Foodie Grazia



Hello les filles!


Je suis ravie de vous retrouver aujourd'hui avec le billet Grazia de la semaine! Un numéro que j'ai trouvé très agréable à lire, que j'ai lu très vite mais sans m'ennuyer: il faut dire que c'est un numéro Food et que moi, la bouffe, j'aime bien ;) Mais je vous rassure, on ne parle pas que de gourmandises dans ce numéro!



On commence avec une star: Vincent Lindon! L'acteur a été ovationné à Cannes pour son rôle de chômeur dans La Loi du Marché et couronné du Prix d'Interprétation certes: mais peut-il faire son trouve à Hollywood et décrocher un Oscar? Il semblerait que non: en effet, ce film pourrait peut-être passer le Comité de sélection français à l'Académie mais il semble mal placé pour rafler la précieuse statuette ; de plus, son rôle ne ramènera pas beaucoup d'Américains en salles, car l'histoire, très "réaliste" et pas très glamour ne les passionnera pas. Les spécialistes estiment également que Vincent Lindon fait trop frenchy pour intégrer un casting de film US. Ils sont durs non? Quoi qu'il en soit, l'acteur semble lui n'en avoir rienà faire et n'envisage pas de carrière aux Etats Unis: après le film Escort Girl en 1986, il n'a en effet pas cherché à améliorer son accent et décrocher d'autres rôles. Enfin un talent qui ne fuit pas! ;) 

Petit mot de beauté ensuite, assez bref, sur les parfums aux notes de thé! La première fois que la boisson a été exploitée pour parfumer, c'était pour créer le Thé des Pluies de Mariage Frères, en 1989 mais le premier vrai parfum, à appliquer sur soi, a été imaginé pour Bulgari dans les années 90 et porte le nom d'Eau Parfumée au Thé Vert, tout simplement. On peut également citer CKOne de Calvin Klein, Déclaration et La Treizième Heure de Cartier qui ont fait les belles heures du thé: la bonne nouvelle, c'est que ce breuvage est de nouveau à la mode! Guerlain a sorti sa FLeur de Thé, Margiela son Tea Escape et Bulgari son Eau Parfumée au Thé Bleu :) On aime sa fraîcheur, sa "naturalité" mais également ses notes fumées ou miellées en fonction des créations. Moi qui adore le thé, je n'avais jamais pensé le porter sur ma peau! Mais ça pourrait peut-être changer ;) 






Poursuivons avec l'actualité ;) 
Premièrement, la rédaction nous emmène au Jaou: il s'agit d'une semaine consacré à l'art du monde arabe, se tenant au Bardo, musée attaqué par des terroristes en mars mais également un peu partout dans Tunis, ayant pour thème principal la religion et notamment l'islam. Son oeuvre phare cette année est un contener sur lequel est inscrit "Le Monde entier est une moquée".Il s'agit d'une manière pour les jeunes, les artistes et les amoureux de l'art de se rebeller contre les extrémistes qui voudraient les museler et s'en sont donc pris à eux il y a 3 mois. Pourtant, les artistes, même s'ils s'attaquent parfois à des symboles religieux (Aïcha Filali a par exemple imaginé un "ironique magasin d'accessoires religieux Made in China"), veulement simplement communiquer et faire communiquer, réfléchir les gens qui les entourent: n'est pas le propre de l'art? Mais l'art tunisien ne se cantonne pas à la religion: certains artistes préfèrent éviter ce sujet sensible et aller à la rencontre de leurs compatriotes.  Atef Maatllah les peint dans leur vie quotidienne par exemple mais a également mis en place des initiatives pour permettre à l'art de "pousser" dans la ville et un peu partout en Tunisie, en créant des collectifs et des associations et "colonisant" les espaces disponibles. Les jeunes ont bien décidé que l'art serait présent dans leurs vies! Ils déplorent tout de même l'absence d'un musée d'art contemporain, de vraies écoles d'art, de critiques d'art et d'un véritable marché de l'art. L'Etat les aidera-il? Espérons-le! 
Puis, nous partons à la rencontre des hommes de femmes politiques: qu'ont en commun sont ceux qui partagent la vie de Nathalie Kosciusco Morizet ou de Fleur Pellerin? Bérangère a mené l'enquête et découvert que ces hommes sont très ouverts d'esprit, n'ont pas peur d'être dans l'ombre et sont très amoureux de leur chérie. Ils peuvent parfois évoluer dans le milieu politique (comme le mari de NKM ou le compagnon de Marine Le Pen) mais n'ont pas les mêmes ambitions électorales : cela ne les empêche pas de conseiller leur dulcinée, comme lorsque le mari de Fleur Pellerin lui a recommandé de ne pas poster sur Twitter une photo d'elle en train de lire le fameux livre qu'elle n'avait pas lu, chose pour laquelle elle a été raillée pendant longtemps: selon lui, elle a le droit de ne pas être parfaite en tout et d'assumer de ne pas avoir le temps de lire quand on est Ministre. De même, le mari de Simone Veil lui écrivait ses discours, car si elle avait le charisme, le stature et le talent, il avait la plume :) Derrière chaque grand homme se cache une femme et derrière chaque grande femme se cache un homme donc ;) De toute manière, pour pleinement réussir professionnellement, chaque membre du couple doit soutenir l'autre.
Et en parlant de femme politique et d'ambition, une page est consacrée à Ayelet Shaked. Cette jeune politicienne aux dents longues et vient d'être nommée Ministre de la Justice du gouvernement israélien: jusque là, rien de bien étonnant ou dramatique, me direz-vous. Sauf que sa réputation de "robot sans émotion" et sa ferme intention de "rétablir l'identité juive" lui valent de nombreuses inimitiés! Il faut tout de même rappeler qu'elle est membre du parti d'extrême droite du pays, extrêmement religieux: pourtant, elle-même n'est pas pratiquante! Opportuniste, elle sentait qu'elle pouvait devenir une personne forte dans ce parti nationaliste et a saisi sa chance, avec succès: et aujourd'hui, elle mène une guerre contre la Palestine, bien décidée à ne pas leur permettre de créer un état palestinien. Tant et si bien que la Cour Suprême israélienne a peur d'être utilisée par sa Ministre uniquement dans ce but, d'autant qy'Ayelet vient de déposer une loi punissant de 10 ans les émeutiers palestinien :s Voilà qui ne devrait pas apaiser les tensions! Mais elle reste dans le viseur du Premier Ministre Benyamin Netanyaou, qui a été obligé de l'intégrer dans son gouvernement,  car ces deux-là ont déjà travaillé ensemble dans le passé et se détestent mutuellement :s Comme quoi, les femmes aussi peuvent être ambitieuses et se comporter en "requins"! 




Et on termine donc avec le coeur de ce numéro de Grazia, son dossier food! La rédaction commence par nous livrer un portrait de David Lanher: cet homme de 40 ans enchaîne les ouvertures réussies de restaurants dans la capitale: NoGlu, Vivant Table, Racies, Paradis, La Crèmerie et d'autres encore, c'est lui! A chaque fois, il éssaie d'insuffler un esprit authentique, assez bistrot à ses adresses, dans la simplicité mais l'extrême qualité. Il travaille énormément et se rend dans ses 9 restaurants chaque soir: il faut dire qu'il sat s'entourer que les chefs et équipes de ses restaurants sont des personnes reconnues dans le métier avec Masaaki Yamamoto aux commandes de Vivant Table, ou encore Dominique Léger, qui a travaillé 25 ans au Café de Flore et officie aujourd'hui au Bon Saint Pourçain, la toute nouvelle adresse de David Lanher, fidèle à son esprit très parisien, très gastro-bistrot. Fait curieux, sans le vouloir, il rachète souvent les restaurants créés par Pierre Jancou, célèbre chef français! Et cela réussit à David Lanher hors de nos frontières, puisque NoGlu et Racines émigrent aux USA :) Grazia nous donne ensuite toute une liste de bonnes adresses parisiennes que je ne décortiquerai pas parce que ça ne sert à rien mais aussi parc que j'en ai marre que la province soit très souvent laissée de côté dans ce genre de dossier! La rédaction fait également un détour par les halles, nous expliquant que les français se tournent de plus en plus vers ce genre de distributeurs, misant sur la réduction des intermédiaires, la qualité et la traçabilité des produits, mais également sur la solidarité envers les "petits producteurs" et leur système de fonctionnement innovant: pour preuve, la Maison Plisson (tout juste ouverte), Rungis et La Louve (les produits ont vendus par des bénévoles) ne désemplissent pas à Paris, tandis que les Docks et la Recharge (les produits ne sont vendus qu'en vrac pour réduire les emballages au maximum) font respectivement le bonheur des Marseillais et Bordelais responsables. J'ai également apprécie la double page concernant ces entreprises qui veulent permettre à leurs salariés de manger sain: King, qui a créé Candy Crush laisse à disposition et à profusion des baies de goji, des amandes, des laits végétaux à ses salariés (en plus du trampoline!) ; chez nous Quicksilver, dont les locaux sont au bord de la mer, mise sur des produits frais et de saison, les jus de fruits passés à la centrifugeuse et du bio. Pendant ce temps chez Pixar, on profite d'un bar à céréales et Marvel adore les sushis et les wok : plutôt cool tout ça, non? Je crois que je vais glisser cet article sur le bureau de mes patrons ^^ Pour finir, j'ai souri à la lecture de l'Astrovore, cet horoscope qui détermine ce que vous aimez ou devriez manger en fonction de votre signe astro :) Moi qui suis Capricorne et donc "perfectionniste, rigoureuse et exigeante", je suis quelqu'un qui aime la bonne chère mais sans excès mais également les plats épurés! Et cet été, comme Mars va un peu m'embêter, je devrai faire le plein d'anti-oxydants et de vitamines, avant que Jupiter ne vienne à ma rescousse ;) Un dossier vraiment très sympa et assez audacieux je trouve pour Grazia, car les magazines féminins sont en ce moment en pleine vague des régimes maillots de bain :) Il nous montre en tout cas que bien manger, c'est possible, c'est cool et ce n'est donc pas incompatible avec l'été et la silhouette ;) 




Sélection shopping!





Jolies photos! 






Sur ce les filles, je vous fais des gros bisous! Prenez soin de vous ❤️





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!