Blue-Greeny Madame Figaro

Hello girls!


Bien ou bien? #enmoderacaillebonjour ^^ Bon, encore une fois, je vous parle du Madame Figaro du mois mais le suivant est déjà en kiosques, puisque je l'ai acheté hier -_- Il va quand même falloir qu'ils arrêtent de sortir les magazines de plus en plus tôt, parce que je ne vais pas m'en sortir moi! En tout cas, j'espère que cela ne vous ennuie pas que je "chronique" le numéro du mois de mai alors celui de juin a pointé le bout de son nez : mais il y avait trop de choses sympas à vous dire ;) 

On commence avec la cuisine et le salon Taste! Ce salon avait pour la première fois lieu à Paris du 21 au 24 mai dernier, prenant son envol depuis Londres et après avoir émergé dans plein d'autres pays avant la France. Parrainé par Alain Ducasse, cet événement a rassemblé 14 grands chefs et leurs restaurants éphémères respectifs, comme Guy Savoy, Pierre Sang Boyer, Stéphanie LeQuellec, qui ont cuisiné des portions dégustations de leurs grands plats. Très sympa, dis donc! J'espère que Taste se tiendra à Lyon un jour ;) 

Du côté du lifestyle, la rédaction met en avant la relation conflictuelle entre les écrans et le sommeil, et le comportement des femmes dites. Connectées au travail et après, en soirée, ces dernières ne lâchent leurs joujoux 3.0 que pour dormir et reculent sans cesse l'heure du coucher, au détriment de la qualité et la quantité de leur sommeil. Dés le matin, elle s font leur veille dur les réseaux sociaux et checkent leurs mails, alors qu'elles n'ont pas posé un pied parterre , par exemple ; et le soir, au coucher, idem. Elles y cherchent des informations, des inspirations, des connexions, des relations et s'épuisent à la tâche, incapables de décrocher (ou plutôt de raccrocher). Certaines working girls justifient cette obsession par le décalage horaire avec leurs collaborateurs américains ou japonais: mais en fait toutes ont la même peur, celle de louper quelque chose, le buzz du moment, si elles ne sont pas connectées à ce moment là. Les femmes seraient bien sûr les plus concernées (parce que plus consciencieuses et donc la recherche incessante d'infos) et surtout ceux de notre génération: les plus jeunes, nés avec les technologies, savent "naturellement" comment gérer et doser la chose. Des solutions pour arrêter tout ça? Bannir les écrans de la chambre à coucher, couper le wifi à partir de 22h, lire un bon livre avant de dormir ou encore faire du sport régulièrement. Cet article ne nous apprend rien de nouveau, car d'autres supports ont évoqué ce problème: je n'ai toutefois pas pu m'empêcher de me reconnaître dans ce dossier et me dire que je faisais partie des hypraconnectées : je me lève en checkant mes mails et mes réseaux sociaux + ceux du boulot (on en a en version internationale, donc j'ai des notifs durant la nuit...), je pars au boulot avec une ppli qui compte mes pas, je passe ma journée sur ordi et sur les réseaux sociaux (c'est mon métier) et le soir je rentre pour bloguer, répondre à mes mails, avant d'aller me coucher en regardant une vidéo de mes youtubeuses préférées, checker Instagram et mettre en route mon appli qui analyse mon sommeil avant de sombrer, claquée, vers 1h du matin. C'est grave, docteur, non?




On passe à la beauté? :) 
Madame Figaro s'est intéressée à la fascination que nous avons pour certains morceaux de corps, surtout féminins. Les fesses sont par exemple sur le devant de la scène ces derniers mois et plus elles sont rebondies, mieux c'est! Alors qu'auparavant, on préférait les effacer. Kim Kardashian est le porte étendard de cette tendance (et a repris le flambeau de J.Lo), tandis que Jayne Mansfield, et surtout sa poitrine étaient adulées en leur temps (dans les années 50) et que Taylor Swift a fait assurer ses jambes  pour 45 millions d'euros. A chaque partie du corps correspond une tendance, que chacune essaie d'adopter en fonction de sa morphologie! Ou pas, puisque certaines peuvent décider de passer par le bistouri d'un chirurgien plastique...Comme le disait le philosophe Jean Baudrillard, "le corps est notre plus bel objet de consommation". Tout le monde se souvient du scandale provoqué par le "thigh gap" ou par les fossettes au creux des reins, qui ne sont pourtant que des dispositions génétiques, que l'on ne peut pas modifier. les canons de beauté se font et se défont au fil du temps et des générations mais le même problème perdure: le corps des femmes reste sujet à ces modes, ces "tendances" et il est souvent maltraité pour entrer dans le moule :s Et si la nouvelle tendance était de le laisser tranquille et de tirer parti de son propre corps?
D'ailleurs, cela pourrait aller dans le sens du #IWokeUpLikeThis: vous l'avez certainement remarqué, sur Instagram, les stars aiment poser sans fards (apparents du moins), au réveil, pour montrer comment elles sont au naturel et se révolter un peu contre la dictature du maquillage. En effet, peu de femmes "osent" sortir sans maquillage aujourd'hui et pas mal d'entre elles s'obligent à appliquer mascara et fond de teint sans réellement y prendre du plaisir. Toutefois, la donne est en train de changer, et, en plus des photos "nude" postées sur les réseaux sociaux, des tendances émergent comme le 5.2 skin diet, préconisant de laisser sa peau tranquille deux jours par semaine. Ceci étant dit, la journaliste se pose une question intéressante: et si ce diktat du maquillage n'était finalement pas remplacé par un autre diktat, celui du no-make up? Il serait en effet dommage de tomber dans l'excès inverse. L'idée serait donc que chacune se maquille si elle en a envie, sans contrainte sociale et seulement par plaisir du geste; mais une femme qui ne veut pas se maquiller n'a pas non plus à se forcer, même pour sortir ou aller bosser ;) Non?



On parlait de "fétichisation" de certaines parties du corps précédemment et justement, Madame Figaro nous explique comment avoir le ventre plat ^^ Pour éviter les ballonements, il faudrait donc consommer des légumes cuits et mixés et faire griller son pain, par exemple. On pense également à drainer son organisme en consommant de jus de fruits et de légumes et, parce que le stress est aussi l'ennemi du ventre, on pense à le masser. Consommer des probiotiques et éviter le gluten sont également de bonnes idées ;) Par contre, Grazia avait également fait un dossier ventre plat il y a deux semaines, il me semble!

Et les stars?
La jolie Jessica Chastain vient d'être nommée ambassadrice internationale de la bague Possession de la maison Piaget, en plus d'avoir tourné deux films dont la sortie est prévue pour cet automne. Elle nous dit qu'elle a toujours aimé les bijoux et notamment ceux qui sont comme des talismans, que l'on garde toujours avec soi, que l'on tripote sans cesse :) Elle nous dit être devenue amie avec Isabelle Huppert depuis le tournage de The Disappearance of Eleanor Rigby et qu'elle est même sa "muse". J'ai ensuite été surprise (pour ne pas dire choquée) par l'une des questions de la journaliste, qui lui demande si c'est parce qu'elle est rousse qu'elle est si sensible: et j'ai été encore plus surprise par la réponse de l'actrice qui lui répond par l'affirmative! o-O. Elle confie que chaque rôle lu prend pas mal d'énergie, qu'elle s'y plonge à corps perdu et qu'elle sort déprimée des tournages un peu sombres :s Cette féministe discrète soutient également Hillary Clinton pour la présidentielle américaine et a adoré le discours de Patricia Arquette pour l'égalité salariale entre les sexes à Hollywood. Cela ne l'empêche pas de soutenir les droits des pères, "négligés par le système judiciaire américain" et c'est très bien!
C'est ensuite Eva Green qui est à l'honneur par le magazine! L'actrice, unique en son genre, fascine par sa beauté et son côté sombre, ténébreux, largement exploité par les réalisateurs, comme Tim Burton (Dark Shadows) ou Sam Mendès (Penny Dreadful) et on l'a vue dans 300 et surtout, dans Sin City. Assez discrète, elle ne s'étale passur les réseaux sociaux et boude un peu le monde de la mode, qui "l'effraie" ; elle estime également que rien n'est acquis et surtout pas son métier d'actrice et sa célébrité. Et si elle sera bien à l'affiche du prochain Tim Burton (Miss Peregrine et les enfants particuliers), elle aimerait également essayer le registre de la comédie, car, comme Jessica, ses rôles sombres la rendent "taciturne"; elle serait également ravie de tourner pour le cinéma français, qui ne lui propose toutefois rien d'intéressant depuis Arsène Lupin. Ce serait chouette en effet, qu'en pensez-vous?




Jolies photos!



Sur ce les filles, je file lire le nouveau numéro tout frais, histoire de ne pas être à la bourre la prochaine fois :s #blogueuseencarton





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!