Möbius Grazia


Coucou tout le monde!

Comment allez-vous ? Le mois de février démarre bien pour vous? Sur le blog, je vais aujourd'hui vous parler du Grazia de la semaine, vous parler des articles que j'ai aimé lire :-) 

Commençons par les faits de société :) 
Il est tout d'abord question de Florence Cassez: l'annonce de sa libération a été prise comme un soulagement pour elle et sa famille bien sûr mais aussi pour la France entière. Du coup, l'ancienne détenue a été accueillie en héroîne dans le pays, bénéficiant d'un système de protection digne des plus grands chefs d'Etat ; elle a également rencontré François Hollande, déjeuné avec Nicolas Sarkozy, qui se sont succédé pour faire avancer son dossier. Le monde du journalisme est également très ému comme le montre l'embrassade qu'elle a eue avec Mélissa Theuriau ou encore les larmes de l'une des journalistes l'ayant interviewée en direct ; Alain Delon et Marion Cotillard y sont également allés de leur petit mot de bienvenue. Toutefois, Florence Cassez va devoir faire face à un rythme de vie différent de ses sept années de prison, "assez monacal" entre ateliers de travail et appels téléphoniques avec ses proches et son avocat, entre autres ; elle va également devoir apprendre à faire son deuil des différents membres de sa famille ayant disparu durant sa détention, découvrir que d'autres se sont mariés et eu des enfants ou encore à se servir des nouvelles technologies comme Twitter. L'une de ses amies nous dit aussi que, durant son calvaire, Florence jurait qu'elle se couperait les cheveux dés sa sortie et bannirait le bleu de son dressing : toutefois, comme si elle n'avait pas encore réalisé qu'elle était libre, c'est toujours avec sa longue chevelure rousse et habillée de bleu qu'elle apparaît en public. La reconstruction risque d'être longue, surtout que la justice mexicaine, si elle l'a libérée pour vice de procédure, ne l'a pas reconnue innocente. D'ailleurs, son ex compagnon, lui aussi incriminé dans une affaire d'enlèvement, lui, est toujours en prison, au grand dam de sa soeur qui regrette qu'il n'ait pas été jugé comme Florence et donc libéré sous prétexte qu'elle avait des droits consulaires dû à sa nationalité française, alors que les mêmes vices de procédures ont été présents pour lui, et qu'il a même été torturé. En tout cas, aujourd'hui, Florence Cassez veut aller de l'avant, trouver du travail, écrire un livre, voire fonder une famille. Et vous, cette affaire vous a-t-elle touchée, l'avez-vous suivie?
Plus proche de nous, Grazia nous rappelle que les propriétaires peuvent être gentils: certaines bonnes âmes ne suivent pas les prix exorbitants de la capitale (et d'ailleurs) et louent leur petit appartement à des jeunes pour une somme raisonnable. Et cela permet, entre autres, une très bonne relation entre les deux parties, les locataires reconnaissants faisant d'autant plus attention et allant jusqu'à remplacer la vaisselle cassée par exemple, ce qui me semble normal mais par forcément pour tout le monde. Et pourtant, comme le souligne l'article, ce ne sont pas des personnes riches qui font ainsi cette faveur! Ce sont soit des trentenaires ayant hérité du bien ou l'ayant acheté avant la crise, soit des quinquagénaires qui le louent en attendant d'en profiter durant leur retraite, tous ayant, d'après le psy interrogé, une relation saine avec l'argent, des personnes généreuses et bien das leur tête, les deux phénomènes étant souvent liés. En tout cas, ça fait plaisir de voir qu'il existe encore des personnes altruistes, n'ayant pas envie d'arnaquer son prochain :) D'autant plus que l'on sait que certains n'hésitent pas à louer une pièce de 1,56  mètre carré pour 330 euros par mois....
Et sinon, la rédaction nous parle du scandale autour du livre "Il est revenu" mettant en scène Hitler: son auteur, le journaliste allemand Timur Vermes imagine le retour du Furher dans une Allemagne d'aujourd'hui, "gouvernée par une femme et peuplée de millions de Turcs". Ce livre qui fait polémique, montre que c'est en temps de crise que ce genre de discours haineux et montant les populations les unes contre les autres marche et fédère : Hitler a été nommé chancelier en 1933, alors que l'Europe était touchée par la crise de 29 et aujourd'hui, Le Front National français parvient à convaincre 20% des électeurs....Certains n'aiment pas ce livre, qui trouvent que cette réappropriation d'Hitler participe à dédramatiser les atrocités commises, que cette période de l'Histoire ne doit pas être abordée de manière "ludique" et surtout, que c'est un moyen de faire de l'argent sur des faits historiques que tout le monde connait. Toutefois, la rédaction nous montre que dans les pays asiatiques, par exemple, qui ne connaissent pas vraiment la Shoah, Hitler fait partie de la pop culture, qui se porte sur les tee shirts et autres produits dérivés et que l'armée nazie est parfois utilisée comme thème pour une soirée déguisée et même pour certains mariages...Vous avez dit mauvais goût?





Continuons avec la beauté!
Grazia nous fait un focus sur les différents traits de liner et nous apprend à les faire, avec les bons gestes et les outils adaptés: oeil de biche, de chat,regard Cléopâtre, ou bien plus rock ou encore bicolore, on peut toutes piocher dans ces différents styles pour trouver celui qui nous convient :) Et franchement, je n'avais pas idée que l'on puisse faire autant de choses, avec un liner crayon, gel ou en pot :) 
Et sinon, il est question des nouveautés autour du teint: fini le fond de teint "bateau", la peau s'est trouvée de nouveaux alliés :) En plus des fonds de teint très légers qui ne marquent plus les ridules et nous évitent l'effet masque grâce à des textures huileuses et volatiles, des embellisseurs qui font un teint éclatant grâce à leurs pigments lumineux et des BB crèmes que l'on ne présente plus, voici les CC crèmes, pour Color Control ou bien Color and Care, qui promettent une meilleure couvrance avec une texture plus légère mais aussi une protection solaire digne de ce nom et qui seront en vente dés ce mois-ci. Alors tentées? :)




On pour avec les stars et la cover girl de cette semaine, Cécile de France: elle nous parle de son rôle de trader sexy qui vit une relation torride avec Jean Dujardin dans Möbius, faisant chuter les banques et les économies des pays sans aucun scrupule. Un rôle de mauvaise fille, assez provocante, aux antipodes du tempérament de la star, plutôt gentille, franche et naturelle. Elle revient sur le challenge que ça a été pour elle d'interpréter ce genre de femme mais aussi les scène d'amour avec Jean Dujardin, qui sont dures à tourner: mais heureusement, son partenaire (Jean donc) arrivait à dé-érotiser la chose grâce à son humour légendaire :) Cécile de France avoue sans détour qu'elle a eu recours à une doublure pour ces scènes (elle venait d'accoucher et pensait "que [s]on corps n'était pas cohérent avec le personnage". Elle se dit également carrément pour le mariage pour tous, plus cigale que fourmi mais aussi contre le fait de devenir une égérie pour n'importe quelle marque qui soit, car cette écologiste qui vit contre le gaspillage ne veut pas cautionner cette société cosumériste et ce business qui brasse beaucoup d'argent. 



Terminons avec la mode!
Grazia partage avec nous les plus beaux défilés de la Fashion Week parisienne: le voyage Orient Occident de Georgio Armani Privé avec ses mannequins parées de soie rouge, les rayures et"les silhouettes intenses" de Bouchra Jarrar, les nymphes blanches et gracieuses au reard oir de Chanel évoluant dans la forêt ou encore les sublimes femmes fleurs modernes de Dior rejoignent les créations délicates, romantiques et raffinées de Valentino ou Elie Saab, que j'ai personnellement beaucoup aimées :) Le défilé d'inspiration indienne de Jean Paul Gaultier avait également l'air sublime :) 
Et enfin, je vous ai gardé le meilleur de la fin, la sélection shopping mode à prix tout doux: et pour une fois, on a une vraie sélection de jolies choses tout à fait abordables pour le commun des mortels, avec de très chouettes looks par dessus le marché. Bon, bien sûr les prix peuvent parfois atteindre les 100 euros mais, en règle générale, Grazia a bien joué le jeu. Et c'est ainsi qu'une fois n'est pas coutume, on peut piocher dans la liste des pantalons, sweats, chemises, lunettes de soleil, bikinis, bijoux, vestes, jupes, shorts, sacs et autres tops :) Bravo!



Sélection shopping !
Pochette façon cuir, New Look, 16 euros
Tête short en coton New Look, 23 euros
Bikini en lycra, Bon prix, 23 euros
Bikini en coton, U Collection, 20 euros


Jolies photos!



Et voilà les filles! Avez-vous lu ce numéro? Qu'en avez-vous pensé ? Des bisous les filles et à demain :-) 






CONVERSATION

4 commentaires:

  1. pour une fois j'ai lu ce grazia correctement et j'ai adoré la rubrique sur les pièces à petits prix, super agréable à la fin des soldes quand on n'a plus de sous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as trop raison, ce dossier tombe à pic, ils ont bien géré le timing :) bisous!

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!