Tomboy Grazia

Hello sweeties!


Ca va bien les filles? Je commence à vous écrire ce billet en direct de mon canapé devant Danse Avec Les Stars : c'est une émission que j'aime beaucoup et qui je trouve, change de ce que l'on peut voir ailleurs. Mais alors cette année, je suis encore plus au taquet: il y a Miguel Angel Munoz parmi les candidats! Je l'aimais déjà bien dans Un, Dos, Tres dans le rôle de Roberto (alors qu'il jouait un garçon pas très sympa) mais maintenant que je sais qu'il est adorable et trop mignon quand il parle français, c'est chaleur dans mon corps ^^ J'aime également beaucoup les autres candidats, hormis Joyce et Ophélie, qui, pour moi manquent de grâce. J'ai donc été dégoûtée qu'Elisa Tovati soit éliminée! Mais bon, tant qu'ils me laissent mon Miguel, hein ^^ 

Bref, je ne suis pas là pour vous faire mon débrief de Danse Avec Les Stars mais pour vous parler du Grazia de la semaine, dédié aux hommes, où plutôt au style masculin/féminin :) On y va? :) 


On commence avec les stars!
Premièrement, une page est consacrée à Taylor Schilling, l'héroïne de la série Orange is The New Black! J'ai pu apprendre qu'elle venait de Boston et qu'elle est diplômée d'art dramatique de l'université de Fordham ; elle a commencé sa carrière avec la série Mercy Hospital et apparait même dans le film Argo, en tant qu'épouse de Ben Affleck, même si apparemment, pas mal de ses scènes ont été coupées au montage. Elle a ensuite accepté ce rôle dans Orange is the New Black, non seulement pour sa teneur mais aussi pour le fait que ce soit produit par Netflix et que Kevin Spacey fasse également partie de l'aventure avec House of Cards :) Elle dit aussi qu'elle n'a peur de rien et surtout pas de ce que peuvent penser les gens et qu'elle est très enthousiaste par rapport à sa carrière :) Je ne connais pas encore cette série: l'univers carcéral m'angoisse un peu mais je n'entends que du bien de Orange is The New Black, donc... :) 
Puis, Daniel Radcliffe se prête au jeu de la petite interview! L'acteur (apparemment très british dans son comportement très gentleman) est en ce moment à l'affiche de Horns, une histoire d'amour un peu fantastique, dans laquelle le personnage principal, accusé à tort du meurtre de sa copine, a des cornes "diaboliques" qui se mettent à pousser (oui, moi non plus, je ne vois pas le rapport ^^) : un rôle pour faire oublier Harry Potter? Oui et non, car la connotation magique demeure, même si Daniel l'affirme, il s'agit surtout "d'une histoire d'amour tragique". Pour les besoins du tournage, l'acteur a également dû porter un boa constricteur sur ses épaules et a même fini par le trouver "mignon" (non mais WTF?). A la fin de l'interview, il confie aussi qu'il arrête de raconter des mensonges en interview quand une question ne lui plaît pas et qu'il préfère dorénavant expliquer simplement qu'il n'y répondra pas : effectivement, c'est mieux! Alors les filles, ce film vous tente?
Enfin, Alain Ducasse prend la parole et nous parle de sa "restauration" du Plaza Athénée, fidèle à sa conception de la cuisine: épurée et de haute qualité. Ainsi, les légumes viennent du jardin de Versailles, en jachère depuis la mort de Marie-Antoinette : sa production, assez difficile à obtenir est du coup précieuse. Les produits sont travaillés de la manière la plus simple possible, parfois simplement lavés et servis à l'assiette, tels quels, et il en va de même avec la viande et le poisson! Alain Ducasse se justifie en disant que rajouter des choses à ses préparations serait de la superficialité et que lui, est dans la cuisine du sentiment. Dans la salle, l'ascétisme est également de mise: les matières sont belles (cristal, cuir et chêne) mais aucune décoration inutile n'est présente. Quand on lui demande si sa nourriture n'est pas un peu trop élitiste, il rappelle que dans son empire de 25 restaurants, il propose des menus "haute-couture", mais aussi du "prêt à porter de luxe" avec l'immeuble Chanel à Tokyo, le "prêt-à-porter" avec le Rivea à Saint Tropez puis, pour finir, des menus à 40 euros dans ses bistrots. Il rappelle aussi que la haute gastronomie est un luxe aussi important que la haute couture, mais qu'elle est simplement éphémère. Et il affirme se battre pour faire rayonner la gastronomie française à travers le monde, même si le gouvernement ne semble pas prendre la mesure de cet avantage en notre faveur pour notre économie, que l'on pourrait faire valoir en protégeant notre patrimoine et en le promouvant. Une interview assez intéressante, même si, comme Vanity Fair le démontrait, on sent qu'Alain Ducasse est un homme d'affaires aguerri, plus qu'un "simple"cuisinier (il ne cuisine plus depuis longtemps d'ailleurs!).




Passons aux fais de société!
Nous retrouvons ensuite notre Ministre de l'Ecologie Ségolène Royal en interview! Elle s'est rendue le 21 septembre dernier à New York pour manifester devant l'ONU et demander aux chefs d'Etats y siégeant de réellement agir pour la sauvegarde de l'environnement, aux côtés notamment d'Al Gore. Elle a été soufflée par l'ampleur de l'évènement (300 000 personnes ont fait le déplacement) et leur motivation, avec des ONG très impliquées: elle est ravie de voir "une société civile si dynamique" aux Etats Unis, malgré le fait qu'ils soient les principaux pollueurs du monde. Elle pense également que l'on pourra du coup dépasser l'échec du sommet de Copenhague de 2009: à l'époque, la Chine et les US avaient un peu fait blocus mais les Etats Unis sont aujourd'hui prêts à faire des efforts et l'Europe doit également parler d'une voix assez forte pour se faire entendre. Ségolène Royal rappelle aussi qu'entre temps, les pays émergents ont compris que la pollution n'était pas seulement le problème des grandes puissances et qu'ils devaient saisir la chance de se développer avec une économie verte. Elle rappelle aussi qu'au quotidien, tout le monde peut faire quelque chose: ne pas laisser les appareils en veille, utiliser des multiprises avec interrupteurs et les éteindre la nuit, privilégier les produits locaux et essayer de construire sa maison avec des matériaux propres et intelligents, qui fournissent leur propre énergie. Elle se dit également ravie de voir qu'en 20 ans, les politiques ne voient plus l'écologie comme "un sujet de fille"! Ségolène Royal espère notamment que toutes ses initiatives permettront d'éviter "aux petites îles d'être englouties par la montée des eaux des océans... :s"
Et en parlant d'eau, de mer et d'océans, il est ensuite question d'une initiative assez admirable: celle de la riche italienne Regina Cantrambone qui a choisi de monter l'association MOAS (Migrant Offshore Aid Station), afin de venir en aide aux migrants qui traversent la Méditerrannée sur de très modestes embarcations, au péril de leur vie. Elle a donc, avec son mari, conçu un bateau appelé Phoenix 1, qui sillonne les mers et vient en aide aux naufragés grâce à des équipements de pointe: des drones hélicoptères peuvent décoller pour faire des repérages, et deux canots increvables sont prêts à recevoir les passagers ; il y a aussi une infirmerie avec tout le matériel médical nécessaire et en grande quantité. Mais attention, si le couple vient en aide aux migrants, il ne leur permet pas d'entrer dans le pays: une fois sur la terre ferme, ils sont remis aux autorités italiennes compétentes, qui décideront ou non, de les garder. En tout cas, leur action est appréciée et appréciable! Regina explique qu'elle a pris l'ampleur du phénomène lorsqu'elle a appris que régulièrement, de nombreux corps s'échouaient sur l'isola dei Conigli, sans que personne ne s'en offusque ; et le choc a été total lorsqu'elle a retrouvé un manteau échoué sur une plage et qu'on lui a dit qu'il avait dû appartenir à un pauvre migrant en quête d'une vie meilleure...En tout cas, Moas pourrait faire des émules, car ce problème existe également aux Caraïbes notamment et le financement privé pourrait donc changer les choses. Si vous avez envie de soutenir MOAS, vous pouvez le faire sur Moas.eu :) 



La rédaction met enfin en avant Emma Watson et sa campagne He for She: la jeune actrice a fait, il y a quelques jours, un vibrant discours, incitant les hommes se joindre à la lutte anti-sexisme. Parce qu'on a besoin de toutes les bonnes âmes seront bienvenues dans cette lutte mais aussi parce que les hommes sont victimes des clichés: ils doivent être forts, ne pas pleurer, ne pas montrer leur sensibilité, bla bla bla. Emma Watson vient donc de lancer un mouvement fémimixte, comme l'appelle Grazia, qui bouscule toutes les idées préconçues concernant le féminisme, qui pour elle, ne doit plus être considéré comme quelque chose de négatif. Et surtout pas anti-hommes. Le but de cette campagne? Récolter un milliard de signatures et ensuite entamer des actions pour réduire toutes les inégalités hommes-femmes d'ici 2030. Même si l'idée du fémimixte ne date pas d'hier puisque Victor Hugo en parlait en 1882, l'intervention d 'Emma Watson a ému et a convaincu et elle compte Barack Obama parmi ses soutiens. Un discours vraiment plein de bon sens que je partage avec vous en vidéo ci-dessous, après l'avoir fait sur Twitter. Elle a cette phrase: "Si nous ne le faisons pas maintenant, quand? Si ce n'est pas nous, qui?" qui est tellement vraie...J'espère vraiment que son action va se concrétiser :) 



Petit mot de beauté? Pour ce numéro très "mixte", masculin-féminin, Grazia nous apprend les bases du maquillage tomboy: outre les sourcils épais mais maîtrisés à la Cara Delevigne, ce style repose sur un teint parfait mais léger et sans brillance mais aussi sur des yeux assez charbonneux avec une bouche comme "effacée": le liner, hyper graphique et acéré, fait également partie de la panoplie! Les ongles eux, sont coupés courts, avec une couleur gris bitume, là encore, sans trop de brillance. Et si vraiment vous avez envie de maquiller votre bouche, misez sur une couleur qui claque, simplement appliquée au doigt, sans aucune autre forme de maquillage sur les yeux.

Pour terminer, Grazia fait un petit retour sur la Fashion Week de Milan: la rédaction en a retenu que les imprimés fleuris avaient la côte (Marni, Max Mara) tout comme les silhouettes inspirées des seventies (Etro, Just Cavalli). Petite innovation à noter: les costumes racourcis avec des pantalons 7/8 (Tod's, Emporio Armani)! Mention spééciale pour la femme toreador de Dolce and Gabbana avec un short court et des épaules bien carrées, toute de rouge et noir vêtue, mais aussi aux Barbies grandeur nature de Moschino, qui a fait défiler toutes les poupées de notre enfance en un show, suscitant des rires et des sourires plein d'admiration, bien loin des griffes se prenant trop au sérieux :) Notez également que le cuir perforé était bien présent (décidément l'une des tendances fortes de l'été prochain!) tout comme les carreaux et le duo jupon et baskets :) 



Sélection shopping!
Top cropped, Frankie Phoenix pour Rad, 16 euros
Jupe en jersey, Benetton, 30 euros
Chapeau en laine, H&M, 20 euros




Jolies photos!



Voilà les filles! Gros bisous et bon lundi! 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!