Elle & Madame Figaro #2



Coucou tout le monde!

Comment allez-vous? Le billet d'aujourd'hui va être un petit peu spécial car, pour la deuxième fois, je vais parler du Elle ET du Madame Figaro de la semaine. 
Pourquoi? Tout simplement parce que les deux couvertures me faisaient envie et que dans les deux, il y a des articles intéressants et dont j'avais envie de vous parler, tout simplement :) Même si les deux couvertures sont toutes les deux parées du fameux "Quoi de neuf?" pour nous annoncer les tendances de la rentrée :) Et comme me le rappelait Baptiste sur Instagram, dés la semaine prochaine, on devrait avoir les "Spécial Mode" avec l'approche des Fashion Week :) Mais bref! 

Commençons par Elle :) 


Et voyons voir ce qu'il en est pour les faits de société! 
En edito, il est question de la pilule masculine et notamment de ses effets secondaires, qui auraient disparu: en effet, les anciens prototypes, en jouant sur les hormones, faisaient perdre aux hommes les principales composantes de leur virilité, à savoir la pilosité et leur voix grave. Toutefois, des expériences sur les souris montrent que les nouvelles pilules leur permettent de les conserver! Si cette avancée est une bonne nouvelle, il faut  se rendre à l'évidence: les hommes, par habitude ne sont que très peu enclin à prendre la pilule, d'autant plus qu'en cas de grossesse non désirée, ils pourront facilement prendre la tangente... 
Elle revient également sur le jugement des Pussy Riot, condamnées à deux ans de camp la semaine dernière. La rédaction analyse le fait que les PR aient autant suscité la sympathie partout dans le monde: à cause du côté injuste de leur peine mais aussi parce que ces mères de famille, sont, quand elles ne chantent pas, des femmes comme tout le monde. C'est aussi parce que leur lutte rappelle les heures sombres de l'URSS et le combat de mai 68 en France et est empreint de féminisme, les "chattes révoltées" (c'est la traduction de leur nom de groupe) luttant contre le patriarcat de leur pays et faisant écho aux topless Femen ukrainiennes.
Féminisme encore, les femmes tunisiennes sont en colère. Pourquoi? Tout simplement parce que leur nouveau gouvernement n'a rien trouvé de mieux à faire que modifier le statut de la femme dans la Constitution: d'égales de l'homme, les femmes sont devenues.."complémentaires". Un nouvel attribut moins valorisant, qui n'est que le reflet du regard de la femme non voilée et habillée à l'occidentale dans le pays. Les femmes interrogées évitent de s'habiller de manière moulante et d'avoir les cheveux détachés dans certains quartiers, afin d'éviter les regards désapprobateurs. Un véritable recul pour ce pays qui défendaient les droits des femmes jusqu'ici...




Et on continue sur le sujet avec cette question : existe-il un sexisme anti-hommes? En effet, l'écrivain sud africain David Benatar affirme que les hommes souffrent autant que les femmes et pire encore, que leur souffrance est dénigrée. Pour lui, les garçons ne réussissent pas à l'école car le système scolaire ne leur ai pas adapté, les personnes emprisonnées sont le plus souvent des hommes qui subissent des peines et des châtiments corporels plus durs. De plus,  la gente masculine est agressée tout autant que la gente féminine (agressions sexuelles et domestiques non considérées dans l'analyse, bien entendu). Bon, on sera d'accord avec les personnes ayant réagi aux propos de ce livre: il pose l'homme en victime, alors que celui-ci n'est que très rarement menacé par les femmes, les agressions qui'il subit étant souvent commises par d'autres hommes, par exemple. De plus, n'oublions pas que le taux de réussite est plus faible pour les garçons certes, mais que les filles ont également moins accès à l'école! Cet ouvrage part peut être d'un bon sentiment mais ses conclusions sont graves et empreintes d'inexactitudes, qui font de lui un manifeste anti-femmes :s

Côté beauté, encore une fois, on se pose une question pas si anodine: "Peut-on se fier à sa crème solaire?" En effet, certains laboratoires indépendants estiment que les indices de protection ne sont pas si élevés en réalité que ce qui est indiqué sur le flacon. La faute à une méthode de mesure différente: les marques testent leurs produits directement sur la peau alors que les labos le font sur des plaques de verre. On serait tentée de dire que les tests in vivo, sur la peau sont plus efficaces et révélateurs. La dermatologue interrogée le confirme et nous incite également à ne pas utiliser de crème bio.



Et les stars?
J'ai pu constater avec une certaine surprise que l'actrice Jane Fonda était très très belle durant les années 70! Chevelure blonde vénitien lisse et volumineuse, yeux de biche, style de l'époque, une véritable icône, aussi jolie que BB, selon moi :) Non?
Et sinon, comme on le voit sur la couverture, Kate Moss nous livre ses conseils mode mais aussi de très jolies photos :) La journaliste ne tarit pas d'éloges sur la Brindille: peau de bébé, photogénie hallucinante, décontraction, proximité et style parfait. La mannequin dit aimer les bijoux fins et épurés, les leggings noirs mais un peu moins les bonnets mous et les baskets, qui sont pour les enfants, selon elle, ni les couleurs flashy.



Et enfin, la rubrique "Quoi de neuf?"! Pour Elle, on va beaucoup parler aimer le parfum d'Isabelle Huppert ("une tubéreuse fatale"), le film Main dans la Main avec Valérie Lemercier et Valérie Donzelli face caméra, la pièce "A la Française" de et avec Edouard Baer (je vous en parlais ici), la vague baroque mais également minimaliste qui vont s'abattre sur nos dressings, la collection Margiella pour H&M (cette robe est hallucinante, surtout pour du prêt à porter, accessible à toutes!), les sweats,  la série Once Upon A Time (dans laquelle les héros de contes de fée sont coincés dans le monde réel!) et nos chefs françaises, à la tête des plus beaux palaces :)



Jolies photos!



Voilà! Et maintenant voir ce qui se cache dans le Madame Figaro de la semaine :) 

Et commençons avec les célébrités!
On trouve tout d'abord un joli portrait de Julia Roberts qui semble susciter l'admiration chez le journaliste, autant pour sa carrière impressionnante depuis Pretty Woman jusqu'à Blanche Neige, que pour son statut de reine d'Hollywood et son sourire cultissime. Tout ça pour nous rappeler que la belle est l'égérie du nouveau parfum Lancôme, dont j'ai beaucoup aimé le spot publicitaire :)


















Madame Figaro nous fait aussi un petit descriptif et comparatif des deux nouvelles princesses du RnB: Rita Ora  & Azealia Banks. Leurs chansons sont aimées des DJ et des fans et leur style est pointu et régulièrement adoubé par les rois de la mode. Je dois vous avouer que je n'ai écouté aucune de leurs chansons: vous avez un avis, vous? :) 




On peut également lire une mini interview d'Alexandre Astier qui nous parle de son film "David et Madame Hensen", qu'il a réalisé et dans lequel Isabelle Adjani interprète le premier rôle. Il se dit également ado dans sa tête et nous explique qu'il aime ses enfants de manière inconditionnelle. A noter qu'Alexandre Astier est partout cette semaine car on le retrouve également dans Grazia et Elle cette semaine :) 




Enfin, on retrouve un portrait de Léa Seydoux : il est question du tournage du film "Bleu est une couleur chaude" d'Abdelatif Kechiche dans lequel elle arbore une chevelure bleue et joue une peintre qui établit une relation avec une autre femme. Il y est question des méthodes assez dures du réalisateur mais aussi du fait que l'actrice ait du refuser de jouer  pour Audiard à cause de ce tournage; elle nous annonce aussi qu'elle interprétera la Belle dans l'adaptation du conte La Belle et la Bête du réalisateur américain Christophe Gans. Elle parle aussi de sa styliste de soeur qui habille un bon nombre d'actrices françaises et de son amour pour le style mais moins pour les tendances éphémères.



Comme Elle, la rédaction nous a concocté son recueil de tendances de la rentrée dans son article "Quoi de neuf?": on va aimer l'imprimé sauvage associé au glitter, l'actrice Isabelle Huppert encore mais cette fois-ci pour ses quatre films qui vont sortir d'ici au 21 novembre, le film Nous York de Géraldine Nakache, la fourrure, la métamorphose sexy et provocante de Nicole Kidman dans Paperboy... Mais aussi le premier album de Lou Doillon, le cuir chic, le rose et le fait que la chef cuistot Amandine Chaignot soit à la tête de la cuisine du Raphaël: ces deux choses étaient également compilées dans le Elle ainsi que dans Be :) 



Concernant la mode, Madame Figaro nous parle de ses mannequins français qui ont la côte : si, personnellement, les noms ne me disent rien (Constance Jabonski, Aymeline Vallade ou encore Camille Rowe Pourcheresse, entre autres), les visages me sont familiers, et pour cause: ces top modèles, souvent représentées par l'agence Elite, défilent pour Lanvin, Gucci, Chanel, YSL, Givenchy... ou sont les visages d'Estée Lauder ou encore de Chloé, comme Miss Pourcheresse, qui est trop petite pour défiler mais fait régulièrement la une des couvertures, entre autres choses :) Colinne Michaelis, quant à elle, est l'arrière petite fille d'une célèbre mannequin des années 30 :) 

Pour ce qui est de la cuisine, Madame revient sur les tendances culinaires (et oui, la bouffe aussi suit ses modes :)). Exit les cupcakes et autres macarons, on va aimer les desserts sans gluten ou à base de légumes. "Inviter" un chef dans sa cuisine sera le nouveau snobisme à la mode et on aimera le tartare de boeuf! 




On termine avec les faits de société?
On trouve tout d'abord un très joli edito sur la normalité: pour Caroline de Bodinat, la normalité, qui est à la mode ces derniers temps, n'a pas de saveur et vivre une vie sans "pétillant"... La recherche du "petit truc en plus" la rend vivante et curieuse et elle court après cette "lueur". Parfois rien d'extraordinaire, mais simplement un temps d'avance et de petits riens qui accessoirisent gentiment une tenue ou le quotidien et qui apportent un supplément d'âme :) Je plussoie :) 
Comme Be, Madame nous parle des séries de la rentrée dont Girls, dont tout le monde parle comme le nouveau Sex & The City, version moins "Manhattan" mais aussi Ainsi Soient-Ils mettant en lumière la vie de 5 curés et leurs aventures :) 




La rédaction analyse également le phénomène Fifty Shades of Grey: ce livre soft porn se vend comme des petits pains outre Atlantique auprès des mères de familles et a, du coup, permis au SM "doux" est, du coup de devenir très populaire. Le "mommy porn" (le porno pour mamans) est devenu un genre prisé et le roman est d'abord devenu un succès numérique avant de se "concrétiser" en version papier. D'inspiration diverses (dont Twilight!), le roman, pourtant pas très bien écrit pour toutes les personnes qui en parlent dans l'article, permet de vivre le désir de soumission par procuration et par l'intermédiaire de la jeune héroïne Anastasia qui apprend tout de son amant un peu plus âgé et de libérer la conscience sexuelle des femmes qui se reprennent en main (si je peux me permettre :s). Le succès est colossal: outre les ventes record, les stars ont adoré le livre et se prennent en photo avec l'auteur  E.L James et Universal a acheté les droits pour en faire un film! Il y en a-t-il parmi vous qui l'ont lu? :) 
Enfin, on peut lire un article très important sur la refonte de l'école: nécessaire, cette mise à neuf soulève des questions: doit-on supprimer les grandes vacances au profit de journées plus courtes? Quelle place donner au sport? Comment initier les enfants au goût à la cantine? Six personnalités (Cyril Lignac, la championne d'escrime Astrid Guyard, le psychiatre Boris Cyrulnik ou encore le généticien Axel Kahn) répondent à ces questions. Et, surprise, notre Ministre à l'Education Nationale Vincent Peillon, répond lui aussi aux questions de la rédaction: il parle des rythmes scolaires et des journées qu'il estime trop longues et de son passé de prof mais aussi d'élève :) Article que j'ai trouvé passionnant et qui soulève de vraies questions. J'ai hâte de voir ce que cette refonte va donner! Et vous, qu'en pensez-vous?





Jolies photos!



Et voilà! J'espère que ce long billet n'était pas trop indigeste et que votre cerveau n'est pas trop surchargé d'informations :) Et qu'il vous aura plu :) 

Des bisous et à demain pour mon débrief sur le dernier numéro des 69èmes :) 


CONVERSATION

2 commentaires:

  1. Hello,
    C'est sûr : je n'achèterai pas le Elle de cette semaine, il y a trop de sujets qui vont m'énerver lol
    Merci pour toutes ces infos et tes points vues sur les différents sujets c'est comme quand on parle de nos mag. entre copines ;-)
    Des bisous et belle fin de semaine Elo <3

    RépondreSupprimer
  2. Hihi, je te comprends :)
    Oh c'est super gentil, ca me touche beaucoup, car c'est l'impression que j'ai envie de donner :) Au delà de la simple liste d'articles. Donc merci <3
    Des bisous et bon week end :) <3

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!