Splashy ELLE



Bonjour les filles!


Vous allez bien? Est-ce qu'il fait aussi beau chez vous qu'à Lyon? L'été  a définitivement débarqué dans notre jolie ville et je suis aux anges :) A nous les jupettes, les sandales et les débardeurs, je ne suis que bonheur (et ça me rend poète cette histoire). Promis, un jour, j'arrêterai de calquer mon humeur sur la météo du jour ;) Le seul souci, c'est que la ville risque de devenir irrespirable ce week end (36 degrés!!) et que pour courir, il faut maintenant que je parte très tard le soir et ça me décale pas mal l'heure du repas, la douche et l'heure du coucher. Mais on s'en fout, c'est l'été!

Et le numéro de ELLE, justement, sent bon les vacances! On en parle? :) 


On commence en beauté :) 
L'édito de Marion Ruggieri est consacré au dad bod: les américains ont baptisé ainsi la petite brioche dont les hommes héritent en prenant de l'âge et ce qui est fou c'est que les femmes l'adorent. elles trouvent ça rassurant et estiment qu'un homme qui a du bidou est un homme viril, qui a vécu, qui a de l'expérience et qui pourra les protéger. Il faut dire que pour elle, l'ambassadeur du dad bod n'est autre que Leonardo Di Caprio, un bel homme qui s'est donc un peu empâté. Personnellement, je ne suis pas fan fan mais après tout chacun et chacune ses goûts: là où j'ai trouvé cet édito intéressant, c'est lorsqu'il pointe du doit le fait que quand une femme a une petite bedaine, elle, elle est juste grosse et donc, par association d'idées très mal venue, moche et pas sexy du tout. Quand on dit que le sexisme est partout...
Et justement en parlant de silhouette, ELLE nous explique que le gras est bon pour la ligne. En effet, des scientifiques ont démontré que le bon gras est indispensable à la production de nos hormones, dont celles qui régulent l'appétit: se priver de gras , c'est donc dérégler son système interne et conduit aux fringales. De la même manière, le gras permet de prendre du muscle et d'avoir une belle silhouette fuselée :) Il faudrait que les matières grasses représentent 35 à 40% de notre alimentation pour bien faire, c'est dire! Mais attention, il n'est pas question de se gaver de frites et de burgers : il faut privilégier le gras utile et donc miser sur les avocats, les oeufs, le beurre (20g), le fromage (chèvre ou brebis), les poissons gras et l'huile de coco. Encore une fois on ne le répète jamais assez: c'est l'équilibre qui prime quand on parle d'alimentation et on a besoin de tout ;)






Sur ce, on passe aux stars!
On commence avec le dessinateur Joan Sfar. Ce dernier a repris le crayon après les attentats de Charlie, qui l'ont, comme nous tous, profondément bouleversé, et a sorti une bande dessinée intitulée Si Dieu existe, reprenant son personnage star, le chat du rabbin. Il nous parle également avec émotion du fait qu'il a perdu sa maman tout petit et que c'est pour cela qu'il a dessiné des personnages pour le rassurer ; mais cela a également déclenché sa méfiance envers les autres car ses proches lui avaient caché la mort de sa mère, prétextant qu'elle était "partie en voyage" :s Pour en revenir à Charlie, il explique être très patriote, aimer la France et savoir ce qu'il lui doit: pour lui, il faut retrouver les valeurs de la France, retrouver la France, tout simplement, qui est un beau pays. Il déclare que pour lui, le terrorisme n'est pas une fatalité et que si l'on ne peut pas demander aux dessinateurs de s'arrêter de dessiner quand on est pas capables de s'arrêter de tuer sans raison. Il pense en revanche qu'il faut avoir du recul sur ses dessins et savoir comment ils peuvent être interprétés et quelles peuvent en être les conséquences, sans jamais s'auto-censurer. Sinon, sa nouvelle BD accueille également des top-modèles ainsi que Mireille Darc et Anne Sinclair, deux de ses idéaux féminins. Une interview brillante et pleine d'optimisme tout en restant lucide, ça fait du bien :) 
Quelques pages plus loin, l'actrice anglaise Carey Mulligan assure la promotion du film Dans la Foule déchainée, dans lequel elle joue avec Matthias Schoenaerts (que l'on a retrouvé dans le Grazia de la semaine). Elle apprend avec étonnement lors de l'interview que son personnage, Bathsheba Everdene a inspiré celui de Katniss dans Hunger Games à Suzanne Collins mais comprend le parallèle, car ce sont deux femmes très indépendantes qui ont appris à s'imposer au milieu des hommes. Et comme Bathsheba, Carey Mulligan refuse d'appartenir à quelqu'un et ne se laisse pas faire, ce qui ne l'empêche pas d'être éperdument amoureuse de son chéri et mari Marcus Mumford, qu'elle a connu durant son enfance. Elle confie avoir trouvé Matthias Shoenarts très sensible et très drôle et en avoir fait un très bon ami ; elle est également admirative de Meryl Streep, pour son talent et son charisme. Concernant le théâtre, elle voue également un grand amour, et il le lui rend bien puisque sla pièce dans laquelle elle joue à Broadway, Skylight, est un grand succès. Une actrice que je connais peu mais que j'avais adorée dans Gatsby :)




Zoom ensuite sur Audrey Lamy! La pétillante actrice est à l'affiche du film C'est qui les Meilleurs aux côtés de Bruno Sanchez, Alice Pol et Charlotte de Turkheim et, d'après le portrait qui en fait, c'est une belle personne :) Plus discrète que Marionde Scènes de Ménages, Géraldine Nakache lui a fait confiance pour Tout ce qui Brille en raison de la puissance de sa voix et parce qu'elle immédiatement compris le personnage de Carole ; Cédrix Klapisch, quant à lui vante sa présence "scénique" tandis que Karin Viard rappelle que Audrey peut tout jouer et incarner des personnages au registre plus tragique, comme dans Ma Part du Gâteau ou encore Polisse. Alex Lutz, qui été son metteur en scène pour Dernières Avant Vegas, estime que c'est une femme immensément drôle. Et en plus de tout ça, Audrey est restée une fille simple, qui vit dans le 20ème arrondissement de Paris, sort avec ses amis de toujours, connus ou non avec lesquels elles peut parler pendant des heures ; elle aime également les barbecues dans la maison familiale à Alès! Et elle adorerait pouvoir monter un projet qui réunirait tous ses amis, Jean-Paul Rouve, Maïwenn, Sandrine Kimberlain, Anne Marivin, Mathilda May et Loup-Denis Elion. C'est chouette! J'adore Scènes de Ménages mais c'est vrai que je suis ravie de voir, notamment à la télévision qu'Audrey est bien plus modeste et discrète que Marion, dans son look et son attitude. Et son "Elle est caissière ta mère? - Oui - BEN ALORS!" dans Tout ce qui Brille est juste mythique ;) 
Puis, Mélanie Georgiades, que l'on appelait Diam's à une autre époque répond aux questions du magazine, mais uniquement par mail. Elle vient d'écrire son autobiographie, "Mélanie, française et musulmane"s'expliquant sur son nouveau mode de vie. On rappelle que cette rappeuse d'un grand talent a fui le monde des paillettes après avoir tenté de se suicider et a trouvé refuge dans la religion musulmane, portant par exemple le voile. Son objectif est de faire comprendre aux gens que son appartenance religieuse ne l'empêche pas d'être heureuse et ouverte sur le monde et de vouloir rendre honneur au "vivre ensemble". Elle ne comprend pas qu'en France, on puisse stigmatiser les personnes de confession musulmane, surtout celles qui décident de l'afficher ou en tout cas de s'effacer derrière un hijab. Et elle le martèle: porter le voile est SON choix et n'est en rien un signe de soumission par rapport à son mari ; il est le fruit de sa réflexion personnelle, comme c'est le cas pour beaucoup de jeune femmes. Le voile est pour elle un "signe de sa foi" et lui permet de s'affranchir des diktats qui régissent le corps des femmes de nos jours. Et si elle se dit féministe pour "mettre en lumière les violences faites aux femmes battues ou victimes d'injustices", elle est en revanche contre l'action des Femen par exemple, voyant d'un mauvais oeil leurs attaques contre les institutions religieuses et surtout leur nudité. Elle aimerait également que toutes les femmes puissent choisir leurs priorités, que ce soit le travail ou la maternité, sans jugement. Elle semble en tout cas apaisée et avoir tiré un trait sur sa vie dans le showbiz. Son message, en tout cas dans ELLE, ne me semble pas dingue, même si je ne partage pas toutes ses idées. En tout cas, elle nous demande d'arrêter de juger sans connaître et je pense que ce n'est pas idiot. Mais je regrette le temps où Diam's s'en prenait à Marine Le Pen et m'emportait dans les textes de ses chansons, souvent bien écrites. 

Et on termine avec Alicia Keys, qui nous raconte sa journée type :) Elle se réveille aux alentours de 3 heures du matin, pour nourrir son deuxième fils, Genesis puis commence réellement sa journée 3 heures plus tard avec le réveil d'Aleph, son premier enfant, très actif et bavard le matin pour un déjeuner en famille et en musique ;) Elle passe l'après midi à faire du sport avant de dîner chez elle ou bien chez des amis et consacre sa soirée et le début de la nuit à la création musicale! Rien de bien foufou mais en même temps, on sait qu'Alicia Keys n'est pas la plus grande des clubbeuses et est quelqu'un d'assez discret :) Moi j'aime bien! 




Concernant les faits de société, ELLE nous explique que choisir comment réaliser une IVG n'est pas simple. De nos jours, la plupart des avortements se font par voie médicamenteuse, en ingérant la pilule RU 486, qui permet de stopper l'hormone qui permet à la grossesse de se poursuivre mais également d'expulser l'embryon. Sauf que selon les médecins, la solution chirurgicale serait préférable dans certains cas: il s'agit d'une intervention rapide (pas plus d'un quart d'heure), garantie sans douleur, dans un cadre médical qui peut en rassurer certaines. Surtout qu'au bout d'un certain temps, prendre le médicament peut conduire à des douleurs violentes et être seule aux toilettes tandis que vous perdrez du sang peut être compliqué à gérer émotionellement. Mais pourquoi alors les médecins s'acharnent à prescrire uniquement cette pilule? Par manque de moyens, tout simplement: renvoyer les femmes chez elle avec leur petite pilule, c'est économiser en anesthésie et en place dans l'hopital ; surtout que les départements IVG ferment les uns après les autres...C'est également un moyen pour les femmes d'être rapidement prises en charge, d'interrompre leur grossesse le plus rapidement possible. Rappelons aussi qu'en son temps, en 1970, cette pilule était une très bonne nouvelle pour les femmes, surtout que l'IVG n'était pas encore légal t que les opérations étaient pratiquées dans des conditions sanitaires terribles. En gros, il n'y a pas pas de bonne ou de mauvaise solution: comme le dit Elisabeth Aubeny, présidente de l'Association française pour la contraception, "la meilleure solution est celle qui est adaptée à chacune": il faudrait simplement qu'on puisse avoir le choix! 

Et termine avec le dossier été! ELLE a en effet réuni les tendances des mois prochains, des choses qui seront hype durant nos grandes vacances ;) C'est l'occasion d'apprendre que le vernis rose guimauve aura la côte, tout comme le carreau vichy, quant à lui revisité en bleu pour plus de modernité. Les spartiates, les minaudières en osier ainsi que les tatouages dorées seront toujours de la partie, tandis que le nouveau sandwich a grignoter sur la plage sera le pain bagnat, tout en sirotant un pisco sour, un cocktail d'origine péruvienne. Misez également sur une ceinture en corde, des Converse, les pantalons 7/8 et les lunettes aux verres roses ;) Et si vous avez envie d'accorder les dites lunettes à vos cheveux, foncez! Et selon ELLE, ce sont les vacances partagées avec sa famille qui ont la côte: vous confirmez?





Jolies photos!





Sur ce les filles, je vous fais des bisous pleins de fraîcheur! 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!