Golden Paulette

Hello tout le monde!


Ca y est, le mois de juin est là! Je ne sais pas vous, mais moi, personnellement, je n'ai aps vu passer le moi d'avril et le mois de mai: les jours fériés ont aidé, certes, mais ça passe tout de même à une vitesse o_O Tant et si bien que le Jules et moi sommes un peu en retard pour réserver nos vacances en Corse en septembre, même si, avec Airbnb, on devrait arriver à se débrouiller ;) D'ailleurs, si vous avez des bons plans à nous donner pour visiter cette jolie île, les choses à faire absolument tout ça, dites-moi ;) En sachant que nous allons surtout visiter le sud de la Corse (Figari, Propriano, tout ça tout ça ;))

En attendant de mettre nos petits orteils dans la mer, j'ai lu Paulette, dans le bus me menant au bureau (et oui, les vacances ne sont pas encore là ;)). Un numéro Bijou, très "gold", avec une couverture toute dorée, assez axé bijoux donc mais également voyage. Et voici ce que j'ai aimé y lire ;) 

On commence avec les stars? 
J'ai tout d'abord eu envie de vous parler de Nneka: je ne connaissais pas du tout cette chanteuse avant de la découvrir dans ce numéro de ELLE, mais j'aime sa façon de pense et son univers :) Son album, Fairy Tales, parle d'enfants, de personnes qu'elle a pu croiser et de raconter leur histoire, pas toujours joyeuse malgré le titre de cet opus: elle avait envie de transmettre des bouts de vie et donc, des bouts de connaissance, dans une volonté d'ouverture d'esprit. Elle espère aider les gens avec sa musque, donner une voix à ceux qui n'en ont pas, parce qu'elle est persuadée qu'aujourd'hui, la musique a plus d'impact que la politique. Elle a écrit cet album pendant et après un séjour en France,  pour observer les gens, s'éloigner de la musique mais également apprendre notre langue ; en pleine remise en question, elle a également beaucoup prié durant 6 heures dans l'une de nos églises, alors qu'elle pensait seulement y rester quelques instants! Je ne suis pas forcément une fille très spirituelle, mais sa démarche musicale m'intéresse et  je pense que son style raggae, afrobeat et hip-hop devrait me plaire. Il va falloir que je creuse ça!

Puis Mélanie Bernier répond à quelques questions :)  Venue parler de son film Un peu, beaucoup, aveuglément, elle nous explique qu'elle n'est pas la parfaite petite amie qu'elle incarne dans ce film mais également dans d'autres longs métrages, loin de là! Mais en tout cas, elle est très heureuse d'être devant la caméra, et ce, depuis ss premiers castings. Mais quand elle ne tourne pas, elle aime voyager, faire de la danse ou bien apprendre l'anglais :) Et selon elle, la chanson "A Bicyclette" d'Yves Montant correspond bien à Paulette, et je suis assez d'accord :)



Le magazine fait ensuite un focus sur M.I.A, qui, représente bien ce numéro Bijou. La rappeuse est en effet souvent parée d'imposant bijoux en or mais propose également des textes, souvent violents et percutants. Elle ne fait pas dans la demie mesure et défend notamment le Sri Lanka, son pays d'origine et son ethnie, les Tigres Tamouls dans ses chansons, même si cela lui apporte des soucis avec les Etats Unis! Et côté mode, cette femme entière maîtrise le kitsch et le bling bling comme personne, ce qui en fait le porte étendard parfait pour ce numéro Bijou ;)
Et en parlant de ça, Paulette nous parle, bien évidemment de tous ces chanteurs bling bling: le premier d'entre eux était Prince (que l'on imagine pas sans sa boucle d'oreille en forme de croix!), suivi par David Bowie mais également George Mickael, Lenny Kravitz et Bono, qui portaient des chaînes mais également de boucles d'oreilles et autres piercing. Aujourd'hui, c'est surtout dans le milieu du rap que les hommes imposent par leurs bijoux: Joey Starr avait un dentier en or quand Booba porte de lourdes chaînes, comme leurs acolytes américains, Chris Brown, Lil Wayne ou encore...2 Chainz. Ces bijoux masculins représenteraient la richesse et la réussite, certaines pièces valant une petite fortune. Et cette réussite ne devrait ps s'arrêter là, puisque Louis Vuitton à récemment collaboré avec Pharell Williams sur "une ligne de bijoux haut de gamme et clinquante". Pas toujours du meilleur goût donc, le bling bling, mais ça rapporte! 



Place ensuite à Hapsatou Sy! Elle revient sur son parcours, son actu et ses projets : elle nous rappelle qu'elle avait créé les salons Ethnicia, "avec un principe de franchise solidaire", c'est-à-dire des femmes qui avaient envie de s'en sortir grâce à ce salon. Après un beau succès, elle a toutefois dû fermer ses boutiques, devenues "trop compliquées" à gérer: et ça été une libération pour la jeune femme! Ses produits cosmétiques Ethnicia eux, continuent d'être commercialisés, notamment en pharmacies et elle a également lancé sa griffe de vêtements, appelée antiKOD : l'idée est de mettre en avant des "petits" créateurs, qui font des jolies choses intemporelles, sans forcément suivre la tendance à tout prix. Elle continue également à faire de la télévision, avec le Grand 8 et Projet Fashion sur D8. Elle se dit d'aillleurs très flattée d'être compare à Heidi Klum qui présente le même programme aux Etats Unis, même si elle pense ne pas encore être à son niveau et contiuer d'apprendre le métier de présentatrice, bien différent de celui de chroniqueuse comme dans son autre émission. En tout cas, elle nous incite à ne pas avoir peur de prendre des risques et nous rappelle que les échecs, qu'elle a elle aussi connus, sont très formateurs : il vaut mieux tenter et se planter que ne pas essayer de vivre ses rêves :) 
On retrouve ensuite un brave garçon, du nom de Bruno Sanchez: si comme moi vous êtes fan de Catherine et Liliane, vous le connaissez déjà, puisqu'il joue la collègue rousse d'Alex Lutz ;) Il est d'ailleurs à l'affiche du film de son compère, Le Talent de mes Amis et nous parle de son amitié avec Alex mais également de son parcours :) Né d parents immigrés venus du Portugal, il a commencé le métier de comédien à l'âge de 9 ans et a suivi le Cours Florent après son bac avant que sa troupe cherche un metteur en scène, trouvé en la personne d'Alex :) Comme dans le film, Bruno et Alex sont accompagné d'un troisième larron dans leur "bromance", Tom (Dingler, qui joue aussi dans le film) et ça arrive aussi à Bruno d'être jaloux des moments qu'ils passent sans lui ^^  Mais ils 'adorent tous les trois, et Bruno ne tarit pas d'éloges sur Alex, qu'il qualifie de très généreux et il n'oublie pas qu'il l'a toujours soutenu, même dans les moments de grosse galère :) En tout cas, cet acteur, Bruno Sanchez semble être vraiment une belle personne: doué, humble, reconnaissant et en plus, il trouve que les filles sont super cool par rapport aux mecs et il est fou amoureux de sa petite fille de 18 mois :) 

Et la mode? 
On les a vus lors de la dernière Fashion Week, notamment au défilé Givenchy: les bijoux de visage ont la côte. Avant ça, Rodarte avait remis la piercing à l'arcade au goût du jour lors de la Fashion Week Printemps Eté 2015 à New York. A chaque fois, le bijou semble venir remplacer le maquillage, d'ordinaire seul ornement du visage et nous évoque des créatures mystiques, pourquoi pas des déesses hindous parées de leurs plus précieux atours. Surtout que les femmes qui portent ces bijoux souvent lourds ont un port de tête altier, rappelant les reines antiques et le pouvoir! Ceci étant dit, même si j'adore regarder ça chez les autres, que je trouve ça très élégant et et "précieux" et notamment sur les podiums, je ne me verrais pas les porter moi-même, même si'il ne s'agit que d'un petit piercing au nez. Et vous?




On termine avec le lifestyle?
Paulette se penche sur le phénomène de l'astrologie et de la voyance et nous explique que bien plus de personnes font confiance en cet "art" qu'on veut bien le croire: pas mal de gens croient en la compatibilité des signes astrologiques, pour trouer l'amour bien sûr mais également pour trouver le candidat idéal à un poste: certains DRH estiment que le moment de notre naissance à une incidence sur notre caractère, notre capacité à travailler en équipe ou sous pression. Idem, certains hommes politiques font confiance à la voyance pour prendre de grandes décisions: Jaurès allait voir Madame Fraya à Paris( qui lui a prédit l'arrivée de la Première Guerre Mondiale) tandis que Mitterrand se référait aux bonnes paroles d'Elisabeth Tessier. Certes il existe des charlatans et ils sont bien plus nombreux que les vrais voyants, mais il y en a, des vrais apparemment. Et il explique dans ce dossier; que leur don est un état de fait, qu'ils ne choisissent pas ; du coup, ils n'ont pas envie d'escroquer les gens mais de les aider. La voyante interrogée, Françoise Camille nous confie également, qu'elle voit et entend certaines choses et qui lui arrive de sentir des odeurs parfois! Mais quand elle voit un décès dans ses prédictions, elle évite d'en parler à ses clients, sauf si la personne peut s'attendre à cette disparition. Un chouette dossier, que j'ai trouvé vraiment intéressant! Et quand on sait que les voyantes sont souvent très bijoutées, en tout cas dans l'idée qu'on s'en fait, il est bien dans le thème ;) 
Pour terminer, Paulette nous emmène en Inde :) On commence notre périple à New Delhi, dans ses galeries d'art, ses petits cafés, ses antiquaires, et ses boutiques des jeunes créateurs mais aussi son parc de daims: oui ca ne sonne pas très indien comme ça (mais pourquoi, après tout?), mais pour se déplacer, on prend un petit tuk-tuk ou rickshaw, accompagné de la litanie des klaxons qui ne s'arrêtent...jamais. Et on n'oublie pas le Khari Baoli, le marché des épices. Direction ensuite Jaipur, capitale du Rajasthan et son Palais des vents  (qui est en fait seulement une facade) ainsi que le fort d'Amber pour ensuite "s'envoler" vers Japur, ville sacrée et entièrement vegan, pour découvrir le temple Jagatpita Bhahma Mandir et ses sadhu, moines hindous. Un joli dossier qui m'a rappelé la chance que j'avais eu d'aller dans ce pays il y a maintenant 5 ans: j'avais été complètement dépaysée et je regrette d'avoir eu mal au ventre durant mes 15 jours de périple car j'aurais sûrement davantage profité. Nous nous étions rendus à Calcutta, ville folle, bruyante, pas super propre que j'ai maudite durant une semaine mais qui m'a réellement changé de mes petites habitudes de française ; nous étions ensuite allés au nord est du pays, dans le Mizoram, état indien limitrophe avec la Birmanie, très différent du reste de l'Inde et totalement stupéfiante par ses paysages (de la jungle et de la montagne essentiellement), la gentillesse de ses habitants et sa sérénité (surtout par rapport à Calcutta ^^). 





Sélection shopping!






Jolies photos!


 



Voilà les filles! Avez-vous lu ce numéro Bijou? Que pensez-vous de ce thème? Des bisous!





CONVERSATION

1 commentaires:

  1. Yeah ca cest du Paulette! J' adhère j'adore :) t'es allez en Inde ??!!!!

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!