Ils sont fous ces Américains! (Grazia)

Coucou tout le monde!

Vous allez bien? Ici, c'est parti pour le Grazia de la semaine, dont j'adore la couverture, avec Gisele Bundchën en couverture, se prenant pour B.B :) 
Ah oui, juste quelque chose avant de commencer: si la personne qui s'occupe des spots TV de Grazia me lit (ce dont je doute fort), arrêtez de ne mettre en avant que les articles "fifilles" comme le maquillage ou la mode. Car on ne sait pas, avec cette pub, qu'il y a aussi des articles d'actualité et de réflexion très intéressants concernant le SIDA ou le droit des femmes aux Etats Unis par exemple. C'est lassant de voir ce magazine uniquement sous l'angle "girly" et les filles intelligentes peuvent ne pas avoir envie de vous lire, pensant que ce ne sont que des articles futiles. En trente secondes, il est tout de même possible de citer un article "de fille" et un article plus "sérieux" non? 

Commençons d'ailleurs avec les articles traitant de l'actualité et des faits de société, qui sont très nombreux à avoir retenu mon attention cette semaine :) 
Florence Willaert se moque tout d'abord gentiment de notre gouvernement et de ses tics de langage, qui ont tendance à atténuer la vérité, dans son article "Mais pourquoi on a plus le droit de dire vieux?". Et oui, notre Ministre chargée des personnes âgées et de l'autonomie Michèle Delaunay voudrait que l'on remplace ce terme dur par une périphrase plus douce: "avancer en âge".  La chroniqueuse rappelle qu'il existe des commissions créées exprès pour enrichir la langue française (qui comporte moins de mots que son voisin anglais!) et que c'est une habitude pour les français d'inventer des euphémismes (malentendants = sourds, zones sensibles = banlieues) surtout depuis que notre nouveau gouvernement est en place: on ne dit pas "austérité", qui est un gros mot mais "redressement dans la justice", par exemple. Ca change du "Karcher" de Sarko, hein? 
Plus sérieux et peut être plus réjouissant, Daniel Defert, le fondateur de l'agence AIDES, nous parle de la fin du SIDA. Et oui, la communauté scientifique internationale aurait trouvé un moyen d'éradiquer le SIDA d'ici 2050, si tous les pays financent les recherches et si celles-ci se révèlent vraiment concluantes. Toutefois, M.Defert est moins optimiste, car pour lui, si les traitements permettant aux personnes séropositives de ne plus être contagieuses sont prometteurs, les traitements préventifs pris par les séronégatifs ne seront efficaces que si ceux-ci le prennent vraiment, dans la continuité, alors qu'ils ne sont pas malades; de plus, la crise empêche certains pays comme l'Italie ou l'Espagne de payer leur part dans le financement des recherches. Il revient également sur l'évolution du SIDA dans les mentalités depuis les années 80 et rappelle que les jeunes d'aujourd'hui n'ont pas tellement intériorisé les dangers des rapports sexuels non protégés... Un peu trop pessimiste le monsieur?
Grazia nous livre aussi un billet très intéressant sur la fermeture du Ritz durant 2 ans, pour travaux. L'hôtel, qui n'a pas été rénové depuis 1979, tombe en ruine et a bien besoin d'un coup de neuf.  Jusqu'ici, rien de bien grave si ce n'est que la majeure partie des salariés a été renvoyée (470 sur 500), du jour au lendemain, avec une promesse plus ou moins vague de réembauche à la fin des travaux; les salariés sont donc atterrés et en colère, d'autant plus que les serviettes par exemple, au lieu d'être données au personnel, ont été... incinérées; la réceptionniste a également peur que les chats du palace, utiles pour chasser les souris, ne soient piqués. On raconte également que certains salariés ont été forcés au départ par des coups de pression via des inspections quotidiennes; c'est la grande désillusion pour ces travailleurs qui pensaient appartenir à une grande famille; à présent, ils vont tous se retrouver sur un marché du travail overbooké...


Ecoeurement également chez PSA: 8000 postes vont être supprimés, sous couvert de crise économique (819 millions d'euros de pertes :s)! les ouvriers sont prêts à se battre, comme les trois femmes qui ont été interrogées par Grazia. 
La rédaction nous parle également des mensonges de Ryan Holiday : cet homme, expert en marketing à la base, a dupé nombre de journalistes en répondant à tous les appels à témoins qu'il trouvaient, se faisant  passer pour un insomniaque ou un employé de fast food, entre autres. Même le New York Times n'y a vu que du feu. Le but? Montrer que les médias ne vérifient pas leurs sources et sont dans le rush de "l'info de dernière minute". Pas glorieux pour eux en tout cas! 




Plus grave, Grazia nous apprend qu'aux Etats Unis, on peut être emprisonnée pour une fausse couche. Le pays vit actuellement une crise des droits des femmes, notamment à cause des intégristes religieux qui tente de faire passer dans la jurisprudence que le foetus est un enfant et donc... que l'avortement est un meurtre. Par exemple, Bei Bei Shuai, une trentenaire d'origine chinoise, est enceinte d'un homme marié, qui, quand il apprend la grossesse, lui jette quelques dollars en l'abandonnant au bord de la route: la jeune femme, désespérée, tente d'en finir en avalant de la mort au rats; elle est sauvée à temps mais son bébé est mort et maintenant, elle risque 65 ans de prison. Ces mesures rétrogrades sont surtout prises dans les Etats de la Bible Belt comme l'Alabama ou le Mississipi qui mène une "Guerre aux Femmes". Ce passage de l'article montre à quel point les femmes sont attaquées dans leur droit à disposer de leur corps: "En Virginie, on oblige les femmes à regarder une échographie de leur foetus avec l'avortement; en Géorgie, on oblige les femmes ayant un foetus non viable voire mort jusqu'au terme; et pire encore, au Kansas, le pharmacien peut refuser de délivrer un contraceptif et priver la femme de son ordonnance. Ca fait terriblement peur, non? 
La rédaction nous parle aussi des nouveaux codes des couples : les témoignages de couples que l'on peut lire montre que pour se mettre d'accord sur les tâches ménagères, ils n'hésitent pas à ...prendre une femme de ménage; sinon, le partage des tâches est assez bien défini et la femme est souvent celle qui tient les rênes de la maison. J'ai adoré l'article qui montre l'évolution du droit des femmes en termes d'argent, d'enfants, des décisions importantes ou de sexualité. Il n'y a pas si longtemps (1965!) les femmes ne disposaient pas de leur salaire, qui pouvait être dilapidé par le mari! de même, jusqu'en 1975, l'homme disposait de la "puissance maritale" qui lui permettait de choisir seul le lieu de la résidence principale du couple par exemple; l'autorité parentale n'a remplacé l'autorité paternelle qu'en 1970. Du chemin a été parcouru tout de même, non? Merci à  nos aïeules :) 




Et on retrouve nos "amis" des States dans un article consacré aux codes de l'amour des Américains . Apparemment, ils seraient plus attentionnés que les Français mais aussi davantage portés sur le sexe "performant". Ils aiment également les Françaises pour leur côté insaisissable, sauvage et un peu snob et sont très très flatteurs. La rédaction nous donne également quelque lois qui régissent la vie amoureuse des citoyens américains et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elles sont... particulières :) En Virginie , par exemple, on a pas le droit  de faire des mamours avec la lumière allumée tandis que dans le Wisconsin "il est interdit à un homme de tirer un coup de feu quand sa partenaire atteint l'orgasme". Non mais où ils sont allés chercher ça? 
Et enfin, on retrouve une blogueuse que j'aime bien, Letizia Barcelona, qui nous parle de ses bonnes adresses et ses bons plans sur Barcelone, sa ville d'adoption (elle vient de Besançon) :) Well done! :) 



On continue avec les célébrités? 
Grazia nous parle de crise iconomique. Qu'est-ce que c'est? le simple fait que depuis quelques années, nous vouons une admiration aux icônes du passé sans en trouver dans la génération actuelle, notamment avec la vague vintage et rétro qui nous a envahie. Brigitte Bardot, Audrey Hepburn, Marylin... elles influencent notre vision de la féminité et la mode d'aujourd'hui. Les célébrités modernes ne sont vues qu'au travers du prisme de ces légendes: une actrice brune et fluette sera comparée à Melle Hepburn tandis que les blondes plantureuses seront vues comme Monroe (dont on a fêté le 50ème anniversaire de la mort le 4 août). Envie de retourner à cette époque faste, des 30 Glorieuses pour éviter la morosité et le stress de notre époque? Pas que. C'est aussi la faute des stars, trop nombreuses et interchangeables, que l'on oublie parfois trop vite et aux médias, qui ne font pas l'effort de bâtir de nouvelles légendes. Je pense aussi qu'à leur époque, on ne réalisait pas que ce serait des mythes; si ça se trouve, dans 50 ans, on parlera encore de Robert Pattinson ( que la rédaction compare à Marylin, hihi) ou d'Amy Winehouse, de leur talent, de leur vie, de leur mort peut être. Non? 



On nous parle également des hommes célèbres qui relookent leur copine: Jessica Biel n'avait pas beaucoup de style avant de rencontrer Justin Timberlake et semblait engluée dans des looks de jolie fille sportive: maintenant, elle fait partie des it girls, élégante et cool :) de même pour Kim Kardashian: ce modèle de vulgarité bling, s'est rapidement métamorphosé en swaggueuse cool et sexy (plus pointue dans son style mais moins dans l'ostentatoire) sous l'influence de son copain Kayne West, créateur et rappeur.
Et sinon, on retrouve Karine Lemarchand qui nous parle de ses vacances, toujours un peu perturbées par la diffusion de l'Amour est dans le pré en été, qu'elle aime partager avec ses enfants (notamment au Brésil) mais aussi avec ses amis, pour s'éclater, comme dans sa jeunesse, qui semble avoir été rock n roll :) 

On retrouve aussi les conseils mode de la rédaction qui nous incitent à porter des boots en été, avec une petite robe liberty ou une mini jupe corolle et nous apprennent à porter un haut péplum (avec un slim et des talons :)) par exemple :) 
Concernant la beauté, sachez que le bleu est la couleur de l'été et peut se porter en vernis, en fard à paupière ou encore en liner voire en mascara. Sachez simplement que les bleus majorelle et électrique semblent préférés à leur homologues plus clairs :) 


Et la cuisine dans tout ça? La rédaction nous donne une recette appétissante de burger végétarien avec un steak à base d'épinards, de ricotta et de parmesan :) et sinon, la Food thérapie nous apprend à twister le traditionnel "melon-jambon cru" en faisant une soupe de melon avec des croûtons aillés et une petite tranche de palette de cochon espagnole, moins chère que le jambon; on trouve aussi de chouettes applis I-Pad pour cuisiner comme celle de Jamie Oliver ou "Le Cours de Cuisine" de Marabout, dérivé de leurs livres :) 



Jolies photos!



Sur ce, je vous fais des bisous et vous dis à demain pour le billet Elle de la semaine :) 

CONVERSATION

12 commentaires:

  1. je l'ai acheté samedi vu qu'il y avait Letizia, et franchement, elle gère bien !!! tu as bien raison pour les faits d'actualité, c'est une qualité de grazia qui n'est pas assez mise en avant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui complètement :) je croyais que son blog était plus vieux en plus mais il n'a qu'un an! Trop forte :)
      Ben oui, ca m'énerve de voir cette pub girly qui accentue l'idée que les magazines de fille ne sont que futiles.... Grrrr!
      Des bisous!

      Supprimer
  2. Je vais l'acheter ce matin, tu m'as donné envie, et en plus il y a notre belle Letizia...
    What else
    Gros bisous Elo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh cool, merci, ça me touche :) Oui en plus :) Des gros bisous ma Sylvie à bientôt!

      Supprimer
  3. Je voulais l'acheter en plus aujourd'hui mais je l'ai pas trouvé :S. J ai donc opté pour le glamour ! Mais la je crois que je vais retourner le trouver tu m'as donné envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben zut! C'est bizarre quand même! Hii, il a l'air trop bien, j'ai hâte de le recevoir :) Oh c'est trop gentil <3 <3 Des bisous!

      Supprimer
  4. Oui bizarre En plus c'était au Leclerc quand même ou bien les yeux m'ont fait défaut ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il devait ne plus y en avoir peut être :) Tu l'as trouvé finalement? :)

      Supprimer
  5. Si ils nous font des "in bed with" avec plusieurs nations, il ne faut pas qu'ils oublient de nous mettre la phrase dans la langue du pays pour "Mais, t'as des capotes au moins ?" On sait jamais... x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahaha! Tu as trop raison, ils devraient nous mettre des phrases types de ce genre, ce serait rigolo :) des bisous!

      Supprimer
  6. Finalement je vais acheter le numéro suivant ;)

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ J'espère que tu le trouveras :) moi je dois le recevoir aujourd'hui normalement :)

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!