Paulette a basculé du coté obscur de la force...

Hello tout le monde !

Vous allez bien? Aujourd'hui, je vais vous parler du dernier Paulette! Que je n'ai pas beaucoup aimé je dois dire. En effet, ce numéro est "noir", très gothique et je ne me retrouve pas du tout dans cet état d'esprit un peu trash ; en plus, Paulette , dans ses articles, parle de manière crue et "sanglante", notamment en matière de sexe. Je suis peut être trop "cucul" mais je n'aime pas cette manière inélégante de parler, de présenter les choses et tout ce noir ne me correspond pas. J'espère donc que les prochains numéros seront plus "gais" et plus beaux visuellement ; d'autant que pour moi, on peut être gothique, sombre tout en restant esthétique et subtile.

J'ai tout de même réussi à trouver quelques jolis articles :-) Et la couverture, bien que toute noire et donc pas très lisible pour les titres, et relevée d'un vernis à paillettes noires sur le Paulette et la tranche, qui est jolie et assez chic.

On commence avec un joli DIY de pochette "croix", pour se faire un accessoire dans la tendance gothique du moment et briller en cas de soirée modeuse :-) Vous aurez juste besoin de clous, de strass, de grosses pierres et...d'une pochette! ^^


Coté beauté, Paulette nous explique comment se faire une fausse frange, ce qui peut sauver celles qui, comme moi, n'arrive jamais à se décider : frange ou pas frange? Et la, hop avec un petit boudin et des petites pinces, vous en avez une, que ne mettra pas des mois à repousser si vous n'aimez pas :-) 
On trouve aussi une petite sélection shopping de maquillage gothique, dans les teintes violine, à la mode et très chic et un brin mystérieuse avec Nocibé, Flush, Sephora, Urban Decay pour toutes les bourses et tous les styles :-) 
On a aussi un autre DIY pour avoir un vernis noir à paillettes home made pour 15 euros maxi avec un vernis à ongles transparent, des fards à paupières et des paillettes. Et je dois dire que le résultat est assez top, sophistiqué  et féminin :-) 




J'ai également aimé les plats noirs proposés par la rédaction, qui auraient été parfaits pour le Nouvel An. La cuisinière qui nous les propose est Mlle K et elle nous a préparé un amuse bouche de pain d'épices, olives noires et chèvre au pavot, un autre à base de boudin noir et de confit d'oignons rouges, entre autres :-)  A tester pour une soirée à thème ou une soirée tout court d'ailleurs!

Et sinon, je me suis un peu retrouvée dans l'article "Tu n'y peux rien mais je te hais": et oui mon coté peste (car oui, aussi difficile que ce soit à croire, j'en ai un ^^) me pousse parfois à détester des gens que je connais à peine, juste parce qu'ils ont une choix insupportable, mis trop parfum, ressemblent à quelqu'un que je n'aime pas ou bien parce que c'est comme ça, ça n'accroche pas, c'est épidermique. J'essaie bien sur de passer au dessus de cet à-priori mais en général, je ne peux pas et il se trouve que j'ai raison de ne pas l'aimer, après coup. Comme une sorte de sixième sens :-) 





On continue avec les gens connus? 
Tout d'abord, on peut admirer de jolies photos de Nevena , qui est la cover girl de ce numéro puis on fait la connaissance de Maria Francesca Pepe, une créatrice italienne de bijoux. Après des études de stylisme et un passage chez Blumarine et Kookai, elle crée sa marque de bijoux MFPepe, qui met à l'honneur croix, pics, or rose et bracelets triangulaires. Des bijoux à la fois piquants et féminins, inspirés de l'Allemagne et de l'Angleterre déjà adoptés par Rihanna et Lady Gaga.



Quelques pages plus loin, on trouve un autre "personnage", la modeuse suédoise Ylva , qui aime être différente. A la fois danseuse, DJ, directrice artistique "pour des clips et des soirées" et styliste, elle rêve de travailler avec Madonna, une pionnière pour elle. Elle aime également porter des chapeaux et autres casquettes mais aussi glisser un cycliste sous une robe. Une fille singulière  et douée, au style pointu qui a sa place dans ce numéro de Paulette :-) 
On nous présente aussi Sony Chan, chroniqueuse dans "On va tous y passer" sur France Inter mais aussi humoriste avec son spectacle "Différent comme tout le monde". Elle qui a toujours eu envie de "faire un métier de scène" a frappé à toutes les portes en tentant la mode, la danse, le théâtre et la radio et a même fait un opus de disco chez nos amis les Belges! Elle a fini par trouver sa vvoiedans l'humour et son spectacle est le portrait d'une Hongkongaise qui découvre Paris et adore la mode, chose que Sony aime pour de vrai et ne trouve pas du tout futile car c'est j'e forme d'art. Elle parle aussi de son grand père avec lequel elle a lien très fort et conseille aux Paulette d'être toujours gracieuses et bienveillantes et donc "ne pas crier sur les gens qu'on aime". Une rencontre pétillante et girly comme je les aime :-) 




Le chanteur Christophe répond, quant à lui aux questions de la rédaction. Il parle de sa nouvelle tournée, l'intime Tour, qui est pour lui "de la découverte musicale" avec beaucoup d'improvisation, et de créativité, un melting pot de sons qui lui viennent comme ça, car il n'a pas appris le solfège. Il parle aussi de la "mélancolie éternelle qui l'habite" et de son admiration pour le travail de Marilyn Manson. Il nous étonné aussi quand il nous dit aimer la mode et que, s'il avait rencontré Pierre Cardin (le créateur n'était pas dans sa boutique le jour où Christophe y est allé)pour qu'il lui apprenne la couture, il aurait pu devenir styliste. Je ne suis pas très très fan de la musique de cet artiste mais j'ai apprécié son interview :-) 
Il est également question du travail de la sculptrice chinoise Yiking Yin. Mais elle ne donne pas forme à ma pierre mais au textile, pour des créations qui lui ont permis de remporter le prix des l'AMDAM en 2011. Elle qui trouve le tissu vivant et sensuel, elle aime travailler la soie et ma dentelle, qu'elle traite et malmène pour leur donner vie, du volume, du relief ; elle travaille également le cristal et s'intéresse aux métaux, pour leur coté "minéral et vivant", les contrastes.Elle nous parle aussi que la beauté chinoise réside dans le souffle et le vide, d'où sa volonté de créer des choses sans angles, fluides et son attention portée à l'espace entre la peau et le tissu. Et comme un sculpteur sur pierres, elle travaille le tissu en direct sur le buste, sans croquis pour la guidée. Une véritable artiste, aux créations subtiles, délicates et mystérieuse, un portrait que j'ai aimé et j'aurais aimé que tout le numéro de Paulette ait cet esprit, au lieu de souvent tomber dans les "évidences", les stéréotypes et le mauvais goût.




Sinon, comme je vous le disais dans mon précédent billet de Paulette, des blogueuses ont pris des poses inquiétantes dans un château sombre et brumeux afin d'illustrer ce numéro noir avec le shooting Veuves Noires. Il fait peur, il est joli et c'est un plaisir de retrouver Leeloo et Slanelle, qui sont deux blogueuses mode que j'aime bien :-) 
 Et, enfin, la jolie Désirée nous prouve que l'on peut être féminine et aimer les tatouages et surtout tout ce qui ressemble de près ou de loin à une tête de mort. Elle qui aimerait travailler chez un tatoueur accumule les objets vintage récupérés chez sa grand mère ou dans les brocantes, pour une déco gothique mais épurée et lumineuse, ce qui peut paraître, la encore, assez contradictoire :)




Sélection shopping!
Short en dentelle Kiabi, 20 euros
Peigne moustache, Cowboycomb 4,65 euros
Tote bag cerf en coton bio Oelwein, 14 euros





Jolies photos!


Billet terminé! Mais vous, vous l'avez lu ce Paulette, qu'en avez-vous pensé? Et celles qui ne l'ont pas lu, il vous tente?

Et sinon, on apprend que depuis le 16 janvier, Paulette a réussi à réunir les 25000 euros qui lui manquait pour débarquer dans les kiosques, ce qui sera donc chose faite le 1er février. Toutefois, la mobilisation continue, afin d'augmenter le nombre de kiosques dans lesquels le magazine sera proposé.

Bisous et bonne journée :-) 

EDIT: Toutes mes excuses pour cette parution tardive, j'avais oublié d'intégrer les photos au billet avant de partir ce matin et je n'ai eu accès à mon PC qu'en rentrant :s 





CONVERSATION

4 commentaires:

  1. j'ai adoré ce paulette, surtout la série de photos avec leeloo notamment, elle était sublime !!!! et c'est cool pour le kiosque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouais? Oui elles est très jolie, comme toujours, sur son blog par exemple :) oui c'est chouette pour Paulette :) bisous!

      Supprimer
  2. C'est vrai que j'ai remarqué qu'elle a changé çà façon de voir les choses au niveau de son magazine, elle se situe ainsi à une certaine clientèle, j'espère qu'elle ne s'est pas égaré !
    Bisous

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!