Je suis une fille confettis!



Ca y est, on vit véritablement les derniers jours de cette année 2015, qui, de l'avis général a été plutôt...merdique. Enfin, il y a tout de même eu des bons moments mais pour moi, personnellement, ça a été une année assez fatigante et triste, en janvier et en novembre, avec des périodes de gros doutes au milieu. J'ai donc hâte qu'elle se termine, surtout que 2016 s'annonce sous les meilleurs auspices, puisque j'ai enfin trouvé le CDI que je convoitais tant, dans une jolie agence de relations presse lyonnaise. Je ne vous en pas plus par souci de discrétion mais je suis très heureuse d'avoir trouvé ce poste. Maintenant, il va falloir assurer! J'espère juste que cela ne changera pas trop la régularité des mes publications ici et de ma présence sur les réseaux sociaux : je pense qu'un temps d'adaptation sera nécessaire, ce qui est bien normal, mais je devrais vite trouver mon rythme de croisière :) 

Mais avant de refermer définitivement la page de 2015, jetons un oeil au dernier numéro de Paulette, appelé Je Suis Une fille confettis et donc parfaitement dans le thème des fêtes de fin d'année :) 


On commence avec le lifestyle? 
Merci tout d'abord à Paulette qui nous dresse une petite liste d'applications qui peuvent s'avérer bien utiles lorsque l'on sort en soirée, comme ce sera le cas pour un grand nombre d'entre nous ce soir : Jo le taxi est un service de taxi donc qui, un peu comme Uber, met le wifi et les petites douceurs à disposition des voyageurs, tout en permettant de commander son chauffeur en quelques secondes via l'app ; mais en plus de ça, Jo propose un service de conciergerie, qui peut être bien utile ;) CityMapper, pendant ce temps, nous donne de précieuses indications sur le trajet à effectuer, à pied, en vélo ou en vélo ainsi que les conditions de circulation. AlcooFlash, de son côté, vous permet d'avoir une idée de votre taux d'alcoolémie et de savoir s'il vaut mieux dormir sur place ou si vous êtes apte à prendre la route : ce n'est qu'une estimation mais ça peut quand même être utile. A la recherche d'un endroit ou manger ou d'une pharmacie en pleine nuit? Allo DJ Bobo pourrait bien vous sauver la mise. Et pour trouver les meilleurs endroits où sortir, téléchargez Bim!



On ne fait pas la fête de la même manière que nos parents la faisaient, tout comme ces derniers s'amusaient d'une manière différente de celles de leurs propres parents : Paulette a donc voulu analyser les nouvelles façons de faire la fête et les partager avec nous. Les jeunes que la rédaction est allée voir nous disent que la fête est un exutoire, face à un quotidien pas toujours facile, un moyen d'oublier les soucis, car il n'y a plus de règles, juste une certaine folie et une bonne énergie. Et, oui, les jeunes d'aujourd'hui aiment faire la fête en buvant, mais aussi en consommant des substances plutôt d'ordre illicite (cannabis, cocaïne, MDMA...), que l'on se procure assez facilement et que l'on prend sans problème, comme si c'était normal. L'offre des sorties en soirée s'est également grandement étoffée, notamment sous l'impulsion des réseaux sociaux : exit le carré VIP, pour exister et montrer que l'on est in, il faut maintenant se "brander" sur Facebook et Twitter en se montrant dans les lieux cools ; la musique importe peu, pourvu qu'on ait l'ivresse et des likes, donc. Enfin, c'est vite dit, tout de même, car il existe certains jeunes qui se rendent dans certaines boîtes pointues ou certains festivals pour écouter le son qu'ils aiment, pour écouter un artiste qui leur plaît, tout de même : et cela se fait grâce aux nouvelles plate-formes de musiques en ligne, qui nous donnent la possibilité de découvrir un panel de musiciens incroyables et donc d'affiner nos goûts ;) Et sinon, les jeunes aiment aller en boîte même lorsqu'ils sont en couple, car ils n'y vont plus forcément pour trouver l'amour ; et s'ils peuvent se déguiser, c'est encore mieux! Etes-vous en phase avec ces conclusions, pensez-vous qu'elles représentent bien la "party routine" de notre génération? 




Enfin, direction Buenos Aires : Margaux partage avec nous ses bonnes adresses car elle y a un vécu un certain temps :) Ainsi, si vous avez la chance d'aller y chercher un peu de chaleur et de soleil, vous aimerez sûrement trouver à Buenos Aires des traces de son passé et des différentes colonisations, notamment espagnole et française. Vous pourrez également faire du shopping dans le quartier de Palermo ou bien chez Rapsodia, Lupe ou Casa Chic ; vous pourrez aussi chiner à San Talmo! Et si vous avez envie d'en savoir plus sur la femme du Président Perron, "la Grace Kelly locale", direction le musée Evita. Les merveilles de l'art contemporain vous attendent à la Boca ;) Une fois à Buenos Aires, vous serez également obligées de manger de la bonne viande (le pays est réputé pour ça!), de croquer dans les alfajores, les empañadas ou encore de déguster une bonne glace au dulce de leche ;)




Petit tour dans le monde merveilleux de la mode, avec un zoom sur le boa : porté par les élégantes du 17ème siècle, il devient glamour dans les années 20 puis les années 50, avant de devenir un accessoire de fête, associé aux déguisements et au cabaret mais aussi aux "filles de mauvaise vie". Autant dire qu'il n'a a priori pas sa place dans nos dressings de tous les jours! Et bien détrompez-vous, car il semblerait qu'il renoue avec sa splendeur passée, et ce, grâce à Miucca Prada qui en 2011 le réinvente en lui donnant de nouvelles couleurs et en le faisant porter par des mannequins à la silhouette "amazone arty" : un véritable décalage des genres qui donne une nouvelle dimension au boa! Ce dernier peut également remercier Rihanna qui l'a porté de nombreuses fois, preuve certes, de son côté sulfureux mais aussi de son potentiel de hype. Paulette nous recommande de le porter en guise d'écharpe, de ceinture ou en bien de l'accrocher sur nos sacs à main ;)



Et les stars? 
Pour ce numéro spécial "Party", Paulette est partie interviewer Ambre qui est physio au club Le Pompon à Paris. La jeune femme nous explique qu'elle regarde toujours les chaussures des personnes qui veulent entrer dans son club avant de décider si elles pourront entrer ou non ;) Elle, elle mise sur un tee shirt blanc plutôt court sans rien en-dessous pour être sûre de rentrer en boîte, mais sans maquillage : une fois à l'intérieur, elle préfère danser avec sa pote Elena, car les plans drague la mettent mal à l'aise. Et quand elle rentre du boulot, hop, une douche, une tisane et au lit! ^^ Et vous, vous aimez aller en boîte? Personnellement, je n'y suis pas allée souvent mais ce que je regrette c'est que les boissons y soient si chères et qu'on ne puisse pas s'éclater à danser sans qu'il y ait une poignée de relous bourrés et/ou défoncés à je ne sais pas quoi autour à essayer de nous toucher...Ils sont super glauques!



Paulette donne ensuite la parole à Marion Mottin, qui est la soeur de Margaux et surtout la chorégraphe de Stromae et Christine & The Queens. Elle nous avoue qu'elle adorait les soirées déguisées organisées par ses parents quand elle était petite, faire des petites pièces de théâtre avec un copain mais que c'est en voyant Michael Jackson qu'elle a voulu se lancer dans la danse, dés l'âge de 3 ans : sa mort l'a touchée et elle aurait adoré travailler avec lui. Elle avait d'ailleurs passé une audition! Elle a également collaboré avec Madonna qui selon elle est très bosseuse et pointilleuse dans son boulot mais également très généreuse. Marion a décidé de devenir chorégraphe car elle aime inventer les pas mais également diriger les danseurs : elle aime l'univers des artistes avec lesquels elle travaille, mais loin d'elle l'idée de monter des chorégraphies pour faire le buzz. Elle travaille en ce moment sur un projet de comédie musicale avec France Gall mais aussi sur son propre spectacle Dharani, composé d'un trio de danseurs. Et sinon, elle adorerait faire danser Leonardo Di Caprio, qui selon elle, est "un danseur né"! :)



On poursuit avec Oxmo Puccino: le poète du rap français a sorti un nouvel album le 13 novembre dernier (je précise que cette interview a très certainement été faite avant les attentats de novembre), La Voix Lactée, qu'il a voulu un tout petit peu enjoué que les précédents, comme le démontre le clip de la chanson Une Chance, avec des filles "remontées à bloc": il a envie de nous faire bouger, chanter et de s'éclater, car il ne veut plus rien prouver aujourd'hui. Il est heureux qu'on lui dise qu'il est le parrain de la nouvelle génération du rap, car il aime observer, partager et guider ; il aimerait simplement que les choses aillent moins vite pour les jeunes, afin qu'ils puissent prendre conscience du chemin parcouru et à parcourir et apprendre des choses pendant leur montée en puissance et en notoriété. Il est toutefois heureux de voir que le rap est aujourd'hui arrivé à maturité et porté par des jeunes comme Nekfeu, surtout quand on voit à quel point il a été difficile pour ce courant musical de se frayer un chemin chez nous. Sinon, cet ex-noctambule nous glisse qu'il vit bien moins la nuit qu'auparavant car aujourd'hui, il se rend compte que les gens sont différents lorsque le soleil est couché et qu'il peut se passer des choses "qui n'arriveraient jamais le jour". Enfin, très attaché aux petits bonheurs quotidiens, il est un fervent adepte de la slow life, afin de "s'écouter vivre" :)



On termine avec un article sur la série Versailles, qui m'a rappelé qu'il fallait absolument que je jette un oeil à cette série. Création originale de Canal +, elle revient sur la vie du Roi Soleil qui tient absolument à construire son fameux palais : tous les détails ne sont pas historiques mais de nombreux personnages ont réellement existé, comme le frère du Roi, sa femme, sa belle-soeur/cousine/amante et j'en passe. Canal aurait semble-t-il voulu marcher sur les plates-bandes de Game of Thrones en proposant une série teintée de sexe, de violences et d'intrigues toutes plus sinueuses les unes que les autres et au budget colossal. Les acteurs sont anglais pour la plupart et la série a donc été tournée dans la langue de Shakespeare avant d'être doublée en VF, même si on peut retrouver Amira Casar au casting! L'article est illustré par une interview de Jalil Lespert qui a participé à la réalisation de Versailles, témoignant du soin de Canal apporté à sa nouvelle création : c'est lui qui a réalisé les deux premiers épisodes et qui a donc dû insuffler son esprit à la série afin de la lancer sur ses rails. Il nous confie avoir adoré "travailler sur un personnage aussi célèbre que Louis XIV" et nous explique qu'ils ont choisir de tourner à Vaux le Vicomte et ce pour deux raisons : d'une part pour montrer un Versailles sans "fioritures" mais aussi parce que le vrai Versailles était bien sûr envahi par les touristes. Certaines scènes y ont toutefois été tournées. Il nous rappelle que le 17ème siècle était une période très libre s'agissant des moeurs et qu'il a tenu à filmer les scènes de sexe en tenant compte "du rapport frénétique aux corps".  En tout cas, j'ai commencé et terminé la première saison de la série depuis que j'ai lu ces pages et je ne suis pas déçue car cette série est prenante et m'apprend plein de choses sur l'histoire de notre pays : je vous en reparlerai très vite par ici ;) 




Et on termine avec un autre physio, un homme, cette fois, nommé Jaffar: enfin plutôt un ancien physio, qui a bossé à Paris et à New York et qui est revenu sur la capitale pour se lancer dans la musique. Il nous raconte comment il a été embauché au Social Club, en sachant qu'à la base...le physio de l'époque ne l'avait pas laissé entrer ! Il nous explique également que ce métier n'est pas toujours simple et qu'il a parfois permis à des personnes pas tout à fait clean pénétrer dans l'établissement : il faut du temps et de l'expérience pour ne jamais se tromper :) En tout cas, selon lui, une fille qui veut entrer en Ugg n'a aucune chance d'y arriver. Sinon, ce brave garçon a une hygiène de vie assez exemplaire, puisqu'il ne consomme ni tabac, ni drogue, ni alcool et il nous dit qu'il aimerait peut-être quitter Paris pour "se mettre au vert", en Scandinavie, au Japon ou à Casablanca. Comme quoi!





Shopping!





Jolies photos!

















Sur ce les filles, je vous envoie plein de bisous pailletés et je vous souhaite une journée étincelante :) 

Pssst: Si ce numéro de Paulette vous tente, faites-vite car le nouveau numéro "Je Suis une Fille Tout Schuss" sera en kiosques dés demain! 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!