Modern Grazia

Coucou tout le monde!

Comment allez-vous? Aujourd'hui, je vais vous parler du Grazia de la semaine, très riche en choses intéressantes, dont un large dossier sur la "Mode Moderne" :) 

Commençons avec les célébrités!
On retrouve tout d'abord Mazarine Pingeot, qui parle de son enfance dans un second livre "Bon Petit Soldat". Pour rappel, elle était la fille cachée de Mitterrand, qui avait eu une relation extra conjugale; le couple présidentiel a tenu jusqu'au bout mais la petite fille a dû se tenir à l'écart et voir son père en passant par la petite porte de l'Elysée. Elle évoque ses angoisses quand elle devait le voir, se promener avec lui dans les rues de Paris mais aussi la peine qu'elle pouvait ressentir en sachant que sa famille ne serait jamais réunie. Elle explique aussi que maintenant que la gauche est repassée au pouvoir avec un nouveau "François", elle a moins l'impression que son père était un "héros" de la politique, il est un peu redescendu de son piédestal, ce qui lui a permis d'exorciser ses anciens démons et de relâcher la pression via son deuxième livre. 
Un peu plus loin dans le magazine, on peut lire une interview de Chiara Mastroianni, qui sera à l'affiche de Augustine, traitant des prémisses de la psychiatrie mais aussi du statut de la femme à cette époque. L'actrice nous parle de son rôle, du médecin Charcot (son mari dans le film), mais aussi du cinéma au sens large, qui lui permet de se désinhiber alors qu'elle est assez timide et angoissée dans la vie. Elle nous apprend également qu'elle peut être très maladroite (et donc se prendre une vitre, ruinant son maquillage, 10 minutes avant la Montée des marches au Festival de Cannes). Elle se révèle également assez simple, en se maquillant peu hors tournages et en menant une vie discrète, ce qui la fait culpabiliser parfois, surtout quand elle voit certaines personnes vivre leur vie à 100 à l'heure et découvrir plein de choses, comme sa partenaire Soko, qui fait de la musique et a vécu dans plein de pays, alors qu'elle n'a que 25 ans.



Et, à la fin, Doria Tillier, nouvelle Miss Météo de Canal, répond aux questions de la rédaction, avec un soupçon d'humour bien sympathique :) Elle aime rire, les lumières de Paris la nuit mais aussi South Park par exemple. 
Ah, et sinon, on retrouve une Fashion Police spéciale Jessica Alba : et oui, la belle, en plus d'être très jolie, a un sens du style plutôt pointu, tout en restant casual et ses looks se retrouvent souvent dans les magazines. Dans chacune des trois tenues présentées ici, elle porte un perfecto en cuir et en propose une version Lolita Rock que le jury a beaucoup aimé, même si moi, j'ai préféré l'association cuir + pantalon pyjama en soie Bleu Klein :)


Continuons d'ailleurs avec la mode! 
Grazia revient sur la coolab de la rentrée, celle de Margiela & H&M, qui sera lancée courant novembre. La rédaction aime l'esprit minimal et graphique de la collection mais aussi le fait que les hommes pourront également y trouver leur bonheur; elle apprécie également retrouver la fameuse étiquette en coton blanc, propre à Margiela, indiquant le nom du modèle et l'année de sa création. Personnellement, j'aime aussi cette collection, bien plus dans mon style que le délire baroque de la collection d'accessoires d'Anna Dello Russo pour le Suédois et notamment cette jolie robe rouge asymétrique et épaisse, que Elle nous avait présentée ici :) Hâte de voir ce que les modeuses mode vont en faire et nous proposer! :) 




Et sinon, comme indiqué sur la couverture, on trouve un large Dossier mode moderne: toutes les choses qui font la mode d'aujourd'hui, collections, créateurs, bijoux, accessoires, tendances, photographes, beauté, personnalités, sont passées au crible, permettant de faire de chouettes découvertes et d'apprendre pas mal de choses. On retrouve des clichés de la collection baroque de Balmain ou encore le maxi manteau tartan de Topshop mais aussi Acne, Proenza Schouler mais également pas mal de créateurs moins connus, comme Christine Phung dont j'adore l'univers frais et féminin mais aussi Mei Lim Cooper, plus pointue et affûtée. Côté tendances, on retrouve aussi le pull Yeux de Chat de Topshop (vu chez Lulla's Blog ou chez Justine de Cendrillon Fashion Blog), du baroque "street", du grunge, du métallique et des looks plus années 80 assez amples. On retrouve aussi un large panel de photographes, de make-up artists et de mannequins qui montent mais aussi un mini portrait de 5 personnalités de la mode, dont la blogueuse et égérie Uniqlo, The Man Repeller, ou Jessica Michault, journaliste au sein des plus grandes rédactions et qui commente tous les défilés en live sur le site NowFashion. Un dossier intéressant, qui effectivement, analyse la mode à l'instant T, en prenant en compte toutes ses influences et toutes les personnes qui font ce qu'elle est aujourd'hui, en 2012. Assez original, je trouve :) Non?




Continuons avec la forme et la beauté!
J'aurais tout d'abord un énorme coup de gueule, concernant le dossier Beauté à prix doux: certes, on a quelques conseils pour faire tenir sa manucure plus longtemps ou entretenir sa couleur mais quand je vois que l'on nous propose des crèmes à minimum 55 euros, des rouges à 30 euros et des soins à base de caviar à 300 euros, je dis NON! Je rappelle que Grazia introduit son dossier comme suit: " Make up, parfum, soins, cheveux: toutes nos astuces cosméto-chic et pas chères pour faire bonne figure sans se serrer la ceinture". WTF?! Avec toutes les marques proposant des produits peu onéreux et efficaces (Kiko, ELF, Essence, Catrice, Gemey, Bourjois, L'Oréal, Yves Rocher et j'en passe) qui existent, je pense que la rédaction aurait pu proposer des alternatives beaucoup moins onéreuses. Elle aurait pu nous proposer des produits chers mais aussi comment trouver des dupes de bonne qualité dans les marques plus "cheap". Ca, ça aurait été un dossier beauté à prix mini. Mais là, je crie à l'imposture, et, disons le franchement, au scandale et au foutage de gueule. Non?
Heureusement, plus loin, les Conseils beauté rattrapent la chose. On trouve des indications sur l'opération de la myopie et de l'hypermétropie au laser, on apprend que la french manucure est définitivement has-been (et qu'il vaut mieux tabler sur un joli vernis clair voire nude )et à combattre la chute de cheveux liée au changement de saison :) 
La Food thérapie, quant à elle, nous donne des recettes de bento mais aussi  des idées à base d'eau de coco et nous explique aussi en quoi il est intéressant d'investir dans un "rice cooker" pour la cuisson du riz ou non.



Finissons par l'actualité et les faits de société!
Après les sites collaboratifs permettant de financer un projet ou un artiste, on apprend qu'aux Etats Unis, il existe des levées de fonds en ligne pour financer ses soins médicaux (Go Fund Me, Pay Tap...) En effet, les soins médicaux étant chers et peu remboursés, les américains ont de plus en plus recours à cette solution, notamment pour les cas les plus graves, comme une greffe ou un traitement contre le cancer. Et le phénomène s'étend aux dépenses courantes, la crise ne permettant plus, parfois, de subvenir à ses propres besoins. Il faut rappeler qu'aux Etats Unis, faire appel aux fonds privés n'est pas si mal perçu qu'en France, où l'on compte beaucoup sur l'Etat pour nous aider. Qu'en pensez-vous?
"Il faut tuer Ben Laden" est le livre qui nous permet de vivre la traque et l'assaut lancés contre Ben Laden, qui ont conduit à sa mort. Le journaliste Mark Bowden, qui a écrit le livre, dissèque pour nous cette opération risquée, qui a pris des années à aboutir. Et la rédaction nous en livre quelques extraits, passionnants :) Ca change de 50 Shades of Grey de la semaine dernière ^^ 
Grazia se pose ensuite cette question: Le chômage est il branché? Et oui, car les marques, comme Benetton ,surfent sur cette vague pour leurs campagnes de publicité, en proposant un portrait sympathique du chômeur, lequel ne se montre pas fataliste et désespéré face à cette situation économique alarmante mais y voit un moyen de développer d'autres projets, tout en étant hyper connecté. Le travail n'est plus la chose la plus importante dans sa vie, au bénéfice de l'accomplissement personnel et de la construction d'un réseau, la génération Y sait se réinventer et se débrouiller. Les séries comme Girls ou 2 Broke Girls voire Bref montrent que "la loose" est hype. Mouais, je ne suis pas sûre que tous les chômeurs soient aussi optimistes et trouvent qu'ils ont le "swag"....


Et sinon, un article qui m'a émue et énervée: il est question du calvaire de Nina et Aurélie, qui ont été violées collectivement par des dizaines de jeunes détraqués de leur cité il y a quelques années, à plusieurs reprises. Le procès s'est ouvert il y a quelques jours et le verdict rendu cette semaine: et là, stupeur, les agresseurs, n'ont écopé, au pire, que d'une seule et unique année de prison ferme alors que ces faits sont passibles de 20 ans de réclusion. La raison? Ces jeunes "gens" se sont maintenant réinsérés, ont un travail et une vie de famille bien rangée. Personnellement, je suis choquée: ce n'est pas parce qu'ils sont "bien" maintenant que cela répare l'horrible crime qu'ils ont commis et répété: la justice devrait condamner lourdement ces individus! D'autant que les victimes se font traiter de menteuses, insulter par leurs bourreaux en pleine audience devant les juges (sans que ceux-ci ne fassent quoi que ce soit!) et surtout, sont obligées de vivre dans le même quartier qu'eux, ne pouvant déménager. Est-ce normal? Non, c'est tout simplement écoeurant! 
Autre chose énervante: on apprend que Malala Yousafzai, adolescente pakistanaise, a été la cible d'une fusillade pour avoir défendu le droit des filles à l'éducation, via son blog. Les talibans ont revendiqué l'attaque et préviennent que celles qui prennent exemple sur la jeune fille de 15 ans subiront le même sort; Malala a été transférée au Royaume Uni pour être soignée. Espérons que cela ne l'incitera pas à abandonner son combat!



Ariel Wizman, quant à lui, nous parle de la propagande très extrême-droite envers les jeunes américains, exercée par les membres du Tea Party, ultra-conservateurs: durant des camps appelés Patriot Camps, on apprend aux jeunes recrues (entre 7 et 10 ans) à devoir mériter ce qu'ils veulent afin de dénoncer "l'assistanat" et l'Etat Providence, à détester les médecins pratiquant l'avortement et les religions autres que catholiques, et bien sûr "les autres races". Choquant n'est-ce pas? La politique ne doit pas inciter à l'intolérance et à la division du peuple selon moi, surtout à des enfants si jeunes... Il n'y a rien de démocratique là dedans, ce n'est que du lavage de cerveau, un peu comme Hitler et Staline l'ont fait en leur temps. C'est aux jeunes de choisir, quand ils sont suffisamment conscients pour le faire, leur camp politique. Non?
Grazia nous livre également des témoignages de "bobos" qui s'installent à la campagne: pour fuir la vie parisienne pleine de sorties et de rencontres qu'ils ont adorée, souvent grâce à une vie professionnelle bien remplie, ces trentenaires s'exilent dans de petits villages afin d'accéder à une vie plus calme et plus abordable financièrement. Et, chose intéressante, un spécialiste explique que lorsque des citadins débarquent à la campagne, ils tentent d'y reproduire leur mode de vie et favorisent ainsi son développement : ces néo ruraux combinent alors le meilleur de la ville et de la campagne, transformant les habitants également. Tout s'en trouve changé et enrichi :) 
Et enfin, il est question des ravages de Twitter: comme tout réseau social, il peut se révéler très accaparant et chronophage, et les accros peuvent ainsi perdre de vue la "vraie vie", faisant leurs liens sociaux "réels" voler en éclats. Il a même été démontré que les twittos les plus assidus avaient des relations plus courtes que les autres. Twitter sert aussi d'outil de flicage pour les personnes les plus jalouses, qui traquent l'être aimé et surveille ses retweets et ses follow. Pour le coup, j'ai envie de dire que c'est le cas pour n'importe quel réseau social. Mais le caractère instantané et le sentiment de pouvoir être proche de tout le monde et notamment des célébrités peut accroître le phénomène, sans oublier les scandales liés à Twitter: comme le fameux tweet de la Première Dame ou les règlements de comptes entre stars, voire les maladresses des politiques qui envoient des messages visibles par tous, alors qu'ils voulaient discuter en privé (Nadine Morano ou pire, Anthoy Weiner, député démocrate qui a dû démissionner après avoir posté une photo dénudée de lui sur le réseau social alors qu'il voulait l'envoyer à une jeune étudiante). Attention, donc! 



Sélection shopping!
♥ Low boots façon cuir, New Look, 40 euros


Jolies photos!


Voilà les filles! J'espère que ce billet vous aura plu et j'ai hâte de lire vos impressions en commentaires :) Bisous bisous!





CONVERSATION

4 commentaires:

  1. je n'ai toujours pas eu le temps de le lire en entier tellement je suis ooooverbookée lol
    du coup j'ai pas lu la fin de ton article, je garde un peu le suspense :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, finalement tu as pu le finir? :) Bisous!

      Supprimer
  2. Ton coup de gueule pour le dossier beauté petits prix, je le comprends : j'ai le même pour mode petits prix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) Oui pareil, pour la mode, c'est souvent du foutage de gueule aussi... Bisous!

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!