So-so Grazia

Bonjour tout le monde!


Comment se passe votre journée? De mon côté, je vais vous donner mes  impressions sur le dernier numéro de Grazia. Un numéro en demi teinte pour moi. Tout d'abord parce qu'il s'agit d'un numéro spécial Bijoux et que je ne suis pas une grande fan de joaillerie: je trouve les photos jolies mais je n'ai en général pas vraiment envie d'en savoir plus. Moi même, je ne porte pas de bijoux de valeur, n'en possède pas et ça ne me pose aucun problème. Autre souci pour moi: on y parle d'icône que je ne connais aps vraiment comme Kurt Cobain et Chloé Sevigny et je ne suis pas une grande fan de leur univers. Cerise sur le gâteau on trouve des thèmes qui ont déjà été abordés ailleurs, comme les égéries senior ainsi que la série Shereen's Law à laquelle ELLE avait déjà consacré une page.

Cela étant, j'ai tout de même trouvé des choses intéressantes à lire, que voici :) 


On commence avec les stars!
Une page est tout d'abord consacrée au Festival de Cannes et à sa programmation particulière cette année. En effet, le jury, composé de Sophie Marceau, Xavier Dolan, Rossy de Palma, Sienna Miller, Jake Gyllenhall...et donc hétéroclite ont misé sur des films pleins d'émotion, comme La Tête Haute d'Emmanuelle Bercot. Une sélection plus démocratique et accessible au grand public? C'est possible car les films choisis ne feront pas moins de 900 000 entrées. La volonté  l'équipe de Pierre Lescure, nouveau président du Festival, est donc bel et bien de rendre Cannes plus "mainstream"  avec des jurés connus de tous et des films que beaucoup de personnes iront voir en salles. Mais on ne s'inquiète pas car l'honneur artistique est sauf: les selfies "sauvages" sur tapis rouges seront interdits cette année!

Il est également question de la nomination de Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions: et oui, c'est une femme! Anciennement directrice générale d'Orange France, elle pourrait avoir une longueur d'avance concernant les technologies à utiliser pour moderniser la télévision! Et cette manageuse aura sûrement les épaules pour diriger ses équipes comme elle a toujours su le faire. Deux qualités qui viendront contrebalancer son manque d'expérience dans les médias: espérons-le en tout cas, car elle  maintenant 5 ans pour le prouver ;)



On retrouve ensuite Marion Cotillard! L'actrice nous parle de sa collaboration avec le joailler Chopard: un partenaire de longue date qu'elle remercie d'ailleurs la marque a toujours prêté attention à elle, même quand elle n'était pas si connue. Marion a donc imaginé un bracelet-bague en opale, une création qu'elle aurait aimé aimé porter: chose qu'elle fera d'ailleurs sur les marches à Cannes, puisque son film Macbeth est en compétition :) D'autant que Chopard est dans une démarche de respect de l'environnement, d'éthique et de traçabilité chère à l'actrice qui ne se serait pas engagée sinon: ainsi, l'opale utilisée pour sa création vient d'une "mine familiale en Australie :) 
Grazia met également l'actrice Jane Fonda à l'honneur: aujourd'hui égérie l'Oréal en plus d'être une comédienne émérite, j'ignorais ce qui avait fait d'elle une icône. Mais maintenant je sais! C'est parce qu'elle a toujours été passionnée, dans son travail et dans ses combats: elle a par exemple milité contre la guerre au Vietnam, par exemple mais également pour les droits des femmes et la défense de l'environnement.  Les droits des femmes la touchent particulièrement parce qu'elle même a passé la première partie de sa vie à vivre au travers des hommes: son père tout d'abord, un grand acteur mais qui ne lui montrait pas d'affection pour elle, puis sont premier mari, Vadim, qui l'a un pu enfermée dans un rôle de baby doll. Elle suscite aussi l'admiration pour sa résistance face au temps qui passe, ou plutôt son élégante façon de vieillir, faisant qu'elle reste toujours belle : elle l'explique par sa rage de vivre mais aussi à son rythme de vie assez discipliné, sans trop d'excès ; même si, elle avoue sans souci avoir un petit peu eu recours à la chirurgie esthétique. On en pense ce qu'on veut mais au moins, elle est honnête! Et tout cela fait qu'elle est toujours aussi présente à Hollywood aujourd'hui mais également à Cannes, puisque le film La Giovinezza dans lequel elle joue est en compétition :)



On termine avec! La rédaction décrypte ce "phénomène" Chloë Sevigny, puisque l'artiste est à la fois discrète dans les médias et omniprésente depuis les années 90 et le film Kids de Larry Clark. Hors du temps, elle est donc une icône de la culture "underground" qui fascine tout le monde et traîne avec elle un mal-être qui "crève l'écran", faisant qu'elle "est" la subculture au delà même de la représenter. Le problème pour elle aujourd'hui, c'est qu'elle ne pourra jamais faire autre chose et restera enfermée dans cette case "outcast" l'empêchant d'exploser: impossible pour elle de tourner dans une grosse production hollywoodienne par exemple, selon la journaliste. Son attitude extrême lui a fermé quelques portes mais, au moins, elle tente des choses, pousse les limites et finalement, cela ne lui donne-t-il pas plus de saveur? N'est-ce pas pour ça que l'on pourra se souvenir d'elle longtemps? Et son nom reste un gage arty qui lui permet de "planer" sur la mode et le cinéma, ce qui n'est pas rien. 

Du côté du lifestyle, Grazia nous parle du revival des bals lindy hop! En effet, cette danse inventée par les afro-américains à la Nouvelle Orléans dans les années 20 connaît aujourd'hui un retour en force auprès des trentenaires : il faut tout de même préciser que cette danse n'avait pas tout à fait disparu, puisque le rock, le et même le hip-hop en sont dérivés :) Aujourd'hui, les couples aiment swinguer et organisent des cours, des concours et même des festivals consacrés à cette discipline, dans une ambiance rétro. Ce qui plait, c'est bien sûr le rythme, l'esprit vintage, l'empreinte "Nola" (pour Nouvelle Orléans)  mais également la joie et la générosité du lindy-hop. Le look, très marqué années 20 et assez tendance, finalement plait également aux danseurs, un brin hipsters sur les bords ;) Je pense que je pourrais adorer le lindyhop: les danses à deux me fascinent, j'adore la Nouvelle Orléans et j'aime les silhouettes rétro ;)



Et justement, on parle de mode? Comme chaque première semaine du mois, Grazia décrypte les tendances du moment: et il semblerait que la maille légère sera parfaite pour la transition printemps-été, notamment sur un débardeur ou "mixé à une chemise en jean". La jupe trapèze boutonnée aura également la cote, tout comme la robe blanche et les espadrilles!

Côté beauté, la rédaction met en lumière les 5 vernis du moment! On apprend par exemple que c'est le moment d'arborer la totale manucure blanche, d'un blanc franc et surtout impeccablement posé ; n'hésitez pas également  à miser sur des teintes rosées/nude encore sable ou marron glacé ou bien au contraire sur des couleurs bien plus franches, comme le corail, le rose fushia, le bleu, le vert...Et si vous aimez plutôt les effets de matière, optez pour les vernis métalliques ("plutôt sur ongles courts") ou les flakies, sur un seul ongle, en virgule ou en "total look" A chacune de ses idées sont accompagnées de conseils maquillage pour bien coordonner visage et mains ;)








Jolies photos!






Un numéro donc un peu en-dessous pour Grazia cette semaine, à mon humble avis et en concordance avec mes goûts personnels, bien entendu. Mais peut-être que vous, vous l'avez plus apprécié que moi? :)





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!