Run Glamour

Hello sweeties!

Votre dimanche se passe bien? Ici, je vais vous parler du Glamour du mois! Comme je vous le disais dans mon billet Grazia de lundi, j'ai lu ce numéro durant ma longue attente au Mc Donalds du coin, étant donné que j'avais oublié mes clés et que j'étais donc à la rue, le temps que mon chéri rentre. Heureusement que j'ai toujours un tas de magazines sur moi ;)

Mais comme vous n'êtes pas là pour que je vous raconte ma vie, laissons place à Glamour!


Premièrement, la mode!
Les défilés l'ont prouvé, cet été, les bermudas seront de la partie! On retrouve donc une petite sélection shopping pour l'adopter, sans donner l'impression que l'on part en virée pêche aux moules. Les teintes féminines, poudrées et pastels sont donc bien vues, tout comme le blanc et le marine. Et on n'hésite pas à l'associer à un haut noble, aux matière fluides, comme un blouse. Ou bien un joli pull en maille loose et légère aussi! :) Personnellement, j'aime beaucoup. Plus jeune, je piquais ceux de mon petit frère et j'aimais bien les mettre avec des jolies ballerines. Et vous? :) 
Glamour donne ensuite la parole aux garçons sur nos looks!! En effet, je pense que c'est pareil pour vous, c'est souvent que le Jules n'aiment pas une nouveauté mode, comme, au hasard, les imprimés ou les sneakers. The Man Repeller est d'ailleurs un blog US dans lequel son auteur ne porte que des vêtements tendances qui, comme son nom l'indique, repoussent la gente masculine. Toutefois, les garçons y apportent tout de même un regard et s'y intéressent, et certains ont même des looks très pointus, à l'instar de Gonzague Dupleix, "spécialiste style pour GQ", qui commente la tenue de la mannequin de cet article. Selon lui, les imprimés régressifs sont trop premier degré, tout comme les motifs arty, qui, eux, sont trop périssables selon lui. Le look "marin", pourquoi pas, pourvu qu'il soit décalé par une touche d'humour. Il n'aime pas non plus la résille et les top cropped et, comme je vous le disais juste au dessus, le bermuda doit absolument être féminisé par une autre pièce. Des avis tranchés, qui nous donnent une indication sur l'avis des hommes sur nos tenues. Sauf que, je regrette vraiment que ce soit un journaliste style qui donne son avis et non un garçon talement lambda. Car Gonzague a forcément un oeil plus affûté et une culture mode, qui "biaise" son jugement. Non? Qu'en pensez-vous?
Je me suis également bien retrouvée dans la liste des "7 fantasmes mode testés et désapprouvés"! Et oui, la salopette en jean et le top cropped ne vont pas à toutes les morphologies (ne jamais jamais s'asseoir avec un top cropped, JAMAIS!) tout comme le jean boyfriend. Le smoking rock et la jupe crayon peuvent également être très chics mais...surtout dans les pages des magazines ^^ Et vous, un autre flop fashion? :)



On continue avec la beauté et notamment sur les tendances beauté: on va donc aimer l'or sur les paupières et les sourcils (oui oui) alors que le blanc s'invite sur nos paupières, en version totale, bien présente et sans mascara. Perso, je ne m'y risquerais pas. Par contre, j'aime beaucoup le blush bien rosé façon "j'ai couru dans la prairie et je ne suis même pas tombée" et la raie basse sur le côté. Le bleu aura également la côte comme le rouge à lèvres orangé, dont tous les magazines parlent en ce moment. Et attention, les teintes pastel seront les teintes de la saison, mais ne seront pas du tout fades pour autant, en halo autour des yeux ou en "bande de couleur façon gouache". :)
Glamour nous présente également quelques cosmétiques étranges, que ce soit pour leur packaging, que pour leur utilisation. On a les gants Beauty Skin de Lytness, qui permettent d'hydrater les mains tout en pianotant sur son téléphone, le baume à lèvres Balmi en forme de boule ou encore l'OVNI beauté de ce début d'année, le mascara Dessus Dessous de Sephora, qui, avait ses deux brosses, permet de badigeonner les cils supérieurs des deux côtés, mais aussi d'attraper et sublimer les petits cils inférieurs. Je n'ai pas lu que du bien sur cette petite chose, mais au moins, elle est unique, en tout cas, pour le moment :)



On n'échappe pas au dossier rempli de conseils contre le froid: on nous rappelle donc d'hydrater et de nourrir notre peau, asséchée et irritée par les températures en baisse par exemple. Mais je ne vous aurais pas parlé de ces pages, si je n'y avais pas lu des conseils déjà vus dans d'autres magazines. Par exemple, j'ai appris que la température idéale d'un bain est de 39°, pour se réchauffer sans surchauffer, et donc pouvoir se détendre ; on peut également activer sa circulation sanguine en brossant son corps à sec avant de se laver, "des extrémités, vers le coeur. De même, consommer du curcuma, des huiles de premières pressions à froid ou encore un cocktail de jus de citron avec un jaune d'oeuf bio, du gingembre et du miel de manuka est une bonne idée :)

On termine avec les faits de société!
Glamour attire notre attention sur la génération run : en effet, aller courir est devenu archi tendance, surtout maintenant que les marques comme Nike proposent des appli connectées avec lesquelles on peut défier ses amis, des jolis vêtements de sport et des évènements, fédérateurs et motivants. Aller faire un petit "running", (ne dites plus footing ou jogging, c'est so 2008) est également excellent pour se vider la tête et donc contre le stress/. La rédaction dresse donc une petite typologie de 4 genres de runneuses: on a la fashion runneuse, citadine qui court que le week end et surtout pour instagrammer sa tenue et pour éliminer les excès de la semaine, la "névrosée de la foulée" qui court pour destresser mais se prend encore plus la tête avec ça en se posant des questions existentielles sur sa volonté, ou encore la Reine de la piste, qui bat tous les records, et est hyper entraînée. Me concernant, je me reconnaît plus dans le profil de "celle qui regrette d'être venue", qui ne court qu'une fois par an pour perdre du poids, et avec sa tenue d'EPS du lycée, tout en se plaignant des points de côté ^^ La course n'est pas pour moi, je préfère marcher, danser ou nager, par exemple. Et vous, quelle runneuse êtres vous? :) 




La rédaction consacre ensuite quelques pages à ces personnes qui se sont lancés des défis: ce sont des gens qui essayé des choses que l'on a tous dit que l'on ferait un jour mais juste pour rire. Et bien eux, ils ne plaisantaient pas! Et ont donc essayé de se nourrir uniquement de fast food, de déconnecter durant un an de toute technologie ou encore de consommer uniquement français (même la musique!), de faire du un gros câlin tous les jours et ou de vivre comme Pierrafeu,  par exemple. Des défis pas toujours intelligents, réussis ou faisables, mais qui ont l'avantage de tester ses limites et de soulever des sujets de société importants, sur lesquels on doit discuter. Et vous, quel défi auriez-vous envie de vous lancer, quelle habitude auriez-vous de prendre ou au contraire, d'abandonner?
Le magazine nous parle également d'une étude (de Daniel Bergner, dans son livre What do women want?) qui dit Stop aux préjugés sur la sexualité féminine: en effet, nous ne serions pas forcément programmées génétiquement pour n'avoir qu'un seul partenaire, pour s'attacher sentimentalement à lui et ne désirer que lui. Non, nous serions même plus polygames que les hommes et sommes même attirées par les inconnus. La nature le démontre, puisque que ce sont les femelles qui se lassent le plus rapidement de leur partenaire. Et nous ne serions pas moins obsédées par la chose que nos partenaires masculins, puisque même les scènes coquines d'animaux stimuleraient notre libido, ce qui n'est pas le cas des hommes! Donc cette histoire d'attachement, de prince charmant et ce soi disant désir d'amour et de fidélité n'est, encore une fois, qu'une construction sociale pour nous maintenir dans un archétype. Bon après, beaucoup d'études contestent cette étude, qui n'est elle même qu'une parmi d'autres qui défendent cette théorie: mais au moins, elles démontrent toutes qu'il n'y a pas une sexualité féminine, mais une façon de vivre ça, différente et propre à chaque femme.






Sélection shopping!
Sweat en coton Mim, 25 euros
Short en coton New Look, 16 euros
Pantalon en coton, Bonprix, 20 euros




Jolies photos!




Sur ce les filles, profitez bien de votre dimanche! Je vous fais des bisous!





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!