God save Vogue

Coucou tout le monde!

Comment allez-vous? Ici, je vais vous parler du dernier Vogue que j'ai lu lors de mes dernières virées au parc :) Il rend hommage à l'Angleterre et ses icônes comme Kate Moss et Vivienne Westwood. L'idée est chouette mais j'ai trouvé le magazine creux, et à la fin j'avais l'impression de n'avoir rien lu, à part un annuaire d 'adresses d'instituts de beauté ^^ 

Mais j'en ai quand même retiré des choses intéressantes :) 

Commençons par la beauté! 
Vogue nous parle tout d'abord de la beauté anglaise, de nouveautés so british, recommandés par 5 experts en la matière Outre Manche. Bon, je ne connais pas toutes les marques mais il y a du Sassoon Professional et sa crème sans rinçage pour les cheveux abîmés Halo Hydrate,  Le Protect et Perfect Intense Serum de Boots ou encore le coffret de mini produits pour le corps The Fab de Cowshed.
On nous apprend également que les londonniens se reconnectent avec leur corps, qu'ils aiment beaucoup les choses comme le yoga ou encore les cours qui apprennent à l'homme citadin à manrcher comme les chimpanzés, de revenir aux sources et aux choses innées,  en marchant avec les bras qui se balancent par exemple. Il y a aussi la BarreCore, un cours qui mixe yoga, Pilates et barre au sol de danseuse étoile, inventé par Niki Rein. Enfin, la Gwyneth Paltrow anglaise, Calgary Avansino, propose ses recettes diététiques vegan et ses conseils de fitness dans de petites vidéos.



Pendant ce temps,  Dolce & Gabbana (respectivement Domenico Dolce et Stefano Gabbana) nous parle de leur ligne de maquillage, imaginée avec la make up artist Pat Mc Grath. Le duo nous explique que cette collection est très féminine, une féminité très italienne. Du coup, le rouge à lèvres est, pour eux le produit indispensable et ils nous disent aussi qu'ils ont voulu un maquillage léger. Pat est aussi de la partie et nosu dit que la mode façon Dolce & Gabbana s'applique parfaitement au maquillage et que les textures sont très... "textiles" : "les rouges sont doux comme du velours, les ombres à paupières ont un aspect satiné..." et elle nous révèle que le fond de teint de la ligne, testé en conditions réelles de canicule sur l'égérie Scarlett Johansson a tenu durant des heures! ;) 
Et sinon, comme on nous le montraient Vogue et Madame Figaro il y a quelques temps, la tendance est au maquillage punk ou en tout cas aux produits de beauté chic à l'esthétique un plus rock qu'à l'accoutumée. On a toute une petite sélection de choses, comme  comme le fond de teint compact Teint Couture de Givenchy avec un boitier qui rappelle le cuir et qui se ferme avec un stud en métal, le rouge à lèvre mat et nacré Firm Form de couleur noire chez M.A.C, ou encore les Vernis in Love de Lancôme, trio de vernis bruns, prune et ardoise.



Continuons avec les célébrités!
Tout d'abord, Vogue nous fait l'éloge du film Jeune et jolie, dans lequel, rappelons le, la mannequin Marine Vacth interprète le rôle titre (Grazia en parlait aussi cette semaine). Le film raconte l'histoire d'un jeune fiolle de bonne famille, qui, après un chagrin d'amour plongedans la prostitution, sans que le réalisateur François Ozon ne porte un jugement là dessus. Apparemment un joli film, qui a fait sensation à Cannes en mai dernier.
Ensuite, la créatrice de chaussures et d'accessoires Charlotte Olympia Dellal nous donne ses bonnes adresses londoniennes! Elle nous parle du jardin Chelsea Physic Garden "qui a toujours gardé sa fonction médicinale", le restaurant Dock Kitchen, la boutique Holland & Holland qui vend des vêtements en tweed et en cachemire so british ou encore le salon demanucure et de pédicure Marcela's, à l'ambiance latino. Et pour le tea time, le Coco Maya serait parfait :) 
On a également droit à un petit portrait de Birdy! La jeune chanteuse a été découverte après qu'une vidéo la montrant en train de chanter Skinny Love (qui est une reprise de Bon Iver) est diffusé sur le Net et son album de reprises a été un carton mondial. Simple et émouvante, elle vit toujours chez ses parents dans le sud de l'Angleterre, qui sont eux mêmes musiciens. Elle a également continué ses études, malgré le succès. Son nom d'artiste est le surnom que sa maman lui a donné et petit oiseau devient grand : en effet, le prochain album de la jeune star mettra à l'honneur ses propres compositions.



Terminons avec la mode!
Vogue nous parle en premier lieu de l'une des griffes phares du pays britannique, Burberry! Il est en fait question de l'ouverture de la boutique éphémère de la marque à Paris, à partir du 22 août, et ce, durant deux mois. Luxueuse, elle proposera bien sûr des vêtements Burberry et une collection limitée, mais aussi une petite exposition de Parisiens arborant le trench iconique. Punk et chic dans l'âme, la griffe aux 15 millions de fans sur Facebook proposera donc sa ligne Burberry London (couture), Burberry Brit (plus casual) et Burberry Prorsum, que l'on voit dans les défilés, au Printemps Haussman.
Et enfin, on terminera par une légende de la mode anglaise, Vivienne Westwood! La créatrice punk nous explique qu'elle a grandi dans un petit village du nord du pays, et que c'est en voulant copier les looks des stars qu'elle adorait et les vêtements qu'elle ne trouvait pas dans son patelin, qu'elle a commencé à créer. elle voit la mode comme un baromètre culturel, même si, pour elle, seul Yves Saint Laurent pouvait élever la mode au rang d'art. Elle nous confie également qu'elle imagine des vêtements pour elle et non pour les femmes de la rue, sans aucune prétention de leur plaire, même si elle aime à dire que la silhouette de la femme Westwood est "épique". Elle ne fait pas attention à ce que font les autres créateurs et pense sincèrement qu'elle s'est à la base lancée de la mode parce qu'elle y voyait un moyen d'expression. Elle nous apprend aussi qu'elle n'a connu le succès qu'en 90, après avoir reçu le prix du British Designer de l'année, soit 20 ans après avoir monté sa première collection! Elle adore également la famille royale, a ville de Londres qu'elle ne quitte que rarement et elle pense que les Anglais sont très forts en matière de coupe des vêtements. Elle est également très impliquée dans la défense de l'environnement (notamment dans le programme Save The Arctic de Greenpeace), des Droits de l'homme et pour elle, son rôle est d'alerter et de protester quand c'est nécessaire : son côté punk refait surface :) Et, chose étonnante, elle aimerait que sa marque arrête de se développer et elle réfléchit à produire moins, mais de la qualité et ce, de manière équitable :)




Jolies photos!




Voilà les filles! Et vous, avez-vous lu ce Vogue et avez-vous ressenti la même impression de "vide"?

Belle journée! 




CONVERSATION

10 commentaires:

  1. pareil, je me suis rendue compte qu'avec ce magasine, j'avais toujours l'impression de ne rien avoir lu, pourtant les séries photos sont toujours magnifiques. je suis toujours abonnée et j'ai l'intention de revendre tous mes vogue depuis des années avant de partir à Montréal lol, ça va être un bordel sans nom !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà ils se rattrapent sur les photos mais ce n'est pas suffisant pour moi :-) Oula oui! Mais si ta collection est grande, tu pourras te faire des sousous :-) bisous!

      Supprimer
  2. J'ai un gros coup de coeur pour le makeup sur la page l'energie de London ^^
    You ce bleu est top

    New post - Kisses
    http://www.mademoisellemode.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idem, je le trouve très réussi, très british et c'est vrai que ce bleu est très joli :-). Des bisous!

      Supprimer
  3. J'ai reçu ce numéro et ne l'ai pas encore ouvert, je le garde pour la plage hihi. J'avoue que j'ouvre Vogue beaucoup plus pour m'inspirer des visuels que pour vraiment lire quelque chose. Et pourtant j'y suis fidèle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as bien raison, il faut en profiter quand on est sur la plage :-) Oui c'est exactement ça, c'est joli mais un peu creux :-) Hihi, je te comprends, ils sont très forts et puis Vogue c'est un peu LA référence :-) bisous!

      Supprimer
  4. Idem :-). La maquette est somptueuse et les interviews très chouettes mais la quantité de pub participe à cette impression de vide... Normal : il y a la moitié de pub.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai qu'il est agréable visuellement :-). Mais en plus des pubs il y a aussi tous ces articles qui ne sont qu'une compilations de bonnes adresses et d'idées shopping inabordables qui me donnent cette impression de creux. Certes, Vogue se positionne dans le haut de gamme mais cela n'empêche pas de faire des articles de fond... Bisous!

      Supprimer
  5. bonjour!
    Tres envie de me procurer ce numero, il a l air vraiment top!
    Jolies images , articles sympas.......
    Merci !
    Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ce numéro est joli avec quelques articles sympas :-) je t'en prie, bisous !

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!