Δ Citizen K, un magazine à part Δ

Coucou tout le monde!

Tout va bien pour vous? Aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler du magazine Citizen K. Je ne sais pas si vous connaissez, moi personnellement, je ne le connaissais que de nom avant de tomber dessus chez ma buraliste préférée ( que j'ai du quitter, sniiff). Une jolie mise en page, un prix très attractif ( 1 euro) pour un magazine très épais et qui me semble original, je craque pour l'édition du printemps avec la jolie Elisa Sednaoui en converture. Chaque saison, Citizen K crée "l'évènement" en sortant un nouveau numéro. 

Bon alors je vais tout de suite commencer par les points négatifs, comme ça ce sera fait, on pourra passer aux points positifs et à mes articles préférés dans le magazine!
✗ Je comprends que le prix soit très attractif: le magazine est rempli de pages de publicités, surtout au début,  ce qui explique son financement. Même si j'apprécie les publicités que je trouve souvent très jolies, trouver la première ligne de rédaction au milieu du numéro euh ben.... ça me soule.

✗ Le magazine a un parti pris décalé et original, ce qui explique le ton de certains articles, surtout dans ce numéro, centré sur l'originalité. Mais je trouve certains shootings très bizarres, pour ne pas dire glauques, comme celui pour les montres, avec des insectes ou le shooting mode, où les photos sont floutées, avec un effet flippant. Ou encore celui pour présenter les accessoires tendances de la saison, avec des parties de corps démembré.  So weird, right? 




Mais sinon, j'ai bien aimé ce magazine! La preuve:
✓ La mise en page est chouette, soignée et décalée, avec de jolies photos.

✓ Les articles sont très très bien écrits, avec un langage précis et soigné. Même si c'est parfois trop bien, au point que je me demande où j'en suis dans ma phrase et si je ne suis pas en train de lire un roman d'auteur^^

✓ Les choix d'articles sont pertinents et je pense qu'on ne les trouve nulle part ailleurs. Je détaille plus loin :)

✓ On n'est pas submergés de gossip ou d'articles plus ou moins bateau sur l'actualité: comme ce magazine est un trimestriel, il ne peut pas parler de news, il serait trop dépassé; de plus, il doit être "valable" sur les trois mois de parution donc l'actualité d'Hollywood et d'ailleurs passent leur chemin, ce qui n'est pas si mal. On peut ainsi lire des articles de fond sur des choses insolites!

En clair, pour le prix ( un malheureux euro je le rappelle), on a tout de même de la lecture ( j'ai mis environ 2h pour le lire! contre 50 minutes environ pour un Be ou un Grazia) et de la lecture originale, qui nous apprend des choses qu'on ne lit pas dans les féminins plus "mainstream", des points de vue décalés et pertinents. Donc moi, personnellement, je suis conquise! :) 

Voici mes articles coups de coeur dans ce numéro!


Tout d'abord, on entre dans le bain avec l'Edito de Kappauf: très critique à l'égard du libéralisme mais également de la tentative des Etats à reprendre leur souveraineté économique, il nous pousse à réfléchir. Bon je n'ai pas très bien compris ce qu'il faisait là, n'étant pas du tout dans le thème de l'Extravagance du numéro, mais peut être que la folie est de croire que nous tenons notre destin économique entre nos mains?
Il est également question de la reine d'Angleterre ! A l'occasion de la sortie du documentaire Ballade Pour la Reine, qui nous parle de la vie de notre Elisabeth mondiale sans détour et "complaisance", on se rend compte que la reine a porté son pays à travers toutes les époques. L'a période de l'après guerre à son accession au trône, la modernisation via la télévision notamment, les 30 Glorieuses puis des temps plus chaotiques. Ici, il n'est pas question de sa vie privée, seulement d'un regard sur son règne via des témoignages d'artistes, de diplomates, d'historiens, de philosophes... Celle qui n'a rien de fou, semble inaltérable, qui suit le protocole à la lettre et qui ne semble pas subir les sirènes de la mode aura marqué par son règne, c'est sûr. Cette femme ma fascine dans un sens. Je me dis que quand elle mourra ( ce qui me semble fou), ben il va manquer un truc dans notre monde quand même. Non? 
J'ai adoré lire le portrait de Cédric Villani, vous savez, ce génie des mathématiques ayant reçu la plus haute distinction mondiale en la matière? Il est également co directeur de l'institut Henri-Poincarré à Paris mais il  a un style très décalé, très "royal" je trouve avec ses vestes et ses cols lavallière. Il met un peu de poésie dans les mathématiques, et comme on le dit, on ne sait pas vraiment où est la limite entre le génie et la folie... :) 



Et on continue avec les personnes déjantées: Philippe Katerine nous parle de son amour du dessin et de son exposition en partenariat avec les Galeries Lafayette dans la Galerie des Galeries. Les hommes politiques sont fortement présents dans son travail, d'ailleurs. Il a ce petit grain de folie qui le rend attachant, c'est drôle. Mais dans cet interview, je le sens également cultivé, intelligent, un peu barré certes mais loin d'être idiot. 
Et qui dit folie dit Iggy Pop forcément! Le musicien mythique le plus fou fou et borderline se livre à Citizen K avec cet esprit rock n roll que l'on ne trouve plus, je pense. La nouvelle égérie du parfum Black XS de Paco Rabanne nous parle de mode, de ses amours, de ses chanson et de son admiration pour Houllebecq, les femmes et la langue françaises :) 
Il y a également bien sûr, un large dossier consacré à la cover girl Elisa Sednaoui, qui revient pour nous sur son enfance en Egypte, sa vie en Italie mais aussi en France. Elle qui maîtrise l'italien, l'arabe, l'anglais et le français nous dit que le mannequinat est une formidable aventure mais qu'elle n'a jamais compté sur sa beauté pour réussir et que le métier d'actrice voire de réalisatrice ( elle a monté un documentaire sur l'Egypte) la comblent bien mieux. Elle nous parle également de sa grande admiration pour Louboutin, de la situation politique en Egypte, de son côté bon vivante qui n'aime pas le sport! Bref, un article très complet sur plein de choses, agrémenté d'un shooting vraiment très beau, avec de belles couleurs :) 



Côté mode, on retrouve une petite interview de filles de Ba&sh mais également un portrait et une interview du très élégant Tom Ford qui est passé de Gucci à son propre empire de la mode, avec du prêt à porter et du maquillage. La notion d'originalité, de personnalisation est très importante pour lui, d'où des maquillages personnalisés pour chaque tenue proposée. Il nous explique également que ses modèles ne sont jamais commercialisés avant les défilés, afin de conserver la surprise, l'authenticité et de vraiment créer l'évènement. Il regrette en effet que les stars par exemple portent les vêtements créés avant même la présentation officielle. 
Dans Citizen K, on en apprend également sur le portable Prada. Oui oui, j'avais vu des publicités mais je trouve que cet objet est aux antipodes de la maison de mode en fait. Donc du coup, cet article m'a attirée :)  On apprend que ce portable se veut sobre, élégantissime par son design et sa couleur et à la pointe technologique.Vu comme ça, je retrouve l'esprit Prada dans ce portable et le pourquoi de son lancement.  Seriez vous prêtes à vous offrir ce petit bijou, mêlant mode, luxe et technologie?


Et enfin, on ne peut pas parler de l'extravagance sans mentionner nos amis anglais! Et c'est la raison pour laquelle un article leur ai consacré. Rois de l'humour noir, leur petit grain de folie vient de l'étonnante stabilité de leur pays, qui les pousse à pimenter leur quotidien, grosso modo. J'ai beaucoup aimé lire les pires frasques anglaises comme celles de Ronald Firbank qui se nourrissait exclusivement de champagne et de pétales de fleurs ou Stephen Tennant qui accueillait ses amis sous des flopées de fleurs blanches, prenait le thé avec ses serpents et est mort dans son lit rempli de peluches. Vraiment drôle, décalé et très intéressant!

Et sinon, la force de Citizen K est vraiment de faire des articles hyper fascinants sur des choses qui ne le sont pas vraiment. On est vraiment happés par les mots écrits, même si le sujet ne nous fait pas du tout rêver. 
Par exemple, j'ai lu tout un dossier sur l'ile de Saint Barth. Oui Oui. Et non, ce n'est pas juste une île de gros riches américains squattée durant le Spring Break, comme dans les séries. C'est surtout une ile dont à la base personne ne voulait, où rien ne poussait et où les gens ( des immigrés français notamment) faisaient peur avec leurs dents pourries et leur consanguinité. La Suéde l'a d'ailleurs rendue à la France, la jugeant inutile. Il faut aussi savoir que c'est une île verte, sans camping et où les milliardaires aiment être tranquilles et boire un verre paisiblement, en toute simplicité. La police y est très présente pour éviter tout débordement. Les locaux sont assez méfiants, n'aiment pas trop qu'on les prennent en photo et certains regrettent que les jeunes  ne soit "intéressés que par Internet". En tout cas, tous veulent préserver l'esprit sauvage de l'ile. J'ai adoré, j'ai vraiment appris des choses :) 
J'ai également été intéressée par un article sur les mauvaises plantes. Oui oui, le truc anti glamour au possible. En fait, on apprend leur origine, comment elles se sont propagées au gré des migrations, des voyages.... et c'est passionnant :) 
Il est également question des trucs bizarres en matière de beauté: et oui, en ce moment par exemple, c'est la bave d'escargot voire... le sperme pour ses vertus anti oxydantes. Mais les folies cosmétiques ne datent pas d'hier! La maître d'Henri II, Diane de Poitiers est morte suite à une anémie due à sa potion d'or et l'or est un métal lourd non assimilable par l'organisme. L'anti rides à l'époque était constitué entres autres, de mercure et de salive humaine. Je crois que le pompon revient à ce remède pour éliminer les tâches de rousseur composé de sang de lièvre mâle et d'urine. Et les exemples ne manquent pas! Bon hormis le côté beurk du sujet, vous l'aurez deviné, cet article, je l'ai dévoré. C'est vraiment le genre de chose dont on ne parle jamais et qui sont très intéressantes. Non? 




Jolies photos! 


Voilà que ce post se termine! Et je le répète: j'ai adoré ce magazine, qui m'a fait lire des articles de 6 pages sur des choses qui ne m'intéressent pas forcément à la base^^ Chapeau!

Pour retrouver Citizen K sur le net, rendez vous sur leur site et le blog de la rédaction ;) 

Sur ce, boys & girls, je vous fais des bisous et vous souhaite une jolie journée! A demain pour mon  avis concernant le thé aux Fruits Rouges de Lov Organic ;) 


CONVERSATION

15 commentaires:

  1. alors là je te rejoins complètement, j'adore ce magasine pour son côté décalé et ses textes super bien écrits, par contre trop de pub, c'est lourd ! et moi j'aime bien ce qui est glauque alors ... :-)
    bisou bonne journée !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a vraiment les mêmes goûts :) Oui la pub c'est tabou on en viendra tous à bout!^^ Hihihi, bon ben tu as du aimer les shootings alors ^^ Bisous bisous!

      Supprimer
  2. J'ai hésité à l'acheter pour un de mes matchs. Je le lisais il y a quelques années et là, tu m'as donné envie de le relire!! S'il y avait moins de pub, il serait top, dis-donc!
    Merci pour cette longue critique détaillée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh merci c'est trop gentil :) oui la pub, c'est dommage :s Merci de ton petit mot et des bisous!

      Supprimer
  3. Si le sperme a des vertus anti-oxydantes, les actrices porno ne sont pas près de vieillir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouahahahah, ben bravo bel esprit dis donc^^ Bisous bisous!

      Supprimer
  4. je ne suis pas très fan de cete type de magazine ! de sbises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as le droit^^ C'est quoi que tu n'aimes pas? Qu'il soit trop décalé? Bisous!

      Supprimer
  5. c'est vrai qu'il est assez décalé comme magazine, mais ça change ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis bien d'accord :) Merci de ton passage, de ton petit mot et des bisous!

      Supprimer
  6. Oh j'adore lire des articles sur des sujets auxquels je ne me serais pas intéressée en temps normal ! C'est tellement intéressant de découvrir de nouvelles choses :)
    Merci pour la critique de ce magasine, tu m'as donné envie de l'acheter !


    Par contre, la photo avec la tête dans le lavabo... c'est juste flippant ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou! Oui ça change de toutes les rubriques que l'on trouve dans les magazines féminins plus "classiques" avec les mêmes articles souvent :s Oh merci, ça me touche :)
      Oui oui c'est affreux, je sais pas pourquoi ils ont fait ça ^^ Bisous!

      Supprimer
    2. Ah ça c'est sûr que c'est bien souvent le même genre d'articles dans les magasines féminins.. C'est pour ça que ça fait du bien un magasine qui change :D ! Même s'il y a des photos farfelues dedans ;)
      Bonne semaine !
      Bise :)

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. je recherche le magazine citizen k printemps 2012 ou pourrais je me le procurer ?

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!