Grazia en 3D

Hello sweeties!



Vous allez bien? Le billet du jour est donc consacré à Grazia. Et outre une jolie interview de la french star Marion Cotillard, il faut savoir que ce numéro est consacré aux volumes, aux jeux 3D de la mode!



On démarre avec la beauté!
On nous parle notamment de beauté bipolaire, ou plutôt de manières radicalement opposées de se coiffer. Carré court / chevelure maxi longue , mini ou MAXI bun, wet plaqué ou gonflé crêpe, on a droit à une jolie série de photos et une shopping list pour réaliser ces coiffures :-)



Pour la gourmandise, pourquoi ne pas essayer les canelloni ricotta? Il suffit de pâte à lasagnes, de ricotta donc, d'épinards et de chou vert, entre autres et de 10 petites minutes de préparation :-)





Poursuivons avec les faits de société !
On commence avec un portrait de Jim Zwerg, qui serait, pour Grazia, le grand oublié du film Le Majordome. En effet, cet Américain natif d'Arizona s'est battu aux côtés de la population noire dans les années 60 pour faire valoir leurs droits. Il a découvert ce haine raciale à la fac et il a alors choisi d'étudier dans un établissement à majorité noire afin de comprendre ce que c'est d'être en infériorité ; et surtout, avec son groupe les Freedom Riders, il a décidé d'entrer avec ses amis de lutte dans tous les lieux interdits aux Blacks, ce qui lui a valu moult passages à tabac. Qui n'ont jamais entamé sa volonté de se battre, bien au contraire, même si certains n'ont pas hésité à lui casser les dents en le fouettant avec des chaînes. Aujourd'hui, il mène une vie paisible de pasteur dans un relatif anonymat ce qui lui convient! En effet, il a été pris d'un sentiment bizarre quand le musée des Droits Civiques de Montgomery a publié sa photo, ne comprenant pas trop pourquoi il était ainsi mis à l'honneur. Il le mérite pourtant! 
Le magazine a également recueilli le témoignage de Zara Mourtazalieva, une Tchéchène accusée à tort d'être une terroriste et qui a ainsi purgé une peine de 9 ans dans les goulags russes. En plus de démontrer à quel point le système est corrompu et injuste, elle nous parle de ses conditions de détention : privation de sommeil, obligation de rester des heures dans le froid (ce qui peut parfois conduire à des amputations) et au menu, patates et betteraves pourries! Sans oublier les 16 heures de travail quotidien pour l'armée russe, poussant les détenues à l'épuisement nerveux et à la dépression. Toutefois, Zara ne plaint pas du tout la Pussy Riot Nedejda Tolokonikova, qui, grâce à sa médiatisation bénéficie de conditions plus souples comme effectuer seulement 8 heures de travail. Rappelons que la militante purge actuellement une peine de deux ans de prison et vient d'entamer une grève de la faim.



Plus loin, on apprend une nouvelle étonnante: les étudiants de Sciences Po planchent sur Harry Potter! En effet, la célèbre institution a décidé d'intégrer l'oeuvre au programme et de l'aborder sous des aspects sociologiques et philosophiques, au même titre que d'autres ouvrages plus classiques. Les étudiants sont a la fois ravis et dubitatifs et la direction entend ainsi dépoussiérer son image. Après tout, quand on sait qu'aux Etats Unis, il y a un cours sur Lady Gaga, intitulé Sociologie de la célébrité, je me dis, pourquoi pas? Et vous? :) 
La rédaction nous donne de nouvelles idées pour lutter contre le cancer du sein, qui ont été récemment découvertes! Par exemple, tenir un blog permet de s'exprimer et de partager ses émotions autour de cette maladie et donc de la vivre mieux et d'être plus optimiste :-)  De même, le beurre de cacahuètes et les noix semblent faire baisser le risque de développer le cancer tandis que la pratique de l'escrime permet de "faire travailler le bras après l'opération" et que le sport réduit les risques de récidive :-)
Pendant ce temps, Graziella pense que les SMS bateaux du type "Comment ça va?"sont envoyés par ses amis pendant leur pause "toilettes" pour tuer le temps et se persuade qu'elle n'a pas besoin de changer l'ampoule de sa chambre car elle n'y va que pour dormir ^^



Et la mode? 
Il est question d'Isabel Marant! Qui, en plus de proposer une collection à prix doux en colloboration avec H&M, vient d'ouvrir une boutique à Los Angeles. La créatrice est tombée amoureuse de cette ville à l'esprit cool et "détox", assez slow life, qui correspond bien à son état d'esprit et a décidé d'y implanté un nouveau point de vente, le deuxième aux States après New York. Il faut dire que le succès est au rendez-vous, puisque le carnet de commandes est plein, que ce soit pour les Américaines anonymes ou célèbres, qui sont ses égéries sans que la créatrice ne le demande. Et pour revendiquer encore plus son esprit indépendant, Isabel Marant explique qu'elle refuse encore catégoriquement d'être rachetée par un grand groupe de luxe, malgré les proposositions. Et, petite anecdote qui m'a surprise : Isabel Marant est toujours ravie de voir ses créations finir aux puces car elle estime q'"une boucle est ainsi bouclée" :) 
Pour ce numéro spécial "mode en volumes", on retrouve la référence en la matière, aka Véronique Leroy! La créatrice nous explique que tout son travail part de la matière et que c'est une fois qu'elle l'a choisie qu'elle réalise le croquis. Elle aime le jeu de construction et l'équilibre (ou pas) des volumes que permet la mode et pense qu'Azzedine Alaïa est le maître de ce jeu :) Elle a appris beaucoup de lui, comme de regarder les femmes et être dans la recherche de la perfection. Elle pense qu'a présent, les femmes sont plus dans la recherche de la structure et moins dans le "décor" et donc que ses créations sont dans l'air du temps, même si elle ne veut pas être dans la "tendance" : elle a d'ailleurs toujours travaillé le volume même quand les femmes n'étaient pas encore prêtes pour ça :) 



Et pour étayer cette interview, Grazia nous donne des Conseils 3D  des conseils pour porter les pièces volumiques de la saison, mais aussi en fonction de la forme globale de la silhouette. Avec une silhouette en rectangle par exemple, avec un trench ceinturé, le principal est donc de cintrer! Les épaules peuvent être hyper marquées mais on contrebalance avec des jambes affinées par un slim par exemple. Si  on part sur de l'ovoïde, c'est-à-dire ovale, idem, on évite les pièces amples en bas. Par exemple. Je suis assez fascinée par les coupes et les matières en termes de mode et je dois dire que ce dossier 3D, volumes, me plait beaucoup! De manière générale, je préfère une pièce originale par sa coupe que par ses imprimés. Et vous?





Terminons avec les stars! 
On retrouve notre actrice oscarisée Marion Cotillard en interview! Au départ, on nous la décrit comme "un chat", "un oiseau", chétif et craintif, qui semble ne pas se laisser apprivoiser facilement. Ses réponses aux questions sont très réservées et attention à ne pas toucher à sa vie privée. elle n'hésite toutefois pas à dire qu'elle adore être dirigée par con compagnon Guillaume Canet, comme dans le film Blood Ties, car elle est portée par son énergie et sa détermination. Elle a aimé découvrir New York lors du tournage et, quand on lui dit qu'elle tourne beaucoup, elle rappelle qu'elle s'est tout de même arrêtée durant un an après la naissance de son fils Marcel! Elle se livre plus lors du questionnaire "psycho" :) On apprend que son premier souvenir est la naissance de ses frères et que c'est une Bree Van de Camp en matière de ménage. Elle nous confie également qu'elle n'a jamais lu Les Misérables (moi non plus), qu'elle aurait aimé partager plus de moments avec ses grands parents et qu'elle a beaucoup de mal avec les smartphones :) Et, plus jeune, elle aimait porter les vêtements de son papa, pour se "donner de la force". Au final, je trouve que cette rencontre est à l'image que je me suis faite de Marion Cotillard : froide au première abord, mais on se rend compte ensuite qu'elle est sympa mais juste très timide. Non?
Et pour finir, Julien Doré nous parle de son dernier album LØve. Cet opus assez mélancolique lui a permis d'exorciser la peine ressentie lors de sa rupture avec Marina Hands :s Comme Stromae, les textes sont graves mais les mélodies plutôt enjouées. Il l'a composé avec ses fidèles amis qui l'ont beaucoup soutenu durant cette épreuve difficile et il voudrait que ces choses douloureuses soient données au public et ne lui appartiennent plus, comme une thérapie. Aujourd'hui, il est d'ailleurs heureux de remonter sur scène et se dit "profondément célibataire".





Jolies photos!





Sur ce les filles, je vous fais de gros bisous et vous dis à demain! :) 






CONVERSATION

2 commentaires:

  1. ton article vient de me faire réaliser que je n'ai pas reçu mon Grazia lol

    RépondreSupprimer
  2. Lol! Ton abonnement est peut être fini? Bisous!

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!