Madame Figaro toute bijoutée!

Bonjour tout le monde!

Comment allez vous? Personnellement, je compte vous parler du Madame Figaro de la semaine :) 

Ce numéro est consacré aux bijoux et à la joaillerie. C'est donc tout naturellement que l'on y parle des splendides Bijoux d'Elizabeth Taylor  qui ont été revendus aux enchères pour une fortune. 
Madame Figaro nous livre un Glossaire de la joaillerie, pour comprendre tout ce dont nous parle le bijoutier. Les termes " précieuses trembleuses" ou "snake chic" n'auront plus de secrets pour vous!
La rédaction nous livre aussi un récit de la success story de Fred Samuel , bijoutier de renom Même si le fondateur est mort, la marque Fred lui a survécu et s'offre même Kate Moss en égérie et créatrice pour une collection capsule ( je vous en parlais ici)
On s'aperçoit que les stars aiment aussi porter des Colliers XXL!

Mais on ne parle pas que de bijoux dans ce Madame Figaro: il est aussi question du monde qui nous entoure!
Le philosophe Etienne Bimbenet nous expose le fait qu'aujourd'hui, notre Rapport aux animaux est à l'antipode de ce qui était à l'oeuvre il y a peu: on les adule, on s'en veut de les avoir fait souffrir, on leur prête des comportements humains... Toutefois, il nous met en garde: ce n'est pas en tombant dans cet excès de " bonnes intentions" que cela rachète ce qu'on leur a fait. Et il rappelle aussi que pour lui,  même si il ne faut pas renier nos origines, l'homme a clairement une longueur d'avance sur ces petites bêtes. Moi j'ai envie de dire que les animaux sont quand même parfois doués et pressentent des choses que nous, on n'imagine même pas. Et ce n'est pas parce qu'on a bâti des sociétés et faite des énormes découvertes que ça nous rend meilleurs. 
On trouve aussi l'article Le luxe, la pub et la crise,   témoignages de grandes marques de luxe, qui nous expliquent comment la crise les a poussés à changer un peu leur image de marque: moins bling, plus intemporelle, elle utilise à foison l'idée du story telling: elle nous raconte de belles histoires via les success stories de leurs fondateurs par exemple...
J'ai adoré lire la petite "nouvelle" Tu seras une néobourgeoise ma fille: ou le destin tout tracé d'une jeune fille " bien née" devant être bilingue en anglais, fréquenter des écoles prestigieuses/étrangères/à tendance catho, qui est pourrie gâtée. Je ne sais pas si tout est vrai mais en tout cas, le cliché fonctionne. On a l'impression de lire Gossip Girl^^
Le sociologue François de Singly et l'écrivaine Véronique Olmi se demandent  Pourquoi ce sont les femmes qui partent dans 75% des ruptures: indépendance financière certes mais aussi un grand besoin de trouver LE bon peut être...
Et enfin, on parle de ces femmes japonaises, qui, alors qu'elles étaient promises à la même indépendance que leurs consoeurs européennes et américaines il y a 10 ans, semblent faire machine arrière et préfèrent trouver un mari, élever leurs enfants plutôt que travailler. Ou disons plutôt que la société japonaise est très dure avec elle : une femme qui va travailler alors qu'elle a un enfant de moins de 3 ans est considérée comme une mauvaise mère. Et le marché du travail n'est pas tendre avec elles non plus: 50% d'entre elles exercent un travail précaire et la plupart n'ont que des postes d'employées. 

Et les stars dans tout ça?
On trouve de chouettes interviews de Michael Fassbender ( nouvelle bombe d'Hollywood et acteur surdoué découvert dans 300, à l'affiche de Shame dans lequel il incarne un prédateur sexuel ) , Charlotte Gainsbourg (qui parle de son nouvel album et sa prétendue fragilité)Charlotte Casiraghi ( qui nous explique sa passion pour l'équitation) et Alexis Jenni ( nouveau Goncourt, professeur de bio, et lyonnais en plus!)





Marina Hands nous explique son rapport à la mode avec de jolies photos et la rédaction tente d'analyser en quelques lignes le divorce de A.Kutsher et Demi Moore. 

On parle aussi de Carnage, film avec Kate Winslet et Chistoph Waltz ( qui décidément est abonné aux rôles de méchants) et la série Body of proof, dans laquelle on retrouve  Dana Delany que l'on a découverte dans le rôle de Katherine Mayfair dans Desperate Housewives. 



Et enfin, je terminerai avec une chouette initiative, les Frimousses de créateurs 2011: de nombreux créateurs de mode ont créé de petite poupées sur le thème de la nature qui seront revendues aux enchères et dont les gains iront à l'Unicef, pour aider les enfants au Darfour. 

J'ai zappé pas mal d'articles, notamment tout le dossier concernant le rajeunissement de la peau: vu mon âge c'est normal. Mais sachez qu'il y en a un! 







Sélection shopping
♥ Montre New Gent Swatch, 60 euros sur www.swatchboutique.fr
♥ Manchette en métal or, Asos, 26,10 euros
♥ Bourse en satin, Menbur, 45 euros


Jolies photos! 

Sur ce, je vous souhaite un excellent mercredi! Et n'oubliez pas: vous avez jusqu'à demain pour remporter la création Chiara Deco de votre choix! ( et ça se passe ici)

Rendez-vous sur Hellocoton !

CONVERSATION

5 commentaires:

  1. Voilà bien longtemps que je ne lisais plus Grazia !
    En tout cas tu me donnes envie d'alelr l'acheter !
    Bisous XX

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,
    Tu n'as pas à être désolée, merci d'avoir pu me préciser le modèle pour le lot n°2 :)
    Bises xx

    RépondreSupprimer
  3. Alice: j'en suis ravie :) Mais là c'est Madame Figaro :) Donc du coup, tu parles de Grazia ou de MF?^^ Bisous!
    Audrey: oh ben de rien, c'est normal c'est l'une des conditions du concours :) bisous!

    RépondreSupprimer
  4. Le lisant moi même tu en fais toujours un bon résumé. Bises et bon week end la belle

    RépondreSupprimer
  5. Dame Skarlette: Merci c'est adorable :) Bisous!

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!