dans la forme mais ultra colorées, que l'on accorde avec des vêtements simples et aux couleurs plus douces. Enfin, vous pourrez jouer les princesses antiques, avec une jolie paire dorée, type spartiates ou non, qui, là encore, sera très bien avec une robe à la coupe très sobre ou un pantalon 7/8 "et un cropped-top à l'emmanchure carrée". Personnellement, je suis assez fan de la dernière proposition :) 

Côté beauté, Grazia distille encore quelques conseils beauté :) On retrouve des astuces pour avoir une peau douce et bien épilée : si, pour les jambes, rasoir et crème dépilatoire peuvent parfaitement faire l'affaire, le maillot se fera à la cire, avec des bandes prêtes à l'emploi ; pour le visage, hop, kit de cire express et ultra précis! On pense également à se gommer et à prendre soin de ses mains et de ses pieds, bien malmenés par nos chaussures estivales, en les gommant et en les nourrissant bien, 2 fois par jour au mieux. La rédaction conseille d'ailleurs la manucure à la brésilienne, qui consiste à peintulurer tout son ongle en n'hésitant pas à déborder, pour tout retoucher après: je sais que certaines sont offusquées par la méthode, expliquant que le vernis est un solvant, qu'il ne faut pas appliquer sur la peau ; mais personnellement, je pense que j'ai du sang brésilien parce que je déborde systématiquement ^^ Sinon, on a également plein d'autres astuces pour choisir son parfum d'été, son déo, avoir des dents super blanches et utiliser son auto-bronzant (au pinceau!) pour gommer les traces de bronzage :) 




Côté actu? 
Le féminisme vient de remporter une lutte de haute voltige: en effet, les femmes peuvent enfin devenir évêques en Angleterre! Depuis quelques jours, les femmes curées (de l'Eglise anglicane) ne sont donc plus freinées dans leur ascension épiscopale et peuvent grimper dans la hiérarchie :) Une bataille menée notamment par Kat Champion-Spall avec son mouvement Women in The Church qui dure depuis plusieurs années : en 1992, les femmes avaient le droit d'être ordonnées prêtres et leur proposition de loi pour leur permettre de devenir évêques était en discussion depuis un an et demi. Prochaine étape pour elles? L'autorisation du mariage gay! 
Les Égyptiennes, elle, ont trouvé un autre moyen de mener ce combat: faire du roller pour combattre le sexisme. Il faut tout de même rappeler que 99.3% d'entre elles ont affirmé avoir subi des agressions sexuelles et 80% des hommes ont avoué avoir recouru à de tels actes. Il y a donc urgence! Et même si, enfin, des condamnations pour viols en réunion sur la Place Tahrir ont été prononcées (il y avait jusque là une totale impunité), les femmes ont envie de se battre et de se faire entendre. Pour ce faire,  un petit groupe d'entre elles a décident de "rider": même si beaucoup de personnes, dont leurs parents, trouvent que ce sport, le roller derby, n'est pas très approprié: en effet, c'est un sport où l'on se castagne, avec un look "punk ou rockabilly" et des surnoms parfois osés. Mais c'est aussi une discipline très connotée "Girl Power", qui nécessite de toujours savoir se relever à chaque fois que l'on tombe et qui apprend donc l'endurance et la force de l'esprit: parfait pour lutter contre les misogynes! Pour continuer leur lutte et gagner en visibilité, ces jeunes femmes cherchent de nouvelles recrues, afin de monter 4 équipes qui participeront aux Championnats du Monde de 2015. En espérant pour elles que tout va se passer comme sur des roulettes (oui je sais, celle là, elle était facile ;))!
Pendant ce temps, Graziella  continue son périple en Amérique Latine, et partage avec nous un petit voyage en avion en Argentine. Et bien sûr, c'est très folklorique! ^^ Il faut d'abord préciser que l'avion ne semble pas être homologué pour voler dans quelque espace aérien que ce soit, que l'un de ses voisins est défoncé à la coca pour calmer son angoisse, tandis que son autre voisine récite des prières "à la Pachamama". Le tout saupoudré d'une télénovela dont seuls les sud-américains ont le secret passant sur un écran ^^ Un grand moment donc, qui a connu son apogée lors du crash (enfin de l'atterrissage en piqué) et qui s'est bien terminé puisque notre chroniqueuse préférée a été applaudie par tout l'appareil pour son interprétation de Stayin' Alive!



Et les stars? 
Une page est tout d'abord consacrée à Patricia Arquette! L'actrice de la série Medium incarne également le rôle de la mère de famille dans Boyhood, dont je vous parlais ici. Elle se dit très fière d'avoir partagé cette aventure, d'autant que jamais personne n'avait envisagé de faire un film dans ce genre auparavant ; etce, même si la paie n'était pas mirobolante, les costumes donnés par des associations et que le scénario n'était pas prévisible. Et même si le fait de se voir vieillir à l'écran peut serrer le coeur, elle est ravie d'être allée à l'encontre des principes d'Hollywood, qui cultive le jeunisme. C'est effectivement courageux! Ce film vous tente, vous l'avez vu? :)
Après ELLE, c'est donc dans qu'Hollysiz fait une apparition! On nous rappelle qu'elle est de touts les festivals cet été et que son succès est retentissant dans tout l'Hexagone. Chouette pour une fille et soeur de qui avait peur de ne pas trouver sa place :) Elle nous confie qu'elle aime se préparer seule dans sa loge avant de monter sur scène, pour gérer son trac et avoir son petit moment de concentration et d'introspection. Elle garde également une formidable souvenir de son concert en première partie d'Indochine au Stade de France même si, ce soir là, il a plu des trombes d'eau et qu'elle a failli tomber 1000 fois sur scène. Et comme moi, elle s'est mise au running pour se déconnecter et se promener aux alentours de sa chambre d'hôtel :) Quant à ses inspirations musicales, elle puise plus dans le répertoire de Beth Ditto et de Michael Jackson que dans celui de Blondie, malgré le fait qu'on la compare très souvent à elle! Elle explique également, que si en tant qu'actrice, on avait tendance à la considérer comme une petite chose fragile, son aura de rockeuse la rend plus virile au lieu des hommes et ses musiciens n'hésitent pas à lui demander de décharger le camion de la tournée du coup ^^ Une chouette interview, pleine d'énergie et de simplicité :) 



Obama, si proche des gens? On pourrait le croire et c'est quasiment vrai. Le président américain est effectivement parti à l'assaut des routes américaines pour rencontrer ses électeurs et leurs problèmes quotidiens, dans les bars et restaurants. L'initiative est louable, car il se montre accessible et apporte également un bon coup de projecteur aux établissements qu'il fréquente. Mais le président a rencontré quelques surprises, notamment quand il a voulu griller une famille au restaurant et que, pour s'excuser, il a dû payer une facture astronomique pour payer leur repas: une anecdote qui a déjà fait plusieurs fois le tour du monde. Toutefois, le gros souci, c'est surtout qu'il semblerait que tout ça ne soit pas si spontané que ça: en effet, si les clients sont en effet surpris, les journalistes locaux eux, sont prévenus à l'avance pour qu'ils puissent immortaliser l'instant et toute la communication autour est très "verrouillée". Tellement que la presse US n'hésite pas à dire qu'Obama est plus "ric-rac" que Bush en la matière et que certains professionnels s'inquiètent de voir ce contrôle politique étouffer la liberté d'expression. Ouch!
On termine avec Stromae, qui fait partie des personnalités qui ont marqué l'année selon Grazia. Et c'est tellement vrai! Et après avoir conquis la Belgique et la France, il s'attaque maintenant aux Etats Unis: il semblerait que ce soit très bien parti puisque les hipsters adorent l'écouter en boîte de nuit :) On nous rappelle que Stromae est fan de la culture américaine et de la musique black, tout comme de l'énergie de ces artistes emblématiques, comme James Brown, qu'il a vu très jeune en concert :) Il devait donc aller tenter sa chance de l'autre côté de l'Atlantique, où les critiques sont pour l'instant dithyrambiques: il a fait la couverture de Time Out dans son personnage hermaphrodite de Tous les Mêmes et le New York Times aime ces textes sombres et mélancoliques portés par une vibe d'espoir. Mais attention! Ce succès n'est pas dû au hasard: Stromae et toute son équipe (dont les "membres sont des amis proches triés sur le volet, dont sa petite amie et styliste) sont très attentifs aux tendances et de proposent des collaborations qu'avec ceux qui ony le vent en poupe, ainsi qu'un esprit arty: c'est la raison pour laquelle la griffe du chanteur, Mosaert, a été proposée dans le concept store Colette! Lui et son crew décident de tout, travaillent dur et tout est minutieusement calculé, Peter van Hoven (le vrai nom de Stromae) étant assez angoissé de nature: son show au Grand Journal, par exemple, avait été orchestré par la petite bande, "carrée" et très bosseuse. Personnellement, cela ne m'étonne pas! On a rien sans rien, comme on dit :) Et cela ne gâche en rien le talent de Stromae. Vous êtes d'accord? :)




Jolies photos!





Sur ce, gros bisous les filles et une excellente journée à toutes :)