Madame Figaro étincelante

Hello mes petites bulles!

Comment vous portez-vous? Sur ma Ptite Bulle, nous allons parler du Madame Figaro de la semaine, un numéro spécial bijoux qui devrait ravir les fans d'or, d'argent et de pierres précieuses :) Dont je ne fais pas partie, donc je ne vais pas m'attarder sur les articles à ce sujet, je suis désolée. 

On commence avec les célébrités?
On retrouve tout d'abord la Princesse de Savoie, Clotilde Coureau, qui nous parle de mode et nous explique son amour pour elle. Cette gracieuse et élégante actrice voit l'élégance comme "l'intelligence du coeur", a un style éclectique, à la fois classe et coloré (grâce à son enfance en Afrique qui lui a fait aimer les couleurs), admire Tilda Swinton et aime beaucoup Marc Jabobs. Elle ouvre également son dressing de princesse à ses filles, qui en sont, évidemment, ravies :) 
Comme dans Grazia, on retrouve également Olivia Ruiz, qui, cette fois, nous parle de beauté. Elle explique n'aimer que les crèmes bio (Kibio, notamment), se nourrir sainement (pas de viande), faire du modern jazz et appliquer une crème anti jambes lourdes avant un concert. De même, elle ne jure que par son liner liquide de M.A.C et aime partir à Cuba qui l'inspire et où elle ne fait que danser. 
J'ai également aimé la rencontre entre le jeune écrivain Arthur Dreyfus (26 ans) et l'actrice aux deux Oscars et aux trois maris, Jane Fonda, qui fête ses 75 printemps au travers du livre PrimeTime dans lequel elle donne ses conseils pour bien vieillir. Les deux parlent de la vie, du temps qui passe, avec beaucoup de philosophie. Jane Fonda explique qu'elle se voit comme un professeur, qu'elle a eu peur de mourir sas connaître "l'intimité avec une homme" qui pour elle va plus loin que les relations sexuelles et que pour elle, la décennie 45-55 ans est la plus dure pour une femme, dans le sens où son corps change et qu'elle perd ses repères. Elle nous dit également aimer le fait d'avoir des amis jeunes mais regretter que ses propres enfants ne lui parlent pas de leurs secrets, à cause de sa tendance à ne rien savoir garder pour elle. Une jolie interview, qui nous en apprend plus sur le fait de prendre de l'âge, la vie qui suit son cours et qui rassure, quelque part :) 



On retrouve également Julianne Moore, qui vient d'enchanter la critique en interprétant l'ultra conservatrice Sarah Palin pour un téléfilm américain. Cette jolie rousse, cinquantenaire et égérie L'Oréal Paris, estime que bien s'habiller et bien présenter est "la moindre des politesses" et aime la mode, même si elle met du temps à s'approprier les tendances, et que du coup, elle trouve que les défilés et les saisons vont trop vite. Elle exprime aussi son amour pour Obama, mais aussi pour son mari, avec qui elle est depuis 16 ans, un record à Hollywood. Elle explique également que pour durer dans ce métier, après 50 ans, il faut être très bon et donner envie aux gens de croire à l'histoire qu'on raconte et les faire venir au cinéma. En revanche, elle n'hésite pas à  dire qu'elle a trouvé 50 Shades of Grey absolument "navrant" Personnellement,je suis bluffée par sa beauté, surtout pour son âge (même si bien sûr, elle fait pas mal de sport, se protège du soleil et mange de manière très équilibrée) mais aussi par sa vivacité d'esprit, un peu comme pour Jane Fonda d'ailleurs.
Plus loin, il est question de l'histoire d'amour entre 3 stars et leur coiffeur: Bérénice Béjo, Cécile Cassel et Elsa Zylberstein prennent la pause avec le leur, expliquent leur première rencontre, les coiffures qu'elles ont adorées, celles qu'elles auxquelles elles ont moins adhéré, les produits utilisés (souvent du Shu Uemura, Léonor Greyl et Bumble and Bumble). Mais aussi leurs défauts, les coiffures que les actrices aimeraient tenter et si oui ou non, le coiffeur a son mot à dire sur les tenues. Ce qu'il en ressort c'est cette grande complicité et la fidélité que ces actrices entretiennent avec leur coiffeur, qui parfois, corrige les coiffures ratées réalisées par d'autres professionnels. Un peu la relation que toutes les filles aimeraient avoir avec leur coiffeur! :) 
Et les fans de 50 Shades of Grey seront ravies de lire une petite interview de E.L James qui explique avoir de l'humour mais être égoïste, que le vin est son anti stress et qu'elle envie les femmes françaises pour leur silhouette mince. La vulgarité, pour elle, c'est être parée de vêtements et de bijoux clinquants de façon ostentatoire et elle nous apprend que l'argent gagné grâce à son roman lui a permis de s'acheter une maison et que cette histoire est a à la fois "inspiré de ses fantasmes et de son expérience". Cette femme a l'air sympathique, très naturelle et spontanée, sans grosse tête :) 



Côté mode, Madame Figaro laisse la parole au duo Dolce & Gabbana (Domenico et Stefano) qui évoquent leur amour pour la femme italienne, toute en féminité et en caractère, un peu "mama" mais aussi pour l'homme qui l'accompagne, un vrai, viril et élégant. Ils se rappellent également de l'émotion qu'ils ont eu en voyant Madonna porter l'un de leurs corsets dans les années 80 alors qu'ils étaient au début de leur carrière. Il est également question de leur histoire d'amour, qui s'est finie, chacun ayant trouvé un autre compagnon, mais qui ne les a pas empêchés de continuer de créer ensemble, de vivre dans le même immeuble et de partir en vacances à quatre. On nous apprend également que c'est Domenico qui a shooté la dernière campagne Dolce & Gabbana mais que, même s'il a aimé le résultat, il ne pense pas un jour être photographe de mode pour les magazines. De même, les deux s'inspirent de la Méditerranée pour leurs collections et aiment proposer une vision de la femme tranchée, avec des formes, loin des créateurs qui peuvent préférer l'androgynie. Une rencontre passionnante, qui donne un caractère humain à la marque et qui donne envie de s'y intéresser :)  

Concernant la beauté, le directeur artistique du maquillage chez Yves Saint Laurent, Lloyd Simmons nous apprend à maîtriser le kaki sur les paupières, qui est pour lui, plus chic que le brun "naturel et sophistiqué". Il explique que cette couleur va à toutes les couleurs d'yeux, que l'on peut imaginer en mascara, en duo avec un vert acide ou simplement posé sur toute la paupière avec une pointe d'or. Une jolie idée de maquillage de fête!

Et en parlant de fêtes justement, la rédaction laisse la place à quatre cuisiniers étoilés, qui nous donnent chacun une recette pour Noël: ananas rôti à la vanille, suprême de poularde mini légumes et truffe de la Marne, oursin accompagné d'une fine gelée moelleuse et céleri et caviar ou filet de bar au champagne et tombée de poireaux, que des recettes qui mettent des étoiles dans les yeux et les assiettes. Mais c'est un brin normal car à eux quatre, Alain Passard, Gérard Boyer, Frédéric Anton (l'un des jurés de MasterChef) et Philippe Mille cumulent 11 étoiles! Ils ont d'ailleurs décidé, depuis quelques années, de s'associer et de proposer au Domaine des Crayères (à Reims) des menus exceptionnels durant un mois (jusqu'au 23 décembre) :) 



Et enfin, concernant les faits de société, on trouve un très joli Edito sur les bijoux, dans lequel Dominique Zehrfuss explique qu'ils sont nos compagnons tout au long de notre vie mais aussi dans toutes les cultures  et tout au long de l'histoire. Elle explique aussi que les bijoux futurs seront faits avec de nouvelles matières comme le carbone, le béton ou la résine et termine avec cette jolie phrase, empruntée aux Berbères "Les paroles les plus douces ont moins de prise sur les femmes que les bijoux précieux".
Madame Figaro nous parle également des Rolex Awards: la célèbre marque de montres financent de projets audacieux, qui visent à protéger la planète et 10 d'entre eux ont été retenus: développement d'un système anti collision entre baleines et navires,édification d’hôpitaux pour préserver la médecine traditionnelle tibétaine, reboisement, écoles pour l'éducation à l'environnement ou bien pour réapprendre aux Afgans les contes de leur culture, les idées sont diverses et Rolex soutient aussi bien des biologistes, des ingénieurs que des chauffeurs de taxis :) Chouette initiative :) 



On retrouve également 6 portraits de Créatrices de bijoux, qui nous parlent de leur première fois avec l'or, de leurs sources d'inspirations (des musées, les copines, les filles de la rue, l'Egypte ancienne, l'Inde, l'art viennois, la photo...), des créateurs de mode qu'elles préfèrent et des bijoux à porter en réunion de travail (une jolie bague colorée et imposante par exemple) ou pour un rendez-vous galant, entre autres :) 
Et enfin, la rédaction laisse la parole à ces françaises qui se sont installées à Kaboul, en abandonnant leur vie confortable en France pour une ville hostile aux femmes où le danger est partout. Coordinatrice humanitaire, enseignante, restauratrice ou consultante pour rétablir la juste dans ce pays, toutes gardent espoir et font preuve d'un grand courage.Elles ont toutefois peur de l'année 2014, qui signera le retrait total des troupes alliées dans le pays, le laissant se débrouiller et installer sa démocratie, malgré la présence et la violence des talibans. Je préfère être à ma place qu'à la leur :s



Jolies photos!


Voilà! Je vous fais de gros bisous! 

N° offert par la rédaction




CONVERSATION

6 commentaires:

  1. tu vois, je sais pas comment l'expliquer, mais tout ce qui est doré ça me soule (non je ne suis pas tarée), donc à mon avis je n'aurais même pas eu envie d'acheter ce magasine rien qu'en voyant la couv ! non je ne suis pas tarée, je le répète :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non mais tu as le droit ^^ avec les fêtes tu vas êtres gatée, il faudra que tu mettes des lunettes de soleil tellement ca va briller xD
      Bisous!

      Supprimer
  2. De très belles choses pour les fêtes !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Toujours très bien fait tes articles.

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!