Girls & Grazia

Bonjour tout le monde!


Comment allez-vous? Je vous retrouve aujourd'hui pour le billet Grazia de la semaine, que j'ai lu en quatrième vitesse mardi soir, après avoir couru le chercher chez mon buraliste, mon abonnement s'étant terminé cette semaine :) Mais je me réabonne, bien sûr, car Grazia est le magazine que je lis toujours depuis le début de ce blog et qu'il me manquerait drôlement si je ne l'avais plus! J'aime son mix mode, actu, beauté, cuisine, déco, ses mises en page, son ton donc...keep going! :)

On commence par l'actu!
On commence avec l'histoire de Mickael Blanc, qui est assez incroyable: il y a 14 ans, alors qu'il prenait l'avion pour rentrer à Paris après un séjour en Indonésie, il a été arrêté par la douane transportant de la drogue dans un sac, remis par un "ami", sans savoir ce qu'il contenait. Il a donc passé plus de 10 loin des siens, privé de sa liberté, pour un crime qu'il n'a apparemment pas commis: et il a failli être condamné à la peine capitale! Peine "allégée" en prison à perpétuité... Sa maman a tout abandonné pour déménager à Djakarta et être près de lui et des magistrats pour effectuer les démarches judiciaires afin de libérer son fils, tandis que son père était resté en France pour faire bouger les choses ici, notamment avec les diplomates. Mickael Blanc a également bénéficié du soutien de Thierry Ardisson qui n'a pas manqué de le citer dans ses émissions. Tout ceci a payé, puis qu'il est libre, bien que contraint à rester en Indonésie durant encore 3 ans. Une histoire qui se termine bien, mais n'oublions pas que 2000 Français sont enfermés un peu partout dans le monde, et pas toujours à raison...
On reste dans l'est du globe, avec la Révolution en Thaïlande, qui touche sa Premier Ministre, Yingluck Shinawatra. Cette jolie jeune femme est en effet à la tête du pays, mais le peuple, notamment les cols jaunes (les classes les plus riches), veulent sa tête ou en tout cas, sa démission. Pourquoi? Déjà parce que pour eux, elle n'est que la marionnette de son frère, ancien Premier Ministre contrait à l'exil pour corruption. C'est vrai qu'elle part pas très bien la pauvre... Sinon, c'est aussi parce qu'elle a établi des mesures en faveur des cols rouges, les populations rurales, pour la culture du riz: et les cols jaunes, ça ça ne leur plait pas trop. Toutefois, Yingkuck ne se démonte pas (même si elle a un nom de meuble Ikea: ahahahah...ahem), se montre ouverte aux discussions et a même organisé des élections législatives anticipées. Affaire à suivre!



Sinon, j'ai aimé l'article sur ces avocats qui défendent les femmes :) Ce sont des avocats, donc, qui ont décidé de dédier leur "talent", leur travail aux femmes victimes de violences conjugales et de faire avancer la loi à ce sujet. Même si ce ne sont pas des affaires qui rapportent beaucoup d'argent! On part donc à la rencontre de Janine Bonaggiubta et Nathalie Tomasini qui ont décidé de se lancer dans ce combat à la suite de peines de coeur et de divorces compliqués: l'une de leurs clientes a été "reconnue victime de viol conjugual", ce qui n'arrive pas si souvent du tout! Mais il y a aussi des hommes qui défendent les femmes, comme Philippe Courtois et Jean Christophe Coubris, qui sont spécialistes des affaires relatives aux laboratoires, comme le scandale des PIPettes. Des professionnels entièrement dévoués à leurs affaires, qui ont décidé de se battre contre le harcèlement des femmes et ça c'est chouette. Il en faudrait plus! 
Pendant ce temps, Graziella se prend pour la reine du monde parce qu'elle a eu la fève et se met à un faire un discours de remerciement digne des Oscars, se rend compte que ses voisis son gentils avec elle parce que la vitre de sa salle de bain est transparente et elle aimerait signer ses chroniques Queen G, pour rendre hommage à son idole Queen B alias Beyoncé. Rien de nouveau sous le soleil quoi ^^



Et les stars?
Après un focus sur sa partenaire à l'écran dans Elle, on commence avec un petit portrait de Chiwetel Ejiofor, le héros du film 12 Years a Slave! Alors son prénom se prononce Chou-We-Tel et retenez-le bien car on risque d'entendre parler de lui, notamment aux Oscars. On apprend qu'il a reçu l'équivalent d'un Molière dans son pays, l'Angleterre pour son interprétation d'Othello et qu'il a perdu son papa lors d'un accident de voiture alors qu'il n'avait que 9 ans: souvenir douloureux dont il garde une cicatrice au front :( Je n'ai pas vu ce film mais il me tente vraiment. Et vous? :) 
Il est également question de Joan Rivers! Cette octogénaire américaine est la bête noire des people car elle n'hésite pas à dégommer leurs tenues dans son émission de télévision Fashion Police (sur E!). Elle a un franc parler qui fait mouche, son succès mais qui provoque également des tensions, comme avec Nicole Kidman, qui refuse de lui parler. Elle se montre toutefois bienveillante avec les journalistes, dont elle tient le micro, par exemple; elle échange également avec Grazia concernant Dieudonné, et, elle qui pense que le rire guérit tous les maux (elle rit même aux enterrements), estime que dans ce cas "l'humour peut être une arme dangereuse". Même si, elle n'a pas hésité à lancer une boutade sur les fours crématoires il y a quelques années, alors qu'elle est juive! En tout cas, j'ai eu la sensation de "rencontrer" une vieille dame dynamique, pleine de vie, d'humour et de répartie, une personnage unique comme on en fait plus et j'ai bien aimé :) 



Enfin, la covergirl de ce numéro, Lena Dunham, a rencontré les journalistes français, dont Grazia donc, tout en simplicité, armée de ses ballerines chat créées par Charlotte Olympia. Quand on lui dit qu'elle est la voix de toute une génération, en jouant le rôle d'Hannah dans Girls, elle répond que c'est très "présomptueux"! Elle se montre de manière très nature à l'écran et montre les filles telles qu'elles sont, notamment après de gros câlins avec son chéri: on voit ses bourrelets, sa poitrine, ses fesses, sans aucun complexe. Mais certains n'ont pas compris que sa photo de couverture dans Vogue ait été retouchée: là, elle répond, avec raison je trouve, qu'être en couverture de Vogue veut dire faire rêver ; et Vogue, ce n'est pas comme un épisode de Girls! Elle confie qu'elle adore son père, mais aussi le scrapbooking et les séries, comme Scandal, sa préférée: et quelle ne fut pas sa surprise quand elle a su qu'en France, la réalité avait rejoint la fiction...Je sais qu'il y a pas mal de gens qui n'aiment pas Girls parce que c'est trop cru et ça n'envoie pas de la paillette de voir des gens paumés enchaîner les galères; je dois avouer que parfois, ça me fout le blues et que ce n'est pas la série sur laquelle je me jette dés qu'elle sort car je trouve qu'il n'y a aucun suspense. Toutefois, j'aime ce côté décalé, cru, parfois trash car ce ton est unique, que Girls est la seule série comme ça, qui ne montre pas des filles aux cils déjà recouverts de mascara au réveil. Et vous?

On terminera avec la mode et notamment avec les défilés haute couture décryptés par Grazia. Les journalistes ont aimé la prestation live de Sébastien Tellier pour Chanel, ainsi que les corsets qui "relient" jupes et tops et les sneakers pailletées (à 3000€ la paire!) du Kaiser Karl Lagerfeld. Ont été repérés aussi les clous strassés, le hoodie (sorte de cagoule chic pailletée à la Grace Jones) et le maquillage "oeil de chat" de Versace. Grazia a également les motifs baroques brodés en 3D et le bracelet lierre de Schiapparelli et comme la rédaction, j'ai adoré la mini jupe très évasée en soie brodée de Dior tout comme leurs chaussures cosmiques et néanmoins très féminines :) Et vous, des modèles qui vous ont tapé dans l'oeil?





Sélection shopping!
Tee shirt en coton,  Edna & Jennyfer, 20 euros
Crème solaire Nosecoat, Zinka, 7 euros



Jolies photos!



Voilà les filles! Et vous, aimez-vous ce magazine, sa façon de traiter les sujets, ses rubriques, son identité graphique? A vos claviers! #vousavez4heures




CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!