Christine & Grazia

Hey girls!

Nous voilà parties pour une nouvelle semaine! Une semaine qui démarre bien puisque ce soir a lieu une petite soirée avec les filles de Girls Take Lyon :) Mais aussi parce que je vais vous parler du Grazia de la semaine, plutôt chouette :) Un numéro que j'ai lu devant les NRJ Music Awards, qui, je dois le dire ont été décevants, pour moi. hormis le moment où Tal a chanté Michael Jackson et quand Stromae a chanté sa chanson Tous les Mêmes en acapella. Parce que, par exemple, Black M et son (mauvais) play-back ou encore le nouveau "chef d'oeuvre" de Mickael Youn...bref! Parlons plutôt du Grazia de la semaine ;) 

On commence avec les stars? 
Premièrement, une page est consacrée à Raphael Personnaz: on le retrouvera dans le film Le Temps des Aveux, incursion dans le monde des Khmers Rouges:. Pour se préparer à son rôle, il a visit le Cambodge tout seul et entrepris de jeûner pendant 21 jours, ce qui lui a permis de perdre 10 kilos. Mais, dans tout ça, il veut surtout que l'on parle de cette période de l'Histoire durant laquelle 1/3 de la population a été décimée. Il se dit également également ravi de participer à ce genre de projet car cela calme un peu sa frustration de ne pas avoir fait d'études, en découvrant plein de choses. Sinon, j'ai appris en lisant cet article que l'acteur était aussi un trompettiste confirmé, qui pourrait bien remonter sur scène :)
Petit focus ensuite sur Léa Seydoux, qui sera prochainement à l'affiche de James Bond! L'actrice française a démontré, au cours de sa carrière, qu'elle était sexy, sensuelle (voire sexuelle) mais également une fighteuse à l'écran, qui maîtrise les techniques de combat: tout ce qu'il faut pour remplir le rôle de James Bond Girl! Mais son envie d'Hollywood et sa grande maîtrise de l'anglais lui ont également donné de solides atouts pour internationaliser sa carrière, processus amorcé avec Inglorious Bastards, The Grand Budapest Hotel et Mission Impossible 4. Ainsi, elle rejoindra Monica Bellucci au casting féminin des prochaines aventures de l'espion anglais. Hâte de voir ce que cela va donner :) 



Côté beauté, Graza nous a concocté un petit dossier rouges à lèvres! Il sera bien sûr toujours présent en en 2015, avec simplement des variantes et petits "twists". le mat et l'ombré lips sont toujours dans la place, toujours aussi chic :) En revanche, côté couleurs, le chocolat des nineties fera son come-back mais aussi le rose bien rose, presque fuchsia. D'ailleurs, la rédaction nous a fait tout un tableau récap des teintes de la saison, en fonction de la texture que l'on recherche, satinée, glossy ou mate.Le fuchsia est donc dans les startings blocks, aux côté de l'orangé et du rouge. Le nude et le rose pastels restent des intemporels tandis que le grenat fait un jolie incursion dans nos vanitys. Rien de bien nouveau sous le soleil donc mais un chouette dossier tout de même. De toute façon, tant que l'on parle de rouges à lèvres, hein, moi je prends ^^ 


                                                                          

On poursuit avec l'actu!
Il est bien entendu question des manifestations aux USA, alors que les affaires dans lesquelles des policiers blancs tuent des "voyous" noirs s'accumulent dans une relative impunité: il y a bien sûr eu Mickael Brown à Ferguson, mais aussi le petit âgé de seulement 12 ans et qui jouait simplement avec un faux pistolet en plastique ou encore Eric Garner, étouffé lors de son arrestation musclée, lui qui était asthmatique. Son désormais tristement célèbre "I can't breathe" a été repris par les manifestants, noirs et blancs, qui s'insurgent qu'aucune plainte n'ait été retenue contre ces policiers. Alors même que Daniel Pantaleo, le policier responsable de la mort d'Eric Garner a utilisé une technique d'étranglement complètement interdite par la police depuis plus de 20 ans! Et Grazia nous explique pourquoi: en fait, la justice américaine repose sur un "grand jury populaire" qui statue sur la légitimité des plaintes déposées avant d'entamer des poursuites donc. Un jury qui est sensé être représentatif de la population mais qui, souvent être majoritairement blanc. Une situation intenable que notamment Hillary Clinton veut réformer, à l'image de ces états qui ont décidé de faire des "auditions plus ouvertes" (ils représentent la moitié des USA). Cela semble urgent, en effet...
D'ailleurs, en parlant d'elle, les républicains US semblent se poser la question suivante: qui pour battre Hillary?. Et on dirait qu'ils aient trouvé un début de réponse: des femmes de leur propre camp! Conscients que le fait qu'Hilary soit une femme lui amène un capital sympathie non négligeable, ils ont décidé de contre-attaquer en envoyant au front deux de leurs représentantes: Carly Fiorina, ancienne PDG de Hewlett Packard et l'une des femmes d'entreprise les plus influentes en son temps et Michele Bauchmann, fondatrice du Tea Party. Devons-nous nous réjouir que les chances qu'une femme dirige la patrie la plus puissante du monde en 2016 aient considérablement augmenté? Non, pas vraiment. parce que ces femmes sont en fait des conservatrices pure souche, qui sont, bien sûr, contre l'IVG et le mariage homosexuel, portant leur religion catholique en étendard. Pas sûr qu'elles fassent avancer la cause des femmes et que leur accession au pouvoir soient un excellent signal à envoyer au reste du monde en matière de droit des femmes! Le problème c'est que, comme en France, lorsqu'un gouvernement "progressiste" échoue (ou en tout cas n'avance pas comme il le voudrait), l'envie de retourner à des valeurs refuge est forte: et ces mères de famille traditionnalistes semblent être le repère dont la population pourrait avoir besoin...Espérons tout de même que les américains ne seront pas si naïfs :s On ne doit pas voter pour un sexe mais pour un vrai programme!



La rédaction nous livre également tout un dossier sur les choses et faits marquants de 2014! Il s'ouvre sur une interview de Christine & The Queens, qui, comme dans Be, rappelle que son alter égo scénique est un rempart contre le monde extérieur et une vision très extravertie d'elle-même, qu'elle est pansexuelle et qu'elle veut, à son niveau, partir à l'attaque des attaques homophobes et anti-transexuels. Elle s'amuse également du fait que les gens ne comprennent pas toujours très bien les paroles de ses chansons, donnant parfois lieu à des interprétations assez délirantes et nous apprend qu'à la base, elle utilise le prénom Christine pour dénommer toutes les personnes dont elle ne se souvient plus du vrai nom ^^ Mais il n'y a pas que la chanteuse dans ce dossier! On y retrouve également, l'actrice oscarisée pour Blue Jasmine Cate Blanchett ou encore Adèle Haenel, également récompensée ici par un César. De même, l'interprétation de YSL par Gaspard Ulliel est jugée "bluffante"! Les mariages de Brad et Angelina, de George et Amal et de Kayne & Kim font partie des événements de l'année tout comme la prestation live au Grand Journal de Marion Cotillard et Metronomy. Beyoncé est toujours la reine, tandis que Xavier Nolan a confirmé son statut de réalisateur de génie. les sourcils et les boulettes ont également été les stars de ces derniers mois, tandis que les 40 ans de l'IVG nous ont rappelé à quel point nous sommes redevables envers Simone Veil. Entre plein plein, plein d'autres choses! Faire une liste exhaustive serait bien trop long ;) 



On termine avec les stars :) 
Il est tout d'abord question de l'opération "No filter", portée en tête de proue par Lara Stone: la top vient d'accepter de poser quasiment nue, sans retouches, afin de montrer sa peau pas forcément parfaites et les marques laissées par son accouchement: sans aucune honte, parce qu'un corps de vraie femme, c'est aussi ça! Et ça en est pas moins beau. Keira Knightley, de son côté, n'a pas voulu que le magazine Interview photoshoppe sa poitrine. Une tendance sans retouches qui semble donc sur la bonne voie, tellement nous sommes lassés de voir la même chose partout, si lisse qu'elle en devient insipide. C'est aussi la raison du succès d'Instagram: le hashtag #nofilter est largement écrit par ses utilisateurs et chacun y voit une manière d'immortaliser un moment de la façon qu'il le souhaite, en dehors des sentiers battus ; de nombreuses stars de Beyoncé à Lena Dunham s'en servent aussi pour nous montrer leurs trombines au naturel. La "différence" est devenue "un vecteur d'expression"! C'est tellement dommage que la mode et les magazines féminins n'en soient pas encore là: mais si nous arrêtions toutes de nous contenter des photos retouchées, peut-être qu'ils seraient obligés de faire autrement? Même si la mode est certes un art et que les photos de publicités doivent vendre du rêve, je pense qu'on peut largement lever le pied sur la pédale Photoshop. Non?
Sinon, j'ai aimé l'article "Arabes, résistantes et pop"! Grazia met de nouveau en lumière ses femmes qui, par leur art, soutiennent le combat contre l'Etat Islamique: Helly Luv chante aux côtés des militaires pashmergas (des femmes, pour la plupart) et leur fait également passer des vivres clandestinement, tout en créant l'association Luv House, qui, elle, vient en aide à "tous les Kurdes dans le besoin", même si elle vit à présent à Los Angeles. Les femmes ont vraiment un rôle important dans cette guerre! Et il a été officiellement reconnu, puisque les dirigeants de la région de Hassaké vient d'adopter un décret proclament l'égalité homme-femme, interdisant la polygamie, les mariages forcés et les crimes d'honneur et leur donnant accès à une rémunération égale aux hommes: un formidable pied-de-nez à l'EI! Leur engagement à défendre leurs terres, leur honneur et à manier les armes mais aussi à s'organiser pour informer toutes les femmes de leurs droits au travers d'académies qu'elles ont elles-mêmes créées force l'admiration. Mais, comme Grzia le dit bien, les femmes à travers tout le Moyen Orient se battent: on trouve des initiatives du même genre au Liban et en Malaisie, par exemple. Bravo à elles! Et j'espère vraiment que l'Etat Islamique n'arrivera pas à les arrêter...
Concluons avec l'ancienne Ministre de la Culture, Aurélie Filipetti! Elle nous parle de sa vie post-démission et des raisons qui l'ont poussée à quitter le gouvernement: comme elle l'a déjà dit par ailleurs, elle ne se retrouvait plus dans les mesures prises par le Chef d'Etat et son Premier Ministre, et voulait pouvoir conserver sa liberté de ton et de parole, chose difficile tout en restant loyale au gouvernement. Elle évoque également un emploi du temps bien trop surchargé pour pouvoir s'occuper de toutes les choses qui sont importantes, d'être créatif et de prendre le temps de réfléchir sur les décisions prises ; surtout avec un budget qui a été drastiquement revu à la baisse, crise oblige. Elle nous glisse aussi qu'elle s'est sentie isolée durant son mandat de Ministre, tout simplement parce que chaque membre du gouvernement est trop occupé avec son ministère! Ainsi, reprendre sa place de députée s'est imposée à elle, car c'est ce que l'on demande à un député, de s'exprimer! Sinon, elle en est convaincue: un Ministère de la Culture est indispensable à notre pays, réputé pour sa culture justement, son histoire, son patrimoine, ses monuments..et parce que chaque citoyen doit y avoir accès. Une interview sans langue de bois semble-t-il que j'ai aimée lire et qui permet de comprendre un peu mieux les motivations d'Aurélie Filippetti.




Sélection shopping!
Chapeau en laine, Pimkie, 13 euros
Sweat shirt en coton, Rad, 15 euros
Planche de tatouages, La Boutique de Louise, 9.50 euros
Vernis Kure Bazaar, 16 euros
Gloss boule à facettes, Monoprix, 5 euros










Jolies photos!




Gros bisous les filles!


Numéro gentiment envoyé par la rédaction




CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!