Une Madame Figaro surréaliste

Coucou tout le monde!

Comment allez-vous? Ici, nous allons prendre le temps de parler du dernier Madame Figaro, spécial luxe mais dont le thème central est le courant artistique du surréalisme :) 


On commence avec les articles faits de société?
Il est tout d'abord question de Wendy Luhabe: cette femme sud-africaine a fait de sa vie un combat pour les femmes, notamment pour leur donner accès aux pouvoirs économiques, leur donner les moyens de développer leurs entreprises et devenir un peu plus indépendantes. C'est grâce à ses parents qui ont tout fait pour la scolariser (dans son enfance et donc durant l'Apartheid, les personnes noires devaient payer pour aller à l'école), puis à ses études à l'université qu'elle a eu l'idée de créer un fonds d'investissement pour soutenir des projets portés par des femmes, le Women Private Equity; et, l'an dernier, elle a rejoint les femmes les plus puissantes de la planète au sein de l'International Council on Women's Business Leadership grâce à Hillary Clinton, pour permettre aux femmes de créer leur business et donc pouvoir concilier vie familiale et professionnelle. Chouette, non?
Sinon, j'ai aussi été happée par les images du mariage du prince du Luxembourg: non pas que ça m'intéresse plus que ça, mais les photos des personnes invitées et leurs noms, suivies de leur statut social (grand-duc du Luxembourg, princes héritiers du Danemark...) m'ont donné l'impression de vivre hors du temps. J'avais oublié que ces choses là, existaient encore et j'avoue que c'est assez fascinant :)
Et sinon, dans l'esprit de ce numéro, on trouve un quizz sur le surréalisme avec plein de petites questions qui devraient ravir les fans de ce courant artistique qui veulent tester leurs connaissances :) 




Qu'en est-il du côté des articles mode?
On retrouve des jolies images de l'exposition La Petite Veste Noire, dont on nous a beaucoup parlé (notamment ici et ) et qui met l'honneur cette veste iconique et intemporelle de Chanel, portée de manière différente et artistique par différentes célébrités, sous l'appareil de Karl Lagerfeld et l'oeil expert de Carine Roitfeld. Et sachez que l'exposition, itinérante, s'est installée au Grand Palais à Paris!
Sinon, on apprend que cet hiver fait la part belle à la tendance du renard: et oui, le joli petit animal roux et fûté rejoint l'animalerie des modeuses (tigre, lapin, chat, chouette...)  sur les ceintures du Burberry Prosum, sur des sacs et des pulls également :) J'adore et je valide, c'est tellement mimi :) Et puis, cela me fait penser à cet article d'Eva, avec son petit masque renard :) 



On retrouve également les coups de coeur de Donatella Versace: la créatrice reste fidèle à sa réputation de femme sexy et parfois aguicheuse en exprimant son amour pour les talons veritgieux et les petites robes noires moulantes mais aussi pour son jardin du Palais Versace à Milan "un havre de paix", que son frère, assassiné il y a 15 ans, aimait beaucoup. Elle nous parle également de son amour pour les créations d'Azzedine Alaïa, de son amie Miucca Prada mais aussi pour Coco Chanel. Elle évoque aussi son dernier défilé, pour lequel elle voulait une atmosphère poudrée et aérienne.
Madame Figaro fait ensuite un parallèle très intéressant entre mode et art et nous montre que la mode peut devenir un art textile empreint de surréalisme: les chaussures d'Alexander Wang, en espèce de "pinces de crabes" que Lady Gaga a largement portées ou encore les imprimés délirants de Mary Katrantzou en sont la preuve. Les créateurs aiment trouver des matières et des coupes parfois délirantes et, comme le disait l'un de mes meilleurs amis quand on évoquait, dans une soirée, les tenues importables proposées dans les défilés de haute couture, "la mode, c'est de l'art textile, de l'art sur du tissu" et ça n'a rien à voir avec le prêt à porter. La mode nous vend parfois du rêve avec des matières vaporeuses, brillantes, vernies, des coupes acérées, graphiques... les créateurs laissent parfois dériver leur imagination, laissant parfois une part importante à l'humour et à la poésie et c'est tant mieux! Ces tenues sont faites pour êtres regardées et non portées :) Non?




Et enfin, toujours pour coller au thème de ce numéro, on retrouve un shooting en noir et blanc dont la muse est Gala, dulcinée de Dali, mais aussi un autre sur les accessoires (qui dégoulinent comme dans certaines oeuvres surréalistes) et enfin, un autre, plus "onirique" avec des couleurs poudrées et de fleurs, qui prennent parfois la place de la tête des mannequins ^^ 




Et sinon, côté beauté, il est question du parfum J'Adore L'Absolu de Dior (version plus florale que le parfum original), dont le flacon a été relooké par le célèbre Jean-Michel Othoniel, maître du verre: les mille flacons de cette édition limitée ont été soufflés à la bouche, décorés de feuille d'or et le maestro a dénoué le collier d'inspiration massaï du parfum, et l'a déroulé tout autour du flacon. Comme le dit la rédaction, le luxe et la virtuosité se sont rencontrés pour créer cette oeuvre :) 

Pour ce qui est food, Madame nous parle des recettes artistiques de Guy Martin, qui rend hommage à Dali, qui disait que "l'art est comestible". Au menu, donc, du saumon parsemé de fleur de sel et de baies rouges, une sphère en chocolat en forme d'oeil et du cabillaud en forme de papillon :)



On termine avec les célébrités? 
En premier lieu, Alex Lutz nous parle de son parcours professionnel et de sa femme qui le porte beaucoup et qu'il aime énormément :) J'aime bien cet humoriste, et notamment ce sketch, dans lequel il imite Karl Lagerfeld ^^



On retrouve aussi Elodie Yung, qui elle, nous parle de la mode. Et en plus d'être jolie et féminine, on apprend qu'elle est diplômée en droit (elle a une maîtrise), et qu'après avoir décollé en jouant dans la série policière Les Bleus sur M6 et dans le film de Luc Besson, Banlieue 13, L'Ultimatum, elle est allée dans une école de théâtre à Londres (London Academy Of Dramatic Art) pour améliorer son anglais. Cela lui a permis de décrocher le rôle de la meilleure amie de Rooney Mara dans Millenium l'an dernier,  et elle sera à l'affiche de GI Joe Conspiration avec Bruce Willis le 27 mars 2013. Dans la vie, elle aime s'habiller de façon casual chic avec un jean et un pull en cachemire mais aime aussi jouer la femme fatale et sait jouer de ses atouts: elle adore les talons, les femmes fortes comme Catherine Deneuve et les robes d'Alexander Wang :)
Ensuite, toujours dans le thème un peu "onirique" de ce numéro, les célébrités parlent de leurs rêves de manière très poétique et envoûtante, le tout analysé par un psychanalyste. Isabelle Adjani, Charlotte Rampling et Christian Lacroix se sont, entre autre prêtés au jeu, pour donner un article un peu "perché" et philosophique :)



La rédaction nous livre également un portrait de Todd Selby: ce blogueur a eu l'idée de prendre en photo des célébrités au naturel dans leur vie de tous les jours et son blog est devenu une référence en la matière :) On retrouve donc Karl Lagerfeld, Erin Wasson ou Pharell Williams dans leur intimité, loin des couvertures en papier glacé, mais toujours de manière artistique; d'ailleurs, le photographe prend soin de choisir des personnes à l'univers bien ancré et particulier. Et la gloire est au rendez-vous! Le New York Times lui demande des chroniques et il réalise des publicités pour Louis Vuitton, par exemple. Un livre est sorti avec ses plus beaux clichés, et un deuxième sortira très bientôt, avant que Todd Selby ne fasse des shootings des plus grands chefs cuisiniers du monde, dans le cadre d'un nouveau projet.
Et enfin, Madame met en lumière Daphne Guiness, qu'elle trouve parfaite pour incarner ce numéro rêveur et surréaliste: son enfance s'est faite dans le secret, aux côtés de grands artistes, comme Dali lui même, qui était un ami de la famille; son père était baron, sa maman mannequin et Daphné aimait, jouer seule avec des escargots. Après avoir épousé un milliardaire grec et avoir divorcé, elle a connu Alexander Mac Queen et a admiré son travail de couturier, devant l'une de ses amies. Et pour parfaire ce tableau un peu fantasque, la mannequin assure qu'elle ne mange que très peu, ayant le temps de le faire quand elle sera morte!




Jolies photos!



J'espère que ce billet vous aura plu :) Je vous fais des bisous et vous dis à demain! 




Numéro offert par la rédaction

Psst! Que pensez-vous de la nouvelle bannière? :) 


CONVERSATION

8 commentaires:

  1. plus je vois ta bannière, plus je la trouve jolie ! elle est super représentative, et surtout très chaleureuse !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci c'est adorable :) j'avais envie de quelques de plus représentatif et de cosy en effet :)donc ça me fait hyper plaisir que tu me dises ça :) bisous!

      Supprimer
  2. Elle a raison Amélie, elle est vraiment sympa cette bannière.. Parfaite même
    Ce numéro m'a vraiment dérangé, ok pour le luxe j'adore ça, mais un peu trop elitiste à mon goût... Trop nouveaux riches en fait
    Tu m'excuses hein?
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci <3 J'y ai pas mal travaillé dessus avec mon chéri donc merci :)
      Oui je te comprends tout à fait, c'est ce que je reproche souvent à ce magazine et que j'exprimais beaucoup dans mes premiers billets sur Madame Figaro. Bien sûr que je t'excuse ^^
      Bisous!

      Supprimer
  3. Effectivement un numéro qui parait surréaliste et haut en couleur! Merci pour cette présentation! (j'adore ta sélection de jolies photos, trop belles!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un peu perché et qui va loin dans la philosophie parfois :) Mais de rien :) Merci :) bisous bisous!

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!