Feelin' good Glamour

Bonjour les filles!

Tout se passe bien pour vous? Prenons le temps de débriefer sur le dernier numéro de Glamour :) 



On commence avec la mode!
Glamour fait également un petit zoom sur le Kimono et et nous apprend à le porter comme il faut :) Issu à la fois de la tendance japonisante et gipsy des années 70, on le choisit avec des manches courbes et/ou raccourcies alors que les imprimés (si imprimés il y a) seront ethniques et les couleurs plutôt sobres et mates. Si on veut le mettre pour aller bosser, on l'associe à un jean brut  plutôt slim, un pantalon en cuir ou une jupe crayon. Pour l'ajuster à la taille, on mise sur un ceinturon masculin. Le maître mot est donc la sobriété! :)
On part ensuite à la rencontre de l'équipe de Balmain, d'Olivier Rousteing et de ses collaborateurs les plus proches. Rien que l'idée est géniale, non? :) Et elle vient du créateur lui-même : il a voulu rendre hommage à ses petites mains qui ont souvent commencé comme lui et au moment moment en tant que stagiaire chez Balmain. Mais Olivier avait ce petit truc en plus qui lui a permis de prendre la tête de la griffe à 24 ans seulement: sa créativité bien sûr mais aussi sa capacité à être un véritable leader :) Un beau parcours pour cet enfant adopté qui a mal démarré dans la vie! Autour de lui, donc Michail, Amanda, Anna, Marie et Charlotte, une dream team qui selon Olivier, arrive à le canaliser, à le calmer alors qu'il est souvent débordant d'énergie et d'idées ; une équipe à qui il demande beaucoup, avec laquelle il est très exigeant mais Amanda le remercie pour ça, car c'est ainsi qu'elle a pu ainsi réaliser de sublimes broderies pour Balmain :) Olivier rappelle qu'ils sont également tous très amis, très soudés, qu'ils participent aux grands évènements de la vie de chacun et que c'est ce qui lui permet de garder les pieds sur terre, "avec cette vie entre New York, Los Angeles ou Dubai, dans les plus beaux hôtels, au contact des plus grandes stars". Ils n'hésitent également pas à communiquer et à lui dire quand quelque chose ne va pas et selon Marie, "Olivier accepte la contradiction" :) Le créateur assume également que l'organisation de la maison est à la fois celle d'une startup et d'une institution séculaire: il aime la tradition mais son équipe est composée de jeunes personnes :) Il n'hésite également pas à aller voir chaque petite main, chaque modéliste pour répondre à leurs questions, échanger avec elles! Une interview croisée qui permet d'apprendre plein de choses sur le jeune Olivier Rousteing qui a l'air d'être vraiment un chic type, en plus d'être un créateur brillant: je suis fan de son travail, de ses créations de "guerrières", de ses silhouettes à la fois fittées et en relief :) 



Pour ce qui est des célébritésLulu Gainsbourg prend le temps de répondre à une interview CV!A 29 ans, il habite à Londres et est titulaire d'un diplôme de song-writing de l'universite de Berklee (après un bac S qu'il a raté!). Il adore Instagram mais aimerait surtout être papa bientôt avec sa chérie Aurélie ; et il a une reconnaissance éternelle à Johnny Depp qui l'a apparemment beaucoup aidé professionnellement il y a quelques années. Sinon, concernant son illustre famille, il nous explique qu'il aimait regarder des vieux Disney chez son père et que sa maman, d'origine chinoise et allemande, l'a toujours poussé à travailler pour gagner sa vie :)

Et la beauté? Et bien Glamour s'est mis en tête de nous aider à obtenir le corps dont a envie :) Assez feel-good, ce dossier nous incite à faire du sport mais plus pour se faire du bien que pour s'auto-martyriser, à l'instar de la top Karlie Kloss, qui a vraiment l'air d'aimer faire de l'exercice. L'idée n'est d'ailleurs pas de maigrir mais de se sculpter un corps sain, avec des muscles là où il faut. On ne veut pas être skinny, on veut être healthy! Pour ce faire, au lieu de scruter le nombre de calories, on peut observe la qualité de ces dernières: il faut par exemple regarder le nombre de fibres contenues dans son alimentation, qui vont "déterminer la quantité réelle de glucides". Et qui dit sport, dit bonne musique pour se motiver: si chacune peut bien sûr avoir la playlist qu'elle veut (on ne juge pas!), le magazine nous recommande Pay for it de Jay Rock pour s'échauffer, Power de Kanye West pour s'entraîner et All of Me de John Legend, entre autres tubes ;) Glamour nous fait également sa petite ordonnance fruits et légumes pour se blinder d'enzymes et de fibres comme les carottes, les épinards, le cresson, les carottes, les ananas, les papayes, les framboises, les pommes...pour ne citer qu'eux! Et si, comme moi, vous aimeriez perdre un peu de ventre/cuisses/fesses, les asperges, les légumes crucifères et riches en vitamine C seront vos meilleurs amis ;) On a également une liste de crèmes pour dégommer les graisses qu'on aime pas du tout et moi, je testerais bien le concentré amincissant BodyTonic de Garnier  l'Ultimate Slim Serum 100% Actif Linéance ;)




On termine avec le lifestyle et les faits de société ;) 
Bon comme d'habitude, je coche plusieurs cases dans la page  Hey c'est pas grave: moi aussi, j'ai une boîte mail avec plus de 2000 messages non lus, les robes gipsy me donnent une allure hippie mais bizarre et je déteste les pédiluves que j'évite soigneusement à la piscine municipale. Et vous, le shampooing sec est-il devenu votre seul shampooing? Et est-ce que vous tartinez vos galettes de maïs bio de Nutella? ;)
Etre bien, ça s'apprend! Et Glamour, compte bien nous le prouver avec son dossier illustré avec des photos de Gisele Bunchen. Pour faire baisser le stress et lâcher prise, il faut prendre soin de soi :) Le magazine commence par nous donner 4 petites astuces de "fitness émotionnel" pour se sentir heureuse: avoir un animal de compagnie (comme un chat) et marcher comme si on était Beyoncé en font partie ; et c'est très sérieux, car corroboré par des études scientifiques! Laissez également un peu tomber les planning serrés et autorisez-vous à dépasser sur les créneaux fixés: faites-une pause avec donothingfor2minutes, soufflez et vous devriez être encore plus productive et concentrée ensuite ;) L'idée est également de vous cajoler, de vous ménager voire même de vous materner: prêtez attention à votre corps, à votre respiration, mettez en avant vos petites réussites (car elles sont présentes, même dans vos échecs!), et n'écoutez pas les critiques négatives qui ne sont pas constructives. Acceptez de ne pas être parfaite et "envoyez paître vos échecs" avec par exemple, une lettre de licenciement écrite à vos déceptions ;) Il y a également une double page consacrée à la méditation! On nous rappelle qu'elle n'a pas forcément de connotation philosophique ou spirituelle et qu'il n'est forcément nécessaire de pratiquer depuis des années pour en ressentir les effets. Les personnes qui témoignent expliquent que la méditation leur a souvent permis de prendre du recul par rapport à leur vie et de quitter un emploi qui ne leur convenait plus, ou de surmonter une rupture :) Un dossier très feel-good, qui pose à nouveau quelques bases plutôt que véritablement nous apprendre des choses ; mais un reminder ne fait jamais de mal surtout quand il s'agit d'être gentille avec soi-même ;) 
Focus ensuite sur les quinqualescents: mais qui sont-ils? Et bien tout simplement des adultes, âgés de 50 ans voire plus, qui se comportent comme des gamins, au grand dam de leurs enfants et petits enfants. Ils estiment avoir tellement trimé toute leur vie et tellement donné pour leur progéniture qu'à 50 ans, ils ont bien le droit de profiter un peu de la vie, avant que les soucis de santé obligent leurs enfants à s'occuper d'eux. Certains demandent même à leurs enfants de se porter caution pour eux auprès du proiétaire de leur appartement (et ne paient pas toujours leur loyer, d'ailleurs!). Oui, c'est un peu le monde à l'envers. Le truc c'est que les quincas n'ont pas commencé leur vie active dans un contexte de crise, bien au contraire: c'était le plein boom des 30 Glorieuses! En revanche, notre génération a pris très vite conscience qu'elle devrait se sortir les doigts pour avancer et fait en sorte de d'acheter sa propre maison le plus rapidement possible. Et si certains parents n'hésitent pas à dilapider leur argent pour ne rien laisser à leurs enfants, d'autres se comportent en vrai adolescent n'hésitant pas à séduire les petit(e)s-ami(e)s de ces derniers voir à épouser une personne bien plus jeune et avoir des enfants en même temps que leurs propres enfants. Ce qui peut être très difficile à vivre :s D'autres aiment aussi faire la fête, boire voire tenter quelques drogues! Et ne comptez pas sur eux pour jouer les baby-sitters avec leurs petits enfants...Comment faire si vous êtes dans cette situation? Et bien, il faut imposer des limites, instaurer des règles, comme pour les enfants qui se croient tout permis. Et, si la relation est vraiment toxique...la psychothérapeute Gisèle Harrus-Révidi préconise la rupture, au moins durant un temps.



Etre divorcée à 30 ans, ce n'est vraiment pas évident. Mais ca arrive et de plus en plus souvent (les divorces des 25-29 ans ont bondi en Angleterre!)! Ces jeunes femmes ont été amoureuses, et dans le feu de la passion et sous la pression sociale qui nous enjoint à être mariée avant 30 ans, ou bien tout simplement pour s'installer à l'étranger ou après une naissance,  elle sautent le pas, souvent un peu vite: et au bout de 3-4 ans, elles finissent par craquer et par comprendre qu'elles ne sont plus aussi attirées par leur conjoint qu'auparavant, et qu'elles ont peut-être fait erreur. Les scientifiques estiment qu'une certaine proportion des mariages précoces est vouée à l'échec: en effet, notre cerveau ne finit son développement qu'aux alentours de 26 ans et la dernière étape est la prise de décision sur le long-terme. Avant 25 ans, on serait donc immature pour pour être mariée (et le rester)! Et le divorce n'est pas une partie de plaisir, loin de là: si on dépasse le fait que les proches, les amis, peuvent porter un jugement très négatif sur la situation, c'est souvent cette étape qui montre la réalité du mariage: on passe devant un juge (le juge des Affaires Familiales) et surtout, on se partage les biens (ou pas). Mais, comme toute épreuve, ce divorce précoce peut vous forger et vous apprendre ce que vous ne voulez plus dans un mariage :) Et peut-être prendre conscience que le mariage est une chose vraiment sérieuse: si vous avez des doutes, réfléchissez bien! 




Le magazine s'est ensuite penché sur le cas des Youteubeurs stars: si ce sujet a été traité par plusieurs magazines ces dernières semaines, celui-là est peut-être plus intéressant car il n'analyse pas les raisons du succès des blogguers et youtubeurs stars mais ce qui arrive après ce succès et quelles en sont les limites. Ces stars 3.0 essaient par exemple de se faire un nom en dehors du Net, à l'instar de Justin Bieber qui a commencé, rappelons-le, sur Youtube! Les studios de cinéma peuvent par exemple miser sur eux, car ils ont déjà un public qui les suit et rachètent leur chaîne, leur concept, leur identité: Disney est par exemple propriétaire de PewDiePie, via leur studio de "créateurs originaux" Maker. Le problème, c'est que ce qui fait le succès des blogueurs et Youtubeurs, c'est leur fraîcheur, leur humanité et leur proximité avec leurs fans: ils peuvent perdre tout ça en devenant professionnels, en sortant du Web pour émerger: les fans de Norman ne sont par exemple pas bousculés pour aller voir Pas très normales activités. Et si, finalement, chacun restait à sa place: on aime les Youtubeurs pour ce qu'ils sont et pour le format et le ton nouveau qu'ils donnent aux vidéos que l'on peut regarder, en alternative aux chaînes de télé: pourquoi changer? Toutes ces formes peuvent exister, pourquoi vouloir les entrechoquer?
Pour finir, Glamour nous alerte sur les dangers du SIDA. Ou plutôt sur l'inconscience qu'ont les jeunes sur les dégâts de cette maladie : si les jeunes nés dans les années 80 ont bien compris que le dépistage et le préservatif sont les seuls remparts contre ce virus meurtrier, ceux nés dans les années 90 clament à qui veut l'entendre qu'ils ne se protègent jamais lors d'un rapport. Comme si le SIDA n'effrayait plus, comme s'il n'existait plus...Alors que c'est faux! La trithérapie permet de le rendre moins foudroyant, mais ne le guérit pas ; et il n'est pas uniquement présent en Afrique. Il faut dire que les jeunes n'ont pas connu les campagnes de sensibilisation choc, n'étaient pas nés lorsque Clémentine Célarié a embrassé un seropositif pour rappeler que le SIDA ne se transmet pas ainsi et n'ont pas perdu un ami contaminé...Les campagnes sont aujourd'hui assez soft et peut-être pas assez impactantes! Et on ne met plus l'accent sur le préservatif, mais plutôt sur le dépistage: mais ça non plus, les jeunes ne le font pas...Pour assouplir le processus, on devrait pouvoir se procurer des auto-tests dés le mois de juillet! Il existe également des médicaments préventifs comme le Truvada, commercialisé aux Etats Unis mais pour le moment, la fameuse capote est vraiment la seule chose qui vous garantira de choper ni le SIDA ni aucune MST. Prenez soin de vous! 




Jolies photos!




Bisous les filles! Et n'hésitez pas à vous rendre sur la page Facebook du blog pour gagner 5 places pour la Foire de Lyon (dont je vous parlais ici) ;) 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!