Oldie but Goodie Grazia

Hello sweeties!

Prêtes à attaquer cette nouvelle semaine et à tout déchirer? :) Ici, le Grazia de la semaine me fait penser à la galère sans nom que j'ai expérimentée vendredi matin: c'était le jour de mon anniversaire et je voulais donc passer prendre des donuts chez Dorodi Pastry pour mes collègues: bon alors déjà, j'étais chargée comme une mule, avec mon gros sac + mon ordi ; mais en plus, je devais porter mon parapluie car il tombait des cordes! Le tout en boîtant, mon orteil n'étant pas guéri. Je me traîne donc jusque chez Dorodi, prends mes délicieux donuts: j'étais donc encore plus chargée et l'averse avait décidé de se durcir, accompagnée d'un petit vent. Direction donc le métro et après ce qu'il me semble être une éternité, je m'engouffre dans la station: et là, bien sûr, souci sur le métro D! Alors que j'étais au bord de la crise de nerfs, me voilà donc de nouveau dehors, à aller vers Saxe, pour prendre le bus direction mon travail: toujours aussi chargée, toujours sous la pluie mais avec un parapluie récalcitrant qui se retournait toutes les 3 secondes. J'avais d'une folle dans la rue à râler! Finalement j'arrive à choper mon bus et c'est là que j'ai pu me poser mais aussi évaluer les dégâts: mes cheveux était un champ de bataille tout frisé, tandis que mes pauvres donuts...en fait, parmi eux, il y avait un magnifique donut au citron meringué, avec un beau topping comme les cupcakes en meringue italienne: mais bien sûr, dans ma bataille contre les éléments déchaînés, le carton a été bousculé et mon cupcake a été projeté dans tous les sens, partageant son topping avec ses voisins et le carton. Le carnage total! C'est là que, pour me calmer, j'ai sorti mon Grazia pour m'évader un peu :) Et voici ce que j'y ai lu :) 

On commence avec les stars? 
Premièrement, Géraldine Nakache nous parle de son prochain film Rendez-vous à Altit, dans lequel elle change de registre puisqu'il est plus dramatique, un brin surnaturel et politique (au sujet du conflit israelo-palestinien, mais la comédienne ne veut pas donner son opinion personnelle). Elle est ravie de sortir de la comédie, dans laquelle le public l'avait un peu rangée, même si elle avoue qu'il a été plus difficile pour elle de ralentir le rythme, dans la voix et le corps pour incarner son personnage. Elle confie aussi qu'elle n'assume son métier d'actrice que depuis peu et qu'elle était même embarrassée et gênée de l'indiquer sur ses papiers. Elle pense que s'attaquer à un autre genre lui permet, maintenant, de se dire qu'elle fait réellement ce métier! On la verra également dans l'adaptation française de Ma Meilleure Amie, sa soeur et moi, dans le rôle d'Emily Blunt outre Atlantique :)
Vient ensuite l'acteur anglais Eddie Redmayne, dont le dernier fait d'armes a été d'incarner Stephen Hawking au cinéma: selon ses dires, ce qui lui a posé le plus de problème a été de faire comme s'il comprenait les théories scientifiques du génie et non feindre son handicap! Pour l'aider, il a pris des cours avec un disciple du scientifique, faisant de lui officiellement "un génie" ^^ Il faut dire que le terrain était favorable puisqu'Eddie, fils de bonne famille, a étudié dans les plus grandes écoles: Eton et Cambridge! On le verra bientôt à l'affiche d'un film de science-fiction Jupiter: Le Destin de l'univers aux côtés de Channing Tatum et Mila Kunis :)



On termine avec l'interview de Mark Ronson: si vous ne le connaissez pas, il s'agit d'un DJ devenu producteur, auteur notamment du génial Uptown Funk de Bruno Mars! Le musicien nous avoue qu'ils ont mis plus de 6 mois a trouver la bonne mélodie, "le perfect beat", comme il dit! Et je peux vous dire qu'ils l'ont trouvé, J'ADORE cette chanson, qui me met vraiment la pêche. Le morceau fait partie du dernier album de Mark Ronson, Uptown Special, pour lequel Stevie Wonder par exemple a signé un morceau à ses côtés, pour sa plus grande fierté (il en a même pleuré!). Sinon, il dit être un piètre danseur, ne pas prêter attention à ce qu'il porte et aimer être aux côtés de sa dulcinée Joséphine de la Baume :)

Petit détour par la case beauté, avec un point sur les tendances regard de la saison, "signées par les experts M.A.C". Alors déjà, le noit est vraiment indétrônable et se porte sur la muqueuse du bas avec un trait supplémentaire sous l'oeil, en aile d'ange sur le côté de l'oeil ou bien tout autour de l'oeil, l'intérieur de la muqueuse (à chaque fois que vis des filles mettre du crayon à l'intérieur de l'oeil, sous la paupière, je suis à deux doigts de tourner de l'oeil ^^). Mais les couleurs plus peps n'ont pas dit leur dernier mot, puisque le orange pourra accompagner le noir sur la paupière mobile et en muqueuse inférieure, et que le vert et le turquoise s'inviteront eux aussi surles cils supérieurs, sur les paupières et en liner. Adeptes de maquillages plus naturels, pas de panique! Les paupières juste glossées ou parées de couleurs plus givrées seront également les bienvenues :)



Petit mot de mode? 
On peut tout d'abord lire une interview de la top américano-française Camille Rowe. Et si la belle s'est blessée avant le shooting est est obligée de marcher avec des béquilles, on en voit rien sur les jolies photos de l'article!  Elle aime rappeler qu'elle a commencé sa carrière à 18 ans, et qu'elle a répondu à son futur agent qui lui demandait qui la représentait, qu'elle se représentait elle-même :) Ca donne le ton! La jeune top fait surtout des campagnes de publicité pour de grandes marques mais défile peu car elle se trouve un peu trop petite (1.71m): elle a tout de même assuré l'ouverture du dernier défilé Rag&Bone. Et si elle adore la mode, c'est aussi parce qu'il lui permet d'incarner tout un tas de personnages, d'explorer différentes facettes de la féminité :) Sinon, vous pouvez Camille Rowe sur Instagram et y exprime sa fibre artistique: il faut dire qu'elle aime l'art de manière générale et qu'elle a même fait des études de cinéma et de théâtre :)
Grazia nous parle ensuite de "La revanche des assistants": en effet, pour certains, on est bien loin du cliché du film Le Diable s'habille en Prada! Non seulement ils sortent de l'ombre mais ne se contentent plus de faire les basses besognes de leur boss: ce sont de véritables conseillers, de vrais bras droits, souvent devenus indispensables. Un nouveau magazine a même vu le jour, sobrement intitulé Assistant: il met en lumière leur métier, les stars et gourous de la profession ; les assistants aiment aussi afficher leur vie quotidienne sur les réseaux sociaux! Il faut dire que travailler auprès des pointures de la mode est un vrai tremplin pour sa carrière, tant l'expérience est enrichissante, de par toutes les missions qu'il faut réaliser: l'assistant est un facilitateur pour son "mentor", l'accompagne au quotidien, tout en apprenant beaucoup. L'article nous dit aussi que l'assistant doit être l'oeil neuf du créateur et de la mode en général et doit "bousculer les codes": il faut dire que l'assistant est souvent la reève: Yves Saint Laurent n'avait-il pas fait ses armes chez Dior? Et rappelons qu'Olivier Rousteing était l'assistant du DA de Balmain Christophe Decarnin avant de prendre sa place. Le seul écueil que l'assistant doit éviter est celui de l'imitation de son mentor: il doit trouver sa propre identité pour exister et émerger :) 



On termine avec l'actu et les faits de société :) 
Grazia ne pouvait pas faire l'impasse, et consacre un dossier en hommage à Charlie. Et commence par constater qu'aucune image de la tuerie à l'intérieur des locaux de l'hebdomadaire n'a circul, alors qu'elle existent sûrement et que la tendance à la sur-information mais aussi aux images choc ont été mises sous silence. En même, a-t-on réellement besoin de savoir exactement ce qu'il s'est passé? De voir la tuerie de nos propres yeux? Je ne crois pas. La rédaction souligne également l'extraordinaire mobilisation des réseaux sociaux, comme si, chacun et chacune avait eu besoin de se confier online, au delà de la simple prise d'information et suivi des événements ; alors que dans les rues, les gens semblaient relativement impassibles. Les photos de profil "Je Suis CHarlie" ont fleuri, un peu comme le hashtag "Not In My Name" utilisé par les personnes de confession musulmane. Nous avions besoin de mettre des mots sur le traumatisme. Le dossier également illustré de dessins de différents illustrateurs comme Geluck, Deligne, Kerbaj ou Charles Berberian, mais aussi de témoignages, comme celui de l'historien des médias Christian Delporte, qui rappelle que la presse ne doit pas céder aux menaces, d'autant que dans notre pays, les journalistes ont gagné leur liberté d'expression tout en gagnant leur liberté tout court. Le géopolitologue Férédéric Ensel, quant à lui, nous recommande d'éviter tout amalgame et de garder notre laïcité française. Et est ravi de constater "le renforcement d'une conscience républicaine, qu'on dit malade, autour de valeurs" :)





Sélection shopping!
Jean Gémo en coton mélangé, Gémo, 25 euros
Jupe en polyester, Etam, 35 euros
Jupe crayon en coton, Pimkie, 30 euros






Jolies photos!


Comme vous pouvez le voir en sélection Jolies photos, il y a un joli shooting avec des dames un peu âgées, dans tous les styles, que j'ai bien aimé! Je les trouve belles et pas du tout ridicules ou quoi :) 
Bon au final, pour en finir avec mon histoire: mes collègues ont dévoré les donuts, avec ou sans meringue dessus ;)

Bisous! 




CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!