J'ai testé...

Hello ! Je reviens tout juste de la Londe les Maures, charmante bourgade près de Toulon et lorsque l’on dit vacances, on pense « lecture de magazines calée dans un transat ou sur la plage » ! Et évidemment, je n’ai pas dérogé à la règle.
Sauf que, en plus de mes Biba, Cosmo, Be et Grazia fétiches, j’ai expérimenté de nouvelles revues.
Commençons par l’Officiel : ce très beau magazine de mode m’a séduite de par ses photos et ses publicités, jolies quoique très nombreuses. Ici, on ne retrouve pas les publicités « mainstream » des magazines plus féminins que « mode » (G.R Fischelis, Fendi). J’ai pu lire de beaux articles, très différents, encore une fois que Biba, quoique un  peu longs, du fait de la longueur de la page de ce magazine, en format normal et non de poche. On sent que c’est une revue chic qui parle plus de la mode des défilés que celle du prêt à porter. Et bien sûr, la sélection shoping est luxe et (donc) onéreuse. Mais l’Officiel nous apprend des choses sur la mode, c’est indéniable ! Et c’est le genre de magazine dont on a envie de prendre soin, tellement le visuel est beau.
Vient ensuite Jalouse, la petite sœur un peu rebelle de l’Officiel : ce magazine, des éditions Jalou comme l’Officiel, s’adresse à un lectorat plus jeune et plus mainstream, je pense. Mais on parle toujours de mode comme des dernières Miu Miu ou du making of du défilé "croisière" de Chanel à Saint Tropez. Et la sélection shopping est toujours un peu onéreuse!

Mettons à présent les magazines de mode de côté : j’ai aussi expérimenté Femme Majuscule. Ce bimensuel qui en est à son troisième numéro s’adresse clairement aux femmes du « bel âge », entendez les plus de 40 ans.  On y trouve une interview de Carole Bouquet, on y parle de la vision de la ménopause selon les cultures (article très intéressant d’ailleurs), du changement de vie après 40 ans, de la vie de couple après le départ des enfants, de la baisse de libido, de la difficulté de se mettre entièrement nue passé un certain âge,… mais avec un ton juste qui rend ses articles parlants et frais à la fois.Les stars évoquées sont Nicolette Sheridan (Eddie dans Desperate), Courteney Cox, Cindy Crawford, qui ont toutes plus de 40 ans.  On y parle aussi de mode : mais à la place de la tendance color block des 20-30 ans, ici on dissèque la meilleure façon de porter du blanc. De même, les mannequins ont un certain âge tout en restant de très belles femmes (si je suis comme ça à 45-50 ans, je serai la plus ravie de monde !). Même si ce n’est pas un magazine que j’achèterai à chaque édition (car je ne corresponds pas à la population ciblée), il m’a donné une autre vision de la femme et une idée des préoccupations de dames de la génération de ma maman. Une bouffée d’air quand on lit plus ou moins les mêmes choses dans « nos » magazines de midinettes (que j’aime toujours autant^^).

Voilà, je retenterai l’expérience de ces nouvelles lectures dans un prochain article !

Rendez-vous sur Hellocoton !




CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!