ELLE & Holmes

Hello girls!

Vous allez bien? Ce matin, je vais vous donner mes impressions sur le ELLE de la semaine :) Assez sympa mais les équipes rédactionnelles n'ont pas pu s'empêcher de nous mettre un dossier minceur, assez drastique, qui rejoint ceux qui sont déjà sortis dans les autres magazines. C'est barbant et horriblement culpabilisant! #ditelleenregardantsespâtescarbo Je vais vous en parler puisque certaines peuvent avoir envie de faire un régime 3 mois avant d'enfiler le bikini mais franchement, c'est pas réjouissant. 


Sur ces bonnes paroles, on commence avec la mode? 
ELLE nous donne les tendances pour nos manteaux de printemps! Et oui, grâce aux températures clémentes, on peut enfin tomber le gros manteau, mais, le matin, les températures restent fraîches, il faut doc se couvrir un peu. Cette saison, on pourra donc arborer le trench, indémodable et bien ceinturé, que l'on associe à une chemise dont le col déborde du manteau, le pastel avec une tenue presque no-look et sans trop d'accessoires, l'imprimé, qui, de la même manière, sera la seule pièce forte du look (à moins de l'assortir parfaitement avec une robe!) ou encore le kimono, avec là par contre, des pièces ultra fittées type slim ou robe ceintrée :) 
Ensuite répond à la question que tout le monde se pose: "Où est le jean parfait?". Selon elle, le jean parfait ne se délave ni en trop blanc, de de manière trop jaune; il est également usé aux genoux, mais, quand on est débout, c'est sous le genou que l'usure doit apparaître. De même, le "vrai" jean, usé de manière naturelle, fait un pli le long de l'une de nos cuisses et la surîqûre ne peut pas être d'une autre couleur que j'aune ou orange, en rouge sur le revers. L'usure de l'arrière est juste aux fesses et aux poches et non sur toute la jambes. Et apparemment, on peut trouver ses "pépites" chez A.P.C, H&M ou dans les friperies :) 
Et enfin, les filles de la rédaction nous donnent leurs petits trucs fashion en plus pour "upgrader" un look. Caroline de Fayet mise sur une veste rose à paillettes (et sur des socquettes dans les sandales mais ça, je cautionne tellement pas, que je ne m'attarderai pas dessus^^), Chloé Dugast sur une pointe de léopard sot sur des accessoires soit sur une veste. Tandis que Tamara Taichman aime les gros bijoux! Je dois dire que j'aime bien ce genre d'astuces, car ce sont souvent les détails de ce genre qui donnent du style, tout en discrétion. Pas vous? :)



Et l'actu et le lifestyle?
Premièrement, Alix Girod de l'Ain explore le monde du Normcore dont on nous vante les mérites à longueur de pages de magazines ces derniers temps. Pour celles qui ne connaissent pas encore, le normcore c'est l'anti-look, c'est être le plus normal, banal et ennuyeux possible, sans relief ni-style, un peu notre Président Normal, quoi. Ou comme Chanel qui réhabilite le supermarché. Pour son expérience, notre reporter de choc retourne son dressing en quête d'une pièce banale, qu'elle va mettre de heures à trouver (oui oui, sans fausse modestie, en plus!) et en profite pour relooker son mari, qui, lui, est ravi de troquer son pull Zadig et Voltaire (qu'elle a eu tellement de mal à lui faire adopter) pour un Quechua! ^^  Par contre, rien à faire avec son fils, trop modeux pour être normcore (et porter des baskets à scratch, donc). Là où j'ai trouvé que l'article penchait peut-être un petit trop dans la condescendance envers le commun des mortels dont je fais partie, c'est lorsque qu'elle décrit sa virée au supermarché, où les gens achètent du Nutella, des fruits hors saison et de la viande non traçable :s Attention, le normcore est un normcore qui s'ignore, sûrement pas un snob qui se convertit aux joies du "je fais comme tout le monde!". même si le concept du normcore est quand même un no-concept, on est d'accord.
ELLE nous présente ensuite Maria Carmela Lanzetta, maire de Monasterace en Calabre, qui se bat contre la mafia. Une petite ville gangrénée par la 'Ndrangheta, ses coups de pression, son système de racket et son trafic de drogue, qui est prête à assassiner un grand père et son petit fils de 3 ans en brûlant leur voiture. Cette femme de 58 ans a toujours vu ses propres parents résister, et après des études de pharmacie "à la ville" est revenue sur sa terre natale pour continuer le combat en tant que maire. Et cela n'a ps du tout plu, puisque son officine a été brûlée alors que sa famille dormait à l'étage, qu'elle a été la cible de coups de feu et que sa voiture et celles de certains de ses conseillers ont été brûlées. Et le coup de la peur a été payant puisque l'une de ses amies, également au conseil municipal a refusé de témoigner dans une affaire de corruption mafieuse. Maria a décidé de démissionner! mais c'était sans compter sur le nouveau premier ministre italien, Mateo Renzi, qui  l'a nommée Ministre des Affaires Régionales pour continuer la lutte, mais à un niveau national. Bravo! 
Et sinon, j'ai beaucoup aimé la planche de Soledad qui nous raconte comment se passent ses virées chez le coiffeur! Et tout le monde s'y retrouvera je pense, puisque chez  le coiffeur, on écoute toutes les ragots, on refuse le soin et la manucure car trop chers, on achète finalement plein de produits..Et on rentre avec l'idée de tout couper pour finalement juste rafraîchir sa coupe de quelques centimètres ^^ Et, comme Soledad, je m'attache toujours les cheveux en sortant parce que je trouve que c'est pas naturel! Vous aussi? ^^ 




Et les stars? 
ELLE nous parle du grand retour de Ségolène Royal sur le devant de la scène et sa nomination au gouvernement en tant que Ministre de l'Ecologie. Après de gros bas suite à sa défaite de 2007 (aux primaires socialistes et aux législatives notamment, surtout après le tweet assassin de la future ex de notre François National), elle tient ici sa revanche! Comme un phoenix qui renaît toujours de ses cendres, elle revient dans un poste qu'elle avait déjà occupé il y a quelques années, encore plus forte de son expérience à la tête de son expérience pour la région Poitou-Charentes, durant laquelle elle a effectivement prouvé ses capacités "vertes" :) Bon bien sûr, c'est l'ex du Président et ça la fout un peu mal, mais, a priori, tout le monde pense qu'elle a les épaules pour mener à ben ses missions et elle bénéficie même d'une côte de sympathie non négligeable, grâce à sa loyauté et son courage. Vous aussi?
Ensuite, Katie Holmes répond aux questions de la rédaction! Elle parle de ses débuts dans Dawson et parle avec tendresse de la "naïveté" de la série par rapport à celles d'aujourd'hui, de sa fille Suri, très exposée et dont les principes d'éducation sont toujours commentés, mais aussi de son envie de se montrer naturelle, de revendiquer qu'elle est "une personne et non une marque". Elle confie donner beaucoup d'importance à sa fille, mais aussi vouloir se retrouver elle-même. Et si elle ne se considère pas comme une féministe (le terme étant trop "connoté"), elle prend exemple sur sa maman et d'autres femmes fortes et veut montrer qu'on peut se battre pour ce que l'on veut. Rappelons que l'actrice sera à l'affiche de Miss Meadows et de The Giver et que sa marque, Holmes & Yang, connait une joli petit succès Outre Atlantique :)
Enfin, on finir avec Alice Isaaz, qui, elle aussi, squatte pas mal de pages ces temps-ci! La jeune actrice, que l'on retrouve en étudiante en école de commerce cynique dans La Crème de la Crème mais aussi dans Les Yeux Jaunes, nous parle de sa journée type. Elle se réveille donc aux alentours de 8 heures de mauvais poil à cause de sa sonnerie de portable qu'elle n'a toujours pas changée, déjeune toujours avec une amie (pas toujours la même) à 13 heures, pour ensuite faire de la zumba ou du piano, et regarder un DVD devant un plant de sushis. Une journée somme toute banale, mais elle nous glisse que son beau frère est Nicolas Duvauchelle, excusez du peu, que le réalisateur de La Crème, Kim Chapiron, lui a demandé d'exploiter toutes émotions possibles pour la préparation du film, qu'elle a des origines slaves et espagnoles, mais aussi qu'elle rêve souvent qu'elle se fait courser par un âne ^^




Et on terminera avec le fameux dossier "En finir avec les kilos émotionnels" de la rédaction. Un dossier dans lequel j'aurais pu me retrouver, puisque je suis de celles qui mangent en cas de stress, de tristesse ou de grande joie! ^^ en effet, toutes les émotions influent sur notre appétit, en le réduisant parfois, mais surtout en l'agrandissant, en général. Et souvent, c'est le cercle vicieux: tristesse -> confort food -> kilos en trop -> tristesse, et ainsi de suite. Il faut donc casser ce mécanisme! L'idée est de se faire plaisir autrement, en buvant un thé ou en faisant une activité qui nous plait et nous apporte du plaisir (oui oui, faire des gros câlins, ça peut marcher!). Là où je suis moins emballée par rapport à ce dossier, c'est qu'en fait, j'a le sentiment qu'il ne faut plus rien manger pour résoudre le problème: pas de choses industrielles, pas de charcuterie, pas de fromage, pas de gâteaux, aux jus de fruits, de café et quasiment pas de pain, par exemple, en les rempalaçant pas des amandes et des légumes. Alors bien sûr, on nous préconise de passer doucement à ce régime, petit à petit, sur 2 mois, mais moi je n'adhère pas: qu'est-ce que je peux manger si on m'enlève tout ça? On nous donne aussi des idées de régime selon que l'on est accro au sucre ou au sel, ce qui n'est pas mal même si ils sont assez lights. Bonne idée aussi les petits conseils, comme manger une pomme ou boire un verre d'eau gazeuse 30 minutes avant de manger pour se caler, ou bien manger très chaud, ou encore privilégier les petites assiettes. On nous dresse également toute une liste de crèmes pour lisser la peau et réduire le tour de taille ou de hanches mais aussi des petites recettes, qui, elles, font envie: crème de tomate au tofu, crevettes sautées aux asperges ou encore salade de fruits rouges au basilic. De bonnes idées donc, mais un ton un peu trop drastique et culpabilisant pour moi :s





Jolies photos!




Et voilà! Gros bisous les filles et à demain :) 








CONVERSATION

2 commentaires:

  1. Katie Holmes, une idole de mon adolescence (oui Dawson me manque ^^)
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui? Je crois qu'elle l'est pour beaucoup d'entre nous :) Sauf pour moi, je n'ai jamais regardé un épisode de Dawson...Oui je sais, honte à moi! ^^ bisous!

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!