Mon avis sur Jamie

Coucou tout le monde!

On va encore parler de nouveautés aujourd'hui! :) En effet, comme les vacances sont souvent propices à la lecture, j'ai eu plus de temps qu'à l'accoutumée pour lire des magazines ce mois-ci. Et j'ai jeté, entre autres, mon dévolu sur le magazine du cuisinier anglais Jamie Oliver, et donc vous parler du n°2, le numéro d'été si je ne me trompe pas :) 

Il faut tout d'abord savoir que je ne connais M.Oliver uniquement de nom : je n'ai lu aucun de ses livres de recettes, ni regardé aucune de ses émissions. Mais, dans ce petit magazine, j'ai retrouvé un univers ampli de simplicité, de convivialité, de respect de la nature et du produit mais aussi de bonne chère, qui, au peu que j'en sais, semble assez correspondre au cuisinier. Quelqu'un pour confirmer? :) 

Il faut également souligner que ce magazine est très joli : les photos sont magnifiques, les couleurs superbes, et j'ai l'impression que le papier, un peu granuleux est recyclé. Top! 

Ainsi, dans ce numéro 2, on trouve à la fois des recettes estivales, que des conseils pour planter des petites choses et faire un bon barbecue que des articles plus "personnels" comme celui concernant le papa de Jamie :) 

Je vous montre? :) 


Le magazine commence en premier lieu par un petit édito, signé par Jamie himself (comme la plupart des articles d'ailleurs) : il nous incite à profiter de la belle saison planter et consommer de beaux légumes, et à faire également de jolies réserves pour l'hiver. Il encense également le fait maison, ma convivialité et le partage avec sa famille et ses amis :-) 
On retrouve également une petite liste de blogs culinaires comme la globe trotteur Mathilde's Cuisine qui fait le tour du monde pour nous rapporter des délices du monde entier ou également le joli Beau Est Bon :-) Et pour nous montrer que Jamie est connecté, on peut lire ses réponses aux questions des internautes (@jamiemagazine, avec le hashtag #askjamieO)  ;)
Ensuite, même si le magazine est souvent l'occasion de promouvoir les produits britanniques (petite pub pour le bœuf d'Exosse , la série télé "so british" Inspecteur Lewis, par exemple ou dans les recettes avec la sauce Worcestershire), le magazine consacre quelques pages aux artisans culinaires de Provence: après les avoir lues, vous aurez envie de faire les marchés du Sud, d'aller à Cotignac goûter aux nombreux miels de la famille Guieu (Les Ruchers du Bessilon) et de tester la recette de coupe à la rhubarbe et glace au lait de citron ou encore le cochon fermier rôti et ses légumes en beaux morceaux :-)




Sinon, j'ai apprécié de trouver quelques articles jardinage : bien que j'ai ni de jardin, ni la main verte d'ailleurs, je trouve que ce thème va bien à la cuisine et notamment à la cuisine de Jamie Oliver. Ainsi, vous apprendrez des choses sur les blettes, légumes d'hiver très résistants, à planter  des la fin de l'été mais aussi à utiliser vos surplus de récolte en en faisant des bocaux ou bien en en proposant à vos amis qui seraient venus entretenir le jardin en votre absence. :-)  Il y a aussi une page consacrée aux radis et aux myrtilles :-)



Continuons par le gros du magazine, c'est à dire les recettes :-) 

Le cuisinier nous donne également quelques jolies recettes à base de fruits :-) Avant de préciser qu'il vaut mieux consommer les fruits quand leur saison est venue, Jamie nous propose une pastèque à la vodka et au citron vert, un yaourt glacé au limoncello et salade de fruits ou encore des fraises à la balsamique et meringues ou du tapioca aux fruits d'été.
Ensuite, ce sont les salades qui sont déclinées en une myriade de saveurs : salade de poulet, lentilles et sauce aux câpres, salade mexicaine de haricots et sauce chipotle ou bien salade japonaise de poisson et pickles de légumes, on a presque une dizaine d'idées qui vont changer notre cuisine :-)



Plus loin, Jamie s'attaque au barbecue! En plus de nous donner des astuces pour réaliser un feu à la polonaise (avec du petit bois, du journal et du charbon), au barbecue portable et électrique et même à la loupe, le chef nous apprend à cuisiner des travers de porc caramélisés, des ailes de poulet ou encore un filet de bœuf en rouge et noir. Ça change des saucisses! 
Jamie Oliver a également eu envie de sublimer les tomates: alors qu'avant les Anglais ne connaissaient que sa version très basique, ils ont peu à peu découvert qu'il en existe trois sortes selon leur grosseur (cerise, moyenne ou cœur de bœuf  et plein d'espèces différentes :-)  Le cuistot les trouve "passionnantes" et nous encourage vivement à en planter , pour pouvoir ensuite expérimenter les tomates confites ou le poulet aux tomates et chorizo croustillant :-)



Et si vous avez envie de soupes, oui en été, c'est bon aussi, la soupe d'avocat, le gaspacho blanc au chorizo et amandes ou la soupe de carottes épicée et yaourt à la pistache vous livrent leurs secrets :-) 
Quelques pages plus loin, on retrouve un incontournable de l'été : les quiches! La encore, la quiche lorraine est reléguée au rang de ringarde et se voit détrônée par la quiche aux herbes et fromage de chèvre ou aux asperges et fromage de chèvre avec sa salade de pommes de terre nouvelles et roquette ou au crabe et salade de tomate et maïs. Avec à chaque fois, la recette de la pâte à faire maison :-)



Et pour finir, on retrouve une madeleine de Proust, qui me rappelle mes petits déjeuners et les goûters de mon enfance : une recette de brioche bien expliquée qui ne nécessite que du temps et un four :-) Je pense que je m'y mettrais, des qu'il fera moins chaud et que j'aurais du temps :-) 
Ah j'oubliais! Si comme moi, le tartare de boeuf est l'un des plats qui font que vous ne serez jamais végétarienne (même si j'y songe parfois très sérieusement , vous serez ravis de retrouver la recette de ce plat par Jamie Oliver :-) On apprend aussi que me steak tartare serait à l'origine, réalise avec du cheval et non du bœuf et que ce plat aurait été inventé soit par Jules Verne dans son roman Michel Strogoff soit par les guerriers tatares d'Asie. En tout cas, il a été servi pour la première fois dans les années 20! :-)

Et enfin, on terminera ce billet avec l'article dédié à Trevor Oliver, le papa de Jamie. On apprend que Trevor et Sammy Oliver ont acquis leur pub The Cricketeurs en 1976 et qu'ils ont réussi à faire une cuisine simple et goûteuse avec des produits sains, locaux et de saison. Une philosophie qu'a donc reprise Jamie, qui a passé son enfance dans le restaurant familial. Le chef dit aussi que son père a su miser sur les buffets froids et les plats novateurs, ce qui a rendu son établissement unique à l'époque de sa création, tout comme son idée de proposer de la cuisine italienne, de faire des saucisses lui même et de lutter contre le gaspillage. En prime, on nous donne la recette des plats de la maison, comme la tourte au boeuf et aux rognons ou les boulettes de chevreuil à la sauce tomate :-) 





Et voilà les filles! Et vous, êtes vous plus familières de l'univers de Jamie Oliver? Est-ce un cuisinier que vous appréciez? Et que pensez-vous de ce magazine, du coup? :) 

Des bisous! 









CONVERSATION

2 commentaires:

  1. Je suis fan de Jamie depuis longtemps ... j'aime sa décontraction pendant ses émissions culinaires, ses livres, et son magazine, dont j'adore les photos et les illustrations. Je continuerai cependant à acheter la version anglaise, car je ne vois pas trop ce que la version française m'apporterait, mais bon je recommande chaudement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh chouette! Je trouve que cette décontraction et sa simplicité se ressent dans le magazine :) D'accord, il faudra que je tente la version anglaise alors :) merci de ton petit mot et des bisous!

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!