Feelin'Good with Elle

Coucou tout le monde !

Comment allez-vous ? Ici, je languis d’avoir enfin Internet…bientôt 15 jours qu’on attend que Bouygues veuille bien nous donner notre ADSL, je n’en peux plus ! C’est handicapant pour suivre mes séries, pour rédiger et surtout mettre en ligne mes billets mais aussi pour le travail : et oui, une attachée de presse sans téléphone et Internet c’est comme…un hotdog sans saucisse ! Mais je patiente en espérant que ce sera vite réglé. Et puis,  j’ai quand trouvé le moyen de vous poster le billet Elle de la semaine :)

Commençons par l’actu !
Et avec cette interview exclusive des Pussy Riot, à leur libération. Elles nous expliquent que les journalistes ne devaient pas filmer leur sortie de prison, qui a donc eu lieu très tôt le matin du 23 décembre. Surprenant, elles se sont empressées de se retrouver pour discuter de la suite de leur mouvement, au lieu d’aller voir leurs enfants. Elles réitèrent leurs critiques envers Poutine qui pour elles,  cherchait à se blanchir et rappellent que leurs conditions de détention, comme celles de toutes les prisonnières, étaient effroyables et contraires aux Drits de l’Homme. Elles sont donc pressées d’agir dans ce domaine ! Elles écriront peut être un livre sur cette expérience et préviennent que si elles participent encore aux actions des Pussy Riot, elles le feront « dans l’anonymat absolu » : non pas par peur, loin de là, mais pour respecter ce fondement primordial du groupe. Elles en profitent également pour remercier leurs proches et la communauté internationale de ne pas les avoir oubliées et abandonnées.
Le travail, ce n’est pas que la santé : l’indonésienne Mita Diran est morte de travail, à 24 ans, d’une crise cardiaque, après avoir travaillé durant 30 heures consécutives. Le combo stress, manque de sommeil et « activité intense » lui a été fatal et rappelle que le repos est essentiel pour préserver sa santé et être productif. Espérons que cela change les mentalités des patrons et que Mita ne sera pas morte pour rien.
Plus loin, Elle nous rappelle la situation alarmante des enfants de Centrafrique: dans ce contexte de violences, ils sont victimes de coups et de meurtres et souvent de viols. Les orphelins sont livrés à eux-mêmes, sans ressources et en grand danger ! Et peuvent être enrôlés par des troupes rebelles et des milices. La rédaction nous incite à envoyer nos dons à l’UNICEF et à la Croix Rouge pour leur permettre de venir au secours de ces petits.

 


Vient ensuite une nouvelle catastrophique : l’interdiction de l’IVG en Espagne ! En effet, le chef du gouvernement Mariano Ravoy a décidé de restreindre l’accès des femmes à l’avortement, et à ne le tolérer qu’en cas de grave danger pour la maman et le bébé et de viol (et encore, en cas de viol, ça a bien failli ne pas passer !)… En sachant très bien que les femmes les plus pauvres se débrouilleront seules dans des conditions horribles et que les plus aisées iront dans un autre pays. Le gouvernement fait en tout cas un bon de trente ans en arrière et bafoue autant d’année de combat des femmes, sous le joug de l’Eglise. Et le pire, c’est que les Espagnoles ne sont qu’une poignée à aller manifester…elles ont intériorisé le climat misogyne ambiant, qui fait qu’elles sont bien moins payées que les hommes et restent dans le même modèle que leurs grand-mères. Elles auront donc bénéficié de ces droits que sous la gouvernance de Zapatero et reviennent à l’ère franquiste. Pauvres d’elles !
Plus loin, Elle nous apprend à rentabiliser notre appartement: quand on est locataire, on peut en effet louer l’une de ses chambres, ou le prêter (moyennant finances) pour un tournage. Comme dans The Holiday, il est également possible, d’échanger son appartement pour les vacances. Par contre si vous voulez le louer pour les congés estivaux, par exemple, il faudra tout vider et demander l’accord du propriétaire. Entre autres conseils :)
Enfin, comme souvent, j’ai beaucoup aimé la BD de Soledad, à la toute fin du magazine ! Cette semaine, elle nous parle de détox, et pas uniquement alimentaire. Si on faisait une détox sans bosser, sans se prendre en photo, sans séries, sans télé, sans critiquer voire, pire sans dépenser, surtout en période de soldes ? Non, ce n’est pas prévu chez moi, car tout ça, c’est toute ma vie ! ^^

 

Côté beauté, on a le plaisir de lire les conseils de beauté de lyonnaises! Zoé Macaron, par exemple, fait des cures de jus de carottes pour avoir bonne mine et applique du crayon chair sur la muqueuse de ses yeux pour « illuminer et agrandir le regard ». Camille du blog Polar Bear, quant à elle, mise sur le blush, les bases à paupières, les recourbes-cils d’H&M et au thé Détox et BB Détox de Kusmi. Pendant ce temps, Stéphanie de Dans La Tête d’Une Fille adore le fond de teint Fluid & Green de bo.ho ainsi que le gommage au savon noir Lovea, que j’ai bien envie de tester :)

Et la mode ? 
A moins de vivre dans une grotte, vous le savez : c’est les soldes depuis hier ! Et pour celles qui n’auraient pas le temps ou l’envie de se rendre en boutique, Elle vous donne quelques conseils pour faire vos Soldes en ligne! On peut donc penser à épingler ses coups de cœur sur Pinterest, avant d’aller faire du repérage et des paniers sur les e-shops. On n’oublie pas non plus de s’inscrire aux newsletters et aux « clubs » des marques, qui donnent accès à des réductions en avant-première, mais aussi à surveiller leurs réseaux sociaux, sur lesquelles elles postent parfois des exclus ! Misez également sur les applis et les sites de seconde main, comme Vestiaire Collective :)


Et bien sûr, on n’échappe pas au dossier “Quoi de neuf en 2014?”, mix des tendances et des coups de cœur de l’année à venir.  En mode, on va donc aimer les pompons, la broderie ethnique et les imprimés marins. La nourriture sucrée, le maquillage flou et les couleurs bleu vert seront également de la partie ! Pour les célébrités, il faudra compter sur Ella Eyre et Benedict Cumberbatch :)

Terminons avec les stars !
Après avoir joué les réalisatrices dans Polisse, Maïwenn repasse devant la caméra, dans le film L’Amour est un crime parfait, qui sortira mercredi prochain en salles, avec Mathieu Amalric. L’interview ne dévoilera rien de l’histoire ou de son rôle, en revanche. Elle nous confie toutefois qu’elle pense que le coup de foudre survient toujours quand on est dans un état émotionnel intense, comme après un deuil. Elle révèle également qu’elle comprend et tolère un peu mieux le mensonge et qu’elle fume moins car elle s’ennuie moins, notamment parce qu’elle ne passe plus ses soirées avec des gens qui l’ennuient ^^ Par contre, elle déteste les acteurs qui arrivent systématiquement en retard sur un tournage, tout « débraillés » ! 


 


Et on finira sur une note positive, puisqu’il est question de Pharell Williams, l’interprète de la fameuse et géniale chanson Happy ( Grand gagnant de 2013 avec ses duos avec Robin Thicke et Daft Punk, il faudra également compter sur lui en 2014. Producteur de génie (avec son collectif Les Neptunes, notamment), il a baigné dans de multiples influences dans son enfance, entre rock et rap, ce qui explique son « son » si particulier ! Et ce touche à tout besogneux et plutôt modeste, se passionne également pour le design et l’art déco, les bijoux (il en a dessiné pour Louis Vuitton), la mode (avec sa marque Billionaire Boys Club), entre autres. Et que dire sur son allure, toujours stylée (un brin preppy), pointue et juvénile, du haut de ses 40 ans ? Alors, talentueux, travailleur, curieux, cultivé, bien habillé et conservé, Pharell n’aurit-il aucun défaut ? Et bien si : il serait apparemment assez froid avec certains journalistes, n’hésitant pas à exprimer ses colères et son ennui ! Mais je le comprends, en tant qu’attachée de presse junior, ils m’énervent aussi parfois (petit clin d’œil affectueux :)) !



Jolies photos !


   


Sur ce les filles, je vous fais des bisous en croisant très fort les doigts pour que le prochain billet soit posté via ma B Box et non la 4G de mon téléphone (dont j’ai déjà épuisé le forfait ahem) transféré à ma tablette !



CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!