vendredi 31 juillet 2015

Que valent les crayons pour les yeux d'Etam?



Bonjour bonjour !


Comment vous sentez-vous aujourd-hui ? Ca y est, le mois de juillet est quasiment derrière nous et août arrive à grands pas : le temps des vacances a peut-être sonné pour vous ? En tout cas par ici, vous l’avez sans doute remarqué, le rythme des publications s’est un peu ralenti ces deux dernières semaines : la faute au manque de temps, bien sûr, mais aussi grâce (ou à cause, je ne sais pas) à l’arrêt de mon abonnement à ELLE, qui du coup, libère un jour de publication dans la semaine. Je ne sais pas si je vais rester à ce rythme de 4 posts par semaine, mais j’avoue qu’il me convient bien, surtout en ce moment. A vous aussi ?

Mais bref, aujourd’hui, j’avais surtout envie de vous parler beauté, et plus particulièrement des crayons pour les yeux Etam. J’avais fait une revue de l'encre à lèvres Etam Kiss Me Forever  il y a quelques temps et j’ai pensé que ce serait une bonne idée de continuer sur cette lancée avec d’autres produits que j’avais achetés en même temps, à savoir donc les crayons yeux. On y va ? :) 

mercredi 29 juillet 2015

Point Grazia

Hello les filles!


Cette semaine, le directeur de la rédaction de Grazia, Joseph Ghosn et toute son équipe ont décidé de nous proposer un numéro qui fait la part belle au rêve et à l'envie de se réinventer, mais aussi au désir de participer à la création d'un monde meilleur, à l'instar des personnalités des ce numéro Inaki, Dries Van Noten...qui ont cru en leur chance et ont imposé leur style, en cuisine ou en mode donc. Parce que oui, l'été, le temps s'étire et on prend le temps de s'écouter et de rêver :) Que pensez-vous de ça?

En attendant, voyons ce que nous réserve ce numéro! 



On commence avec la mode!
Dans sa éerie de l'été sur les créateurs stars, Grazia s'arrete sur Dries Van Noten: le créateur belge fait partie des 6 d'Anvers et sa famille travaille dans le vêtement depuis 4 générations ; rappelons également que ses créations font briller les yeux des modeuses depuis 30 ans! Il dure et à du succès, en faisant seulement 4 collections par an et en se focalisant sur le vêtement en lui-même et non sur les accessoires: à rebours donc de ses confrères. Très calme et réservé, Dries Van Noten insuffle sa rigueur et son côté posé dans ses créations, et s'inspire également du monde qu'il entoure, reste à l'affut des tendances de l'air du temps, notamment sur les réseaux sociaux, mais en restant dans l'ombre. Ce qui ne l'empêche pas de surprendre notamment avec sa dernière collection homme qui mixait les univers de Marylin Monroe et de Salvador Dali! Il est aussi très sensible à la critique car il confesse mettre toutes ses émotions dans son oeuvre et il a bien sûr envie de savoir  ce que le monde en pense. Il tient également à préserver l'indépendance de sa maison et le savoir faire artisanal de ses collaborateurs! Dries Van Noten est également connu pour avoir "inventé" le vestiaire unisexe, car trouvant le vestiaire masculin un peu réduit, il tente toujours de le faire tendre vers un univers plus féminin. Il trouve également que les créations masculines sont plus intéressantes car moins conditionnées par ce que portent les célébrités. Voici donc, mises bout à bout, les clés du succès de Dries Van Noten ;)
Je vous parlais plus haut de la mode belge et des 6 d'Anvers: il s'agit des 6 créateurs belges qui ont installé, il y a 30 ans, les fondements de leur style, qui fait qu'aujourd'hui, le plat pays fait partie des places phares du vêtement: Walter Van Beirendonck, Ann Demeulemeester, Dries Van Noten, Dirk Van Saene, Dirk Bikkembergs et Marina YeeLe style belge, c'est le côté pratique, épuré, qui peut parfois piocher dans ses inspirations plus folkloriques. "Elle ne se prend pas au sérieux tout en étant rigoureusement pensée". Les créateurs belges du moment comme Raf Simons, Cédric Charlier ou Martin Margiela sont également souvent issus de deux grandes écoles nationales: La Cambre et l'Académie royale des Beaux Arts d'Anvers, qui inculquent l'aspect artistique mais également sociétal de la mode, avec le rapport au corps ou à l'écologie. Ce qui explique sûrement le côté assez cérébral de la mode de nos voisins belges ;)

lundi 27 juillet 2015

Garçon, un Lait Fraise et un Paulette!

Bonjour bonjour!

Ce nouveau numéro de Paulette, Lait Fraise, ne pouvait que me plaire: son esprit rose pastel mais pas gnan gnan,, sentant bon la crème glacée et les vacances me correspond totalement! Je trouve ce numéro du coup très joli et je l'ai lu d'une traite, tranquillement installée au soleil #hashtagperfection.
Et ce qui est cool, c'est que le fond est aussi sympa que la forme ;)


Commencons avec les célébrités, si vous le voulez bien!
Une page est consacrée à une Youtubeuse que je ne connaissais absolument pas, So Urban Girl. A l'âge de 19 ans, elle a tout de même près de 100 000 abonnés à sa chaîne après 2 ans passés à poster des vidéos. Bravo! Estelle de son vrai nom, elle est partie à Miami il y a peu, grâce à la marque Urban Decay, et elle a adoré leurs blushs et leur "nouveaux gloss ultra-pigmentés. Concernant la ville de Miami en elle-même, elle a bien sûr aimé le soleil, la plage, le climat, mais également le quartier de Wynwood, assez arty , ainsi que le centre commercial Aventura Mall. Et pour rester présentable à la sortie de l'avion, elle nous recommande de ne pas trop nous maquiller, de bien boire, de bien hydrater sa peau et d'avoir toujours avec soi des petites lingettes pour se donner un petit coup de frais ;)
Puis, on fait une petite incursion dans l'univers de Barbara, qui, je dois le dire, m'a bien plu :) Cette community manager freelance vit à Toulouse et est l'auteur du blog Oiseau de Paris: elle aime la gastronomie et la fierté des habitants de sa ville (elle nous recommande d'ailleurs Burger'N'Co, La Grillée et chez Authié)  et elle a eu envie d'ouvrir son blog pour partager tous ses bons plans. Elle adore les vêtements et composer des looks, mais elle l'avoue, elle n'aime pas forcément suivre les tendances: et tant mieux, car j'aime bon univers très coloré, girly et régressif. Elle porte des manteaux rose pastel en hiver et ça, j'adore! Côté beauté, elle entretient sa peau de bébé en courant, en buvant pas mal de thé et en faisant attention de bien la démaquiller et l'hydrater. Ses enseignes préférées sont Asos, Kling et H&M, notamment pour leurs coques de portables Bien entendu, elle rêverait d'aller aux Etats Unis et elle a prévu d'aller à Miami en 2016 ;)

dimanche 26 juillet 2015

Flow, une bien jolie découverte

Bonjour bonjour!


Et si on terminait cette semaine avec une nouveauté? Et oui je n'avais jamais, jusqu'à présent, lu et débriefé le magazine Flow: et pourtant, vous avez été très nombreuses à m'en parler suite à mes billets sur Happinez et sur As You Like. Et je vous comprends, car il y a des similitudes avec ces deux magazines :) 
Flow est un joli magazine, porté sur le positivisme bien à la mode, un certain art de vivre plus humain, plus simple, plus sain. Et comme pour prouver son appartenance à cette veine, le papier semble recyclé est plutôt épais, avec une mise en page plutôt simple mais efficace, faisant la part belle au visuel. Un bien bel objet! Pour ce numéro d'été, le thème de Flow est "Oser & Se Détendre" : et certains articles m'ont beaucoup plu, voyez plutôt :) 

Pour commencer, Flow nous apprend à sortir de sa zone de confort, parfaitement dans le thème du numéro :) Tout le monde a des peurs et donc une zone de confort, plus ou moins étendue: elle est très confortable, certes, mais ne pas s'en extraire ne nous permet pas de découvrir de nouvelles choses, nous enferme et peut nous empêcher de nous adapter au monde extérieur ou à sortir de certaines addictions. Sortir de sa zone de confort est aussi un moyen de ne plus penser à certains soucis, d'évader son esprit. Cette zone de confort est bien sûr salutaire, mais notre séjour doit y rester temporaire :) Bien sûr, Rome ne s'est pas fait en un jour et l'idée est de commencer par de tout petits changements: choisir un autre itinéraire pour aller au travail, lire un nouveau magazine, s'inscrire à un sport auquel on n'aurait jamais pensé ou bien commander un plat original au restaurant. On peut également faire la liste de nos rêves qui nous font peur, et voir les petits pas que l'on a faire pour attendre ces objectifs. Il faut simplement changer de point de vue et arrêter de penser que si on déroge à nos habitudes, on prend le risque d'être déçu ou rejeté: il faut penser au positif et se dire qu'on sera sûrement une chouette découverte! Et plus on a peur, plus on se sentira vulnérable en dehors de cette zone de confort, plus on montre de courage :) Et comme disait Nelson Mandela, "j'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur mais la capacité à la vaincre" :) 

samedi 25 juillet 2015

Swimsuits



Hello girls!

Vous allez bien? Moi, ma fin de semaine est plutôt cool: je suis allée manger une très bonne et énorme glace chez Nardone avec une amie jeudi soir, profitant de ce joli soir d'été dans le Vieux Lyon ; j'ai même fait ma touriste en prenant plein de photos de la Passerelle du Palais de Justice, avec le Palais de Justice donc, mais également Fourvière, en fond. Et hier, petit apéritif avec mes voisins, un moment de convivialité très sympa comme je les aime,  et maintenant petit week-end bien tranquille :) Tout va bien!

Et du côté de mes inspirations de la semaine? Et bien elles vont faire écho à celles de la semaine dernière, qui vous montraient de jolies piscines : là, je suis allée chercher des jolis maillots de bain sur Pinterest! J'en avais déjà trouvé des jolis l'année dernière, mais là, ce sont des maillots un peu originaux, vous le verrez, qui risquent de donner des marques de bronzage, disons assez curieuses  ^^ Mais que voulez-vous, j'ai craqué pour ces jeux de découpes et ces formes ravissantes :) Par contre, on passera outre les fesses et jambes de rêve des filles dans ces maillots, hein ;) 

jeudi 23 juillet 2015

Fit & Healthy Vital

Hello les petites bulles !


Tout se passe bien pour vous ? Le blog se pare de couleurs sportives aujourd’hui, puisque j’ai lu (et aimé) le dernier numéro de Vital, comme je vous le montrais sur Instagram :) Un numéro encore une fois assez tourné vers le running mais avec néanmoins des zooms sur d’autres sports, plus estivaux, comme le surf ou le paddle. Entre tout un tas d’autres sujets !

On commence avec les articles purement sport!
Et avec un grand dossier sur le fitnext: il s'agit d'une méthode mise au point par Erwann Menthéour, coach sportif, qui repose sur trois piliers, le sport (cardio et muscu), l'alimentation et la zen attitude. Concernant le sport, le coach recommande d'en faire au moins 3 fois par semaine, avec du renforcement musculaire suivi d'un petit running de 30 minutes: c'est la combinaison de ces deux activités qui permet de bien éliminer! La musculation permet d'empêcher le corps de trop stocker, d'autant que le muscle au repos brûle tout de même des calories, ce que ne fait évidemment pas la graisse. La muscu dégage donc les graisses ou les empêche de s'installer et le cardio vient ensuite les éliminer, et c'est pourquoi les deux sont indissociables :) Erwann conseille de faire les exercices de muscu à fond (fentes, squats, gainage), jusqu'à avoir un peu mal et de courir à une vitesse qui permet de tenir une conversation. Pour ce qui est de l'alimentation, le coach privilégie un véritable équilibrage alimentaire et ce, sur le long terme: du coup, on commence sur une mono-diète de raisin ou de pomme sur trois jours pour bien détoxer pour ensuite entamer le vrai "régime": fait étonnant, il ne s'agit pas de diminuer son apport calorique mais de l'augmenter, pour que le corps ait l'habitude de consommer plus de calories pour fonctionner tout seul. Et bien sûr, on limite la viande, les produits laitiers et ont mise sur le végétaux, les bons gras. Il faut également bien manger le matin, opter pour deux collations et oublier les sucres le soir. Pour y voir plus clair, Vital nous a fait des petits menus sur toute une semaine. On en vient enfin au dernier volet du fitnext, un esprit sain : l'idée est simplement de destresser, de se détendre, avec des exercices de méditation et de yoga mais également de bien dormir. Cette méthode vous plait-elle, vous tente-elle? Personnellement, PAS DU TOUT! ^^ Je la trouve trop contraignante au niveau du sport (c'est difficile de caser 3 séances par semaine, surtout si on doit faire de la muscu + 30 minutes de running), et trop restrictive sur l'alimentation: les menus m'ont semblé pauvres :s Mais j'aime l'idée d'un programme global, misant sur le sport, la nourriture et l'esprit :) 

mardi 21 juillet 2015

Goodie Biba

Bonjour tout le monde!


Feel good, plaisir, optimisme...sont clairement les credo de Biba. J'aime ce côté très positif, même s'il peut sembler un peu lassant au fil des numéros, car on en revient à dire très souvent la même chose. Toutefois, je n'arrive pas encore à me fatiguer de Biba, qui trouve toujours des sujets intéressants à creuser: pas toujours profondément mais suffisamment pour nous apprendre quelque chose. Et ça, j'aime bien!

Donc Mesdemoiselles, Mesdames (Messieurs?), voici mes coups de coeur dans le Biba du mois! 


Et on démarre avec les articles lifestyle :) 
Biba nous parle des, de ces hommes féministes qui font leur maximum pour tendre vers l'égalité homme-femme: de plus en plus d'entre eux participent à la vie de famille, s'occupent des taches ménagères et des enfants et avec le sourire en plus! Car ils comprennent bien que ce genre de chose se fait mieux à deux et que leur chérie a aussi besoin de souffler ou bien de consacrer un peu de son temps à son travail, ses loisirs, sa vie social, comme eux. Et ce, sans avoir le sentiment de perdre en virilité, ce qui est une belle forme d'intelligence. Aux femmes maintenant de ne pas se tirer une balle dans le pied et de laisser faire son Jules quand il veut aider, même si les choses ne sont pas faites parfaitement...et arrêter de penser que si on n'arrive pas à être reconnue au boulot veut dire que l'on doit être la reine des fées du logis. 3 témoignages illustrent ce petit dossier avec Valérian, un Happy Man, qui donne le maximum pour respecter la parité dans son entreprise et donner autant d'avantages aux uns et aux autres, qu'importe leur sexe: si un homme veut partir plus tôt pour chercher son petit à la crèche, aucun souci! Il fait également attention aux remarques sexistes qui peuvent parfois fuser, même dans son équipe. Paul, quant à lui, fait partie de l'association Osez Le Féminisme: il donne un coup de main et estime que la lutte pour les droits des femmes est un combat que les deux sexes doivent mener. Chapeau bas, messieurs! 

lundi 20 juillet 2015

Miranda et Grazia à Goa

Hello girls!


Alors, parées pour cette nouvelle semaine? Personnellement, je suis assez contente de reprendre le travail de manière normale maintenant que toutes nos péripéties des semaines précédentes sont résolues. Je suis bien motivée pour cette dernière semaine de juillet! :) Encore un mois que je n'aurais pas vu passer...

Bien que l'on soit lundi, rien n'empêche de prendre un peu de temps pour disséquer le Grazia de la semaine: et ça tombe bien, car je l'ai fait pour vous ;) 


Commençons avec l'actualité et les faits de société, avec une pointe de lifestyle ;) 
Grazia nous parle tout d'abord d'un phénomène étonnant, relayé sur des blogs comme Naked at Monuments ou My Naked Trip : en fait, certains touristes s'amusent à se photographier tous nus devant de grands monuments, comme la Tour Eiffel, La Grande Muraille de Chine ou encore le Macchu Picchu. Ce n'est évidemment pas du tout du goût des autorités, qui interpellent puis donnent une amende, expulsent voire jettent en prison les contrevenants. Pourtant, les auteurs de ce délit ne veulent faire aucun mal, si ce n'est délirer un peu, prendre une photo originale et marquante, mais également se reconnecter avec la culture et l'histoire du monde, selon les spécialistes. Enfin, en même temps, je comprends un peu les policiers car des enfants ou tout simplement des personnes qui n'ont pas envie de voir des gens tout nus peuvent être présents sur les lieux et incommodés. Non? 
Elles aussi, elles aiment se dénuder: : les cam Girls sont des filles, comme vous et moi, qui décident de se filmer nues ou autre, pour "divertir" d'autres personnes devant leur écran, contre pourboires Cette filière parallèle au porno est en pleine expansion  et pourrait bien un jour dépasser son grand frère plus "officiel". Mais pourquoi? Tout d'abord parce que les femmes qui font ça y voient un moyen facile de se faire de l'argent sans sortir de chez elles ; de leur côté, les spectateurs aiment l'idée de trouver des "non-professionnelles", plus fraîches et naturelles, avec des physiques différents des stars du X et très variés. Et ces cams-girls, comme on les appelle, ne sont pas les filles paumées que l'on pourrait imaginer: elles sont souvent très respectables, ont des amis, une famille et il arrive parfois que leur copain les aide dans leur démarche! Elles affirment faire ça par plaisir et pour organiser leur journée comme elles le veulent ; malheureusement, des dérives émergent, certains filles allant au delà de leurs propres désirs pour satisfaire le client...En tout cas, certains voient une démarche féministe dans l'émergence des cam-girls, indépendantes: moi je dis que ce sera féministe le jour où les hommes en feront de même et que les femmes pourront les mater! 

dimanche 19 juillet 2015

Nova & Glamour

Hello girls! 



Vous allez bien? Personnellement, mon samedi se passe plutôt bien: je suis allée bruncher chez des copines à un charmant endroit de la Croix Rousse appelé l'Instant Pâtisserie (qui propose un brunch à volonté pour seulement 20 euros!), j'ai enfin reçu ma commande Mademoiselle R de la Redoute et là, je profite d'un après midi de tranquillité pour rédiger ce post, entre deux sessions de Just Dance ;) Même si je vous avoue que j'écris ce billet sur mon balcon et qu'il fait un orage de fou furieux là, tout de suite.

Ce numéro de Glamour est plutôt sympa et j'y ai trouvé plein de petites choses à vous raconter ;) 

On commence avec les stars?
Ce mois-ci, dans la rubrique On dit merci à , on retrouve Caitlyn Jenner, bien sûr, mais aussi Tavi Gevinson: la blogueuse mode star a répondu à la critique du blogueur The Sartorialist, qui expliquait qu'il ne comprenait pas comment une personne aussi jeune pouvait écrire sur la vie, en lui répondant que lorsqu'une personne s'en prend ainsi aux plus jeunes, c'est que cela traduit un sentiment "de peur et d'insécurité". Et toc! La marque de sous-vêtements The Lonely Girl Project propose par exemple à ses clientes de poser avec leurs produits achetés sur Instagram, sans retouches, afin de défendre leur vision de la beauté universelle, se trouvant dans toutes les morphologies :) Bravo!
On en vient ensuite à Natalia Vodianova, l'égérie de ce numéro: un joli portrait, avec de belles photos, mais je n'ai pas envie de revenir sur l'enfance difficile de la top-model russe, dans une extrême misère, qui a eu la chance d'être castée par une agence de mannequins et de partir aux quatre coins du monde, avant d'investir une partie de son argent dans l'association "Naked Heart", venant en aide aux enfants russes. C'est ce qui revient A CHAQUE FOIS quand on parle d'elle, et ça me soûle un peu. Non, j'ai préféré qu'elle nous parle de sa grand-mère, une belle dame rousse qui aimait mettre du rouge à lèvres bien rouge, était coquette et sportive à la fois, puisqu'elle courait quotidiennement ; elle lui a d'ailleurs appris à tirer partie de ses sourcils, sans les épiler! C'était également elle qui menait son couple, qui lui a montré ce qu'est une femme forte et qui fait qu'aujourd'hui, elle ne se laisse pas faire par son mari, Antoine Arnault: elle n'hésite d'ailleurs pas à parler de "dispute de pouvoir" et affirme son besoin d'indépendance, même si son homme "est un homme très gâté, [...] qui al'habitude que les femmes soient heureuses d'être avec lui. Mais attention, elle en très amoureuse, pensent qu'ils sont complémentaires et ils prévoient d'avoir de nouveaux enfants (alors qu'ils en ont déjà 4!) ;)

samedi 18 juillet 2015

Je peux pas, j'ai piscine



Mon Dieu, quelle chaleur!

Je ne dois bien sûr pas être la seule à le dire et à le vivre, mais il fait une chaleur de bête en ce moment à Lyon: le Rhône a d'ailleurs été le seul département à être en alerte canicule ces derniers jours d'ailleurs. J'ai dû travailler exclusivement de chez moi cette semaine pour pouvoir donner à Shere Khan les médicaments dont il a besoin mais j'ai VRAIMENT regretté la climatisation du bureau (bien qu'elle me fasse sans arrêt éternuer...): impossible dans mon appartement de faire un courant d'air et l'atmosphère est rapidement irrespirable l'après midi, même en laissant les volets fermés. Il va sans dire que j'aimerais que la sieste soit obligatoire entre 14 et 18h pour travailler ensuite et ne pas souffrir autant de la chaleur (mon PC n'a jamais autant ramé d'ailleurs, on était aussi lents l'un que l'autre -_-).