Be a superhero, Grazia

Hello sweeties!

Les super héros, c'est cool : ils sont beaux, ils sont forts, ils sauvent le monde, on les adore. Et Il semblerait que Grazia aussin puisque le numéro de la semaine les met à l'honneur :)

Commençons avec la mode!
Preuve que cette tendance n'est pas encore passée, Grazia fait un petit focus sur la moustache: en effet, Chanel a paré l'une de ses mannequins d'une fausse moustache  dans le visuel de sa campagne pour la collection croisière 2013-2014, par exemple. La moustache, c'est l'accessoire ridicool par excellence, un petit trait d'humour potache ; mais aussi une manière de se doter d'un attribut masculin et de permettre, d'une certaine manière, de parvenir à une certaine parité ou en tout cas de la revendiquer et d'accroître la présence des femmes dans la sphère médiatique. Rappelons également que le collectif Movember permet à ses membres d'arborer une moustache durant le mois de novembre et de sensibiliser ainsi l'opinion publique aux cancers masculins.
La rédaction nous présente également les robes noires de Monoprix, ou sa réinterprétation par 5 couturiers qui montent et qui comptent. Laquelle préférez-vous? La version couture et décolleté en V plongeant d'Alexis Mabille, la version mate et satinée mais surtout à la forme tube avec un adorable noeud sur le devant de Giles Deacon, la minimaliste d'Hussein Chalayan, celle à manches longues et fendue sur le côté d'Anne - Valérie Hash ou encore la drapée et sculptée à la longueur sous le genou de Yiqing Yin? Je précise que tous ces modèles seront à 90 euros dans les boutiques Monoprix.



Avec les températures glaciales qui font leur arrivée dans notre joli pays, les 15 gestes fashion anti froid tombent à pic! Ainsi, pour être stylée sans risquer l'hypothermie, on nous conseille de se lover dans un grand et joli foulard d'homme et/ou dans un manteau "yéti" ou encore dans un grand poncho. Le bonnet à grosse laine est tout à fait conseillé tout comme le pull en mohair, l'un des basiques de l'hiver. On peut aussi se réchauffer en misant sur le body, qui va garder notre peau au chaud et nous protéger du vent froid qui nous glace les os :)
Et enfin, si la fin d'année est synonyme de finances mises à mal, vous pourrez piocher dans la sélection shopping à moins de 50 euros! Et franchement, on y trouve des choses assez stylées! Des pulls, des accessoires, des jupes, des robes, des chaussures à des prix très raisonnables et plutôt originaux,  à shopper chez H&M, Petit Bateau, New Look, Forever 21, & Other Stories... :) Pour une fois, je valide cette sélection shopping ;) 





Et les stars? 
Premièrement, une page est consacrée à Nader Boussandel : cet acteur, faisant partie de la bande d'Edouard Baer est à l'affiche du film La Marche, dont je vous parlais ici. Et il y tenait beaucoup car cet événement historique a beaucoup fait pour les droits des étrangers. Il semble engagé et plutôt cultivé, puisqu'il adore être sur les planches du théâtre (oui, j'associe culture et théâtre) ce qui me surprend, car je l'ai en effet beaucoup associé à ses rôles de caillera, comme Tout ce Qui Brille par exemple. Et surprise, il est belge! Il nous dit aussi qu'il s'est longtemps imposé la discrimination raciale, en évitant d'aller à certains endroits. Sinon, il admire Edouard Baer, qui est son meilleur ami et il adore les comédies italiennes, entre rire et tragédie :)
Plus loin, les stars deviennent des super héros pour la bonne cause! Emma De Caunes, Joséphine de Meaux ou encore Christophe Michalak se sont effet glissés dans des costumes pour la soirée organisée par les 6 Pots Bleus chez Merci. 6 Pots Bleus agit pour les enfants, handicapés ou non, et leur propose des ateliers créatifs : l'association a organisé une exposition des clichés des célébrités, baptisée tout simplement Super Héros, à la Bellevilloise les 22 et 23 novembre dernier. On a aussi une petite interview de chacune de ses stars qui nous citent leur héros préféré (souvent Iron Man ou CatWoman), celui qu'ils aiment moins (Superman ou l'homme élastique) et nous disent quels pouvoirs ils aimeraient avoir, comme la téléportation (oh oui!), la possibilité de voler ou l'invisibilité :) Ils partagent avec nous leur moment de superhéros, comme Laurence Arné (dont j'adore la robe renard!) qui recueille des petits chiens ou Christophe Michalak, qui a cru sauver une fille face à deux hommes dans la rue, alors qu'elle n'était pas du tout en danger en fait ^^
On terminera avec l'un des électrons libres du petit écran, Pierre Emmanuel Barré! Si ce nom vous dit quelque chose, c'est normal, il fait partie de la troupe Full Metal Molière et a son propre one-man show, Pierre Emmanuel est un sale con ; mais surtout, je vous en avais parlé ici, car j'ai été la stagiaire de leur attachée de presse durant 3 semaines pendant le Festival d'Avignon en 2012 et j'ai donc vécu avec eux pendant ce temps là. En ce moment, il anime une chronique dans la Grande Emission sur Canal +, l'instant Barré, durant laquelle il commente l'actualité, mais à sa manière, c'est-à-dire avec un humour noir évident :) C'est plutôt drôle mais attention, c'est à prendre au 3000ème degré! Il reste fidèle à lui même dans cette interview de Grazia, en disant qu'il adorerait avoir un "poster de Mimi Mathy dédicacé" pour tuner sa voiture, qu'il adore le générique de C'est Mon Choix, et qu'il plante les yeux des gens qui ne sont pas d'accord avec lui avec une fourchette ^^ Il se sert également des livres de Marc Lévy pour "caler la bibliothèque dans laquelle [il]range [s]es vrais livres" et mettrait bien du saucisson mixé dans son cocktail perso ^^



On termine avec les faits de société!
Bien dans le thème de la semaine, Grazia tente de répondre à la question suivante: pourquoi on aime les super héros?  On les aime tout d'abord parce que ce sont souvent des exclus socialement qui deviennent des héros, font de leur faiblesse une force et finissent par être populaires : tout le monde peut donc être un héros! Et ca nous met en confiance. On les aime également parce qu'ils sont révélateurs de notre histoire : Superman était, dans les années 30, vu comme le héros des Juifs face à l'Ubermensch de l'Allemagne nazie et l'"homme nouveau" de Russie. L'anonymat que leur confère leur masque est également quelque chose qui nous fascine tout comme leurs pouvoirs, mélange de magie et de technologie. Et ça marche, car Hollywood n'en finit plus de sortir des films inspirés des Comics et que Marvel vient d'inventer la première héroïne musulmane, sous le nom de Kamala Khan.
Le magazine fait ensuite un focus sur le documentaire "Ma vie à deux balles", réalisé par Sophie Branstörm. Cette dernière est allée à la rencontre de 6 jeunes vivant en dessous du seuil de pauvreté mais qui prouvent que l'on peut être heureux et vivre bien avec peu! Ils font les poubelles des grands magasins, pleines de produits encore consommables, et font des petits jobs, tout en vivant dans des foyers de jeunes pour un loyer très raisonnable. Il faut également penser aux friperies pour se vêtir à prix doux! Tout ceci montre que sans des parents pour nous soutenir financièrement et une bourse, les étudiants vivent dans une très grande précarité! Personnellement, je ne peux compter sur personne et sans mon chéri et le CROUS, je n'aurais pas pu faire des études, disons le franchement. Mais encore une fois, les difficultés nous permettent d'être créatifs et de trouver des alternatives :)



Etonnant ensuite, on a une double page sur la tour d'Homeland! Et oui, celle où Brody est enfermé dans la saison 3 existe vraiment! Et comme dans la série, il s'agit en fait d'une tour imaginée pour des grands bureaux et des appartements de luxe : mais l'investisseur est décédé en cours de route et personne n'a pu, avec la crise,  financer le reste des travaux. La tour est donc désaffectée mais une véritable "cité verticale" a émergé, une communauté, avec des magasins, une système de loyers et même une église. Et non, ce ne sont pas des gangs qui s'y sont installés comme dans Homeland mais des familles fuyant les bidonvilles et leur criminalité. Plutôt chouette, quand même, non? Encore une fois, on met en avant l'esprit de solidarité et de débrouille :)
Comme Elle, Grazia met en avant le combat des sages femmes. Qui ont avancé en deux semaines, puisqu'elles ont réussi à obtenir une entrevue avec Marisol Touraine, notre Ministre de la Santé, entre temps. On nous rappelle donc que les sages-femmes veulent une revalorisation de leur statut et "devenir des praticiens de premiers recours" et donc voir les patientes, tout de suite en direct sans devoir passer par un supérieur hiérarchique qui a le même niveau d'études qu'elles. Et que leur profession ne soit pas dévalorisée simplement parce qu'elle est plutôt féminine! A ce jour, rien n'est encore acté et le mouvement continue.



Dans l'article "Les hipsters au secours de Détroit", Grazia nous montre que cette ville n'est pas seulement celle d'Eminem et de l'industrie automobile en ruine. Pourtant au bord de la faillite (sans transports en commun ou éclairage public), elle attire nombre de jeunes qui ont envie de se lancer là bas, pour une bouchée de pain! Ainsi, on y trouve des galeries d'art, des ateliers, comme celui d'Elysia qui fait des céramiques à la main (Local Portion) ou Bethany qui conçoit des cravates (Cyberoptix TieLab). La mode semble d'ailleurs trouver sa place dans cette ville aux airs design et industriels et promeut la qualité locale, avec des montres Shinola très sobrement gravées d'un "Made in Détroit" par exemple. J'adore!
Pour conclure, Grazia nous prouve que les génies peuvent prendre des décisions pourries: l'intuition, à laquelle les gens intelligents font souvent confiance de façon aveugle (un peu par prétention, comme s'ils avaient tout compris) peut les pousser à faire des grosses erreurs de jugement. Les émotions aussi, que l'on refoule et à auxquelles on ne se confronte pas, tout comme l'influence des autres, à qui l'on veut faire plaisir et par manque de communication, peuvent nous conduire au fail. On a aussi la petite liste des gros échecs de l'Histoire du 20ème siècle! Comme celui de Woodrow Wilson, ce Président des États Unis qui a lancé la Prohibition et permis aux nombreux bars clandestins d'ouvrir, ou Ronald Wayne qui a quitté Apple deux semaines après sa création. Et que dire d'Anatoli Diatlov qui a voulu vérifier le réacteur 4 de Tchernobyl en 1986 alors que ce dernier était en production? ... Le mieux est souvent l'ennemi du bien! 





Sélection shopping!
Short façon cuir, Kiabi, 20 euros
Sweat en polyester et coton, Mickey & Co chez Forever, 21 euros
Chemise en polyester, New Look, 20 euros
Robe en viscose et élasthanne, Best Mountain, 45 euros
Coque iPhone, New Yorker, 5 euros







Jolies photos!





Des bisous les filles et n'oubliez pas de tenter votre chance au concours Just Dance 2014 pour remporter un exemplaire du jeu :) 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!