Grazia Recto Verso

Hello, hello!


Comment vous portez-vous mes petites bulles! Ici, je vais vous commenter le joli Grazia de la semaine :) 


Une fois n'est pas coutume, commençons par la beauté :-) 
En premier lieu, j'ai bien aimé l'article sur les têtes à maquiller de la mode, les mannequins que l'on voit souvent sur les podiums mais qui sont à chaque fois transformées par le make-up artist de la marque pour laquelle elles défilent, à savoir Cara Delevigne, Sigrid Agren et Bette Franke. Elle gardent leur identité malgré le maquillage mais sont tout de même bien différentes à chaque fois. Pour Bette, je trouve que son teint lumineux et son trait de crayon noir autour des yeux lui va très bien, comme la bouche rouge hyper mate qu'elle portait pour Barbara Bui ; pour Sigrid, j'ai aimé ses yeux charbonneux pour Élie Saab et concernant Cara, c'est le khôl métal en coin interne pour Just Cavalli que j'ai adoré, comme sa bouche lie-de-vin pour Burberry Prosum. Par contre, j'ai déteste le maquillage des yeux rose fushia sur Miss Agren et le maquillage un peu trop nude pour moi de Melle Franke pour Etro. Et vous, un avis?




Grazia parle ensuite d'un mode de vie qui me parle: le flexitarisme . Ces personnes ne sont végétariennes qu'à mi-temps et privilégient une excellente viande de manière très ponctuelle qu'une viande médiocre tout le temps. La qualité est au coeur de leurs préoccupations, surtout après le scandale du cheval de Findus ; sans compter que manger de la viande à doses minimes réduit la pollution, les problèmes cardiovasculaires et permet de perdre du poids. Et si tout le monde privilégiait ce type de consommation, on se tournerait plus souvent vers son boucher et cela limiterait les élevages en batterie et ce qui en découle. Je me suis rendue compte que je suis un peu flexitarienne malgré moi: je mange rarement de la viande car au quotidien, je préfère manger des oeufs par exemple ; par contre, je ne refuse pas un repas dans un restaurant de viande dans lequel la viande est parfaite, de manière exceptionnelle. Et vous, comment consommez vous la viande ? :-) 

Passons à la mode!
Et Grazia revient sur l'éternel clash bloggeuses / journalistes qui secoue la mode : cette fois-ci, c'est Suzy Menkes, qui travaille pour le New York Times, qui s'est offusquée de voir parader jeunes hommes et jeunes filles à l'entrée des défilés avec des tenues stylées certes mais faites pour attirer l'attention des photographes. Elle leur reproche de ne pas s'habiller ainsi par amour de la mode mais pour accroître leur notoriété ; ce à quoi les principales intéressées répondent que c'est un moyen pour elles d'évoluer dans la mode, même si elles n'arrivent pas à acquérir la légitimité à laquelle elles aspirent à travers leur blog ; leur non professionnalisme ne les empêche pas d'avoir un regard critique sur la mode et d'en être absolument passionnées et non, ce ne sont pas toutes des vendues. La rédaction conclut que journalistes et blogueuses sont complémentaires, et je suis assez d'accord :-) 




Sinon, on apprend que l'on retrouvera Marc Jacobs au cinéma: en effet, il jouera le rôle d'un proxénète dans le film Disconnect et il nous avoue que son look dans le film est affreux et que toute son équipe s'est bien moquée de lui ^^ Mais je ne sais pas pourquoi, cette histoire m'a rappelé cette vidéo publicitaire de  Vuitton, toute nouvelle, que j'avais vu chez Stelda il me semble  : on reste dans l'univers de la prostitution et ce n'est pas un spot hyper classe selon moi, voire un peu dégradant pour la femme, ce qui me surprend de la part de la griffe, qui a sûrement voulu casser son image. Qu'en pensez- vous ?





Avec la fin des Fashion Weeks, le magazine nous fait un récapitulatif des tendances de l'hiver prochain et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y a un paquet de choses à retenir, dans tous les styles. C'est d'ailleurs ce que je reproche à ce genre d'article: aucune tendance de fond, quelque chose d’homogène ne se détache de tous ces defilés vus dans le monde, ce qui est bien normal: tout dépend de la créativité de chacun des couturiers. Mais bon, sachez que l'hiver prochain fera la part belle aux carreaux, aux manteaux oversize mais stylés dans leur coupe, aux chaussures plates, aux jupes de toutes les longueurs (souvent associées à un pull en maille), aux bonnets, au mélange noir et blanc, mais aussi au gris, au rose et aux touches de fourrure par ci par là. Entre plein d'autres choses bien sûr !



Et enfin, j'ai apprécié la petite brève sur les trois looks de la semaine choisis par Grazia, parmi lesquels Jessica Alba et son joli pull en maille jaune soleil associé à un jean destroy, Nicole Ritchie et son perfecto ainsi que Vanessa Paradis avec sa jolie veste Chanel et une jolie blouse blanche mixées à un slim noir, une ceinture rouge et des boots pointues :-)



Passons aux faits de société :) 
Grazia nous parle tout d'abord des femmes de la vie d'Hugo Chavez: comme derrière chaque "grand" homme, il y a au moins une femme, on apprend que les filles du Commandante ont beaucoup compté pour lui. La plus grande, Rosa Virginia qui a 34 ans, s'est toujours montrée très affectueuse avec son père, a dû prendre la douloureuse décision de le débrancher et est pressentie pour lui succéder; Maria Gabriela, la seconde, a été l'atout communication de Chavez en étant sa porte parole dans les médias et elle pourrait également se lancer en politique ; la seule à ne pas être si "irréprochable" est la benjamine Rosinès, qui aime se prendre en photo avec Justin Bieber ou des dollars américains, une honte pour la famille qui voit les Etats Unis en ennemi. On nous parle également de ses femmes : sa première épouse, très discrète qui a divorcé pour un garde du corps, sa seconde femme, atout glamour du gouvernement qui a fini par détruire médiatiquement sa politique après leur divorce en demandant à la population de voter "non" au référendum qui aurait permis au chef d'Etat de cumuler les mandats de manière illimitée dans le temps, tout comme sa maîtresse. Sa mère, quant à elle, aurait préféré voir son enfant devenir prêtre au lieu de se lancer dans l'armée et aujourd'hui, les habitants de son village la craignent et la vénèrent comme "la mère du Dieu national".
La rédaction nous parle ensuite de celle qui ont fui la France et la crise pour démarrer de nouveaux projets à l'étranger, dans son article "A nous les nouveaux eldorados". On y apprend que nos compatriotes sont de plus nombreux à partir et que la moitié d'entre eux a moins de 35 ans. Leurs destinations préférées? L'Europe, la Scandinavie, l'Amérique du Nord mais aussi au Brésil, en Chine, en Indonésie, en Australie... Un peu partout en fait. On peut également lire les témoignages de 5 jeunes femmes, qui sont respectivement parties en Indonésie, en Finlande, en Australie, à Hong Kong et en Australie : elle nous confie les choses qui les ont "choquées" une fois arrivées et les raisons de leur départ. C'est inspirant et motivant, mais personnellement, j'ai peur de partir pour le moment. Mais peut être que si un projet se dessine ou une opportunité se présente, je pourrais reconsidérer la question :) Et vous?




Plus loin, j'ai aimé découvrir les photos d' Olivier Roller et des puissants: ce photographe a une démarche étonnante, celle de faire des portraits de personnes célèbres assez étranges, en posant avec eux, en les touchant. Au delà du fait de susciter le contact physique, ce qui peut parfois troubler et déranger la personne photographiée, Olivier Roller n'hésite pas non plus à mal leur parler, sans avoir peur de leur position. En résulte des clichés inédits, assez révélateurs de la personnalité des sujets, loin des photos de communication auxquelles on est habitués, notamment pour les personnalités politiques. Le photographe nous commente également les clichés, ce qui est hyper intéressant : il nous dit que Bayrou a "repris son attitude de politicien" dés qu'il s'est approché de lui, que Marine le Pen a eu un "mouvement de rejet" quant il l'a touchée mais qu'il est "frappé par la dissymétrie de son visage", par exemple. Outre Delanoé, Carine Roitfeld ou François Bayrou et François Hollande, il est possible de voir d'autres photos, exposées au Musée des Moulages à Lyon :)
Et enfin, Graziella m'a encore une fois fait rire! Ses aventures avec sa coupure d'Internet, son opérateur de sa hot line un peu trop entreprenant puis le fait qu'elle saute sur chaque occasion de sortir pour choper une connexion Wifi ou encore qu'elle dise lol a toutes ses phrases, le tout suscitant l'inquiétude de son chéri, sont très réjouissantes :) 


Et on terminera avec les stars, ou plutôt une, l'humoriste Sophia Aram: elle qui dérange les croyants et les athées avec son spectacle Crise de Foi, dans lequel elle dézingue les dogmes religieux, nous explique que ce sont souvent des gens qui n'ont même pas vu son spectacle qui lui veulent du mal. Non le mot n'est pas trop fort : son spectacle a tout de même été saboté et elle est souvent insultée et menacée. Figure des sympathisants de gauche, elle nous confie son admiration pour Jamel Debbouze et Julie Ferrier mais aussi qu'elle n'a pas envie de susciter la polémique avec son spectacle et que son ambition première est de faire rire les gens. Elle nous révèle aussi que ses chroniques pour France Inter peuvent parfois crisper mais que la plupart des personnes visées (Henri Guaino, Xavier Bertrand) se sont marrées et lui parlent très gentiment en off ; le seul ayant eu de la colère à son égard fût Eric Besson. Et sinon, elle l'assure, elle n'a rien à voir dans la démission de Benoît XVI ;) Je n'ai pas vu son spectacle mais il me tente bien à vrai dire :) Et vous?



Jolies photos!



La dernière photo, c'est juste que je trouvais la petite trop choupi avec sa tenue rose et ses petites chaussettes ^^

Sur ce les filles, je vous souhaite un bon lundi, soyez fortes jusqu'au week end :) Et si vous avez envie de mettre un peu de paillettes dans votre vie, cliquez par ici ;) 

Des bisous et à demain! 




 


CONVERSATION

8 commentaires:

  1. Je crois que blogueuse et journaliste sont complémentaire en effet.

    RépondreSupprimer
  2. quand je vois tout ce qu'il y a dans ce magasine, je me dis que j'ai bien fait de ne pas l'acheter, je n'ai vraiment plus le temps, mais du coup je suis bien contente de lire tes (big) résumés tous les matins !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihihi! oui ils sont longs, même si j'essaie de bien synthétiser et de ne pas choisir trop trop d'articles :) bisous!

      Supprimer
  3. Beaucoup de choses à lire !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Comme d'habitude, la semaine de Graziella me fait sourire et même rire.

    J'ai beaucoup moins aimé le travail du styliste sur le shoot recto verso (à part la couverture).

    Mais l'article sur ces nouveaux eldorados, intéressant, me donne encore plus envie de partir... ailleurs !

    Bise

    http://lachroniquedeleo.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben on est deux! :)
      Moi aussi, j'ai préféré et même craqué sur la photo de couverture :)
      Oui c'est vrai que c'est hyper inspirant et motivant, ca donne des envies d'ailleurs, de moins de morosité :) bisous!

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!