Union Jack & Be

Bonjour bonjour!


Ca y est, il faut s'y faire: l'automne est définitivement installé dans nos contrées, même si l'été indien nous avait fait croire qu'on y échapperait: il pleut, il fait froid, mon bronzage est parti (et oui, déjà!) et je dois me résoudre à ressortir la BB crème. Il fait maintenant nuit à l'heure où, d'habitude, je fais mon running post journée de boulot et je suis obligée de ne plus courir qu'une fois par semaine, le week-end, d'autant que les parcs ferment maintenant plus tôt! Seul avantage: je peux à présent courir à n'importe quelle heure de la journée, étant donné que les périodes de canicule sont terminées. Et cela ne devrait pas s'arranger, vu qu'on devrait changer d'heure incessamment sous peu :s 

Mais, il y a quand même de bonnes nouvelles: même si je n'aime pas trop le mois d'octobre, le numéro de Be du mois est plutôt chouette ;) Et j'ai apprécié de le lire dimanche soir après mon running d'1h20, sous la pluie et après ma douche, que j'ai pris chaude, cette fois ci ^^ 

On commence avec les faits société!
Be nous fait tout d'abord un petit point sur "La vie numérique après la mort". En effet, que deviennent nos profils sur Facebook, Twitter ou Instagram une fois décédée? Et bien, la plupart du temps, les familles demandent à ce que les pages soient retirées. Mais parfois, elles peuvent devenir des mémorials comme sur Facebook ou bien des relais d'informations pour des oeuvres caritatives, comme le compte Twitter d'Amy Winehouse, "venant en aide aux jeunes touchés par la drogue et par l'alcool". Et si la loi n'a pas encore statué sur la question, Google prévoit par exemple des contrats "prévoyance", encadrant la disparition de notre boîte mail Gmail et la "transmission du contenu aux proches". Je trouve ça intéressant de savoir ça! Même si, c'est vrai, quand je serai morte, ce sera le cadet de mes soucis ^^
Plus loin, Be, dans son article "Brian is in my bed", nous parle des efforts que nous sommes prêtes à faire par amour, comme, apprendre une langue totalement étrangère! En effet, un bel éphèbe au corps d'albâtre et à l'accent ravageur peut nous donner envie de prendre des cours de langue appliquée: 85% des femmes interrogées sont prêtes à faire l'effort! ;) Même si notre petit accent de frenchy a apparemment la cote, apprendre une langue peut s'avérer indispensable pour vivre avec son amoureux venu d'ailleurs: pour ce faire, l'immersion est une bonne diée, ainsi que les cours audio, que l'on peut écouter dans le métro par exemple! Cela peut également donner des anecdotes rigolotes quand on s'essaie à notre nouveau langage auprès de la famille du chéri mais, en général, on peut devenir bilingue assez rapidement. Oui, même nous, les Français-pas-doués-en-langues ;) Et au pire, si le Jules nous quitte, on aura pas tout perdu dans l'histoire ;)



La rédaction fait ensuite le portrait de 5 Gameuses. Car oui, les filles peuvent aussi jouer aux jeux vidéo et même être hyper douées ;) Marie-Laure est par exemple la première "athlète électronique" sponsorisée par Red Bull et est entrée dans le Guiness des Records pour être montée 42 fois sur le podium dans des tournois mixtes! Elles ont en général commencé à jouer très jeunes, influencées par leurs grand-frères et ont donc délaissé les poupées et autres fausses cuisinières: elles sont incollables sur toutes les consoles et les jeux en vogue et aiment par exemple Call of Duty, Final Fantasy VII, Soul Calibur, Devil May Cry 3...Pas des jeux très "girly donc! Elles apprécient les jeux de combats, d'aventure ou encore de tir. Quant au machisme des joueurs, elles confirment qu'il est bien présent et que certains ne veulent pas les prendre dans leur équipe parce que ce sont des filles ; toutefois, elles pensent qu'il est en train de s'atténuer et s'amusent de voir que certains mettent maintenant du parfum ;) Une très belle initiative de Be! Mon chéri a halluciné de reconnaître Marie-Laure (Kayane) qu'il connaît par sa passion du gaming dans les pages de mon magazine ;) 

Focus ensuite sur la Beauté asiatique! En effet, nos rituels de beauté occidentaux sont de plus en plus teintés de soins japonais ou coréens: la BB et la CC crème par exemple, mais aussi le layering (ou l'accumulation de couches de soins) ou encore la protection solaire dans nos soins de jour. Le fait de se démaquiller à l'huile vient également du Japon, qui veut qu'une routine "cleasing" du soir fasse place à l'huile puis à l'eau et enfin à la lotion. Les masques en tissus "sont également très courants en Asie" et, gorgés de soins, ils abreuvent la peau de bonnes choses et lui donnent "un effet plump immédiat". N'oublions pas également les massages faciaux comme le Kobido, pour permet d'évacuer les tensions et de modeler son visage, en agissant sur les 40 muscles qui le composent. Et vous, votre routine beauté est-elle made in Asia? :) 



Et les stars? 
Tout d'abord, Rosamund Pike répond à quelques questions :) Ancienne James Bond Girl, on la retrouve dans le film Gone Girl de David Fincher et ce serait apparemment le rôle de sa vi. Elle si dit ravie d'avoir joué un double personnage et que la transformation physique pour passer de l'un à l'autre des deux personnages a été intense. Elle confie aussi qu'elle pense que si Finch a choisi une actrice anglaise pour ce rôle, c'est parce qu'est plus dans la retenue et ensuite dans les émotions extrêmes que ses comparses américaines ("le feu sous la glace"). Elle le voit également comme un horloger hyper méticuleux :) Et sinon, non, avoir fait du violoncelle dans la jeunesse ne l'a pas du tout aidée à maîtriser son trac car à l'époque, elle ne pouvait pas "se cacher derrière un rôle". Je ne lis que de bonnes critiques de ce film, vous confirmez? :) 



Quelques pages plus loin, on retrouve la jeune et fraîche Astrid Bergès-Frisbey, qui, en plus d'un très joli shooting d'inspiration londonienne, nous parle de son nouveau film, I Origins. Comme dans Grazia, elle nous explique qu'elle est passionnée de voyages et qu'elle adore faire ses périples seule, en road-trip: sa dernière destination était l'Argentine! Elle aime aime au contact des vrais gens et de la population et vivre leur quotidien. A l'opposé de son personnage dans le film, elle ne croit pas réellement au surnaturel et se situerait entre elle et le personnage masculin qui lui, est un scientifique absolu. Elle a fait un bac scientifique, puis a eu envie de quitter sa Charente Maritime à l'âge de 17 ans pour aller voir Paris et sa vie culturelle incroyable ; mais c'est le décès de son papa qui l'a poussée à vivre son rêve et à se lancer au cinéma: elle aurait pu devenir ostéopathe par désir de stabilité mais a préféré vivre à fond et essayer de vivre de sa passion donc. Elle confie aussi qu'aujourd'hui sa carrière reste précaire et qu'elle ne peut pas vraiment organiser sa vie de femme, tellement elle est dépendante du bon vouloir des réalisateurs et de leurs dates de tournage. Pensez-vous que cela pourra changer pour elle? La voyez-vous s'installer durablement dans le paysage cinématographique français? :) 
Pour terminer, on retrouve Alice Taglioni! Qui, à ma grande surprise, nous apprend qu'elle fait de la moto (et qu'elle râle souvent contre les automobilistes) et qu'elle joue au poker (elle est même sponsorisée!). Je n'imaginais pas du tout cette jolie actrice blonde voir des hobbies de mec. Oui, moi aussi je tombe dans les clichés sexistes parfois :( Son dernier coup de fatigue remonte au Festival de Cannes, éreintant car il faut être dans le contrôle de son image H24, et son dernier coup dur a eu lieu pendant la grève des trains, alors que des enfants cancéreux devaient se rendre à un évènement que l'association Enfants et Santé, dont elle est la marraine, avait organisé ;s Sinon, gros coup de bol quand elle a retrouvé des bijoux qu'elle avait jetés à la poubelles dans trois containers différents en bas de chez elle! Alice Taglioni sera à l'affiche du film On a marché sur Bangkok, qui sortira la semaine prochaine ;) Et vous ne trouvez pas qu'elle ressemble à Shakira sur la photo de l'article? :)




On continue avec la mode? :) 
Focus tout d'abord sur la coolab Alexander Wang & H&M. Le créateur nous en dit quelques mots: il a imaginé une collection assez sportwear comme des pantalons en cuir ou une robe de plongée "à multi-sangle", très "outdoor" et fonctionnelle. Il insiste sur le fait que cette collection est complètement inédite mais qu'elle est fidèle aux codes de sa propre maison: sensible, avec de l'humour et de la personnalité. Il pense que la pièce qui remportera le plus de succès sera le sweat-shirts en mousse. Concernant les collaborations antérieures de H&M, il nous dit avoir adoré celles avec Versace et Margiela, mais aussi tout le côté événementiel de chaque collection. Hâte de voir ce que tout cela donne en boutique en tout cas ;) 
La rédaction met ensuite en avant le très, il est vrai, beau projet Rose Hill Project: c'est celui de la styliste Margaux Brisard, qui a décidé, du jour au lendemain, de quitter la maison Céline et sa vie parisienne trop trépidante, pour partir sillonner l'Inde. Sur place, elle a fait le tour du pays, afin de rencontrer de brillants mais méconnus artisans et des matières précieuses afin de donner vie à une collection complètement éthique et unique, du Kerala à Pondichéry. 5 pièces seront alors créées pour cette première collection, montées avec l'aide de sa grand-mère et shootées avec ses cousines, accompagnées d'une carte postale pour que ses clientes puissent écrire un petit mot à l'artisan. Forte de ce premier succès, elle a continué son périple en Asie, à Bali, au Cambodge et en Birmanie et elle a bien l'intention d'en faire de même en Amérique du Sud et en Afrique. Au travers de ce projet, elle a voulu démontrer que la slow fashion a de beaux jours devant elle, et qu'il n'y a rien de mieux que de sublimes basiques crées équitablement pour avoir un dressing digne de ce nom. De plus, ces voyages et ce projet la font grandir chaque jour, elle qui a dû donner le meilleur d'elle-même pour apprivoiser cette vie plus "exotique", surtout au début de son périple ; elle est également toujours aussi stupéfaite de constater la générosité des populations sur place. C'est un peu le Pékin Express de la mode donc! Et une initiative ô combien louable :) Si cela vous intéresse, vous pouvez découvrir les collections sur le site Therosehilleproject.com :)




Sélection shopping!
Sac en cuir pailleté, La Redoute, 69 euros
Sac en cuir, H&M, 29 euros
Sac en similicuir, La Halle, 27 euros 





Jolies photos!





Sur ce les filles, prenez soin de vous! :) 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!