Skyfall Madame Figaro

Coucou tout le monde!

Vous allez bien? Aujourd'hui, mercredi, c'est le jour des enfants mais aussi celui de Madame Figaro, dont je vais vous livrer mes impressions aujourd'hui :) 

Commençons avec les stars!
On retrouve tout d'abord la jolie actrice indienne, Bhavna Pani, star de la comédie musicale Bharati. Cette passionnée de danse, experte en danses bollywoodiennes, nous parle de sa vision de la mode. Pour elle, l'élégance est une question d'attitude et la mode, une question de confiance en soi. Elle aime les vêtements intemporels, aériens, donnant une jolie allure mais aussi les couleurs de vêtements indiens, moins tristes que les pièces occidentales. J'ai aimé quand elle a dit qu'un maquillage réussi est un maquillage qui ne se voit pas :) Cette danseuse de formation aime ne pas toujours marcher en talons et ne se sépare jamais de son sac à main? Ses créateurs préférés? JPG, Gucci et Valentino, entre autres.
La rédaction nous fait également l'éloge de Daniel Craig et nous donne 5 raisons pour l'adorer: tout d'abord, il est un James Bond en or, tout en virilité et en charisme (même si il a été raillé pour son physique, plus "Poutine" que Bond), il est nul en mode mais est un acteur connu et reconnu, était l'un des meilleurs élèves de sa promotion en cours d'art dramatique anglais, et peut compter sur une filmographie plus que crédible, avec notamment son rôle dans Millenium, dans lequel il interprète le journaliste Mikael Blomkvist. Convaincues?



On peut également lire une interview de la covergirl Nicole Kidman, qui décidément est partout en ce moment, comme dans Grazia. Il faut dire que le film qui signe son grand retour sort aujourd'hui, j'ai nommé le sulfureux Paperboy qui a fait sensation au dernier Festival de Cannes. Ce qui en ressort, c'est que l'actrice a envie de dépasser ses limites, de jouer des rôles dans lesquels on ne l'attend pas du tout et de casser son image de poupée froide hollywoodienne. Elle explique que sa famille, stable et aimante,  est son socle qui lui permet justement de tenter des choses folles. Elle explique "ne pas chercher l'approbation" et se veut "une actrice intègre". Personnellement, je loue cette attitude, même si je trouve que l'actrice paraît encore plus froide, pour moi, en lisant cette interview :s
Il est aussi question de Mélanie Laurent qui s'engage avec Greenpeace: en effet, l'actrice, pourtant phobique de la mer, a accompagné une pêcheuse, Anne Marie Vergez, la seule de Saint Jean de Luz qui veut interpeller les dirigeants de l'Europe sur le problème de la sur pêche, dévastant certaines espèces qui sont menacées à disparaître. Ainsi, l'actrice, en partenariat avec Greenpeace, fait jouer sa notoriété pour attirer l'attention sur ce problème; elle va également  réaliser des documentaires au sujet des villes européennes pionnières en termes d'énergies renouvelables. La rédaction en profite pour nous glisser des conseils pour mieux consommer le poisson: on ne l'achète pas en période de reproduction (le lieu jaune se reproduit de février à mai et le merlu de novembre à avril par exemple) et on évite d'acheter son merlu s'il vient des côtes ibériques, tout comme le bar doit faire au moins 40 centimètres. On stoppe également sa consommation de cabillaud, de raie et surtout, de thon rouge, espèces en danger. 
Et enfin, on retrouve Daphné Burki, toujours très fraîche et qui, au fil des questions posées semble accorder une très grande importance à sa fille Heda. Une fille bien entourée et bien dans ses pompes, naturelle et écolo :) 



Continuons avec la mode!
Madame Figaro nous fait tout d'abord un retour sur la Fashion Week de Milan avec une vision de la femme loin du bling bling italien habituel, tout en restant "diva": on retrouve les créations épurées de Jil Sander, comme chez Marni qui propose des pantalons droits et des bermudas revisités. Prada propose des créations inspirées de l'Asie avec du cuir graphique, des ceintures obis et des costumes qui ne s'attachent pas mais qui se plient pour mieux épouser les formes du corps. Le blanc et le rose sont les couleurs prédominantes mais les couleurs métallisées ou de types "insectes" ne sont pas en reste (scarabée, or rose...). Entre autres. 
Sinon, la rédaction nous propose de faire du Shopping online selon notre style: même si les boutiques proposées ont l'air onéreuses, j'aime bien l'idée de plusieurs profils: les rock, les gypsies ou encore celles qui comme moi, sont plus "casual chic" et aiment le tweed, le cachemire et l'alpaga, des matières douces :) 



On poursuit avec la beauté?
Tout d'abord, Madame nous démontre, photos de stars à l'appui, que la tendance est à la queue de cheval haute ! Ca tombe bien, j'adore :) 
Il est également question de nouveaux soins capillaires et interview de Laurent Philippon: en effet, il existe maintenant des crèmes hydratantes capillaires qui ne se rincent pas, permettant de nourrir et d'assouplir les cheveux, soit pour les lisser et dompter les frisottis, soit pour former de jolies boucles. L'"hair stylist" nous donne ses conseils d'application ainsi qu'une sélection shopping, allant de 21 à 42 euros avec des marques comme Ojon ou Léonor Greyl.
Cheveux toujours avec les virtuoses de la coiffure qui nous parlent de leur métier et des tendances de l'année: l'experte de la coiffure sur cheveux secs, Marisol, nous dit aimer les coupes dans lesquelles on ne sent pas le travail du coiffeur et pense que la tendance est au carré destructuré; P.Gaveau, lui, est spécialisé dans les lissages et notamment le lissage coréen (entre le japonais et le brésilien) et conseille d'utiliser des produits sans sulfates après un lissage de ce genre; le roi de la couleur Giorgio Carpentier, lui, me fascine en expliquant qu'il arrive à reproduire les idées un peu folles de ses clientes, qui veulent avoir la couleur de leur vison ou bien de la fumée de leur cigarette o-O Pour lui, la tendance de l'année est le blond doré. Et sinon le pro du chignon E.Sanchez nous conseille de voir le chignon comme un accessoire à mettre en valeur et estime que la tendance est aux cheveux "arrondis" et aux franges "bien présentes". 
Et sinon, on trouve une petite sélection de palettes automnalesque je trouve très jolies :) 






Concernant les faits de société, on trouve un édito sur la Journée Internationale des Filles, qui a eu lieu jeudi dernier: et comme le dit Isabelle Giordano, certes, cette journée ne changera pas les choses et il faut penser aux filles du monde entier tous les jours. Toutefois, cela permet d'attirer l'attention sur le fait que les jeunes filles sont souvent privées d'école et forcées à travailler dés leur plus jeune âge dans certains pays, alors même que l'éducation des jeunes filles est la clé pour rompre le cercle vicieux de la pauvreté. 
Ensuite, 6 écrivains nous parlent du style, de la mode et de l'élégance parmi lesquels Amélie Nothomb (on a revu Stupeurs et Tremblements en cours, j'ai adoré encore une fois), Jean d'Ormesson et Florian Zeller, pour les plus connus (en tout cas de moi). Ils nous donnent donc leur définition du style en général, du leur, nous parlent de la tenue dans laquelle ils écrivent (parfois nu pour Ormesson, en pyjama japonais pour Amélie) et des couturiers qui pourraient figurer dans les romans (Lacroix pour A.Nothomb, Givenchy pour Jean et Alexander McQueen pour Florian, surtout pour le côté dramatique de sa vie, le créateur s'étant pendu la veille de l'enterrement de sa mère). Très intéressant également pour le parallèle entre style d'écriture et style vestimentaire :)


Puis, la rédaction nous parle d'une étude menée récemment concernant les Français et le statut du manager dans l'article : "Mon patron est-il un bon manager?" La plupart estiment que c'est un personnage clé, qui fait du bon travail mais, chose étonnante, ils ne veulent pas prendre sa place, surtout les femmes (75% des femmes interrogées)! Les spécialistes aimeraient donc que l'on incite davantage les individus, féminins notamment, à avoir envie d'entreprendre, de gérer, même si, en période de crise, les choses ne sont pas faciles pour les managers; on note aussi que les jeunes sont les plus motivés pour mener à bien ce genre de "mission". On apprend aussi que les salariés attendent de leur manager d'être augmentés, mais également plus de reconnaissance et d'accompagnement dans leur carrière, par exemple. Plus loin, le philosophe Charles Pépin explique que nous sommes en train de muter entre deux modèles et que les femmes feraient de bons managers car elles savent que, même si le travail n'est pas la chose essentielle dans la vie, cela n'empêche pas de bien le réaliser, cela favorise même la création! Et vous, ça vous dirait de devenir manager?
Et enfin, on assiste à un échange autour du genre avec Serge Hefez et Amanda Sthers: le premier est un psychiatre qui pense que le genre n'est qu'une construction sociale et que l'individu devrait pouvoir naviguer entre sa fibre masculine et féminine au gré de ses envies et des circonstances; en face de lui, l'écrivain Amanda Sthers est plus rétive à ce genre d'évolution et pense que s'il y des bases et des fondements aux pratiques sociales en fonction de notre sexe, c'est qu'il y a des bonnes raisons et que cela permet de maintenir l'équilibre. Pour elle, on ne peut s'épanouir sans référentiels; elle parle aussi de complémentarité des sexes, ce qui ne convient pas à M.Hefez qui explique que la complémentarité cloisonne les rôles de chacun et que la femme s'en trouve d'ailleurs souvent désavantagée. Une conversation passionnante qui soulève des points sensibles, des questions que tout le monde peut se poser. Je suis assez intéressée par tout ce qui est construction de l'identité sexuelle et cet article est donc génial pour moi; cette réflexion autour de la possibilité de la fluidité du genre est sans doute nouvelle et, même si elle pose plus de questions qu'elle n'apporte de réponses, a le mérite de susciter le débat, je trouve. Et vous?



Jolies photos!




Voici donc les articles qui ont retenu mon attention dans le Madame Figaro de la semaine :) Qu'en avez-vous pensé? 

Des bisous et à demain pour un billet sur mes séries cultes ;) 









CONVERSATION

4 commentaires:

  1. De beaux thèmes, de belles tenues !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Je râle de ne plus être abonnée
    Gros bisous Elo
    A voté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben zut :) au pire tu peux le prendre en kiosque de temps en temps :) bisous et merci 1000 fois pour ton vote :) bisous!

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!