Resilient Grazia


Même si mon chat ne m'aime pas énormément et n'est pas hyper affectueux, il a une habitude avec moi que je trouve adorable : quand il y a des copains du chéri à la maison, qui crient en jouant à la console, il vient se réfugier à mes côtés sur mon lit dans la chambre, pour avoir un peu plus de tranquillité. C'est ainsi, lors de ce joli moment de calme et de complicité que j'ai lu le Grazia de la semaine :) 

Commençons avec l'actu :) 
La rédaction tient à revenir un peu sur les attentats de Paris: elle dresse tout d'abord une liste de tous ces mots qui ont marqué cette tragédie, comme la "génération Bataclan" directement visée par Daesh, le "drapeau" que les Français ont hissé à leurs fenêtres et sur leurs photos de profil Facebook pour se le réapproprier, "Mollenbeck", qui désigne cette petite ville belge devenue lieu de transit et de refuge pour les terroristes ou encore Telegram, cette application sécurisée qu'ils utilisent pour communiquer (au grand désespoir de son créateur Pavel Durov qui a supprimé "78 comptes liés à l'EI"). Grazia a également demandé à des spécialistes comment les gens ont surmonté cette épreuve sur le plan émotionnel : ils ont noté que les parisiens avaient besoin de contacts physiques, en faisant des câlins à leurs proches et même à des inconnus, et il y a fort à parier que l'on constate un pic des naissances d'ici 9 mois. Cela pour se réconforter les uns les autres, se "reconnecter" aux autres et injecter de l'amour dans ce monde de brutes. Toutefois certains, notamment les survivants, se sont également sentis terriblement coupables : coupables d'avoir échappé au pire et à vivre de petits plaisirs alors que d'autres sont tombés sous les balles ou vivent aujourd'hui une situation de handicap avancé dû à leurs blessures : il est pourtant vital selon les experts de continuer à vivre normalement, et de se "soigner soi-même" pour arriver à aider les autres. Une leçon que les parisiens ont bien compris en sortant dans les bars et restaurants et en allant voir des spectacles. Les filles de la rédaction ont également donné leurs petites astuces pour se remonter le moral, comme de couper la télévision et les infos trop anxiogènes, lire un bon classique, faire des petits projets ou créer des choses de leurs mains :) Et vous, que faites-vous pour éviter de vous effondrer de nouveau en pensant à tout ça? :) 





Grazia met en avant le formidable travail de Gynécologie sans Frontières auprès des migrantes. En effet, il n'est pas facile de s'occuper de sa contraception et de recevoir les soins nécessaires en cas de grossesse ou de souci quand on vit sur les routes et/ou dans un campement de fortune.  Ainsi, les bénévoles gynécologues sillonnent les camps et "toquent" aux tentes pour approcher les mamans et les jeunes femmes : une mission pas si simple car ces dernières, qui ne parlent pas toujours anglais, et ont surtout du mal à faire confiance à ces personnes et leur dévoiler leur intimité. Mais une fois que le contact est établi, elles sont ravies et soulagées d'avoir un avis médical sur la question et des soins adaptés, ainsi qu'une oreille attentive. Les bénévoles ont par exemple l'habitude de prescrire aux migrantes "un contraceptif injectable", efficace durant trois mois. Bravo à eux, qui oeuvrent de manière altruiste, dans des conditions difficiles et avec peu de moyens humains et financiers :)



Focus sur nos amies les stars!
Après le retour en cool de Jacques Chirac, on dirait bien que l'on assiste au même phénomène pour François Mitterrand: 30 journalistes lui rendent hommage dans un ouvrage, Mitterrand par les grands photographes,et la journaliste Michèle Cotta, qui a bien connu l'homme d'état, nous en dit plus sur lui. Elle raconte que Mitterrand détestait l'économie et lui préférait largement la littérature mais aussi qu'au début de sa carrière, l'homme politique était un piètre communicant qui a dû travailler dur pour devenir "magnétique". Si Mitterrand fascine toujours aujourd'hui, c'est parce qu'il fait partie de ces présidents qui étaient respectés comme des monarques alors qu'aujourd'hui, "il n'y a plus de respect dû à la fonction". Rappelons que c'est lui qui a fait confiance à Ségolène Royal et François Hollande : ce dernier le perçoit toujours comme son mentor et beaucoup comparent souvent la politique de chacun des deux François. Michèle Cotta nous glisse aussi que Mitterrand était un homme assez rancunier, qui avait très mal pris le "vous n'avez pas le monopole du coeur" de Giscard mais aussi l'une des lignes qu'elle avait écrites dans l'Express qu'il avait vieilli : ils ont été en froid pendant plusieurs années et il n'a pas manqué de lui dire, alors qu'elle se recoiffait dans un miroir, qu'il n'était pas le seul à souffrir de vieillesse :s Cela étant, n'oublions pas que Mitterrand a été celui qui a aboli la peine de mort en France et le premier à nommer une femme comme Premier Ministre (Edith Cresson).
Elle est moins connue que son mari Omar mais elle mérite toutefois toute notre admiration : Hélène Sy est en effet une femme altruiste qui n'a pas oublié ses engagements une fois installée à Hollywood. Elle s'occupe toujours très activement de son association Cékedubonheur, créée avec Omar avant que carrière ne décolle. Hélène a toujours travaillé dans des associations, sur le modèle de sa maman et Omar l'a soutenue dans cette démarche, puisque le couple avait pour habitude de s'engager "dans des actions caritatives en Afrique". Accompagner les enfants malades et leur apporter un peu de rire et de légèreté à l'hôpital est très important pour elle et il était hors de question d'arrêter après avoir traversé l'Atlantique : elle y donc exporté son association et cherche actuellement des partenariats avec des hôpitaux de Los Angeles. Le financement de l'association est exclusivement privé, grâce au soutien de grandes personnalités comme Tony Parker, des ventes aux enchères mais aussi aux recettes des avant-premières payantes des films d'Omar, qu'il "impose" systématiquement à tous ses producteurs. Moi, j'ai envie de dire "chapeau bas", Madame Sy :)




Vous connaissez peut-être Thylane Blondeau, ou bien avez-vous déjà vu son joli minois dans différentes publicités sans arriver à la nommer. La fille de Veronika Loubry commence à bien s'installer dans le milieu de la mode et fait une percée dans le cinéma (elle sera dans le deuxième volet de Belle et Sébastien) : j'ai pourtant été très surprise d'apprendre qu'elle n'a que 14 ans! C'est d'ailleurs la raison pour laquelle elle nous explique que sa maman a refusé qu'elle tourne dans trois films cette année, ayant son brevet à passer ; la jeune fille nous dit aussis que les relations avec ses camarades à l'école ne sont pas toujours simples, étant confrontée à "l'hypocrisie et à la jalousie ; ce qui explique qu'elle a peu d'amis, triés sur le volet. Fan des films de Luc Besson, elle aimerait incarner une héroïne comme Nikita et elle est accro à la série The Walking Dead, ainsi qu'aux chansons de Justin Bieber. Elle pratique la danse et la boxe et nous avoue être très têtue! Son jeune âge ne l'empêche pas de rester humble, car elle trouve "incroyable" le fait d'avoir été invitée au dernier défilé Chanel :)
Lumière ensuite sur celle qui a inspiré la série Dix Pour Cent de France 2, l'agent d'acteurs Elisabeth Tanner. Cette femme pèse dans le milieu et son portefeuille de clients comprend Charlotte Rampling, Sophie Marceau et Nathalie Baye pour ne citer qu'elles, qui n'ont pas hésité à partir de l'agence Artmedia et à la suivre quand elle a décidé de monter sa propre boîte, Time Art. Il faut dire que son talent  lui a permis de poursuivre une carrière fulgurante : aspirante actrice dans sa jeunesse, elle est devenue agent après avoir été déçue de son parcours au Conservatoire et a grimpé les échelons progressivement chez Artmedia, qu'elle a intégré grâce à son ami Dominique Besnehard, à force de travail, et grâce à poigne et son caractère droit, entier et protecteur avec ses acteurs. En tout cas, moi j'ai bien envie de suivre cette série sur la 2, et vous?




Et la beauté? 
Et bien justement, Grazia nous donne les clés des tendances beauté de l'hiver: ces prochaines semaines, on n'hésitera donc pas à porter du vernis rouge noir sur ses ongles, plutôt coupés courts et en carré ou bien en amande. Les cils seront ourlés de mascara bien noir et un peu chargé, tandis que le gloss s'invite sur nos lèvres, en version nude et lumineux pour le jour ou bien ultra-pigmenté en soirée. Le bleu sera parfait sur nos yeux (à condition de bien camoufler les cernes), en underliner, en teinte claire en aplat ou en smoky sur les paupières.
La rue des Francs Bourgeois semble être devenue la Rue de la Beauté à Paris: en effet, de nombreuses nationales et internationales y ont ouvert leur boutique, pour le plus grand bonheur des parisiennes et surtout des touristes. C'est M.A.C qui a ouvert le bal en 2000, puis Guerlain, Bobby Brown, Kiehl's et dernièrement Chanel entre autres, lui ont emboîté le pas. L'idée des ces marques est de se donner une dimension arty et un écrin plus élégant, moins "commercial" que les boutiques situées dans les grands centres commerciaux ; on y vend également des produits exclusifs, parfois trouvables uniquement dans cette boutique sur le territoire national. Alors certes, les acheteurs et acheteuses sont au rendez-vous, mais l'ambition de ces grandes griffes est donc surtout de peaufiner leur image de marque, grâce à cet emplacement bien choisi. Amies parisiennes, vous confirmez? 






Jolies photos!







Sur ce, gros bisous les filles et à très vite! Ah et les copines lyonnaises, n'oubliez pas vos lumignons ce soir pour l'hommage aux victimes des attentats <3






CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!