Elle et le Gayet Gate

Coucou tout le monde!

Vous allez bien? Comme vous avez pu le voir sur la couverture de ce numéro de Elle, il est question de Julie Gayet, la maîtresse de François Hollande. J'ai eu la naïveté de penser que, peut être, il ne serait pas question du "scandale" révélé par Closer,  que l'interview aurait été réalisée avant tout ça. Mais non! On nous parle bel et bien, entre autres, de sa relation avec notre Président. Je sais que certaines d'autres vous ont boycotté ce numéro en voyant l'actrice en couverture et je vous comprends ; toutefois, il y a d'autres articles sympas dans ce Elle  :)

Commençons par la forme et les gourmandises!
Elle nous a tout d'abord fait une longue liste des bons aliments de l'hiver, à manger presque sans modération! Y figurent les traditionnels avocats et saumon (pour leurs bonnes graisses), les amandes (qui calent sans faire grossir), mais on retrouve également le chocolat noir (à raison de deux carrés par jour), les lentilles, les flocons d'avoine, le pain de seigle et les huîtres!. Les agrumes et les légumes comme le cresson et la roquette sont également top, tout comme la viande rouge, pour ses protéines et son fer, à consommer deux fois par semaine. Pour chaque aliment, vous trouvez une petite idée recette et les raisons de ses bienfaits sur le corps :) 
Il fait partie des légumes oubliés mais les émissions culinaires comme Top Chef et les magazines comme Elle ont décidé de le remettre sur le devant de la scène! Vous pourrez donc tenter ou vous inspirer des recettes de panais de la rédaction pour redonner ses lettres de noblesse à ce légume mi carotte mi radis, en salade, en purée ou encore sous forme de frites :)




Et les faits de société et les articles lifestyle?
Comme dans Glamour, on peut trouver tout un dossier Spécial Mariage! Un peu moins fun, il est tout de même plein de bonnes idées. On y trouve une sélection de chaussures (à partir de 135€) dans des styles classiques ou bien plus bohème, de bagues mais aussi un rétroplanning beauté à 3 mois du jour J (parfait pour planifier sa détox, son essai coiffure et maquillage, sa coloration, son épilation...) et je retiens l'idée de se faire un mood board pour capter l'atmosphère de son mariage en fonction de la déco, des costumes, des fleurs, de la table :) Entre autres!




Alors que l'on est en plein débat sur l'IVG, Elle a interviewé Najat Vallaud Belkacem, notre Ministre du Droit des Femmes au sujet de sa loi sur l'égalité hommes/femmes. Elle explique que cette loi vise à "promouvoir l'égalité domestique" et à combler certains vides juridiques: en cas de violences, par exemple, c'est le membre violent du couple qui devra quitter le domicile. Elle nous confie aussi que le fait que l'on ait pas eu de Ministère dédié aux Femmes pendant 20 ans a pénalisé l'avancée dans ce domaine et que les institutions publiques ont relâché leur attention. Toutefois, elle admet que l'ensemble des Ministères agit pour notre cause, chacun dans leurs domaines respectifs.elle révèle qu'elle aurait aimer retirer toutes les subventions étatiques aux partis ne respectant pas la parité mais que la Constitution lui l'interdit et se dit, bien sûr, très alarmée de l'interdiction de l'IVG en Espagne.
On termine avec la très drôle Soledad, qui, cette semaine nous explique pourquoi on peut avoir besoin de talons de 16 centimètres! Alors que pourtant,  ce n'est pas pratique, que si on tombe avec sur le dos, on ne se relève plus et qu'on risque de les casser ou d'avoir des ampoules. L'un des dilemmes et des mystères féminins, raconté en quelques vignettes qui m'ont fait décocher un grand sourire! ^^ 




Et les célébrités? 
Comme je vous le disais, on échappe pas au portrait de Julie Gayet made in Elle. Qui la décrit comme une actrice discrète soudain mise sous le feu des projecteurs. Mais c'est surtout une femme engagée, comme ses parents avant elle l'étaient, et l'ont éduquée pour le devenir. Ainsi, elle soutient des films indépendants via sa boîte de production et s'est rapprochée du parti socialiste pour faire des vidéos de promotion lors de la campagne présidentielle, en 2007 et en 2012. Et donc du candidat puis du président Hollande, avec lequel elle aurait noué une relation il y a plus d'un an et qui l'impressionne beaucoup, notamment pour sa culture cinématographique. Voilà, en gros, ce que l'on nous dit du Gayet Gate. Rien de très palpitant, quelques anecdotes et un gros focus sur la jolie Julie: mais bien sûr Elle ne pouvait pas y couper et devait couvrir cette "actu". La question est :  cela vous intéresse ou vous faites partie de la grande majorité des Français qui s'en fichent? :)
Nicolas Bedos ensuite, nous explique pourquoi il pense que l'on ne devrait pas censurer Dieudonné ni même s'intéresser à lui. Bien qu'il était très fan de lui dans sa jeunesse (et quand il était vraiment drôle et non haineux comme aujourd'hui), il assiste à la déchéance de son idole et estime que tout le tapage médiatique autour de Dieudonné lui apporte beaucoup  plus de choses que ça ne le pénalise. Il fait alors le parallèle entre lui et des auteurs très connus aujourd'hui pour leurs oeuvres (Madame Bovary, Les Fleurs Du Mal, J'Accuse) qui sont sortis de l'ombre à l'époque justement parce qu'ils déchaînaient les passions et allaient à l'encontre de la pensée dominante. Il ne justifie en rien les propos de Dieudonné, bien au contraire, mais explique par là que c'est en lui donnant de l'importance qu'il devient important. Personnellement, certes, j'en ai soupé et digéré de cette affaire et de ce sombre personnage (pas de blague ou d'allusion à sa couleur de peau, hein!) mais il faut, parfois, protester quand les choses dérapent et vont beaucoup trop loin. La liberté d'expression peut avoir des limites, et même si je pense que l'on peut rire de tout, on ne peut pas le faire en prônant la haine de l'autre. Non?
Enfin, Florence Cassez se confie à Elle, un an après sa libération des geôles mexicaines. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la réadaptation n'est pas facile. En effet, malgré sa prise de poids et sa nouvelle coiffure, elle nous explique qu'elle avait besoin d'un certain temps pour prendre conscience de ce qui lui était arrivé, et surtout de recul par rapport à ça; elle a d'ailleurs mal vécu le harcèlement des médias quand elle est revenue en France, car elle était très fragile émotionnellement et avait peur de péter un câble en direct. Encore aujourd'hui, certains espaces lui semblent trop grands et elle a du mal avec certains objets du quotidien, ce qui la rend nerveuse, fébrile et très dépendante; elle avait tellement l'habitude de l'enfermement que les premiers temps, elle ne sortait jamais de son appartement! Elle s'est donc isolée et a choisi d'écrire un livre autour de son histoire. Elle explique qu'elle aimerait retravailler (elle était responsable d'une boutique H&M) et louer un appartement mais sa vie n'est pas encore aussi normale et elle se demande si elle pourra faire ses choses un jour! Elle s'est en tout cas mariée à Fausto, un mexicain qui venait la voir de temps en temps en prison, qui l'a soutenue toutes ses années et avec lequel elle a développé une relation amoureuse. Et une chose est sûre: elle ne retournera jamais au Mexique.





Jolies photos!





Voilà les filles! On se retrouve demain pour le billet Grazia de la semaine :)  

Bisous!




CONVERSATION

1 commentaires:

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!