Luxurious Madame Figaro

Bonjour tout le monde!

Comment allez-vous? :)  Pour aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler de Madame Figaro. Oui comme ça fait déjà plusieurs semaines que je vous parle du Elle, j'ai pensé qu'il faillait un peu changer tout ça :)  Et puis en plus ce MF parle de Luxe, de Mickael Fassbender et de Karl Lagerfeld, donc j'avais bien envie de le lire :) 

Si on commençait par nos amies les stars? 
Madame Figaro commence par nous présenter son coup de coeur au Festival de Cannes cette année: il s'agit de Sarah Gadon, partenaire de Robert Pattinson dans le film Cosmopolis. Celles et ceux qui ont eu la chance de voir le film, vous confirmez? :) 



Autre actrice qui a tapé dans l'oeil de la rédaction, la jolie chinoise Zhang Ziyi, que l'on a découverte dans Tigre et Dragon ainsi que dans Mémoires d'une Geisha. Cette très belle égérie L'Oréal en Asie nous parle de sa vision de la mode, de la beauté et de l'élégance, tout en féminité et en simplicité :) 
Cette actrice est ma chouchoute à moi: en plus d'être belle et talentueuse, Kate Winslet est aussi altruiste et a demandé à ses amis ( dont Brad Pitt, George Clooney et Leo Dicaprio) de se prendre en photo avec un chapeau afin que les clichés soient ensuite vendus pour soutenir sa fondation The Golden Hat qui lutte contre l'autisme. Chapeau! oui oui je sais elle était facile celle là
Pour cette édition spéciale luxe, Madame est allée demander à quelques stars comme Inès de la Fressange, Isabel Marant, Carine Roitfeld quelle est leur vision du luxe: la plupart répondent aimer les jolies choses, les montres, les jolis vêtements, la danse classique, mais aussi les choses essentielles comme avoir la chance de vivre de leur passion, de pouvoir prendre un break de temps en temps, déjeuner avec des amis, prendre soin de  leur famille. Et oui, c'est le plus important et les seules choses que l'argent ne peut apporter :) 



On retrouve également Bernard Henri Lévy venu parler de son film, le Serment de Tobrouk sur la guerre de Libye. Lui a été beaucoup décrié pour ce combat qu'il a mené, sous prétexte qu'il voulait simplement s'afficher. Lui explique que ses auteurs fétiches ( comme Malraux" l'ont toujours incité à rendre le monde meilleur et qu'il essaie d'apporter sa pierre à l'édifice. Il insiste sur le rôle déterminant de notre ancien président dans ce combat et estime que le pays libyen doit encore finir sa transformation. 


Le très magnétique Michael Fassbender, quant à lui, sera à l'affiche de Prometheus aux côtés notamment de Charlize Theron, (présente dans le Be de la semaine) et incarnera un robot dont on ne sait jamais si il ressent des émotions ou non dans le film: c'est une volonté de l'acteur, qui aime jouer sur les contrastes. Sa prouesse dans Shame et ses autres films est de montrer un homme fort mais qui incarne une certaine féminité. Contraste que l'on retrouve dans ses origines, allemandes et irlandaises. 
On retrouve également nos wonderchefs, nos chefs gastronomiques nationaux comme Thierry Marx, Anne-Sophie Pic ou M.Ducasse, qui nous donne leur idée du luxe en cuisine accompagnée d'une jolie recette, le tout présenté sous forme de comics. Je trouve l'idée sympa mais je dois dire que je ne comprends pas le lien entre luxe et bande dessinée :s
Et enfin, comme dans le Biba du mois, on peut lire quelques mots sur Melody Gardot, qui nous parle ici de ses qualités, défauts et de sa vision de la vie, assez spirituelle et axé sur l'amour et le partage :) 



Parlons de mode à présent!
Madame Figaro nous livre un joli édito sur la relation entre l'art et la mode, illustré un peu plus loin par la présentation de trois jolies créations d'art textile, celle du lauréat du concours Triumph Inspiration Alain Philippe et de ses "dauphins". C'est vraiment de l'art pour moi, das le sens où c'est importable, inaccessible mais tellement sublime :) 
La rédaction nous a aussi concocté une sélection shopping fête des Mères selon qu'elle soit "wonderwoman", chic, néo bourgeoise... Jolie idée mais les prix sont bien trop élevés!



Pour ce numéro, Madame nous livre aussi les tendances en matière de luxe: on mise dans les valeurs sûres que sont les matières en crocodile et le look blanc, on se pare de bijoux "minis" car très fins et on se dit que luxe peut parfois rimer avec "rébellion" en adoptant des détails rock (souvenez -vous d'Alice Dellal en égérie du dernier sac Chanel), voire en portant un jogging en soie, laine et cachemire de la collection Max Mara de l'hiver prochain! Il faut bien sûr, en avoir les moyens. 
J'ai aussi apprécié la vision de la mode selon les années avec les crayonnés de Karl et les quelques mots écrits sur la relation entre la couture et le cinéma au travers de l'exemple de Dior, maison de mode très cinématographique qui a une relation privilégiée dans le coeur des acteurs et des actrices. Le couturier étant ici comparé à un réalisateur, un metteur en scène voire un producteur.



Et les faits de société? 
On apprend que Mattel a conçu une Barbie présidente, disponible en version "blanche", latino ou encore asiatique. L'idée a été concrétisée avec l'association The White House Project et vise à promouvoir la parité en politique. Je trouve que se servir d'un modèle aussi connoté " potiche" pour défendre l'égalité hommes - femmes est une idée audacieuse et originale :) 
On retrouve aussi un débat entre deux sociologues sur la place de la culture générale dans l'éducation. La question se pose depuis que l'école Sciences Po a supprimé l'épreuve de culture générale au concours d'entrée, étant donné que les plus défavorisés étaient moins avantagés que les autres dans ce domaine. Car pour l'instant la culture générale est apportée par les parents mais pour les deux expertes, c'est l'école qui devrait en être le vecteur, afin de mettre tout le monde à égalité. La culture générale est essentielle pour comprendre le monde mais ne se limite pas à des dates ou autres choses apprises par coeur: elle peut également relever des expériences vécues comme les voyages.Un débat très intéressant, assez philosophique, mais vraiment instructif :) 



Concernant la beauté, on retrouve un petit point sur les lotions beauté avec le directeur de la recherche Guerlain, comme la différence entre un tonique et  les eaux florales qui apaisent et nettoient et les lotions traitantes qui... traitent ^^ . Il est aussi question du layering, dont raffolent les asiatiques et qui a, depuis un moment déjà, attiré les occidentales. 
Côté gourmandises, on a une chouette recette de wok au boeuf et légumes express :)



Jolies photos!



Comme vous pouvez le constater, ce Madame Figaro regorge de petites pépites à lire :) 

Gros bisous les filles et à demain pour le billet Grazia de la semaine!

CONVERSATION

4 commentaires:

  1. un peu trop luxuriant pour moi ce madame le figaro, mais j'ai beaucoup aimé les photos et les dessins à la fin !!!
    bonne journée !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi non plus, je ne me retrouve pas forcément dans ces éditions spéciales luxe :) heureusement qu'il y avait d'autres articles intéressants :)
      Gros bisous même si je sais que tu ne liras pas mon commentaire avant un bon moment :)

      Supprimer
  2. Oui là évidemment, je n'aime pas ce magazine mais ce numéro est peu ordinaire :

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends que tu aies du mal: il est assez "élitiste" et bourgeois mais il y a des articles culturels assez intéressants et une vision plus "classique" de la mode, moins dans la tendance mais plus dans le style :) Bisous!

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!