Un été en ville avec ELLE



Hello there !

Décidément, je crois que je me suis vraiment lassée de lire ELLE…Cette semaine encore, je n’ai pas été transportée par ma lecture, malgré quelques articles qui m’ont bien plu et dont je vous parle dans ce qui suit. J’ai particulièrement été un brin agacée par quelques pages du dossier « 10 façons de s’évader en ville » : l’une d’elle nous donne des astuces pour choper un coup d’un soir. Alors, là n’est pas le problème et oui, l’article est rédigé sur le ton de l’humour mais ça me fatigue de lire des choses qui veulent un peu « régir » notre vie intime alors que personne ne doit nous dire que l’on doit faire. Idem, pour réchauffer notre look en ville et éventuellement « choper », la jupe courte est recommandée, dans 5 tenues sur 10 : mais pourquoi nous donner une ordonnance mode imaginée exclusivement pour ramener une target chez soi ? Je trouve ça rétrograde et sexiste, pardonnez-moi. Pour séduire, il faut avant tout être bien dans sa peau et ce ne sont pas ces diktats stylistiques qui vont nous y aider.

Vous l’aurez compris, ELLE ne s’est toujours pas attirée mes faveurs cette semaine et il me tarde maintenant d’avoir fini mon abonnement :s Mais voici quand même ce que j’ai aimé y trouver !


Et si on démarrait en beauté? :) 
ELLE nous en dit tout d'abord un peu plus sur les origines du monoï: cette huile sacrée est née il y a 2000 ans et est obtenue en faisant macérer des fleurs de tiaré dans de l'huile de noix de coco. Attention, il s'agit d'une fleur de tiaré spéciale, qui ne pousse que dans le Pacifique Sud! Les Européens et les Américains ont découvert le monoï dans les années 60 quand ils commencèrent à voyager et s'en sont servis comme produit solaire, en pensant que son pouvoir  nourrissant était protecteur: grave erreur! Pour info, le monoï est le seul produit non comestible à bénéficier d'une AOC :) Il s'utilise en masque pour les cheveux, en huile hydratante pour la peau et on nous recommande d'essayer d'en verser dans notre bain ;) Personnellement, j'ai acheté une brume parfumée à la fleur de tiaré chez Adopt' et je ne peux plus m'en passer: en été, je me sens obligée de choisir un parfum qui sent les vacances :) 
La rédaction nous donne également des conseils manucure en été! Et oui, il y a quelques contraintes à respecter pour de jolies ongles en période de canicule ;) Il est par exemple conseiller d'éviter d'appliquer son vernis au soleil, sous risque qu'il sèche mal et qu'il fasse des bulles, et de le poser sur l'ongle en couches bien fines. Pour éviter que la transpiration empêche l'adhérence du vernis, il est également possible de miser sur un produit équilibreur de PH. Attendez bien 4 minutes entre chaque couche, mettez plein de top-coat et, bien plus surprenant, n'hésitez pas à plonger vos doigts manucurés dans de l'eau bien fraîche pour faire durcir le vernis!



Et les stars?
Petit focus sur les Bleues: bien qu'elles aient perdu face aux Allemandes, leur parcours reste incroyable et leur popularité grandissante est amplement méritée :) Elles ont fait des recurds d'audience sur W9 (la chaîne n'avait jamais réuni autant de monde) et n'ont plus besoin de faire des calendriers sexy pour attirer l'attention sur elles. Les médias parlent également d'elles pour la qualité de leur jeu et non uniquement pour leur physique et ça, c'est la plus belle des victoires. De même, la FFF a compris le potentiel que cette équipe peut avoir et a décidé de leur donner les moyens d'être crédibles et surtout visibles: elles font des matchs de gala, décrochent des sponsors et ont de nouvelles tenues pour jouer. Est-ce que cela poussera les petites filles à faire du football? C'est pas gagné mais on y croit :)
Après Maitena Biraben, ELLE nous présente une autre étoile montante du PAF, en la personne de Audrey Crespo-Mara: elle sera le joker de Claire Chazal pendant l'été et elle n'a pas été choisie au hasard. En effet, la journaliste a fait ses preuves à LCI depuis maintenant 8 ans: elle est à la fois objective et rassurante, calme et parfois mordante en interview politique et clairement une bonne camarade, qui justifie le succès du JT par le talent de toute la rédaction, qu'elle voit comme un "grand paquebot". On revient également sur ses origines modestes et elle tient à remercier ses parents qui se sont saignés pour permettre à leurs enfants de faire de longues études et après avoir occupé la matinale de LCI, elle a donc pris les rênes du JT. Les mauvaises langues diront que cette promotion sur TF1 n'est pas sans lien avec son mari, qui n'est autre que Thierry Ardisson: mais, évidemment, cela n'a rien à voir et bien qu'il lui donne quelques conseils, elle ne lui doit pas son parcours. En tout cas, on retrouvera donc Audrey Crespo-Mara au JT de TF1 à partir du 17 juillet :) 




On l'aura compris en voyant la couverture de ce numéro, Laeticia Casta fait partie des stars de la semaine: le journaliste nous débriefe un entretien intimiste avec l'actrice dans une brasserie populaire parisien que Laëticia affectionne. Et s'il avait pour ambition de montrer une autre facette de la Casta comme on dit, c'est un peu raté: en effet, on sait que Laëticia Casta ne veut plus être et n'est plus seulement un physique, qu'elle a du caractère, qu'elle laisse parler ses émotions, il est donc inutile de vouloir casser son image de jolie fille, je pense que c'est fait depuis longtemps. Et encore une fois, l'actrice explique qu'elle veut toucher les gens et qu'elle ne se sent jamais en terrain conquis face à la caméra, surtout qu'un sentiment d'imposture peut se glisser quand elle sent qu'un réalisateur la veut pour sa beauté. Mais elle a vraiment envie d'explorer toutes les facettes du 7ème art, d'aller plus loin et la seule chose que nous apprend réellement cette interview, c'est qu'elle a décidé de se lancer dans l'écriture, pour elle dans un premier temps, afin de ne pas être qu'actrice, et d'avoir une vie plus riche que les personnages qu'elle incarne, pour garder un équilibre. Elle reste également toujours très discrète sur sa vie privée, un côté ancienne vedette mystérieuse qui moi, me plaît bien :) Et je la trouve sublime dans le clip publicitaire du parfum Extase: il n'a qu'elle, je pense, qui peut dégager une telle puissance sensuelle sans tomber dans la vulgarité :) Et pour le coup, elle est bien choisie pour ce numéro de ELLE, assez porté sur la sensualité et l'érotisme estival. Mention spéciale pour ses cheveux courts, qui lui vont bien! 
Et on terminera avec Kee-Yoon, cette avocate devenue humoriste :) Elle nous emmène en Corée du Sud, d'où elle tient ses origines et en particulier à Séoul: bien qu'elle est ait grandi à Paris suite au départ de sa maman pour la France pour étudier au Conservatoire, elle a passé tous ses étés dans la capitale sud-coréenne et connaît très bien la ville. Elle aime aller au marché de Namdaemun Shijang avec sa tante pour toute ses saveurs mais également aller au restaurant avec toute sa famille ; et si elle adore faire du shopping avec ses copines de fac, elle a parfois du mal avec leurs "conseils", la poussant à débrider ses yeux ou corriger son nez, comme c'est la mode à Seoul. Elle nous conseille de faire un tour dans le quartier de Hongdae, pour y faire du shopping tech mais aussi de mettre la main sur des vêtements "top et pas chers" ;) Et bien sûr, elle ADORE le karaoké et prend le micro très souvent dans l'un des nombreux bars spécialisés en la matière ;)



Et on termine avec les faits de société!
On commence donc avec le fameux dossier S’évader en ville qui m'a un peu rendue chafouin: je vais volontairement zapper la page "Comment oser le coup d'un soir" mais dire quelques mots sur la page consacrée aux plaisirs de la plage et comment les retrouver en ville: on peut donc compenser notre tristesse de ne pas avoir de vue sur la mer en plantant un petit basilic sur son balcon (je confirme, ça met autant en joie et ça sent aussi un peu le sud) et on troque le mojito par un diabolo menthe, aussi frais. Le bal des pompiers sera un parfait ersatz d'une fête sur la plage tout comme le parc viendra remplacer le sable chaud pour un gros câlin en plein air, tout comme l'inconfort des escaliers remplaceront l'instabilité des vagues du lagon ;) Côté mode, ELLE nous conseille de ne rien renier en été et surtout pas notre personnalité puisque c'est l'occasion de pousser le curseur d'un cran par rapport à son style de base: on est encore plus LOL, plus romantique ou bien plus hot. Un dossier donc à la fois consternant et sympathique, avec des choses à prendre et d'autres clairement à laisser.
Le magazine fait un petit point sur le challenge de la location de vacances: un peu sur la même lignée que l'immobilier en ce moment, on aime bien choisir l'appartement ou la maison dans lequel ou laquelle on va passer quelques jours et on y accorde énormément d'importance, avec un travail parfois colossal de recherche en amont. Une véritable passion pour certains et certaines. Dés le mois de janvier, il existe des gens qui "traquent" non seulement les bons plans mais aussi et surtout un bel endroit, qui nous rendra heureux et fiers d'occuper, ne serait-ce que quelques jours: ces personnes s'imaginent dans ces habitations comme autant de personnages et de vies qu'ils pourraient avoir. Et pousse le bouchon un peu loin, en cherchant toutes les photos de l'habitation mais aussi en la cherchant sur Google Earth pour être sûr(e) que la route ne passe pas trop près, que la plage est bien à 200 mètres, etc. C'est une manière d'upgrader voire de réinventer son quotidien et on peut s'émerveiller pour la déco, les petits objets du quotidien qui sont différents de chez nous. Ca peut sembler dingue dit comme ça mais je pense qu'on est nombreux à faire, inconsciemment ou non, et avec des degrés divers ce travail de projection et d'identification.Non? :) 
ELLE nous parle enfin de la danse thérapie: cette technique consiste à laisser faire son corps, à le laisser aller sans lui apprendre des pas particuliers, afin de reconnecter à nos sensations et les identifier, mais également nous permettre de les exprimer. Un peu comme au yoga, un professeur donne des indications afin de nous guider dans cette connexion et cette prise de conscience de soi et dans l'espace, de manière physique. Le tout sans miroir, pour faciliter le laisser aller et sans compétition, puisqu'il n'y a pas de chorégraphie à mémoriser :) Idéal pour destresser, prendre conscience de soi mais également pour appréhender l'espace et apprendre à se mouvoir avec plus d'aisance et de grâce ;)




Jolies photos !







Voilà les filles ! Et vous, quels articles ont attiré votre attention, que ce soit parce que vous l’avez trouvé cool ou bien au contraire plutôt agaçant ? :)






CONVERSATION

1 commentaires:

  1. Je n'aime plus Elle non plus. Pourtant je l'ai lu pendant de nombreuses années. J'ai été abonnée gratuitement pendant quelques semaines et j'ai constaté, qu'Elle et moi, c'était une histoire finie. Je ne sais pas quel lectorat féminin il vise... Dommage car j'ai adoré cette revue.

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!