Last but not least Grazia



Ca y est Noël, c'est ce soir! Enfin pour moi en tout cas : on le fête toujours le 24 au soir, afin de pouvoir profiter de nos cadeaux toute la journée du 25 :) Vivement ce soir! Je suis de mission bûche de Noël cette année et j'ai trouvé une jolie recette dans le dernier numéro de Vital Food, à base de chocolat et de marrons glacés que j'ai réalisée hier (comme ceux qui me suivent sur Snapchat ont pu le voir ;)) :  j'espère qu'elle sera réussie et qu'elle plaira :)

En attendant, revenons sur l'avant dernier numéro de Grazia de 2015 (et non le dernier comme je l'ai dit sur Insta, oups), plutôt cool ;) 


On commence avec l'actu!
Grazia revient tout d'abord sur ses couvertures marquantes de l'année 2015, quelles soient avec des stars, ou avec des tops : la rédaction a donc envie de retenir celle avec Lana Del Rey qui était le 1er numéro de 2015, celle avec Diane Kruger le 13 mai, celle avec Julie Gayet le 25 septembre dernier, mais aussi celle avec le top trans Lea T  pour le numéro spécial mariage le 9 janvier ou encore celle avec le mannequin aux seins nus du 26 juin :) Côté articles et "rencontres inoubliables", Grazia a particulièrement aimé interviewer l'écrivaine Toni Morrison, Lee Daniels et Taraji P.Henson d'Empire, Jane Fonda et Virginie Despentes. Quant aux articles forts, la rédaction retient celui consacré aux guerrières kurdes, celui concernant le triste anniversaire du génocide de Srebrenica ou encore celui concernant le camp de Roms de la Courneuve. Et vous, quels ont été vos moments forts dans Grazia cette année? :) 
Puis, la rédaction est allée voir les habitants du 10 et du 11ème arrondissement de Paris afin de savoir comment ils vont un mois après les horribles attentats de novembre. Bien qu'ils restent bien sûr infiniment tristes et meurtris suite à ce qu'il s'est passé, ils font preuve d'un immense courage et d'un grand amour les uns envers les autres. Ils restent solidaires et sont fiers de leur "culture de l'échange", car ici, toutes les nationalités et les religions se mélangent sans heurts : et non, ils n'ont pas l'intention de voter FN (bien au contraire), ni de changer de quartier! En tout cas, un grand bravo à eux, car tous les témoignages sont très émouvants et on sent qu'il y a une véritable volonté de nouer de vrais liens :) 



La campagne présidentielle bat son plein aux Etats Unis et comme à chaque fois, démocrates et républicains se tirent la bourre : les Américains ont l'habitude de voir s'écharper les deux grands partis du pays. Toutefois, un troisième challenger essaie de se faire une place, à savoir le Green Party, le parti écologiste : et il est représenté par Jill Stein, diplômée d'Harvard et ancien docteur, qui aimerait relancer les USA avec un grand "New Deal vert", à base d'énergies renouvelables et de "moratoires sur les forages gaziers ou pétroliers". Un programme ambitieux et pourtant, les médias de son pays n'en parlent jamais, elle est totalement invisible sur les écrans et dans les journaux ; quant aux autres personnages politiques, ils l'ignorent également poliment. Les lobbys sont-ils à ce point puissants aux USA pour faire passer à la trappe une candidate sérieuse à la présidentielle? Car oui, les Américains qui la connaissent apprécient ses idées et sont "plus concernés par l'environnement que ce que l'on croit". Espérons pour elle qu'elle arrive tout de même à sortir son épingle du jeu et défendre son programme devant toute la nation américaine! 
En parlant de politique, Grazia a également interviewé Céline Pina: cette ancienne présidente de la région étiquetée PS pousse un coup de gueule contre le gouvernement. En effet, elle l'accuse de laxisme envers les imams radicaux prêchant auprès des jeunes et ayant des propos très violents à l'égard des femmes, qu'ils ne considèrent pas comme l'égale de l'homme. Céline Pina ne comprend pas que des mesures ne soient pas prises contre ses religieux extrémistes et pourquoi ils ont encore le droit d'exercer et de répandre leur idées : en effet, les élus se contentent d'un sourire gêné puis passent à autre chose. Elle estime sincèrement que ces religieux d'un autre âge rompent le modèle républicain fondé sur l'égalité de tous et toutes : à cela, au mieux, les membres de son parti ne répondent pas, au pire, ils l'accusent "de faire le jeu du FN"... Je dois dire que je suis assez d'accord avec elle : autant je suis pour la liberté de culte et je pense que tous les musulmans doivent pouvoir vivre leur foi en paix, autant ces propos archaïques ("une femme qui sort sans voile ne doit pas s'étonner d'être agressée") dépassent les limites selon moi et ne sont même plus d'ordre religieux. Pas vous? 



Dans sa chronique "Les femmes sont-elles assez solidaires?", Claire Touzard illustre l'idée que les femmes sont parfois leurs pires ennemies. Idée que je partage et chose "rigolote", quand je pense à ça, je pense à Marine Le Pen, qui, on le sait, n'a pas de brillantes solutions pour instaurer une véritable égalité entre les sexes, bien au contraire ; Claire, quant à elle, pense à sa nièce, Marion Maréchal. Il faut dire que la jeune femme se défend aussi pas mal en termes de misogynie, puisqu'elle veut supprimer l'avortement, "une solution de facilité" selon elle, et réduire drastiquement les subventions accordées aux plannings familiaux : cette femme n'est donc pas vraiment une amie des femmes dans leur ensemble, alors que nombreuses sont les jeunes filles à avoir voté pour son parti en 2015...Et si, on choisissait plutôt d'être toutes solidaires, toutes unies pour défendre nos droits, que ce soit dans les urnes ou dans la rue? Quand j'entends les femmes dire "en même temps, cette fille, c'est une vraie chaudasse, tu as vu comment elle s'habille? Moi, je ne sortirai jamais comme ça!" ou encore "non, je ne confierai pas le bébé à mon époux après la naissance, il ne saura pas faire, il vaut mieux que ce soit moi qui m'en occupe", j'ai envie d'hurler. Soyons gentilles entre nous! La mysogynie des hommes est suffisamment prégnante comme ça pour qu'on en rajoute une couche, non? 
Et on termine avec un article suscité par la sortie du film Le Grand Partage: bon apparemment, le film avec Karin Viard et Didier Bourdon est une catastrophe mais cette histoire d'un couple de bourgeois parisiens qui a du mal à accepter d'accueillir une famille de personnes plus pauvres chez elle est l'occasion de s'interroger sur le nouveau visage de notre capitale. En effet, si Paris était une ville assez mixte socialement dans son histoire et que tout le monde s'acceptait sans souci, son centre s'est vidé de ses classes populaires dans les années 70, avec l'arrivée des grandes barres d'immeubles. Un véritable fossé s'est creusé, alors que notre capitale n'est pas si grande et qu'il suffit de faire quelques kilomètres pour passer des quartiers bourgeois aux rues des foyers plus modestes. Mais comment restaurer cette mixité et ce "vivre-ensemble" si les politiques ne font pas plus d'efforts pour obliger les classes bourgeoises à accepter les logements sociaux dans leurs beaux quartiers? 



Côté beauté, Grazia nous donne des idées, avec 5 styles à imiter pour les fêtes: vous pourrez par exemple vous la jouer "tigresse" comme Cookie Lyon, avec les yeux ou les ongles parés de paillettes associés à un gros accessoire bien doré, une bouche bien pigmentée et du contouring ou bien plutôt "English Rose" à la Mary Crawley dans Downton Abbey, avec un maquillage très frais, très nude, aux pommettes rosées mais l'indispensable bijou de tête dans les cheveux. Si vous êtes plus dans le trip Morticia de la famille Adams, troquez son rouge à lèvres rouge pour un couleur rouge noir et un grand trait de liner bien épais ; et bien sûr, lâchez-vous sur la dentelle noire ;)

Comment éradiquer la gueule de bois? C'est un peu la question qui revient à chaque fois à cette période de l'année, et c'est bien normal ;) Les conseils énoncés ne sont donc pas nouveaux mais une piqûre de rappel ne peut pas faire de mal : il est donc important de bien s'hydrater et de boire beaucoup d'eau, avant, pendant et après la fête ; et surtout n'hésitez pas à sortir faire du sport, même si vous ne vous sentez pas bien : les endorphines et la dopamine que vous produirez annihilent les effets de l'alcool, notamment les maux de tête, à condition de choisir une pratique douce, comme de la marche rapide ou un running tranquilou. Pour éliminer les toxines, vous pouvez ingérer une ampoule de radis noir, mais aussi boire du thé avec du citron ; les soupes sont également une bonne idée car elles ne sont pas lourdes pour la digestion et vous apportent l'hydratation nécessaire. Si vous avez de l'eau de coco, c'est génial aussi, tout comme les lentilles ; la tisane de gingembre, elle, "calme les nausées" :)



On termine avec les stars? Grazia confronte deux grands hypnotiseurs, afin de savoir lequel est le plus fort : le premier est le frenchie Cyrille Arnaud, qui a par exemple fait ses preuves sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste en faisant croire à trois chroniqueurs qu'un âne était Rihanna. Il arrive facilement à "soumettre" 4 personnes en même temps, qui montent sur scène dans son spectacle et font des choses, disons, étranges. Un spectacle court et sympathique qui ne rivalise pas encore tout à fait avec celui de Messmer le canadien, aux moyens à l'américaine, surtout que lui est capable d'hypnotiser une salle de 454 personnes o-O Je dois admettre que je suis partagée à ce sujet : ça me semble tellement difficile à croire que je suis toujours convaincue que tout est truqué ; toutefois, certains témoignages sont édifiants. Il faudrait que j'essaie pour me faire un avis! Et vous? 



Jolies photos!



Sur ce, les filles, je vous souhaite bien sûr, un très joli Réveillon de Noël <3





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!