Leather Grazia

Coucou les filles!

Vous allez bien? Aujourd'hui, on est lundi et je vais vous parler du Grazia de la semaine, sympa, mais sans plus, mettant le cuir à l'honneur pour ce printemps :) 

Commençons avec les stars!
Et avec la covergirl de ce numéro, la sculpturale Monica Bellucci :-)  Elle nous parle de son rôle de jolie idiote dans le film choral Des gens qui s'embrassent avec Kad Merad, qui est apparemment la première comédie de sa filmographie. Elle parle également de son mariage qu'elle voit comme un miracle, et qui tient malgré leurs emplois du temps bien remplis et surtout pas synchronisés (son mari est Vincent Cassel), qui les empêchent de faire des projets pro ou perso ensemble. Elle trouve que le nouveau pape dégage quelque chose de sympathique et nous confie que la mort l'angoisse. Elle nous dit également qu'elle ne sait pas faire la cuisine malgré son italianité et qu'elle déteste les soirées mondaines et leur préfère les repas simples entre amis. Elle conclut l'interview en disant qu'elle est une fille du monde, qui se sent à l'aise partout et aime voir d'autres cultures :-) Une jolie interview dans laquelle on rencontre une actrice adulée qui est restée simple, indépendante et ouverte d'esprit, alors que c'est tout de même une icône quelque part :-) 




Vient ensuite le tout de Simon Baker: notre Mentalist est à l'affiche du film Mariage A L'Anglaise (qui a l'air hyper drôle!), qui semble être là encore, une comédie sympathique. Il nous parle de son mariage en Australie, qui fut très simple, il y a maintenant 15 ans? mais qui a duré trois jours, trois jours de fête et de musique! Il nous explique qu'il a parfois été raillé pour son style soigné et dandy (même si la journaliste note que l'acteur porte des chaussettes vertes avec ses chaussure oranges ^^) et que ça l’énervait au point d'en arriver aux mains! Il se confie également en racontant que lors d'un discours qu'il devait faire pour une soirée caritative, le prompteur est tombé en panne, et que ce fut un grand moment de solitude pour lui ^^ Mais dans l'ensemble, ce qui se dégage de l'interview, c'est que Simon Baker n'est pas hyper bavard et assez timide et surtout qu'il avait une attachée de presse ne laissant pas beaucoup de temps à cette rencontre pour Grazia :s





Passons à présent à la mode!
Comme je vous le disais, la rédaction a eu envie de nous parler d'une tendance forte pour cette saison, qui est le cuir. Mais attention, un cuir doux, féminin et très léger! Elle nous apprend à en maîtriser les codes, pour un style 2013 et non calqué sur celui des années 80! Ainsi, le pantalon (slim, baggy...) se porte avec des talons et un sweat ou une chemise en jean, le short avec un tee shirt simple, comme pour la jupe. En gros, on dédramatise , on casse le côté sexy avec des pièces plus casual. Le tout est illustré par des photos de défilés et une sélection shopping assez chère, ce qui est normal pour du vrai cuir. Même si, comme le suggère Adrienne Robes Tiphaine dans son édito, on peut aussi aller vers du cuir végétal comme celui que propose Stella Mac Cartney :-) Je ne sais pas si je vais personnellement me mettre au cuir cette saison, mais j'aime en tout cas les styles proposés dans ce dossier :-)  Et vous?

Et on fait un petit détour par la case beauté avec deux tendances rouges à lèvres de ce printemps été, le Pepto et le Coquelicot. Le pepto (du nom d'un médicament) est une sorte de rose très punchy, assez joli qui illumine le visage tandis que le coquelicot est un rouge orangé parfait pour l'été, moins fatal que le rouge rouge, et un peu plus frais. Me concernant, j'adore les deux! Ce qui est surprenant car je n'aime pas le rose d'habitude, encore moins aussi flash ; mais ce pepto est ravissant :-) Et vous, qu'en pensez-vous?



Passons maintenant à l'actu et aux faits de société !
Et tout d'abord, avec un article effrayant sur les jeunes femmes et l'alcoolisme: ce n'est pas nouveau, notre génération aime se "bourrer la gueule" et être déchiré est la norme lors des soirées. Sauf que d'après un rapport de la Société Française d'Alcoologie, de plus en plus finissent aux urgences après une soirée trop arrosée et ce phénomène touche aussi les femmes. Comme l'expriment les jeunes femmes interrogées par Grazia, la parité est de mise de ce coté là, une fille déchirée n'étant pas forcément moins bien vue que son homologue masculin. La faute apparemment à la situation de crise (pourtant l'alcool, ça coûte cher non?), qui donne des envies d'évasion et permettent une plus grande socialisation. Sauf que, outre les situations gênantes qui peuvent découler (message à un ex, vomir sur un pote...), la femme ne sont pas tout à fait l'égale de l'homme en ce qui concerne: en effet, les ravages de l'alcool sur l'organisme féminin sont plus rapides (une cirrhose arrive 5 ans plus tôt)! Donc, il vaut mieux faire attention, même si les industriels font tout pour attirer une clientèle féminine, avec leurs emballages par exemple, ou des boissons plus sucrées mais pas moins dangereuses. Cela fait écho à un article que j'ai lu dans Néon, dans lequel la journaliste, qui a l'habitude de beaucoup boire, doit faire abstinence et se rend compte que les gens la regardent bizarrement et qu'elle est moins désinhibée. Me concernant, je ne bois pas beaucoup car je ne tiens pas l'alcool et heureusement, je suis capable de délirer sans boire, rien qu'en passant un moment fun avec mes potes. Et vous, quel rapport entretenez-vous avec l'alcool?
Ensuite, on découvre l'histoire de Margarita Louis-Dreyfus: cette Slave qui est née dans la pauvreté a eu la chance d'épouser l'homme d'affaires Robert Louis Dreyfus et, à sa mort, elle a hérité de sa fortune et de son empire. L'histoire d'une opportuniste, comme on en voit si souvent me direz vous ; sauf que cette femme tient sa réussite grâce à sa détermination et sa soif d'apprendre: en effet, alors qu'elle est destinée à un mariage fade et un boulot de comptable en Russie, elle décide de divorcer et de se rendre aux États Unis , où elle rencontrera son mari. Et ensuite, elle a décidé d'apprendre la médecine quand son mari tombe malade et à sa mort, elle s'initie à la finance, afin de pouvoir gérer l'entreprise et surtout écarter les requins qui voulaient la tenir à distance. Elle s'en est donc sortie à force d'obstination et je trouve que cela force le respect. Pas vous?
Sinon, j'ai aimé le petit débat sur le machisme des geeks: en effet, les filles ont souvent du mal à faire leur place dans ce milieu et les héroïnes de jeux ou bien dans les mangas sont souvent ultra sexy, ce qui peut dégrader l'image de la femme; toutefois, ces femmes sont souvent des femmes fortes et indépendantes, comme Lara Croft, ou  Ripley dans Alien, qui sont des classiques de la culture geek. J'ai aimé le verdict de la rédaction qui explique qu'il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier et que la culture geek est assez vaste et peut recouvrir plusieurs sous-cultures :-)



Autre chose, j'ai été horrifiée de savoir que Aqmi est sur Twitter: ce réseau terroriste qui détient de nombreux otages dont tout une famille de français (dont un enfant de 5 ans) a donc le culot de se montrer sur la Toile, en toute impunité! C'est une honte que l'on laisse faire ça... D'autant qu'ils risquent de rallier des gens à leur cause!
Un peu plus drôle, Sandra Reinflet s'exprime au sujet de Carambar et son fameux poisson d'avril qui annonçait la fin des blagues débiles de leur emballage. Elle explique que pour elle, Carambar a très mal choisi son moment pour faire cette blague pas drôle, car toute une génération a pensé que l'une des Madeleines de Proust de leur enfance allait disparaître, s'ajoutant a la liste des horribles nouvelles du moment (Mali, Syrie, la crise, le chômage...). C'est vrai que les blagues Carambar sont devenues une institution, qu'il ne faut pas trop toucher, même si les blagues sont bien pourries : cela fait partie de nos plaisirs coupables, délicieusement régressifs. Toutefois, là où Carambar a finalement bien joué, c'est que du coup, on s'est intéresse à la marque et plein de gens sont allés achetés des Carambars, pour "fêter leurs retrouvailles" ! Plus qu'une simple blague, un véritable coup marketing, je dirais ;)
Ensuite, comme beaucoup de magazines en ce moment, Grazia nous parle de la détox digitale: outre le fait que les personnes interrogées expliquent qu'elles mènent une vie plus saine, moins stressante et qu'elles sont plus présentes pour leur proches, je me suis rendue compte d'une chose. Je suis COMPLETEMENT accro au Net, aux réseaux sociaux et à mon blog. Qui me prend tout mon temps, notamment le week end, alors que je devrais en profiter pour voir mes beaux parents par exemple. Mais non, le blog passe avant tout, et je vais voir mes proches que si j'ai bien réalisé mon planning blog du jour ; du coup, j'ai le sentiment d'être tout le temps débordée! Je sais que ce n'est pas normal et je me dis souvent que je devrais lever le pied mais c'est difficile. Et vous, blogueuses et non blogueuses qui me lisent, vous aussi, vous êtes addict? En sachant que le psychologue interrogé estime que si l'on est connecté plus de deux heures par jour en dehors du travail, on est accro :s



Et enfin, comme d'habitude, j'ai aimé les tribulations de Graziella qui, dans ce numéro, débat avec ses collègues sur la propension des femmes à faire pipi plus que les hommes, et s'exprime au sujet du moment gênant dans l’ascenseur quand on est avec ses voisins et que l'on ne sait pas quoi dire (ça nous arrive à toutes, rassurez-moi?). Ah, elle nous parle aussi de ses supplications auprès de sa redac chef pour interviewer Ryan Gosling et de sa joie de retrouver Game of Thrones pour une troisième saison:-)
Ah j'oubliais! Il y avait aussi un article très intéressant au sujet des couples homosexuels qui se sont arrangés pour avoir des enfants , en contournant la loi française. Ce qui leur permet d'atteindre leur rêve mais est également source de complications : en effet, tant qu'il n'existe pas une vraie loi pour les enfants d'homos, ceux qui sont nés d'une mère porteuse à l'étranger n'ont pas la nationalité française et il y a toujours le problème de l'enfant qui se retrouve orphelin si son parent biologique du couple décède alors que l'autre est en vie, mais n'a aucun droit sur lui. Mais au delà de ses difficultés, j'ai aimé voir ses trois familles unies autour de cet enfant, leur envie de le protéger et l'amour qu'ils avaient entre eux :-) De beaux exemples de familles :-) 



Jolies photos!



Sur ce les filles, j'espère que ce billet vous aura plu et je vous souhaite une jolie journée :) 





 


CONVERSATION

10 commentaires:

  1. Mariage à l'anglaise me tente bien!

    Personnellement j'ai arrêté de boire à outrance lorsque j'ai eu mon permis, ça a été naturelle et je ne m'en plains pas ;-)

    Bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, il a l'air vraiment trop trop drôle :)
      Ah ben c'est bien, tu es une gentille fille ^^ bisous!

      Supprimer
  2. j'adore le cuir aussi mais je n'arrive pas trop à le porter à part quand ce sont des vestes, je suis pas très courageuse lol ! bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi c'est pareil, et même pour les vestes ^^ bisous et j'espère que tout se passe bien au Mexique :)

      Supprimer
  3. Des articles dans ce magazine à réveiller la terre entière !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à dire? Tu penses à Aqmi? Car oui, c'est le cas :) bisous!

      Supprimer
  4. on dirait qu'elle a 20 ans la Monica sur la couv!
    Alors tu es lyonnaise, roh je m'en souvenais pas! on va se voir bientot c'est net!

    bisous

    www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis dit EXACTEMENT la même chose ^^
      Oui oui, je suis lyonnaise :) ah c'est cool !
      bisous!

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!