En Mode Grazia!

Hello girls!


Comment vous portez-vous? Ici, on va parler du Grazia de la semaine! Je vous le disais sur Instagram, deux couvertures étaient prévues pour cette édition spéciale mode! Et je suis très contente d'avoir eu la noire :) Ce numéro était très chouette, et surtout plus long à lire car plus épais :) 

Voyons ce que j'y ai aimé !


On commence avec les stars!
Comme dans le Elle de la semaine dernière, j'ai été totalement ravie de retrouver Michelle Dockery! Lady Mary dans Downton Abbey, elle partage l'affiche de Non Stop aux côtés de Liam Neeson et Julianne Moore, dans le rôle d'une hôtesse de l'air. Sinon, dans cet article, elle nous apprend qu'ils faisaient régulièrement des karaokés sur le tournage et que quand elle était éméchée, elle voulait absolument chanter du Whitney Houston ^^ Elle nous explique aussi qu'elle s'est vraiment liée d'amitié avec Julianne Moore, d'autant que cette dernière est une grande fan de Downton Abbey! Elle était très angoissée à l'idée d'avoir 30 ans, mais une fois la barre passée (elle en a 32), pouf l'angoisse s'est envolée :) Côté coeur, elle est avec le financier irlandais John Dineen, que lui a présenté Allen Leech, qui joue Tom Branson dans Downton Abbey :) Et la jolie Michelle sera à l'affiche de Selfless avec Ryan Reynolds, très prochainement!


On continue avec l'actu!
Premièrement, on nous parle de la Robin Banks! Il s'agit d'une sorte d'association, d'organisation créée par 3 amis et anciens banquiers, pour défendre les personnes comme vous et moi qui se font arnaquer par les banques. En effet, il est facile de tomber sur un banquier qui va investir votre argent dans des placements douteux et risqués, qui vous feront perdre toutes vos économies. L'ambition de la Robin Banks (oui, comme Robin des Bois) est donc de défendre les opprimés et de leur rendre ce qui leur appartient, quel que soit le montant. Même si, en France, on a beaucoup de mal à parler d'argent et à assumer d'en avoir perdu :s La rédaction pense que c'est un tout peu hypocrite de la part d'anciens banquiers (Pierrick était directeur des investissements de la Barclays en France tandis que Fabrice était concepteur de produits financiers ; Pascal, lui, "était expert en enquêtes sur les délits d'initiés") d'aller attaquer leurs collègues: mais les trois Robins expliquent que eux, au moins, connaissent les rouages, le vocabulaire et les arnaques couramment employés. Personnellement, je pense que c'est une bonne idée et que la Robin Bank a au moins le mérite d'exister pour nous donner les armes pour nous défendre :) 
Stupeur et tremblements du côté des blogueuses et autres accros à Instagram : la foodporn est en danger! Et oui, certains chefs en ont marre de voir leurs clients "shooter" leurs plats et les poster sur les réseaux sociaux pour finalement manger leur plat une fois qu'il est froid. Pire, d'autres, comme Gilles Goujon (Auberge du Vieux Puits) estime que cela gâche l'effet de surprise pour les prochains clients et qu'il risque même le plagiat! Il faut dire aussi que parfois, les photos peuvent desservir à la beauté des plats quand elles sont mal prises, ce qui est le cas de Martha Stewart, par exemple. Toutefois, certains comme J-F Piège adorent publier de jolis clichés et nous faire partager leurs découvertes: le chef affirme même qu'il ne mangera plus dans les restaurants qui interdisent de prendre des photos! Sinon, on a aussi une liste de comptes Instagram à suivre, rois du food porn comme celui de J-F Piège donc, mais aussi de Jean Imbert et Jamie Oliver :) Me concernant, je vais être bien malheureuse si on m'empêche de prendre en photo mes plats, vu que c'est devenu un TOC, un addiction et un réflexe :s Et vous? :) 



Ce numéro étant un numéro Spécial Mode, les articles en la matière sont nombreux ;)
Et on ouvre le bal avec le débrief de la rédaction sur la Fashion Week de Milan! Chez Fendi, des drones volaient pour "capter" les mannequins sur le podium, et Cara Delevigne a ouvert et clos le défilé en présentant le nouvel it bag de la maison, baptisé Karlito. Les créateurs comme Max Mara ou Bottega Veneta ont misé sur le duo kaki mat et or scintillant, tandis que les imprimés feu (Roberto Cavalli) et loup (Fausto Puglisi) étaient les rois de la fête. On note aussi que les poches XXL auront la côte et ont été mises à l'honneur par Jil Sander, Iceberg ou encore Francesco Scognamiglio. Sinon, le créateur indien Rahul Mishra a reçu le prix Woolmark Prize (qu'avaient reçu, en leur temps, YSL et Karl Lagerfeld) et Alexa Chung, membre du jury, avait une très jolie robe cape papillons :)
Grazia dresse ensuite la liste des 10 basiques de la garde-robe, à posséder absolument, avec une petite sélection shopping, pour toutes les bourses. On y retrouve donc, les escarpins noirs, le tee shirt blanc à col rond, le pull bleu à col V, le slim noir et la marinière. Il y en a également d'autres, mais qui, pour moi, sont plus en lien avec les tendances, et seront moins portables tout le temps, comme, le foulard léopard, la veste camouflage, la chemise en jean et le sweat gris. Et vous, vos basiques? :)



La rédaction fait également un petit focus sur Dries Van Noten, à qui une exposition est consacrée au Musée des Arts Déco. On nous rappelle que le créateur belge est réputé pour l'intemporalité de ses tenues, au-delà des tendances qui passent et qu'il reste également très indépendant dans son fonctionnement, puisqu'il ne présente que 4 collections par an, bien loin donc, du rythme effréné de certaines autres maisons. Il a également une très jolie boutique à Anvers, sa ville d'origine, présentant ses collections femme, homme et accessoires et sobrement appelée Le Palace de La Mode. Les afficionados du street style aiment également ses créations très visuelles  avec leurs plumes, leurs couleurs et leurs frousfrous! Les imprimés sont également sa marque de fabrique (grâce notamment, à une impression "simultanée d'un très grand nombre de couleurs", sur un même tissu) et son attachement aux coupes parfaites, au tailoring, vient de son héritage familial: papa et grand père étaient tailleurs! Il aime également se laisser influencer par une multitude d'univers et fait en sorte de mener une vie très discrète. Et il aime faire pousser des roses anciennes :)
Il y a également un petit dossier sur les femmes politiques et leurs tenues: et oui, le vêtement est révélateur de beaucoup de choses et peut faire jaser, surtout en politique. Simone Veil, dans les années 70, était très élégante dans ses tailleurs, très parisienne; dans les eighties, Michèle Alliot Marie va bousculer les codes en adoptant un tailleur pantalon, jusque là réservé aux hommes! J'aime d'ailleurs son audace quand un huissier l'arrêta à l'entrée de l'hémicycle, puisqu'elle lui a dit: "si c'est mon pantalon qui vous gêne, je l'enlève." Quelle classe! Si les années 90 ne sont pas très intéressantes, hormis pour la couleur des tailleurs de ces dames politiques (qui font mal aux yeux), c'est Ségolène Royal qui va affirmer sa liberté en s'habillant comme elle le souhaite. Et, après l'ère bling de l'époque Sarkozy, avec en tête une Rachida Dati parée de haute couture, les femmes de notre gouvernement actuel semblent avoir trouvé un équilibre: elles sont féminines et surtout, comme Fleur Pellerin, elles "font passer cette image de compétence et de beauté à la fois" et ont imposé stilettos et imprimés. N'oublions tout de même pas le "dérapage" des députés quand Cécile Duflot est arrivée au Parlement en robe à fleurs! Même si le fait que l'opinion publique se soit insurgée montre qu'il y a du progrès :) 





On reste dans le domaine du masculin-féminin, puisque Grazia se pose la question suivante: la mode a-t-elle un genre?. Ou plutôt la façon de voir la mode dépend-elle du fait que l'on soit homme ou femme, surtout lorsque l'on créé des vêtements? Les créatrices interrogées (Morgane Sézalory, Léa Peckre, Yinqin Yin), de manière générale, pensent qu'elles imaginent des vêtements pour vivre avec et être bien dedans, tout en restant féminines; la plupart d'entre elles testent les vêtements en conditions réelles avant de les valider! Les hommes, eux, ont plus tendance à projeter une image sublimée et fantasmée de la femme. Les créatrices connaissent également mieux leur corps et savent comment les tissus vont tomber. Les créatrices qu'elles citent, d'ailleurs, sont par exemple, Isabel Marant, qui créé des vêtements en fonction de la vie des femmes, avec une quête perpétuelle de confort. Même si, comme le souligne Yinquin Yin, le créateur Azzedine Alaïa, et ses robes parfaitement coupées mettent très très bien les courbes féminines en valeur. On note aussi que ces créatrices auraient beaucoup de mal à créer pour les hommes, ayant du mal à comprendre leur morphologie, leurs besoins et peut être aussi par peur d'être bridées artistiquement. Très intéressant ce petit article! Même si j'aurais voulu que des créateurs hommes se soumettent à l'exercice :)

Pour finir en beauté, on nous présente les créations capillaires de Laurent Philippon, célèbre coiffeur sur les défilés et shootings mode. Il aime les "rockabilly couture" et nous parle de ses "inventions" les plus marquantes, comme la coiffure rasta chic pour le photographe Thiemo Sander, le très beau blond wavy de Claudia Schiffer, d'inspiration Bardot pour Marc Hispard, ou encore la coiffure extra longue et opulente avec plein d'extensions pour Norbert Schoerner. Il nous parle aussi  de la coiffure blonde et crantée qu'il a réalisée pour Gwen Stefani et son clip It's My Life, qui lui ont permis de gagner un MTV Awards :) C'est vraiment de l'art capillaire! Cette saison, il est également à l'origine de la queue de cheval en tube, vue sur le défilé de Cédric Charlier, par exemple. Le créateur nous donne également des conseils pour épaissir des cheveux fins, pour dompter des cheveux très frisés et leur apporter de la souplesse, ou encore pour soigner ses cheveux tout en étant coiffée :)





Sélection shopping!
Short en coton Etam, 20 euros
Jupe en coton, New Look, 18 euros
Sweat gris en coton, Pull & Bear, 20 euros
Sweat gris en coton, Primark, 14 euros
Poudre Scintillante Parisian Spray, Arcancil, 10,50 euros les 3,5g





Jolies photos!




Gros bisous les filles! 

Numéro gentiment offert par la rédaction 




CONVERSATION

2 commentaires:

  1. Je te trouve ton blog très original! très jolies photos. Merci pour le partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, c'est adorable :) Belle journée à toi!

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!