Unlucky Grazia





Après Léa Seydoux la semaine dernière, c'est donc au tour d'Adèle Exarchopoulos de faire la couverture de Grazia. Un numéro daté du 13 novembre donc que j'ai commencé à lire vendredi soir, avant que toute cette tragédie ne commence...Ce numéro de Grazia a donc une saveur particulière pour moi, car je l'ai lu avant et après les attaques, dans un état d'esprit bien différent à chaque fois.


On commence avec les stars!
Tout d'abord, Grazia nous apprend que Thomas Thouroude vient d'être nommé par Canal+ pour sauver la case du Grand Journal, en grande difficulté ces derniers temps. Le journaliste sera en effet aux manettes d'un programme du 20 au 31 décembre, Ce Soir Show qui sera un late show à l'américaine qu'il sera seul à animer avec 4 personnalités invitées et un DJ. Ca me tente bien, dis donc! Si c'est aussi bien fait que ses grands frères US, comme chez Jimmy Fallon ou Ellen DeGeneres, ça peut vraiment être fun :) La rédaction est en tout cas ravie de voir que Thomas Thouroude est enfin récompensé pour son travail et son talent, dont il a pu faire preuve à l'antenne, avec les programmes sportifs d'i-Télé puis avec son Before sur Canal+ :) Vous aussi?
Donald Trump et les réseaux sociaux, c'est maintenant une grande histoire d'amour. Et pourtant, ce n'était pas gagné à la base! Si le candidat républicain à la présidentielle américaine tweette aujourd'hui à tort et à travers et peut se targuer de disposer d'une communauté sociale plutôt imposante, c'est grâce à l'un de ses jeunes fans qui l'y a initié : Justin McConney travaille avec lui en tant que directeur des nouveaux médias depuis maintenant 4 ans et il adore notamment les vidéos courtes d'Instagram qu'il utilise très fréquemment. Il a également conseillé à son boss de live-tweeter les grandes manifestations très suivies comme les Oscars et surtout, de se montrer tel qu'il est, #nofilter, brut de pomme, dans toute sa "splendeur". Si ca peut démontrer son étroitesse d'esprit et dissuader les Américains à voter pour lui, ça me va! 




La sortie du film Les Suffragettes est l'occasion de parler plus en détail de cette période de l'histoire anglaise. A la fin du 19ème siècle, les Anglaises se sont en effet battues pour pouvoir voter aux élections municipales et départementales de leur pays, et ont tenu à pouvoir en faire autant au niveau national. Elles ont finalement obtenu gain de cause en 1916 mais cela ne s'est pas fait sans heurts! Il faut tout d'abord savoir que les suffragettes ne se mettaient pas en opposition avec les hommes et que nombreux sont ceux qui les ont soutenues ; enfin en tout cas pas toutes, car la branche la plus radicale du mouvement y étaient farouchement opposée, s'en prenaient également aux biens publics, en jetant des pierres ou en faisant sauter des bombes. Ces actes de terrorisme sont ce qui les différencie du mouvement "principal". Les militantes n'étaient également pas toutes des bourgeoises aisées mais aussi des membres de la classe ouvrière ou enseignante, grâce à l'éducation des jeunes filles. Et enfin, "last but not least", les suffragettes ne voulaient pas forcément toutes avoir le droit de voter dans un premier temps et voulaient simplement avoir accès au vote censitaire des hommes (certaines se pensaient trop "sensibles" pour décider de la vie politique #soupir), qui prévoyait que seuls les citoyens "payant un certain niveau d'impôt" puissent accéder au scrutin. Quand en 1916, tous les hommes ont pu voter sans condition financière, les suffragettes ont obtenu la même chose pour les femmes de plus de 30 ans, condition révoquée en 1926 :) Si cet épisode de l'Histoire vous intéresse, le film, avec notamment Carey Mulligan, sort demain :) 



Sinon, la Nouvelle Orléans est le nouvel Hollywood! Et oui, de plus en plus de films sont tournés au sein de cette ville pleine de charme et de mystère et même plus qu'à Hollywood. Pourquoi? Pour ses décors, bien sûr, qui vont du bayou, au centre historique français en passant par les maisons coloniales et les immeubles désaffectés. Mais aussi parce que suite à l'ouragan Katrina, la Nouvelle Orléans a réellement besoin de booster son économie : du coup, le gouvernement a eu l'idée de donner des subventions aux producteurs et équipes de tournage qui choisiraient cette ville pour filmer leur oeuvre, mais également aux startups et studios artistiques qui viendraient s'installer sur son territoire. Les prétendants-acteurs sont également ravis, car la concurrence y est moins rude que dans la Cité des Anges et la vie bien plus abordable! NOLA est donc la nouvelle "place-to-be" pour la télévision et le cinéma, où ont été tournés Dollar Buyers Club, Scream Queens, NCIS mais aussi The Originals. J'en suis ravie, car comme je vous le disais ici, j'adore la Nouvelle Orléans et je rêve de m'y rendre :) 
On termine avec l'égérie de ce numéro, Adèle Exarchopoulos! Toujours aussi simple et en gouaille, la jeune actrice s'est rendue en interview en jogging et baskets :) Elle rappelle que  La Vie d'Adèle lui a ouvert les portes du cinéma, notamment américain, puisqu'elle a tourné avec Sean Penn dans The Last Face mais aussi que ce film l'a au début hissée en porte-parole de plein de causes qu'elle n'avait pas forcément envie de défendre en dehors du champ de la caméra, estimant que son apparition dans ce long-métrage en disai déjà long sur ses convictions. Elle confie qu'elle doute toujours beaucoup, qu'elle a peur de faire des erreurs et de ne pas être légitime dans le milieu et que c'est normal : elle aimerait juste avoir le droit de se tromper sans que cela ne ruine sa si jeune carrière. Elle est ravie d'avoir pu tourner avec Sean Penn, qui l'a réellement accompagnée  tout en la laissant faire des propositions dans son jeu ; mais non, elle ne veut pas faire une carrière hollywodienne à tout prix, regardant avant tout la teneur des scénarios et des rôles proposés. Elle est d'ailleurs également à l'affiche d'un film français, les Anarchistes, aux côtés de Tahar Rahim : elle a aimé incarner une "communarde révoltée", portant des combats, des idées qui résonnent encore aujourd'hui et avait aussi envie de représenter une jeunesse qui ne croit pas en la politique, qui en a marre des discours lissés et des idées rétrogrades. Elle pense qu'aujourd'hui, ce sont les artistes qui représentent le mieux la France, comme Nekfeu ou Abd-Al Malik. Petite anecdote pour finir : Adèle n'a pas eu son baccalauréat et elle s'en fout! En même temps, ça ne l'a pas empêchée de réussir, en tout cas pour le moment ;) 



Et le lifestyle? 
La rédaction dresse tout d'abord le portrait de Sümeyye Erdogan, la fille du président turc. Cette dernière est une véritable conseillère dans l'ombre de son père, qui attise tous les scandales : elle est par exemple accusée de corruption, de puiser son salaire important dans les caisses de l'Etat et , pire encore, de soutenir les combattants de Daesh. Elle réfute bien sûr toutes ses accusations, mais aime à rappeler qu'elle pense qu'il est normal que les filles perçoivent une part moins importante de l'héritage de leurs parents que leurs frères ; tout en disant également que les femmes ont droit de travailler à l'extérieur de la maison, mais aussi et surtout sans avoir à reverser un centime de leur salaire à leur mari. Vous avez dit paradoxal? La jeune femme politique est peut-être à la fois influencée par ses années d'études aux USA et en Angleterre (en sciences sociales, politiques et économiques) mais aussi par son père, qui n'est pas le dernier à faire des déclarations bien misogynes. Il remet fréquemment en cause l'égalité des sexes, fait fermer les plannings familiaux et affirme que les femmes ne sont là que pour infanter...En tout cas, les propos très nuancés (et contradictoires) de sa fille plaisent à la population, qui vote du coup en masse pour le parti familial, l'AKP.
Airbnb a organisé son Airbnb Open samedi dernier, sa conférence sur "l'hospitalité IRL" et Grazia en profite pour revenir sur ce phénomène. Il faut dire que cette startup qui affiche 7 printemps au compteur a dépassé toutes les espérances de ces trois créateurs, valant aujourd'hui 25 milliards de dollars et ce, malgré la grogne des hôteliers qui ne voient pas du tout d'un bon oeil ce service de location de logements entre particuliers. Pour contourner ce problème, l'entreprise peut compter sur une communauté fidèle : les loueurs sont ravis d'arrondir leurs fins de mois alors que les locataires eux, sont heureux d'avoir accès à des chambres, des appartements ou des maisons moins cher(e)s avec en plus de super conseils de la part des occupants habituels des lieux. Mais bien sûr, Airbnb mise aussi sur la publicité et le lobbying pour faire entendre sa voix, au-dessus de celle des hôteliers : en témoigne par exemple sa victoire contre la loi qui visait à "restreindre le nombre de nuits de location légale par habitant et par an" à San Francisco, au terme d'une campagne de pub lui coûtant 8 millions de dollars. Airbnb ne compte pas s'arrêter là et commence déjà à proposer des logements "exceptionnels", souvent des prototypes architecturaux ou bien des nuits dans des endroits insolites comme à Ikea, dans un téléphérique à Courchevel ou au coeur des Galeries Lafayette la veille des soldes. La startup voudrait également "la sous-location des appartements étudiants" durant l'été. Me concernant, j'utilise Airbnb pour mes voyages, comme je l'ai fait à Londres et en Corse et je n'ai pas du tout été déçue :) En revanche, je me vois mal proposer mon appartement en location, ayant trop peur de retrouver des choses cassées ou de ne pas en retrouver certaines ; je pense également que cela demande une certaine dose d'organisation et de travail. Et vous?
.



Grazia nous fait également une petite liste des plaisirs de l'hiver, qui réchauffent le coeur en cette saison et dans ces moments pas faciles faciles. On nous conseille donc de faire pousser des plantes d'intérieur qui vont remettre un brin de verdure et de nature dans votre quotidien, mais également d'organiser des soirées avec les gens que vous aimez car toutes ces bonnes ondes vont imprégner votre maison :) Si la grisaille et le froid vous minent trop, repensez à vos vacances et remémorez-vous la sensation de la chaleur sur votre corps et la vision du ciel bleu. N'hésitez pas également à porter des parfums vanillés, assez réconfortants ou bien à base d'agrumes, plus dynamisants! Se lever plus tôt est également une bonne idée, cr vous pourrez prendre le temps de vous réveiller, en douceur et sans stress. Et bien sûr, évitez les personnes trop anxiogènes, qui vous dépriment : si vous ne pouvez pas, bougez vos orteils lorsque cette personne vous parle, il paraîtrait que ce mouvement parasite fasse barrage aux émotions négatives pouvant vous atteindre (une histoire de cerveau distrait, quelque chose comme ça ;))

Le yoga, vraiment sans danger? Certains s'interrogent. En effet, cette "mode" tourne à l'obsession chez quelques personnes, qui se font finalement plus de mal que de bien : cette addiction peut les pousser à maltraiter leur corps avec des postures de plus en plus compliquées, des étirements trop extrêmes ainsi qu'une pratique bien trop fréquente. Certains yogis deviennent également irascibles s'ils n'ont pas leur "dose" quotidienne et adoptent un mode de vie qui les coupe des autres : un comble quand on sait que cette discipline est sensée apporter l'exact opposé! Et bien sûr cette addiction est nourrie par les réseaux sociaux et notamment par Instagram, sur lequel les insta-yogis postent une photo de leur séance très régulièrement, voire tous les jours : une manière de booster leur égo, qui là encore, va à l'encontre des principes du yoga. C'est pour cela que les spécialistes rappellent que le yoga ne doit jamais faire mal, doit vous relaxer et que nous ne sommes pas aussi souples, nous Occidentaux que les Indiens, qui ont inventé cette pratique. Idem, il serait également inutile de faire du yoga trop dynamique comme l'ashtanga ou le yoga par des températures élevées comme le bikhram qui n'apportent  que des douleurs lombaires car "l'on perd de vue les vraies limites du corps". Préférez la version classique, le hatha yoga, dispensé par un professeur agréé et qui vous correspond :)



Jolies photos!




Plein de bisous les filles et soyez courageuses pour ce début de semaine pas évident évident <3






CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!