Madame Figaro & Design

Coucou!

Le billet du jour est consacré à Madame Figaro, avec un numéro consacré au design, dans lequel les mots "épure", "art", "lumière" et "essentialité" mais aussi sensualité ont toute leur place :) 

Commençons par les célébrités! :) 
Et on retrouve notre frenchy qui sera à l'affiche de Low Life, aux côtés de Joaquin Phoenix. Elle y jouera le rôle d'une polonaise qui arrive aux Etats Unis dans les années 20 et sera désilliosonnée quant au rêves américain (elle est séparé de sa soeur malade sur Ellis Island, se trouve dans les mains d'un proxénète joué par Mister Phoenix avant de rencontrer son cousin saltimbanque interprété par Jeremy Renner). Ce qui est rigolo, c'est la manière dont elle a obtenu ce rôle, écrit pour elle par le réalisateur James Gray! En effet, alors qu'ils étaient au restaurant avec Guillaume Canet qui avait besoin de son aide pour Les Liens du Sang, Marion Cotillard lui a jeté un bout de pain à la figure dans le cadre d'une petite dispute ^^ Il faut croire qu'il a aimé ce côté un peu irrespectueux :) 
Plus loin, on retrouve une autre actrice française assez iconique bien que plus discrète, Audrey Tautou : comme à son habitude, elle se présente comme une jeune femme frêle à la voix si particulière, et surtout, très simple. Elle nous parle de son enfance à Montluçon avec ses parents chirurgien dentiste et médeçin et de son éducation simple et respectueuse, dans laquelle l'école et le travail avaient une place importante. Elle nous explique que c'est presque par accident qu'elle est devenue actrice, après un stage d'été au cours Florent et son intégration directe en deuxième année à la rentrée suivante. Elle confie également qu'elle pense ne pas avoir le physique glamour des actrices et tout juste commencer à aimer porter de jolies robes et prendre soin d'elle, même si le tapis rouge la terrifie toujours autant. Concernant son futur, elle nous révèle aussi qu'elle aimerait interpréter des rôles très différents de ce qu'elle a déjà fait, et jouer le rôle d'une méchante et/ou qui fait peur. En attendant, vous pourrez la retrouver sur grand écran dans l'adaptation du roman de Boris Vian "L'Ecume des jours" qui semble très joli, poétique et assez onirique.



Ensuite, Marie Ange Casta se révèle en photos, toute en sensualité! Cette série de photos est vraiment très jolie et, comme sa soeur, elle me fait penser aux actrices des années 60, comme Brigitte Bardot, diablement féminine avec une certaine grâce. Dans une petite interview, la jeune femme, qui a été initiée et lancée dans le milieu du mannequinat par sa grande soeur, explique qu'elle ne voit pas pourquoi il n'y aurait pas des familles de mannequins, d'acteurs, de chanteurs! On apprend aussi qu'avant tout cela, elle adorait le dessin et voulait faire des études d'art en Corse (où elle est retournée pour faire ses études) avant de revenir sur Paris pour cette fois ci intégrer une école de mode. Une jolie plante donc, présentée de manière très féminine, comme son parfum si particulier de figuier qu'elle aime porter :)
Et enfin, j'ai eu la très bonne surprise de lire une interview de Dana Delany! Vraiment, j'ai été ravie car c'est une actrice que j'adore, autant dans Desperate (elle jouait le rôle de Katherine Mayfair) que dans sa nouvelle série Body of Proof :) Je la trouve très jolie, très classe avec un petit air effronté qui lui va bien :) Ici, elle explique être accro à son Ipad et faire du yoga depuis 27 ans, admirer les infirmières qui "font le travail le plus dur du monde sans jamais être reconnues" et aimer la slow life comme lire, faire des mots croiser avant de partager un bon dîner avec des amis. Elle explique également adorer la ville de Paris dans laquelle elle se sent chez elle (ce qui ne m'étonne pas beaucoup, j'ai toujours cru comprendre qu'elle adorait la France) mais en revanche détester la manie qu'on certains garçons de porter leur pantalon très bas. Et je la comprends :) Merci Madame Figaro de lui avoir consacré une page, car, comme je vous le disais, j'adore Dana Delany :) Et vous?




Passons maintenant à la mode!
On apprend tout d'abord que Karl Lagerfeld a entrepris de tourner un court métrage pour fêter les 100 ans de la première boutique Chanel, à Dauville! Keira Knightley, égérie du parfum Coco Chanel, sera de la partie et incarnera la célèbre Gabrielle Chanel et on retrouvera, entres autres, l'actrice Clothide Hesme dans le rôle de la tante de Coco :) Ce petit film sera dévoilé en mai, lors du défilé croisière à Singapour :)
Ensuite, Madame Figaro nous fait faire la connaissance de Tomas Maier, fondateur de la marque Bottega Venetta. Et il n'a pas été choisi au hasard :en effet, fils d'architecte il a toujours aimé les matières brutes, sensuelles selon lui ; il aime leur donner vie avec des formes épurées, alliant beauté et fonctionnalité. Il le fait pour les vêtements au travers de sa griffe mais il a également décidé de créer des objets pour la maison et notamment des "coffrets écrins". Il a également créé l'an dernier une ligne de mobilier misant sur la lumière, la simplicité, le design et l'apesanteur, pour faire quelque chose de beau, de léger, d'essentiel, dans le sens de l'essence de l'objet. Une jolie rencontre, mode mais aussi artistique! Comme quoi, le design est partout, de l'architecture, à la mode, en passant par la décoration :) 




Et les faits de société?
Madame nous parle tout d'abord du Kosovo : ce pays est indépendant depuis maintenant 5 ans, après avoir traversé de terribles épreuves et, malgré les difficultés économiques (le pays vit essentiellement de l'aide internationale), il a envie de croire en lui. La rédaction est allée à la rencontre de quelques uns de ces Kosovars qui ne lâchent rien : Hana qui est rentrée au pays après des études à l'étranger (et avoir fui la guerre sanglantes) pour créer un magazine indépendant papier et digital, l'acteur Diar qui apprécie la vie nocturne de la capitale Pristina, Genc qui a créé un coffeeshop très hipster et berlinois avec connexion wifi ou encore Krenare une talentueuse styliste qui pourrait bien voir ses créations très bientôt vendues à Manhattan. Tous pensent que le pays doit se prendre en main, stopper de vivre des autres pays et éradiquer la corruption ; la jeunesse, qui représente près de 50% de la population veut oublier les 45% de chômage et se lancer dans des projets, fous ou raisonnables. Une belle leçon et je leur souhaite d'y arriver :) 
Et on retourne au design avec la rencontre entre un architecte et un philosophe, Jean Nouvel et Gilles Lipovetsky, qui dissertent autour de l'esthétisme des bâtiments, des meubles mais aussi du beau en général. Pour eux, la recherche du beau remonte à la nuit des Temps, quand nos ancêtres se paraient le corps de peaux de bêtes ou de maquillage pour les rituels, ou simplement pour montrer leur domination ; le beau a ensuite été le luxe des rois, des princes, des religieux, avant de se démocratiser et de venir plus urbain et commercial. Ils sont aussi d'accord sur le fait que la créativité devrait être boostée afin que les villes ne se ressemblent pas toutes et que l'on mette en valeur une civilisation, une identité. Ils sont égaleùent sensibles au respect de la nature et estiment qu'avant de construire quelque chose, il faut prendre en compte le terrain, le soleil, la lumière et s'en servir pour faire du beau et non pas contraindre la nature. Ils s'expriment également sur l'art d'aujourd'hui, qui est plus dans la contestation et la transmission d'un message que dans la recherche de l'esthétisme. Une très belle discussion, qui apprend plein de choses et fait réfléchir sur bien des choses :) 
Pour revenir un peu dans l'esprit de rêverie et de l'artistique (très dans l'esprit de "L'Ecume des jours") , la rédaction fait un petit focus sur le quartier de Saint Germain des Prés: les intellectuels Français, Sartre, Boris Vian lui ont donné son âme littéraire et un peu bobo, même si le luxe et le business semblent y avoir pris leurs quartiers. On nous parle des belles choses à trouver dans le quartier germanopratin (oui j'ai appris ce mot en lisant l'article!) comme la première boutique de la griffe Karl Lagerfeld, La Maison du Chou et ses adorables petites pâtisseries qui détrônent le macaron ou encore la galerie Kreo :)


Toujours dans cette idée "design", Madame nous donne ses inspirations d'ailleurs pour la déco, notamment scandinaves  (le berceau du design) mais aussi épurées comme les maisons grecques blanches et bleues de Mykonos ou encore graphiques et colorées comme la jungle tropicale :) Il y a aussi tout un petit shopping pour se faire un intérieur très origami, j'adore :)



Et enfin, pour finir en beauté ce billet sur Madame Figaro spécial design, découvrons "La maison du mirage": cette maison, entièrement ouverte, sans vitres ni portes, est sublime, très vaste et très lumineuse et s'offre également à la nature, qui la nettoie intégralement lors de la mousson, de juin à septembre! Et loin d'abîmer cette magnifique demeure, l'eau de pluie illumine l'acacia, le teck et la pierre de Kota qui la composent. Son architecte, né à Calcutta, a choisi un endroit très reculé pour la bâtir et  a voulu qu'elle soit un lieu de déconnexion avec la vie moderne et de relaxation, de profonde plongée avec la nature.



Jolies photos!






Je vous fais des bisous les filles et je vous souhaite une jolie journée :) 

Numéro gentiment offert par la rédaction






CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!