ELLE voit la vie en rose



Coucou tout le monde!


Je vous le disais hier: Grazia et ELLE ont eu la même idée de thème pour leur numéro de cette semaine. En effet, les deux hebdos ont misé sur la couleur et la pop attitude. Bon ELLE a un peu moins joué le jeu puisqu'à part une série de photos très colorée, les articles ne suivent pas cette ligne. Mais qu'importe, il y a avait tout de même des articles très intéressants à l'intérieur :) 


On commence avec la mode!
Premièrement, rédige un papier sur la réhabilitation du collant sur les défilés. parce que oui, des collants, on en porte toutes dans la rue, surtout en ce moment ; sinon, c'est que l'on a opté pour un pantalon! Mais sur les podium, le collant semble persona non grata: alors qu'il était si populaire dans les années 70, grâce à Helmut Newton et Peter Lindbergh! Il paraîtrait que cet exil contraint et forcé soit la faute de Carine Roitfeld, qui, dans les années 90, a imposé son porn chic et les jambes nues allant avec, comme un vent de liberté pour les femmes ; même dans Sex And The City, elles se promènent en jupe et jambes nues par -15° dans les rues de New York! Toutefois, n'enterrons pas si vite le collant, qui semble revenir d'entre les morts Givenchy a par exemple fait porter des collants noirs très fins à ses modèles alors que déjà, en 2009, Nicolas Chesquière avait réhabilité le collant plumetis. Ah, si, encore une fois, les stylistes pouvaient un peu plus se rapprocher du commun des mortels... ;) 
Décembre étant déjà bien entamé, ELLE a décidé de distinguer les personnalités les mieux habillées de 2014! Pas de classement mais plutôt un moodboard des stars et de leurs plus belles tenues qui ont marqué ces derniers mois. Sans surprise, on y retrouve la magnifique robe bleue "Frozen" de Lupita Nyong'O aux Oscars mais aussi le sublime tailleur pantalon bleu de Victoria Beckham, le pantalon de mariée d'Amal Alamuddin pour son mariage avec George WhatElse. Mention spéciale également pour le poncho Burberry associé à un slim et des cuissardes de Rosie Huntington-Whiteley, le total look denim (jupe fendue et chemise) d'Olivia Parlermo ou la jolie robe vert foncée au décolleté très profond d'Emma Stone. Côté frenchies, c'est Aymeline Valade et son smoking + derbies à Cannes qui se démarque, ainsi que la combi-short noire assez canon et couture d'Ana Girardot. Cette liste n'est bien sûr pas exhaustive mais vous, aviez-vous repéré d'autres jolis looks? :)



Passons à la beauté!
Il est également temps pour les rédactions de décerner leurs ELLE International Beauty Awards 2015, à l'échelle mondiale. Ainsi, dans la catégorie du maquillage, on retrouve le mascara Grandiôse de Lancôme et les vernis Dior, tandis que le parfum de l'année semble être le Narciso de Narciso Rodriguez. Pour les cheveux, les heureux élus snt le shampooing Elsève Fibralogy de L'Oréal Paris, BB, Hairdresser's Invisible Oil Conditionner de Bumble and Bumble (ils pouvaient pas faire encore plus long pour le nom, sérieusement?^^). Les journalistes françaises, quant à elles,  ont adoré l'appli Makeup Genius de L'Oréal et le parfum La Panthère de Cartier.Le dossier se termine avec des astuces beautés venues du 4 coins du monde comme n'appliquer le fond de teint QUE sur les imperfections (Serbie), ou appliquer son soin pour cheveux juste avant d'aller dans le hammam ou le sauna (Belgique). Et vous, vos "hits" de l'année? Dans des produits plus abordables, peut-être? ^^
Plus loin, dans l'article "Que disent vos yeux?", l'optométriste Pascal Barbey nous explique que la santé de nos mirettes dépend directement de nos émotions. En effet, lorsqu'on est stressée, nos yeux subissent des micro-contractions, qui, à la longue, peuvent affecter notre vision ou provoquer des allergies. Et il semblerait que les personnes myopes aient également moins d'assurance au quotidien! C'est la raison pour laquelle certains spécialistes proposent des séances de méditation et de sophrologie en plus des traditionnelles lunettes correctives: et ça marche puisque la vue est entre 5 et 20% meilleure que sans! Qui l'eût cru? ;) 



Et les stars? 
Tout d'abord, on retrouve l'acteur  Guillaume Gouix que, personnellement, j'ai découvert dans Les Revenants. Cette fois-ci, il est à l'affiche de La French avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche et est donc venu nous parler de son rôle. Premièrement, la ville de Marseille où se déroule l'action n'est pas du tout inconnue pour lui puisqu'il y a grandi! Et, fier de sa ville, il rappelle que pour lui, elle est davantage synonyme d'apéro au soleil que de règlements de comptes à la kalash dans la rue. Par contre, son personnage de flic n'a pas du tout l'accent, histoire de ne pas trop caricaturer la police nationale, qui, c'est vrai l'a souvent: lui-même l'a bien perdu! Il ne tarit pas d'éloges sur les acteurs du films et notamment de Jean Dujardin, qui l'a apparemment très bien accueilli et mis à l'aise alors qu'il n'avait que quelques jours de tournage en tout. Enfin, il aime les rôles un peu sanguins, qui collent parfaitement à son caractère ;) 
Quelques pages plus loin, l'actrice Lolita Chammah et la réalisatrice Sophie Letourneur nous parlent de leur film en commun, Gaby Baby Doll. Il met en avant une jeune femmes complètement immature et bloquée au statut de l'enfant, la poussant à vivre à son rythme, à tout remettre au lendemain, à faire des "caprices" et surtout à ne savoir rien faire; A l'inverse du rôle de maman/businessman/copine sexy que nous impose la société! Ces "amoureux", par exemple, elle ne va les chercher que pour qu'ils soient ses "doudous", ses "endormisseurs qui vont donc l'aider à trouver le sommeil, sans jamais aller plus loin. Apparemment, ce rôle convient à merveille à Lilita, qui est à peu près comme ça dans la vie: et son docteur dans le film est aussi son docteur dans la vie! Et, dans le film, de manière très volontaire, il n'y a pas de notion de voiture, de travail ni aucune scènen"sexy" car la réalisatrice ne voulait pas "l'inscrire dans une réalité socio-économique". Sinon, pour info, Lolita est en fait la fille d'Isabelle Huppert :) 
A la fin du magazine, c'est Lucy Liu qui nous raconte sa journée! Levée très tôt, elle aime faire du sport dés le réveil comme du running et du vélo puis direction le studio de tournage d'Elementary, la série policière dans laquelle elle tient le rôle de Watson de Sherlock Holmes et qui lui prend une bonne partie de l'année! Elle nous confie qu'elle adore son partenaire Jonny Lee Miller et qu'elle est ravie que Watson soit enfin une femme :) Quand elle ne tourne pas, elle part souvent en voyage humanitaire dans le cadre de son statut d'ambassadrice pour l'UNICEF: elle attire d'ailleurs notre attention sur le fait que les camps de réfugiés syriens sont pleins à craquer au Liban voisin, où ils ont pu trouver refuge...En soirée, elle adore dîner dans un restaurant new-yorkais: d'une parce qu'il y a toujours une bonne adresse à découvrir mais aussi parce que cette ville est celle où elle a grandi :) Et comme moi, elle adore la série Downton Abbey ;) 



On termine avec les faits de société!
Il est tout d'abord question des Love Commandos: il s'agit d'une association indienne qui protège les couples amoureux ne pouvant se marier pour des raisons sociales (ils sont membres de deux castes différentes) ou autre (l'un ou l'autre des époux est promis à quelqu'un d'autre par les membres de leur famille). Ceux qui trangressent ces règles s'exposent à un grave danger puisque les crimes d'honneur, bien que punis par la loi en théorie sont encore légion dans les régions très traditionalistes. Le mariage d'amour n'est pas chose courante en Inde. Mais certains romantiques s'accrochent et font donc appel à Sanjoy Sachdev, fondateur des Love Commandos, qui se charge de les emmener loin de leur famille et de les garder à l'abri en attendant de leur permettre de trouver du travail et un appartement. Les amoureux doivent donc rester cloîtrés dans des caches clandestines en attendant et couper tout contact avec leur père, mère, frères et soeurs, qui pourraient les retrouver et, au mieux, les forcer à épouser la "bonne" personne, au pire, les battre et finir par les tuer :s  Parfois Sanjoy les appelle pour ne pas qu'ils s'inquiètent et tente de leur expliquer que le mariage de ces amoureux est légal: parce que oui l'association teste leur amour pour ensuite les marier civilement afin de contrer un tant soit peu les tentatives de récupération de la famille et éviter qu'elles n'entament des poursuites pour séquestration des jeunes filles par leur compagnon. Bien sûr, cela n'empêche pas les crimes d'honneur...Toutes ces personnes ont bien du courage et heureusement que des initiatives comme celles-ci existent, grâce aux dons des "sympathisans":) 
Pour conclure, ELLE a fait appel à des expertes, historiennes, philosophes et psychanalystes pour pratiquer la dissection du dernier Zemmour, et surtout déconstruire ses théories fumeuses, marquées par une misogynie affolante. Et oui, pour lui, si la France va mal ce n'est ni plus ni moins qu'à cause de l'émancipation des femmes! Il écrit par exemple que les femmes étaient heureuses dans le vieux modèle patriarcal car elles étaient maîtresses du foyer et pouvaient travailler à l'extérieur, leur garantissant une indépendance financière: sauf qu'en vrai, les femmes n'avait pas le droit d'ouvrir un compte en banque avant le milieu des années 60 sans le consentement de leur mari et devaient même leur reverser leur salaire jusqu'en 1907! Zemmour affirme aussi que l'indépendance des femmes a conduit à un grand nombre de divorces, conduisant la sainte famille à sa perte et à son éclatement, avec des familles monoparentales ou recomposées: sauf que comment demander à une femme de devoir rester avec un homme qu'elle ne supporte plus toute sa vie! Pourquoi devrait-elle sacrifier sa vie de femme sur l'autel de la maternité? L'essayiste nous dit aussi que la montée des femmes a conduit à un affaiblissement de l'homme et donc de l'autorité, entraînant une perte de repères pour les plus jeunes: comme si le rôle de l'autorité devait donc revenir au père qui fait peur à côté de la maman toute douce et maternante...Bon vous l'aurez compris, ce livre est un ramassis de clichés d'une autre époque qui nous renvoie 1 siècle en arrière. Mais qu'est-ce que les femmes ont bien pu lui faire? En tout cas, moi je plains la sienne, de femme (s'il en a une :s).




Jolies photos!




Sur ce, des bisous les filles! Prenez soin de vous et n'hésitez pas à jouer au concours de Noël: 2 places pour le spectacle des Echos Liés au Bataclan sont à gagner! Cela peut faire un joli cadeau de Noël ;) 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!