Service minimal pour Grazia

Bonjour tout le monde!


Vous allez bien? Personnellement, je me prépare pour une semaine bien sympathique, car avec le 8 et 9 mai qui sont fériés et le pont de vendredi, je ne vais aller au stage qu'aujourd'hui et demain :) Ce qui va me laisser le temps de rédiger quelques billets et d'avancer un peu sur mon mémoire :)


Mais bref, parlons aujourd'hui du Grazia de la semaine :)


Et commençons par la beauté et les gourmandises!
On a tout d'abord un petit article sur le layering: on en a beaucoup parlé passé un temps sur la blogosphère et il s'agit en fait de la technique dite du "mille-feuille", empruntée à nos amies asiatiques. Cela consiste à superposer les couches de produits sur la peau en fait. Et là, Grazia nous explique comme l'adopter pour notre peau (avec pas moins de 7 étapes, donc 7 produits! Dont démaquillant, nettoyant, lotion, sérum, crème, contour des yeux et enfin un "voile protecteur) mais aussi pour les cheveux et le maquillage. Personnellement, je n'en mets pas autant sur le visage mais pour les cheveux, je pense que je pourrais presque dire que j'utilise cette technique car je ne zappe qu'une étape sur les 5, à savoir la lotion avant le masque d'huile puis le shampooing et tout ça. :) Et vous?
La rédaction nous apprend également comment se faire un oeil de biche et un oeil de chat au liner et quels sont les avantages de ces deux maquillages des yeux. Au quotidien, je suis plus "oeil de biche" (je mets du liner tous les jours) mais j'adore le rendu de l'oeil de chat, que je réserverais aux soirées :)



On a également un petit tuto pour se faire une jolie fishtail braid, coiffure idéale pour les beaux jours, avec son côté négligé mais pas trop, mais aussi pour les jours plus humides car une tresse c'est parfait pour discipliner les frisottis et les cheveux qui gonflent :) J'adore la version un peu fouillis d'Olivia Palermo :) Et samedi soir, j'ai du coup eu envie de m'en faire une et elle était, sans vouloir me vanter, trop jolie! Un peu gonflée à la base, puis bien régulière, j'étais fière! Même si bon, concrètement, personne ne l'a vue car je ne suis pas sortie de chez moi et que quand j'ai réessayé le lendemain, je n'y arrivais plus évidemment ^^ Ah et sinon, je remarque qu'entre le layering et la tresse épi qui ont émoustillé la blogo il y a un an, Grazia et les magazines féminins en général d'ailleurs ont un petit train de retard ;) 
Et enfin, côté gourmandises, la tendance de cet été serait au frozen yoghourt! Light et rafraîchissant, il reste terriblement gourmand avec ses différents toppings possibles (pépites de chocolat, miettes de spéculoos...). Et Pierre Hermé vient de lui donner ses lettres de noblesse en créant un macaron qui s'en inspire! Qui dit mieux? :) 





Passons aux faits de société!
Tout d'abord, comme le soulignait Glamour il y a quelques temps, les hipsters cools sont devenus des hipstériques. En effet, cette "tribu" s'est éloignée de ces préceptes originaux pour devenir un courant à la mode et tout le mode prétend être un hipster : on porte des buns, de grosses lunettes, des moustaches sur son visage ou ses vêtements et accessoires et beaucoup possèdent même un fixie et renvendiquent le retour au naturel et au "Fabriqué en France". Sauf que voilà, à devenir "mainstream", on perd le côté original et un brin revendicateur et tout devient trop lisse. Et beaucoup aimeraient que les hipsters arrêtent de se prendre au sérieux :) Qu'en pensez-vous?
On nous parle ensuite d'Emma McQuiston : en effet, cette socialite anglaise d'origine nigériane (née d'une aventure entre une  coiffeuse et un riche homme d'affaires) va prochainement épouser le Marquis de Bath, ce qui fait grincer les dents de la bougeoisie british. Au fond, je me moque un peu de son histoire, qui s'avère être très people et pas hyper intéressante (elle épouse pas le prince Harry après tout, et quand bien même) mais c'est simplement une preuve supplémentaire de l'étroitesse d'esprit des nobles anglais qui ont du mal avec la mixité culturelle. So bad!



Et en parlant de bourgeois et autres nantis, Grazia nous emmène à Hainan, île singapourienne créée pour le business de luxe. En gros, c'est un gros rocher sur lequel les riches chinois et autres viennent faire leur shopping : yachts, voitures, et sont logés dans de somptueux hôtels. En effet, la population aisée a grimpé en Chine grâce au boom économique du pays et il fallait une destination de tourisme de luxe comme Saint Barth ; mais tous les riches du monde entiers sont les bienvenus puisque pour 26 pays, il n'est pas utile d'avoir de visa pour fouler le  sol d'Hainan. Les personnes riches y vont pour signer des contrats mais aussi, et c'est nouveau pour les Chinois pour s'adonner à quelques loisirs et à la farniente. Par contre, le bling bling n'y est pas complètement roi : en effet, comme on en parlait ici, les Chinois sont lassés des logos ostentatoires et des parures étincelantes et il est mal vu de faire étalage de sa richesse : ainsi, les petits "cadeaux" que s'offrent les milliardaires allant à Hainan sont sensés être des achats faits pour ses partenaires de business. D'autant que même le gouvernement fait pression et interdit les richesses trop imposantes, notamment à cause des inégalités flagrantes dans le pays.
Et pendant ce temps, Graziella cherche une stagiaire, télécharge Battleship (parce que faut pas déconner c'est juste "un film de science fiction avec Rihanna dedans"), défend la presse people (qui est "la représentation de notre culture à instant T") ainsi que la pop et le port de platform-shoes des Spice Girls passé l'âge de 16 ans ^^



Passons à nos amies les stars!
Cette semaine, la cover girl Gemma Arterton se prête au jeu de l'interview! Elle nous confie qu'elle ne se maquille pas beaucoup et se préfère au naturel, qu'elle fait attention à ne pas trop dire de choses en interview suite à un petite gaffe qu'elle a faite durant la promo de James Bond en révélant une partie de l'intrigue à un journaliste et que ses fans et les paparazzi sont assez gentils avec elle, même si elle fait très attention de ne rien révéler de sa vie privée sur Twitter et qu'elle évite de sortir en boîte par exemple. Elle se dit également très européenne et ne veut pas déménager à Los Angeles et ressentir le stress d'Hollywood ; d'ailleurs, elle préfère jouer dans de petits films indépendants qui ont des histoires plus riches et dont les plateaux sont plus conviviaux car tout le monde se connaît. Elle avait gardé un mauvais souvenir du tournage de Prince of Persia par exemple pour ce côté grosse machine, mauvais souvenir qui s'est atténué sur le plateau d'hensel et Gretel, une grosse production mais à échelle plus humaine. Pour info, la jolie anglaise est à l'affiche de Song for Marion, dans lequel elle interprète une prof de chant pour une chorale senior :) 

Et terminons avec la mode!
Cette semaine, Grazia fait l'ode de la mode minimale, celle qui joue sur les couleurs unies, les matières enveloppantes et volumiques, les coupes droites, sans fioritures. Céline, Dior, Lanvin, Jil Sander et Stella McCarntney sont donc mis à l'honneur pour leur sens de l'épure couture. Mais attention minimaliste ne veut pas dire "vide", "pauvre", non, au contraire, on va à l'essentiel, à l'essence du style, véhiculant une émotion, porteuse de sens. La rédaction rapproche également cette nouvelle vision de l'épure avec celle qui faisait loi dans les années 90. La mode, un éternel recommencement? Pas tout à fait. En effet, ici, on utilise la broderie anglaise, ce qui ne se faisait pas à l'époque par exemple, et les volumes sont plus imposants qu'il y a 20 ans ; de même, les matières sont plus sensuelles, avec des drapés afin de donner une démarche féminines alors que, dans es années 90, l'androgynie était reine. Personnellement, j'aime bien ce genre de vêtements, qui sont magnifiques sans en faire trop et structurent une silhouette, pas vous? :) 







Sélection shopping!
- Robe en coton, Naf Naf, 60 euros
- Short taille haute et polyester, Asos, 41 euros


Jolies photos!




Pour conclure, je dirais que ce Grazia avait quelques articles bien sympathiques mais dans l'ensemble, il fut assez décevant. Enfin pas riches en articles cools comme d'habitude quoi. Mais c'est aussi, personnellement parce que je m'en fiche un peu des sites de rencontre, ou bien des personnes qui se préparent pour militer contre le mariage homosexuel :s Mais sachez qu'il en est question dans ce numéro de Grazia :)

Sur ce, je vous fais des gros bisous et je vous dis à demain ! 




 



CONVERSATION

6 commentaires:

  1. c'est sans doute aussi pour ces raisons que je ne prends plus la peine d'aller acheter mon grazia le vendredi, j'ai l'impression aussi que ça ne me correspond plus, je sais pas trop expliquer pourquoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ca m'arrive aussi parfois. Enfin moi, c'est surtout la redondance des sujets qui m'agace un peu :) des bisous!

      Supprimer
  2. Grazia c'est sympa, si t'enlèves les 150 pages de pub ... Bisous
    Yu'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahah, oui ^^ C'est vrai qu'ils abusent avec ça des bisous!

      Supprimer
  3. Bon c'est clair je ne vais pas me précipiter pour l'acheter
    Bisous Elo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ Enfin, en même temps, ce n'est que mon humble avis! et si ca se trouve, des articles que j'ai pas eu envie de lire pourraient t'intéresser :) des bisous!

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!