De la maille, ELLE & Karin

Coucou sweeties!

Comment se passe votre journée? Ici, je suis toute excitée que le mois de décembre ait débuté et, comme j'étais petite, j'ai hâte que l'on soit le 24 :) Ce ne sera plus très long maintenant ;)

En attendant, j'ai lu le ELLE de la semaine et voici les articles qui m'ont plu!

On commence avec l'actu et les faits de société!
Premièrement, l'édito de Dorothée Werner nous parle de l'éventuelle fin des notes à l'école. En effet, notre nouvelle Ministre de l'Education Nationale estime que ce système ne donne pas suffisamment confiance aux élèves et les met constamment face à leurs échecs, et ce, d'autant plus que les notes ne sont pas toujours expliquées. L'idée serait par exemple de remplacer les chiffres par des couleurs ou des lettres : mais, comme le souligne la journaliste, il est qu'un D ou une pastille rouge sera toujours un signe d'échec et ne résoudra pas forcément le problème. Et effectivement, il faudrait mieux apporter de vraies critiques constructives ou, au moins lâcher un peu du lest et arrêter de tout noter tout le temps, afin de laisser aux enfants le plaisir d'apprendre. Je suis parfaitement d'accord! Les notes doivent être des repères et non des sources d'angoisse (comme on en a tous eu dans notre jeunesse): non? 
Dans son article "Les étoiles noires se rebellent", ELLE fait ensuite un focus sur deux ballerines, qui ont toutes les deux sorti leur biographies, narrant les épreuves qu'elles ont dû subir pour parvenir à leur rêve de danseuse étoile: Michaela DePrince originaire de Sierra Leone et Misty Copeland aux origines africaines et italiennes. Toutes deux parlent du racisme ambiant et imprégné dans les couloirs de l'Opéra, pas toujours prêts à voir des étoiles autres que blanches dans ses murs. Elles ont pourtant réussi à percer, l'une au Dutch National Ballet d'Amsterdam et l'autre danseuse soliste à l'American ballet Theatre et pourtant, la vie ne les avait pas gâtées: Michaela a vu ses parents massacrés par la guerre à l'âge de 3 ans etfut adoptée par un couple d'américains, qui ont tout fait pour qu'elle réalise son rêve de petite fille ; Misty, elle, aurait pu passer à côté de son rêve, sa maman s'y étant opposée: mais l'une de ses professeurs, percevant son talent la prend sous son aile et va même jusqu'à l'héberger! La preuve qu'avec la persévérance et le travail, tout est quasiment possible :) Espérons qu'elles ouvrent une brèche et que ce monde se diversifiera un peu plus grâce à elles :



La rédaction met ensuite en lumière ces lanceuses d'alerte, ces femmes qui ont révélé des scandales , qui ont élevé la voix et dénoncé des scandales, peu importe les conséquences sur leur vie professionnelle. Stéphanie Gibaud a par exemple refusé de cacher des documents compromettants dans une enquête d'évasion fiscale sont fait l'objet son employeur, la banque UBS: elle paiera son intégrité par une campagne de dénigrement la faisant passer pour une menteuse, des poursuites judiciaires et une bonne dépression! Mais aujourd'hui, tout va mieux pour elle, et elle est même même créatrice d'une plateforme dédiée aux autres lanceurs d'alerte, Pila! Nicole Marie meyer, elle (ce n'est pas son vrai nom), a remarqué des irrégularités comptables alors qu'elle était "diplomate dans une pays africain": résultat? La perte de son poste pour un travail moins "qualifiée ; mais ses compétences lui permettront de remonter, et de constater les mêmes dysfonctionnements dans "une grande ambassade européennes": elle va demander une enquête de l'Inspection Générale et c'est pourtant elle qui perdra son emploi! Elle finira par emporter son procès et obtenir des excuses du quai d'Orsay mais aujourd'hui, son objectif est clair: introduire et définir le terme de lanceur d'alerte dans le droit français et demander une mise en place de procédures spécifiques pour les protéger. Heureusement que des personnes aussi honnêtes existent! Et il est sûr qu'Erin Brokovitch, Irène Frachon (Mediator) ou encore Edward Snowden sont de mon avis ;) 
Pour terminer, ELLE consacre plusieurs pages au quotidien des enfants migrants arrivant seuls en France, mais aussi des personnes chargées de s'occuper d'eux à leur arrivée. Mariam par exemple, est l'une des personnes qui les accueille et choisit qui va pouvoir dormir dans les locaux de France Terre d'Asile: seulement 25 auront ce "privilège", en général les plus jeunes, qui peuvent vraiment petits, envoyés par leurs parents mais "un monde meilleur". Les autres sont envoyés dans un hôtel alors qu'ils sont parfois malades :s Des enfants qui viennent d'Afrique mais aussi d'Afghanistan, par exemple, et qui ont vu les pires horreurs! Le personnel de l'association doit déterminer leur âge (pour savoir s'ils sont mineurs ou non et s'il peuvent être pris en charge par l'Aide Sociale à l'Enfance), comprendre leur histoire, le tout avec l'aide d'interprète pour savoir quoi en faire: oui, l'expression est sure, mais il faut dire que la situation est assez critique pour ces pauvres jeunes migrants: leur prise en charge est souvent ballotée d'un service à l'autre: l'Etat estime que c'est au départements de s'en occuper vu que l'ASE est sous leur giron alors que les départements estiment qu'il est question d'immigration et donc d'une affaire gouvernementale... et pendant l'attente de leur sort, les enfants sont à la rue, livrés à eux-mêmes et aux dangers qui rôdent! Alors que les chiffres montrent clairement que des enfants bien intégrés et qui peuvent étudier font tout leur possible pour s'acclimater et réussir dans leur pays d'adoption. Alors, qu'attendons-nous?





Et les stars? 
ELLE revient tout d'abord sur le mariage de Solange Knowles, avec son amoureux Alan Ferguson, quiquagénaire et  réalisateur.Et forcément, avec son aura gypset, pointue et branchée, Mrs Ferguson a opté pour une robe sobre mais design Humberto Leon pour Kenzo et des accessoires massaï. leurs invités sont arrivés sur le lieude la cérémonie (La Nouvelle Orléans) en vélo quand les mariés ont débarqué...à vélo! Sa soeurette Beyoncé était là (dans une très belle robe blanche, moulante et sans fioritures et...pas hors de prix (200 dollars!)), avec Jay-Z (oui, il était bien là!) et leur petite Blue Ivy, demoiselle d'honneur. Pour son deuxième mariage (Solange s'était mariée à 17 ans pour la première fois), la chanteuse a donc fait les choses de manière très chic :) 
Place ensuite à l'égérie de ce numéro, l'actrice française Karin Viard: pour info, elle est à l'affiche du film La Famille Bélier et incarne une agricultrice sourde et muette. Elle confie n'avoir aucun égo d'actrice et assumer tous les types de rôles, qui sont toujours mieux joués ainsi! ELLE revient également sur son histoire: son enfance normande élevée par ses grands-parents, à régulièrement leur faire des spectacles, avec sa joie et sa vivacité au quotidien ; elle même se décrit comme une personne "envahissante" et très expressive! ^^ Elle quittera ensuite Rouen pour la capitale et démarre la brillante carrière que l'on connaît. Au cours de son parcours, elle s'est également faite des amies comme Emmanuelle Devos ou encore Valérie Benguigui, disparue trop tôt. Sa franchise et son caractère énergique, elle les a toujours: mais apprendre la langue des signes pour les besoins du film lui ont permis de se poser un peu, de se maîtriser, le langage corporel étant au coeur de la communication non verbale.  Et, bien sûr, elle espère continuer à tourner pendant longtemps :) Vous aussi? Karin Viard est-elle une actrice que vous appréciez? La bande annonce du film est très émouvante, en tout cas :) 



Plus loin, il est question de la routine forme de Julie Ferrier: cette ancienne danseuse et acrobate de cirque a besoin de beaucoup se dépenser: elle fait de la salsa, du roller et a même tenté le paddle sur la Mediterrannée. Elle est aussi assez à cheval sur son alimentation, ayant banni le gluten et le sucre raffiné ainsi que le café! Mais elle adore le vin ;) Sinon, elle se sent aussi bien en Suède qu'en Californie et aime bien le qi jong et le tai-chi. Ben avec tout ça, tu m'étonne qu'elle ait une taille de guêpe! Et pour avoir un visage  tout jeune, elle mise sur...le tapotage du visage du bout des doigts ;) 
Et on terminera avec les recettes de Hélène Darroze: la cuisinière, à la tête d'un restaurant londonien (Le Connaught) sera également jurée dans l'émission Top Chef! Qui démarre en janvier, j'ai trop hâte ;) Elle confie qu'elle s'y amuse beaucoup, même si les trois autres jurés ont "de sacrés égo", très masculins #outch. Ce programme lui plait pour ses valeurs de transmission, qu'elle souhaite véhiculer auprès de ses filles, Charlotte et Quiterie (oui, moi aussi je trouve ce prénom bizarre). Mais aussi auprès de nous, puisqu'on retrouve trois de ces recettes dans cet article: ses îles flottantes, son tajine et sa charlotte au chocolat! A table? :) 





Jolies photos!





Gros bisous et bonne journée! 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!