Grazia & Béart

Coucou mes petites bulles!

Vous allez bien? Dans le billet d'aujourd'hui, la star, c'est le Grazia de la semaine, avec une revenante Emmanuelle Béart en couverture :) 


Et hop, on démarre avec la mode!
Et notamment avec un phénomène étrange, qui prend malheureusement de l'ampleur ces derniers temps: les voleurs de mode! Et oui, les fashionistas ont été sous le choc d'apprendre que le concept store Colette a été braqué le 22 mars dernier. Les deux voleurs ont emporté pour 600 000 euros de bijoux et montres! Hermès s'était également fait dérober des parfums (l'un de leurs camions d'acheminement avait été braqué) mais aussi des sacs, dans les Ardennes. Même Marc Jacobs himself avait vu sa collection printemps-été 2012 disparaître à Londres! Les enquêteurs pensent avoir affaire à des voleurs originaires d'Europe de l'Est sous les ordres de filières asiatiques. Et le pire, c'est que la tâche leur est facilitée par les très fables mesures de sécurités prises par les magasins, qui n'ont souvent qu'un vigile à l'entrée et dont le personnel n'est pas formé en cas de braquage :s
Et sinon, quelques pages sont consacrées au shopping masculin! Outre la photo d'introduction assez sexy, d'un homme en noir et blanc qui ne cache pas grand chose de son anatomie (je peux vous dire que j'ai bloqué un moment dessus, à la fois choquée et amusée ^^), vous trouverez tout un tas de pièces d'été que votre homme, papa, frère, cousin... pourraient adopter, à à peu près tous les prix. Avec des shorts, pas mal de bermudas, de casquettes mais aussi des montres et autres accessoires :)



Mais nous ne sommes pas en reste, puisqu'on a aussi tout un dossier des hits de l'été! Parmi lesquels, le top sporty, la jupe longue plissée (oh oui!), le bermuda pastel (grand revenant!), la chemise rayée, le short troué, le sac à dos fleuri ou la "chemisette cropped", avec plein de petits conseils pour les adopter avec style (le short perforé matchera bien avec une chemise en jean et des slippers, par exemple :)).

Côté beauté, Grazia nous apprend à maîtriser la beauté à l'italienne. Nos voisines d'à côté sont moins frileuses que nous par rapport aux codes de la féminité et n'hésitent pas à adopter le rouge rouge, le liner, les cheveux glamour et le décolleté ravageur, et encore plus au sud de la botte qu'au Nord. Elles sont également très attentives à toujours sortir apprêtées, et donc coiffées et maquillées, et leur peau plus mate en général leur permet d'arborer des couleurs assez vives, dont elles ne se privent pas. La rédaction nous apprend à nous faire un joli chignon bombé à l'avant et tiré en arrière, signatures des actrices italienne des années 50, par exemple, et nous livre une sélection shopping de produits de beauté italiens, entre autres :)




Et les stars? :) 
Tout d'abord, Line Renaud nous parle de son combat contre le SIDA et de son engagement auprès du Sidaction. Elle nous confie que tout a commencé dans les années 80, alors que le virus faisait des ravages aux Etats Unis et que Liz Taylor avait décidé de sensibiliser l'opinion en levant des fonds auprès de ses riches amis. De retour en France, plusieurs des proches de Line ont été emportés par cette maladie et elle a voulu participer à son tour et créa donc l'Association des Artistes contre le SIDA. Un peu comme pour les Restos du Cœur, elle est contente de voir les Français mobilisés, même si elle aimerait que les malades soient guéris ou jamais atteints...Elle est en revanche très inquiète quant à la réaction des plus jeunes, qui n'ont pas forcément conscience de la dangerosité du VIH, ne se protègent pas toujours et n'ont pas le réflexe du dépistage. Bien sûr, il faut encore des dons pour pouvoir financer la recherche mais ce combat est celui de sa vie, et elle ne lâchera rien! Elle aimerait d'ailleurs que cette lutte lui survive, avec un "successeur" aussi dévoué qu'elle. En attendant, elle est très liée avec Sharon Stone, qui, elle, a pris la suite de Liz Taylor aux States.
Féministes quand ça les arrange?  C'est la question que Grazia se pose au regard de l'attitude de certaines stars. De Beyoncé, tout d'abord, impératrice du girl power, qui n'hésite pourtant pas à poser pour Terry Richardson, suspecté de viols sur ces jeunes modèles et pas forcément adepte de la classe et du bon goût dans ses séries photos. De Scarlett Johannson, ensuite, qui a publiquement rabroué la fille de Woody Allen, laquelle accuse son père d'agression sexuelle: pour l'actrice, Dylan n'a "pas le droit de jeter le nom de son père en pâture" alors qu'elle ne fait que parler d'une expérience traumatisante en public, ce qui est courageux. Et de Rihanna, enfin, qui continue de chanter avec son ex-petit ami, qui l'avait battue et étranglée, sous prétexte que Chris Brown est un chanteur qui marche et que seul le business compte. Et on ne parle même pas Lady Gaga, qui, plus perchée que jamais, pense que "le féminisme nouvelle vague" permet de "retransférer le pouvoir aux hommes en se soumettant, se plaçant sous eux"....Vous avez dit consternant?




Par contre, on peut dire que les Dames of Thrones le sont, elles, féministes! Et c'est d'ailleurs l'une des raisons du grand succès de la série (qui a recommencé lundi! Et je meurs d'envie de voir le prochain épisode #intoxiquée) :) En effet, elles ont bien conscience du sexisme ambiant et du fait que l'égalité des sexes à Westeros n'est pas du tout entrée dans les moeurs, que l'on soit à Port Royal ou Winterfell (au vu des scènes de mariages arrangés et de viols, notamment). Mais elles ne se laissent pas faire, ne restent pas soumises et utilisent le sexe, la trahison et les complots pour parvenir à leurs fins...Prenons par exemple Daenerys, à la tête d'une armée de 100 000 soldats (à peu près, j'ai pas compté^^) quasiment uniquement composée d'hommes (castrés, mais passons), qui impose sa loi avec poigne et charisme. Parlons aussi d'Arya, petite guerrière, qui, je le sens, va nous surprendre et de sa maman, qui se bat jusqu'au bout, aussi admirée que crainte et haïe par ses ennemis. Evoquons également Brienne de Torth, montagne de muscles au coeur d'or et à la loyauté sans égale qui fait mordre la poussière aux plus hardis des combattants ou encore Shaé, prostituée, certes, mais indépendante et lucide quant à sa situation. En revanche, les gentilles petites princesses qui croient aux contes de fées comme Sansa ou la femme de Rob Starck sont les premières victimes de leurs illusions de petites filles. Game of Thrones, une belle leçon de girl power à la sauce médiévale?
Pour terminer, Emmanuelle Béart a décidé de se dévoiler dans ce numéro de Grazia, mais genre vraiment. Elle veut se montrer vraie, a changé de coupe, nous invite dans son dressing et veut nous prouver qu'elle est drôle et spontanée. A l'opposé de l'image qu'elle a pu véhiculer tout au long de sa carrière donc. Elle explique voir la mode comme un jeu,  un truc vraiment ludique qui permet de faire toutes les associations; sa grand-mère (une femme très années 50, qui était son modèle) et sa maman était d'ailleurs très élégantes, même si cette dernière avait un grand sens de la débrouillle et pouvait faire des choses sublimes avec des petits bouts de tissus. Emmanuelle pense que les chaussures, c'est le point de départ d'un look, et elle en a d'ailleurs une belle collection! Même si pour elle, faire du shopping et dépenser des fortunes dans une pièce est contraire à ses principes et à son éducation. Et elle a encore quelques complexes, et a décidé de ne plus porter de minijupes! Emmanuelle conclut l'interview et la séance photo en disant qu'elle n'a plus de temps à perdre et qu'elle veut se montrer auprès des gens telle qu'elle est vraiment. Et sinon, elle est à l'affiche de Les Yeux Jaunes des Crocodiles, sorti hier. Beaucoup de pages sont consacrées à l'actrice, que, je dois dire, n'apprécie pas beaucoup. Conformément à son image, je l'ai toujours imaginée un peu pimbêche, minaudeuse et pas très agréable ; et personnellement, ce coup du "non mais en fait, je suis pas comme vous croyez que je suis depuis des années", je n'y crois pas, et je trouve que ça ressemble beaucoup à un coup de com. Pas vous?




On termine avec l'actu!
Une tendance forte du moment: les jeunes partent au Canada! Toutes les places de la dernière session d'inscription à l'attribution du fameux PVT, Permis Vacances Travail (6000) ont été prises d'assaut en 9 minutes. Pourquoi tant d'engouement? Tout d'abord parce que le pays mixe deux cultures: la nôtre et la culture anglo-saxonne. Mais en plus, elle donne réellement sa chance aux jeunes, on croit en eux! Et la cerise sur le cupcake, le pays connaît une croissance plutôt confortable, qui permet d'avoir des projets, de les bâtir et de se dire que non, l'horizon n'est pas tout bouché. Et le phénomène est tel que, déjà, certains jeunes qui n'ont pas obtenu leur fameux sésame, s'installent illégalement dans le pays, pour avoir, eux aussi, leur place au soleil...
Et on terminera avec les jeunes de Crimée, qui s'expriment quant à l'annexion de leur région à la Russie. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils sont partagés. Beaucoup de jeunes ne sont pas d'ailleurs pas allés voter lors du référendum soumis par Poutine, tout simplement parce qu'ils ne savent pas où se situer ; et si la génération de leurs parents est plus pro-Russie, de part leur enfance et leur adolescence dans l'Union Soviétique, les jeunes, qui ont toujours connu l'Ukraine indépendante ne font pas forcément autant confiance à Poutine. Mais, comme ils ne se reconnaissent pas non plus dans les actions des militants de Kiev, beaucoup envisagent de quitter le pays, pour aller au Canada (tiens tiens), entre autres. Mais certains, eux, sont ravis de changer de pays pour échapper à la crise économique ukrainienne, même si cela implique de changer d'heure et de monnaie, entre autres. Pas simple, cette histoire!



Sélection shopping!
Vernis Hypergel, Models Own, 5,99 euros
Nail patch art Cute Dots, Sephora, 9 euros




 Jolies photos!




Et voilà! Un joli numéro dont le shooting central met en lumière le Premier Danseur de l'Opéra de Paris, Audric Bézard :) 

Gros bisous! 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!