Glamour Automnal

Coucou les filles!

Petit retour sur le Glamour du mois aujourd'hui! Un numéro assez cool dont j'ai adoré la couverture assez automnale, avec des couleurs qui changent de ce que l'on a l'habitude de voir dans les kiosques :) 



On commence par le lifestyle?
J'ai tout d'abord aimé l'Edito de la rédactrice en chef Erin Doherty. Qui nous invite à nous extasier sur la Fashion Week et les street-looks improbables bien sûr, mais aussi à nous interroger sur le bien-fondé de cette foire vestimentaire, durant laquelle les modeuses s'exposent à tous les dangers: le mauvais goût, donc, mais aussi la gamelle devant un parterre de journalistes armés de smartphones, prêts à partager ce moment gênant sur les réseaux sociaux. La mode est-ce vraiment ça? Doit-on se déguiser et porter des choses improbables pour attirer l'attention? Ne doit-on pas aller ver plus de naturalité et donc d'élégance? #vousavez4heures
J'avais ensuite le sourire aux lèvres en lisant la page "9 façons que faire croire qu'on est cultivée": en effet, qui ne s'est pas déjà sentie ridicule face à des personnes plus érudites que soi, devant des gens qui ont un avis éclairé sur tous les sujets alors que vous-mêmes n'aviez même pas conscience de ces questions avant de les écouter en parler?Ainsi, hormis l'anti-sèche Wikipédia dans les toilettes, Géraldine de Margerie nous conseille de porter des lunettes de vue (ça c'est bon, je maîtrise ^^) et de sortir des phrases type du style "On dirait vraiment un ciel à la Corot" devant un coucher de soleil, même si vous n'avez pas la moindre idée du sens de ce que vous venez de dire ^^ N'hésitez pas également à balancer des noms de réalisateurs méconnus, même si vous n'avez pas vu un seul de leurs films! Bon bien sûr, tout ceci est une vaste blague, hein, ne faites pas ça pour de vrai ;) Par contre, comme il est conseillé dans l'article, lisez les actus régulièrement (et pas seulement avant un dîner avec des gens cultivés) pour vous tenir au courant ;)



Comme toujours, et je sais que je me répète de numéro en numéro, j'ai adoré l'article "Hey c'est pas grave" :) Je me sens tout de suite mieux après l'avoir lue, pas vous? Parce que oui, il m'arrive de rire à des blagues que je n'ai pas comprises pour ne pas passer pour une idiote (cf sujet précédent ^^) et d'écouter ma voix sur les messages vocaux que je laisse et de les réenregistrer parce que je trouve ma voix trop immonde. Et surtout d'adorer "le spectacle de gospel à la fin du film Sister Act 2 et de l'écouter dés que j'en ai l'occasion avec mon smartphone (oui, je l'ai dans ma bibliothèque ainsi que toute la BO du film, qui est géniale. Comme le film, d'ailleurs) :)
Ensuite, Glamour nous explique qu'avoir des amis coûte cher. En effet, une étude britannique démontre que notre "dette sociale" est de 1500 euros tous les ans. Comment ça se fait? Et bien, en fait c'est simple: on a envie de faire plaisir à nos amis mais aussi et surtout de suivre leur "rythme" financier, quitte à se saigner pour entrer dans leurs bonnes grâces et sauver les apparences. On casse donc notre tirelire à chaque: anniversaire, Noël, EVJF, mariage et baby-shower ; sans compter toutes les autres sorties! Inconsciemment, être généreux veut dire être cool.  De plus, les émissions de télé comme Top Chef et les réseaux sociaux comme Pinterest nous enjoignent à savoir recevoir en toutes circonstances, en épatant la galerie et sortant le grand jeu. Sauf qu'en cette période de crise, dépenser un salaire sous prétexte de conserver une vie sociale n'est pas toujours concevable :s Et chose "rigolote": on ose plus dire à nos vrais amis que l'on est fauchée qu'à nos connaissances, auxquelles on n'a pas envie de raconter notre vie et nos soucis. Toutefois, tout n'est pas si gris: en effet, chaque ami nous rapporterait à son tour 2% de notre salaire par an! Alors laissez tomber le paquet de Curly ;) (oui, je fais référence à la publicité et je n'ai pas honte ;))
Pour terminer, il est question d'un tabou: la contraception masculine. En effet, nous partons tous du principe que seule la femme peut avoir le dernier mot concernant la procréation, sans nous poser de questions. Pourtant, à l'aube de la pilule féminine, sa jumelle masculine a elle aussi été mise sur le tapis, et quelques hommes "révolutionnaires" ont tenté l'expérience, avec succès. Aujourd'hui, les laboratoires n'en proposent plus à la vente, tellement la demande est inexistante, alors que la pilule pour hommes existe bel et bien. Pourquoi? Les hommes n'en veulent pas, par peur de ne plus avoir d'érection notamment, mais aussi parce qu'ils ne sont même pas au courant de son existence ; mais aussi parce que les médias, les médecins et la société ont implicitement décidé que faire un enfant est avant tout une affaire de femmes. Mais ce n'est pas vrai et pas si simple! Comment un homme peut-il se prémunir du risque de devenir père s'il ne peut pas contrôler sa procréation? Surtout dans notre pays où, une fois la filiation établie, le père doit subvenir aux besoins de l'enfant...Aux Etats Unis, ils ont trouvé la solution: la vasectomie, qui permet de couper les canaux transporter les spermatozoïdes ; cette solution, vue comme une mutilation (alors qu'elle est réversible) n'a trouvé que peu d'adeptes de notre côté de l'Atlantique. Certains ont donc décidé de porter un "remonte-couilles" comme ils appellent, qui augmente la température des testicules et empêchent la production de spermatozoïdes. Des méthodes très artisanales, donc :s Alors que l'égalité des sexes devrait permettre à tous d'être maître de son corps ; et le choix de savoir qui gèrera la contraception doit être une décision de couple. Non? Qu'en pensez-vous?




Passons aux gourmandises et à la beauté!
Glamour met en exergue une tendance intéressante: la mode foodista. Il ne vous aura pas échappé que la gastronomie porte parfois aux nues certains mets durant un laps de temps. Le cupcake en est un exemple frappant, comme le macaron, les choux, les éclairs, ou encore les burgers. Le fameux cronut est également plagié de toutes parts, comme une pièce de mode Isabel Marant. Mais pourquoi? Et comment? Et bien on a de vrais professionnels, des trendologists dont le métier est de capter l'air du temps et de deviner ce qui sera trendy d'avoir dans son assiette demain: ils scrutent notamment ce qui se passent à l'étranger et analysent les réactions (merci à Quentin de Geek & Food pour nous l'avoir expliqué dans cet article ;)) ; ensuite, la presse et les réseaux sociaux prennent le relais et voilà que l'aliment en question devient populaire et désirable. Parfois, il suffit simplement du talent d'un chef pour asseoir une tendance: en atteste, encore une fois, l'incommensurable succès du cronut de Dominique Ansel. Il existe en fait 4 types de tendances "food": les "bonnes pour la santé" (les supers aliments), les "exotiques "(produits  venus d'ailleurs comme la burrata), les "agriculturelles" et celles que les chefs lancent, donc. Mais attention: parfois les grands groupes n'hésitent pas à financer des études  pour dénoncer les OGM... pour lancer, quelques mois plus tard, une gamme de produits non génétiquement modifiés; certains super aliments ne sont pas forcément si bien que ça d'ailleurs, mais comme c'est "in" de les consommer, on se persuade qu'ils sont géniaux! Nous avons en fait besoin de repères dans notre alimentation, tellement les messages que nous recevons sont contradictoires: "la boeuf est roche en protéines et en fer mais il faut arrêter la viande rouge", en est, en effet, un parfait exemple.
Vient ensuite tout un dossier beauté dans lequel de multiples thèmes sont abordés :) On a tout d'abord un shooting dans lequel les principales tendances sont illustrées: le chignon loose, le vrai rouge pour les lèvres mais intranférable, le vernis à ongles vert, les cheveux "saut du lit", le teint rosé comme les filles qui courent au grand air ou encore la mèche baby doll, aka la raie sur le côté avec un grande mèche sur le front, entre autres :) On a aussi quelques pages sur les "transformateurs de peau" comme les capsules correctrices, qui, une fois fois le produit posé, libèrent des micro-capsules donc, pleines de pigments tout légers et imperceptibles pour corriger nos petits défauts ; ou encore les exfoliants visages blindés d'actifs pour bien nettoyer la peau, mais dont il ne faut pas trop abuser pour ne pas l'agresser ;) Les soins "dépollueurs" ont également la côte! Sinon, on nous apprend aussi à choisir notre vernis en fonction de notre humeur et de notre état d'esprit: du bleu nuit pour se donner une stature chic, du rouge et du rose pour séduire, du noir pour "se rebeller" ou encore des nudes pour se mettre en mode cocooning :) On nous parle aussi d'une étude assez alarmiste sur les dangers de rester assise toute la journée: cela ferait descendre notre espérance de vie en flèche, puisque cette position ralentirait notre métabolisme et nous ferait prendre du poids tout en augmentant le cholestérol: tout cela provoque des soucis cardio-vasculaires. "Chaque heure passée assise, c'est deux heures de vie en moins" o_O Pour pallier à cela, il suffit de se mettre debout et de marcher un peu, ne serait-ce que pour parler à une collègue au travail par exemple (oubliez le téléphone interne et les mails!). Un dossier très complet, puisqu'il y a aussi un point parfums, par exemple ;) 




Côté mode, il est question de la maille, qui, comme toutes les années, fait son grand retour à l'approche des premières fraîcheurs :) Sauf que cette année, on n'hésitera pas à choisir un pull framboise, que l'on neutralisera avec des pièces grises et masculines comme une grosse montre ou un large manteau ; de même, mixer cuir et grosse laine est l'un des statements de la saison! Le pull de ski et le jacquard sortent enfin de leur ringardise, à condition qu'ils s'assument complètement, en étant bien "marqués" et unisexes : par contre, la jupe est obligatoire avec (enfin, moi, personnellement, avec de jolies bottines et un jean brut, je trouve que ça passe complètement!). N'hésitez d'ailleurs pas à expérimenter tous les imprimés, même ceux qui vous donneront l'impression d'être "un tapis persan" ^^ De même, le pull crème à larges mailles peut tout à fait aller avec un pantalon blanc, une salopette, ou, plus les plus pointues, une jupe bohème :) 

Enfin, pour les stars, Glamour fait un focus sur Camille Seydoux, la soeur de Léa. Elle s'illustre dans le stylisme et Léa lui doit d'ailleurs ses looks les plus réussis, dont certains apparaissent dans le classement Vogue des Best Dressed de la semaine! Elle a toujours aimé looker les gens (ses Barbies s'en souviennent encore) et regarder les émissions dédiées au relooking, notamment sur E!Entertainment. Camille s'exprime aussi sur les difficultés qu'elle rencontre avec les stars françaises, qui n'ont pas l'habitude de faire appel à des stylistes personnels pour leurs apparitions publiques: elles préfèrent faire confiance à leur service de presse ou bien à leur entourage ; alors que c'est une pratique très très répandue aux Etats Unis! Cette jeune femme très bavarde et pétillante ne s'occupe pour le moment que de sa soeur et d'Adèle Exarchopoulos (et cela l'occupe déjà bien assez) mais elle pourrait vite évoluer dans ce milieu :) 



Jolies photos!





Voilà les filles! N'hésitez pas à me donner, vous aussi, vos impressions sur ce Glamour en commentaire ou sur les réseaux sociaux! 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!