Nola & Be

Bonjour les filles!


Votre dimanche se passe bien? Vous avez pensé à faire un joli cadeau pour votre papa? ;) Ici, je profite d'un week-end reposant bien mérité! Et je le savoure d'autant plus que je sais que les suivants ne seront pas du tout reposants et que je vais avoir une semaine chargée, notamment en événements blogueuses. Mais ne nous plaignons pas, il vaut mieux ça que l'inverse, n'est-ce pas? :) 

Aujourd'hui, je vais vous parler du premier mensuel que j'ai lu ce mois-ci: Be! Avec plein de jolies choses sympas à l'intérieur :) 


On commence avec la mode! :) 
La chaussure de la saison, ce sera la babouche! Mais attention, pas celle d'Aladdin avec le bout pointu, hein! Non, une version plus chic, comme une ballerine, mais plus échancrée, un peu version maillot de bain deux pièces. J'aime beaucoup, c'est assez féminin et presque sexy ;) Helmut Lang l'a adoubée, comme comme les stars (Beyoncé et Jessica Alba, pour ne citer qu'elles). Et comme la ballerine, elle se décline à l'infini et on peut en trouver à tous les prix :) 
Ensuite, le journaliste Fabien Constant nous donne quelques conseils maillot. Il nous recommande de tenter le maillot de bain une-pièce qui a toujours autant la cote, mais en version color block! Les imprimés sont également une bonne idée, qu'ils soient fleuris ou de paysage, et le néoprène est dans décidément très hype (en témoigne les modèles Jennyfer, par exemple).
Il est enfin question de la collaboration entre Simon Jacquemus et Lancôme: en effet, le jeune créateur, pourtant pas fan de maquillage a accepté de créer une trousse de maquillage pour la marque! Il estime en effet, que, finalement, la femme Lancôme est "assez nature et simple", comme il aime. Sa trousse résume bien son univers, très épuré mais avec un côté naïf et enfantin: elle est ronde et rose, sans fioritures. Il la voulait comme ça, très simple et design et confie d'ailleurs que si il réalisait des sacs, ils ressembleraient beaucoup à cette petite trousse :) Il revendique également son côté "ringard" et un brin franchouillard, qui, bizarrement, le rendent assez "trendy". Et s'il devait faire du maquillage il voudrait un packaging très blanc, avec du maquillage nude, comme je jolis beiges pour les lèvres :) Sympa! :)



On passe à table ensuite avec des recettes street-food! Trois recettes goûteuses, mais pas du tout synonymes de gras et de sucre comme les toutes les autres junk food: ici, on mise sur la qualité et l'originalité: raw spaghetti, boulettes et parmesan végétal (les spaghetti sont en fait des courgettes ;)), soda pep's aux agrumes et muffins thaï à la vapeur (avec du thé matcha et quelques gouttes d'essence de citron et d'eau de rose, entre autres ;)) Ces recettes sont dans le livre Street Food Bio de Géraldine et Myriam Gauthier, si vous avez envie d'en essayer d'autres, pour la maison ou le boulot ;)

Petite touche beauté ensuite, avec une présentation des influenceurs beauté, de ceux qui ont le nez creux, repèrent les produits qui vont cartonner et dictent les tendances. Ces personnes, des femmes la plupart du temps guident les consommatrices, souvent perdues parmi la grande masse de produits proposés et qui décident souvent de ne rien acheter ; elles font émerger des produits qui répondent à leurs attentes en leur "mâchant" le travail de recherche. Sarah Andelman est par exemple à l'origine du succès de la marque Kiehl's en France, en le proposant dans son concept store, Colette :) Que doit-avoir un produit pour être "déniché" par ces influenceuses? Il doit être beau, efficace et avec une composition assez propre, surtout en France. Et les blogueuses beauté font partie de cet univers, en prodiguant des conseils éloignés des discours marketing. Car c'est que l'on recherche, quand on s'adresse à des pontes de la cosmétiques: un conseil personnalisé, ciblé qui répond aux vrais problèmes, dans un secret d'alcôve, "un peu comme dans les parfumeries d'autrefois. Mais comment font-elles? Elles testent beaucoup de choses, se révèlent assez curieuse, avant de tomber sur la pépite ;  mais une sélection n'est qu'une sélection: il faut ensuite en parlant avec passion et précision pour être une dénicheuse ;)



Et les stars?
Be revient sur le fameux clash Solange Knowles / Jay-Z, lors du gala du MET: la soeur de Queen B avait décidé de castagner son beau-frère sans que l'on est encore compris pourquoi. Il se dit que Solange n'aurait pas apprécié les avances de la styliste Rachel Roy auprès de Jay-Z, qui aurait voulu la rejoindre en soirée sans sa femme! Et quand on sait que le rappeur a tendance à courir les jupons et aurait d'ailleurs eu une liaison secrète avec Rihanna, on peut comprendre que Solange ait voulu protéger sa soeur. Mais Beyoncé n'est pas toute blanche non plus, puisque des rumeurs de liaison avec Sean Paul pendant sa période "baby boy" se sont fait entendre :s La chanteuse a d'ailleurs fait supprimer son tatouage réalisé durant son mariage. Il y a-t-il de l'eau dans le gaz? Leur tournée commune va-t-elle les aider à recoller les morceaux? Affaire à suivre!
On a ensuite une petite interview de la très rare Marina Hands, qui fait partie du casting de folie de Sous Les Jupes des Filles (bande annonce par ici). Elle nous dit que, comme son personnage, elle peut avoir la "colère hyper grossière" parce que c'est très "libérateur ; en revanche, la vengeance très peu pour elle! Elle préfère s'en aller quand les choses l'ont déçue. Comme quand elle était plus jeune, à l'école, puisqu'elle était, apparemment, un peu le souffre douleur de la cour de récré et que parfois, des amies proches lui ont fait du mal :s Malgré la célébrité de ses parents, l'actrice Ludmila Mikael et Terry Hands! Elle évoque également son changement de carrière inopiné puisqu'à la base, elle était partie pour devenir cavalière professionnelle: comme souvent, c'est une blessure qui l'a contrainte à s'éloigner des hippodromes! Elle a d'ailleurs évolué dans un monde d'homme toute son adolescence avec l'équitation mais n'a jamais réellement saisi qu'elle pouvait "aller plus loin": elle a donc connu sa première histoire et le chagrin d'amour qui va avec à l'âge de 21 ans! Mais, depuis, elle "aime tomber amoureuse". Pour en revenir au film, elle ne se voit pas tromper son partenaire, même si le film lui a fait se poser beaucoup de questions sur tout ça ; elle se revendique d'ailleurs très honnête et dit ne jamais mentir. Un dernier mot également sur son histoire d'amour avec Julien Doré, qui, selon elle, a été "son grand amour" :)



On termine avec l'actu et les faits de société!
Be nous fait d'abord voyager vers la Nouvelle Orléans, Nola pur les intimes ou N'awlins, qui fît naître le jazz et le twerk. On nous rappelle que cette ancienne colonie créole, française puis espagnole a gardé un immense courage et son identité très festive, malgré les désastres comme Katrina qui se sont abattue sur elle. Le jour de l'ouragan est le seul jour où la musique s'est tue! Pour reprendre de plus belle le lendemain :) ici, on ne se pose pas la question: tout le monde est musicien, de génération, en génération! Les habitants rappellent également que malgré le fait que la ville comporte tout de même 370 000 âme, tout le monde se connaît et "sait qui sont tes parents"! mais on sent également que c'est un lieu chargé d'histoire, de spiritualité et de vaudouisme: l'empreinte française y est encore présente, avec le nom des rues, notamment ; on clèbre également tous les ans les Indiens qui ont aidé les anciens esclaves à s'enfuir. L'alcool y est également présent et malheureusement, les gangs l'accompagnent, peut être seul fléau de la ville :s Mais Nola "ne courbe pas l'échine" et reste vibrante et joyeuse, pleine de solidarité et de couleurs, quoiqu'il arrive. J'adorerais aller là bas, je pense que c'est une ambiance que j'aimerais beaucoup! Et cette ville m'intrigue :) 
La rédaction dresse ensuite le portrait de 7 artisans, qui rencontrent le succès en exerçant un métier manuel et artistique, qu'ils ont choisi, par passion :) On a par exemple les mécaniciens Fred et Hugo, respectivement ancien marketeux et paysagiste, que l'amour des vieilles voitures a réuni et qui aiment la "décharge d'adrénaline" provoquée par un vieux tacot qui reprend vie ; Clémence, jeune cordonnière qui aimerait entrer dans les Compagnons ; l'ancienne graphiste Aurélie qui aime son métier de céramiste, très riche, car il mêle modelage, sculpture et chimie mais aussi parce qu'il apprend à aimer les "objets imparfaits". On rencontre également Nadya, ancienne patronne de bar devenue joaillère en discutant avec l'un de ses clients, le coutelier Simon, qui aime designer ses créations sur ordinateur et est passionné par les couteaux, vu avant tout pour leur "côté offensif". Enfin, le duo de menuisiers Jean-Kanora et Bruno parlent avec amour du design de leurs créations :) Un dossier hyper intéressant! On se rend compte que malgré le fait que les métiers manuels aient meilleure "réputation", avec la crise et nos envies de consommer mieux et "à la source", des a priori subsistent: certains les voient comme des hobbies avant d'être de véritables professions! De même, notre système éducatif n'encourage pas la création manuelle et les filières plus "techniques", ce qui fait qu'il faut souvent se perdre dans des études supérieures et un métier de bureau oppressant avant d'avoir le courage de revenir à ses premiers amours. 




Sélection shopping!
Sandales  en cuir brodé, Asos, 50 euros
Sandales en cuir, Mim, 10 euros
Tee shirt Primark, 10 euros
Maillot de bain une-pièce asymétrique en Lycra, H&M, 19 euros






Jolies photos!



 


Sur ce, gors bisous les filles et profitez bien de ce day off :) 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!