Renewal Grazia




Bonjour!

Votre lundi matin se passe bien, ce n'est pas trop dur? Faisons une petite pause et prenons le temps de lire le Grazia de la semaine, avec un bon café, un bon thé ou un bon chocolat :) 


Commençons avec la mode!
J'ai tout d'abord aimé lire la chronique de la géniale Marie Colman, "Il est où le culot?" qui décidément, me plaît beaucoup. Elle met en lumière la décision de deux magazines de mode d'avoir choisi des femmes peu conventionnelles pour leur numéro de rentrée : Sharon Stone (nue) pour Harper's Bazaar et Beyoncé pour Vogue. Alors oui, ce sont deux immenses stars qui collectionnent les unes de magazines et cela ne devrait pas nous étonner : et pourtant. Rappelons que Sharon Stone a tout de même 57 ans et que Beyoncé est une femme noire : a priori, les portes de la mode ne s'ouvrent pas pour les "vieilles" (en sachant qu'à 25 ans, tu es déjà old-school) et pour les personnes de couleur (ce n'est que la 3ème fois de toute son histoire que Vogue choisit une égérie noire). Marie salue le retour de l'audace de ces deux grands magazines de mode, qui étaient devenus bien lisses au fur et à mesure que le succès grandissait. Bien sûr, on ne devrai pas se réjouir autant, car cela devrait être normal : mais malheureusement, on n'y est pas encore...
Petit tour d'horizon ensuite sur les tendances mode du mois! Septembre sera marqué par le grand retour des jupes midi, parfaites pour la demi-saison, à porter avec un simple tee-shirt/débardeur. Le pantalon en cuir sera également de la partie, avec une jolie chemise blanche, tout comme le sac cartable, qui illustre bien la rentrée! Grazia a également eu un coup de coeur pour la nouvelle collection de Princesse Tam-Tam, avec de beaux pulls en cachemire, des pièces très comfy dans lesquelles se lover même pour aller au bureau tellement elles restent élégantes, des modèles plus sixties mais aussi un partenariat avec Uniqlo donnant naissance à des vêtements équipés de la technologie HeatTech, qui nous tiennent au chaud. Je valide ;) 





Et les stars?
Petit détour tout d'abord par le Festival de Deauville: si les grands noms américains ne se sont pas bousculés au portillon (il faut dire que la Mostra de Venise et le Festival de Toronto, par exemple, avaient lieu en même temps), ceux qui étaient présents ont passé un bon moment et rappellent que Deauville, c'est un festival sans prétention, plus "comfy", plus intimiste, plus axé sur les oeuvres présentées et authentique que Cannes par exemple, qui est très paillettes. Cette année, Keanu Reeves était également à l'honneur et l'acteur de 51 ans n'a pas caché son émotion ; Louise Bourgoin, elle, rappelle que la différence majeure entre le cinéma français et le cinéma américain est simplement le fait qu'il y ait du vin à table chez nous ;)
Puis, c'est au tour à l'égérie de ce numéro de nous faire quelques confidences : Lana Del Rey nous parle de son nouvel album intitulé Honeymoon. Elle nous confie qu'elle a commencé l'enregistrement avec le morceau Ultraviolence, dans un état d'esprit très positif et créatif et que c'est à la fin qu'elle a commencé à se poser des questions. La chanson Honeymoon est quant à elle la chanson qui l'a le plus touchée, qui a remué le plus d'émotions. De manière générale, la chanteuse est ravie de la teinte "bleu-noir" de cet opus et de son univers un peu jazzy ; elle estime qu'elle a été au plus profond de ces émotions également et qu'elle a été moins cérébrale qu'à l'accoutumée.. Lana Del Rey nous confie aussi qu'elle aime glisser des noms de lieux précis dans ses chansons, tout simplement parc que ce sont des lieux qui lui tiennent à coeur et dans lesquels elle a ses habitudes (elle écrit beaucoup sur le Wilshire Boulevard à LA, par exemple). Pour terminer, elle est ravie d'avoir pu collaborer avec le chanteur The Weeknd. Une interview sympathique mais je vous avoue que je ne partage pas l'engouement suscité par Lana Del Rey, sa musique me laisse de marbre ; j'ai donc été très dubitative à la lecture de la double page précédent l'interview, dans laquelle le journaliste s'extasie sur Honeymoon et la capacité des morceaux à nous prendre au tripes tout en parlant de débuts et de fins d'histoires d'amour.



La rédaction consacre enfin toute une double-page au film Much Loved, qui a fait sensation à Cannes en mai dernier. Il évoque sans tabou le quotidien de 4 prostituées marocaines, qui se plient au désir des touristes étrangers et notables nationaux tout en restant dignes, n parlant librement de sexualité et en se moquant de leurs clients dés qu'ils ont le dos tourné, comme un dernier rempart pour garder leur fierté. Et c'est ce qui donne au film toute sa dimension. Une pépite cinématographique qui a été tournée avec des moyens réduits et quasi-clandestinement, qui n'est pas au goût du pouvoir conservateur marocain, qui a interdit la projection du film dans le pays ; le réalisateur Nabil Ayouch et l'actrice principale  Loubna Abidar ont été menacés et insultés. Ces derniers regrettent l'hypocrisie du gouvernement qui connaît le problème de la prostitution mais espèrent que ce film redonnera aux prostituées la force de se "re-aimer".

Petit mot de beauté rapide, car Grazia a préparé un petit dossier sur les nouveautés de la rentrée qui bousculent nos gestes beauté. Il est par exemple question de la brosse "buffer" pour appliquer son fond de teint, qui fait réellement pénétrer le produit au coeur de la peau pour un effet infiniment naturel, en douceur ; pendant ce temps, Redken a imaginé des feuilles imbibées d'huiles d'olive et de lavande que l'on passe sur nos cheveux pour stopper les frisottis en un seulgeste. Le fluide Top Secrets Hydratant Eclat Instantané de Yves Saint Laurent s'occupe de la peau de A à Z, faisant office d'hydratant, mais aussi de primer et de blur. Cool, non? 



Terminons avec l'actualité et les faits de société :) 
Grazia nous présente tout d'abord notre nouvelle Ministre du Travail, Mariam El Khomri : très jeune (36 ans), sa ligne de pensée rejoint celle d'Emmanuel Macron, avec une tendance à l'entreprenariat et au secteur privé" et elle est plutôt hyperactive, aimant aller sur le terrain mais également réfléchir à fond sur ses dossiers. Il va lui en falloir de l'énergie pour cumuler ce poste et celui de conseillère à la mairie de Paris! Espérons en tout cas qu'elle trouve des solutions pour résoudre la crise de l'emploi. Bravo au Président d'avoir choisi une femme jeune pour intégrer son gouvernement!
On fait également la rencontre de Chen Guancheng et son histoire est incroyable. Ce Chinois devenu aveugle enfant suite à "une fièvre mal soignée" s'est battu pour faire de hautes études et devenir chirurgien et a toujours combattu la pensée unique prônée par les autorités chinoises, en plus de devoir supporter la discrimination due à son handicap au quotidien. Pour défendre ses compatriotes des exactions commises, il a alors appris le droit seul et a plaidé  bénévolement pour des femmes ayant été forcées à avorter notamment (à cause de la politique de l'enfant unique). Un combat qui lui a valu de séjourner en prison durant 4 ans puis de s'échapper pour un exil forcé, puisque Chen vit aujourd'hui aux Etats Unis. Mais attention, son combat ne s'arrête pas pour autant, il a créé une fondation et continue d'alimenter son réseau de relations pour soutenir les opprimés. Un parcours qui ne peut que forcer l'admiration et qui est relaté plus en détail dans sa biographie L'Avocat aux pieds nus.
On peut ensuite parler d'une autre initiative qui redonne fois en l'humanité, celle d'une blogueuse vient en aide aux migrants: Maddie Alizadeh, autrichienne et blogueuse mode vit à trente kilomètres d'un camp de réfugiés et côtoie donc ces migrants, "accueillis" dans des conditions très spartiates, pour ne pas dire inhumaines. Elle s'y rend régulièrement pour donner ses vêtements, apporter de la nourriture et des gourmandises mais également pour parler avec eux : rien de bien grandiose mais qui peut se vanter d'en faire autant? Elle a également décidé de soutenir une famille et d'écrire une lettre au Ministre de l'Intérieur qu'elle a postée sur son blog : avec succès car cette famille a obtenu le droit d'asile! Maddie a également décidé d'ouvrir un autre site recensant la liste des choses que les volontaires sont prêts à donner, en face des besoins des migrants (comme des dictionnaires arabe allemand), afin de faciliter les dons. Bravo à elle, car son sens du partage est tout de même incroyable. Les grandes blogueuses mode françaises sont-elles prêtes à en faire autant?






Jolies photos!




Sur ce les filles, je vous fais des bisous et vous souhaite un joli lundi :) 







CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!