Pinky Madame Figaro



Celles et ceux qui me suivent sur Snapchat le savent : Madame Figaro m'a accompagnée lors de mon trajet en TGV à Marseille mardi pour le travail :) J'en ai même feuilleté quelques pages vous ! Mais évidemment, je garde tout pour ici, pour le blog : en même temps, chroniquer un magazine en vidéos Snapchat, ça doit être un sacré défi, étant donné qu'il y a beaucoup de choses à dire et que les snaps ne durent que 12 secondes max, non ? ;) Cela étant, j'aime bien vous donner un premier aperçu du magazine que je viens de recevoir sur Snapchat et j'espère que vous aussi. Et sinon, qu'est-ce qu'il raconte ce Madame Figaro ? 




1. Focus sur la success-woman Karla Otto, qui a créé le service de presse du même nom : comme tous les gens qui ont réussi, elle se lève très tôt pour méditer et faire du yoga :) Elle nous explique qu'elle est tombée amoureuse de la mode lors d'un séjour au Japon pendant sa jeunesse, en faisant du mannequinat ; elle a commencé son travail dans les relations presse auprès d'Elio Fiorruci qui "cherchait une attachée de presse à l'international", puis elle a ouvert son agence en 1982, avec le succès qu'on connait : 250 salariés, 7 bureaux et des marques prestigieuses comme Gucci, Prada, Jean-Paul Gaultier, Givenchy, Marni...comme clients. 2. La jeune Christa Théret, révélée par le film LOL, sera à l'affiche de "La Fille du Patron" et ici, elle nous donne sa vision de la mode, qui pour elle, permet à la femme "de se libérer". L'élégance est innée pour elle, tout comme la féminité! Elle troque volontiers les bijoux contre des tatouages, n'aime pas trop les talons et elle apprend aujourd'hui à construire sa propre identité stylistique, à la fois féminine et masculine.




On a ensuite droit à une petite interview d'Adèle Haenel ! Cette jeune femme forte avoue avoir un peu subi la séquence maquillage de cette interview et avoir hâte de retirer tous ces produits auxquels elle n'est pas habituée. Elle revendique son envie de rester simple et discrète malgré la notoriété, mais aussi sa volonté de faire des films avec de vrais messages et d'agir aussi contre les catastrophes naturelles et humaines qui se produisent. Adèle évoque également le machisme au cinéma et affirme qu'elle est féministe tout simplement parce qu'elle a "envie d'exister" et que le féminisme n'est pas une affaire de femmes mais plutôt une question concernant l'humanité toute entière, au même titre que le racisme. J'aime cette fille ! Enfin, elle se dit plutôt fière d'être comparée à Gérard Depardieu, même si tourner les premières scènes d'un film est "un enfer" pour elle. Elle est en tout cas à l'affiche du film Les Ogres, en salles des mercredi !





1. Dans son dossier "Les affinités électives", les créateurs Haider Ackerman, Vanessa Seward, Julien Dosséna (Paco Rabanne) et Clare Waight Keller (Chloé) nous présentent les personnes qui leur sont chères, les inspirent et avec lesquelles ils aiment passer du temps. Les membres de leur "crew" nous parlent ensuite du créateur et des raisons qui font qu'ils l'aiment beaucoup en retour. Un article plein d'admiration, d'amour, d'amitié, que j'ai beaucoup apprécié. C'est aussi une manière d'humaniser ces personnes dont on voit surtout le travail sur les défilés mais que l'on connait peu au final :) 2. Certains créateurs lèvent ensuite le mystère concernant leurs sources d'inspiration, parfois étonnantes : on sait que Nicolas Ghesquière s'est inspiré du personnage Lightning de Final Fantasy mais on apprend que certains détails architecturaux à Tokyo et Los Angeles lui ont donné certaines idées ; Julie de Libran s'inspire de l'histoire de Rykiel et de son hirondelle mais aussi des rencontres qu'elle fait au quotidien tandis que le duo à la tête de la création de Valentino se nourrit de la jolie ville de Rome et de ses voyages. Plus étonnant Alessandro Michele (Gucci) est tombé amoureux d'un portrait d'Elizabeth I qui a été "le point de départ" de sa dernière collection ! 




1. La mode subit un bouleversement en 2016 : sous l'impulsion de Burberry avec son "see now, buy now", les collections présentées aux journalistes seront disponibles immédiatement ou seulement quelques semaines plus tard. L'idée est de contrecarrer les marques plus modestes qui copient les modèles des grandes maisons et de proposer des silhouettes plus en phase avec le temps qu'il fait dehors (c'est vrai que les collections été en janvier...). L'idée est aussi de surfer sur l'engouement des fans sur les réseaux sociaux notamment pour les inciter à acheter immédiatement et ne pas risquer qu'ils oublient le modèle de leurs rêves si celui-ci n'est dispo que 5 mois plus tard. Si les Etats Unis et l'Angleterre sont OK, la France, comme souvent, y est plus réfractaire, estimant que cette attente suscite simplement plus de désir pour les collections...2. Avec l'aide d'Isabelle Thomas, Madame nous apprend ensuite à choisir le bon pantalon : le pantalon cigarette se porte avec des ballerines pointues et des sneakers dorées ou de couleur tandis que le pantalon XXL se marie bien avec le body, une chemise et/ou une veste masculine. Le slim se porte raccourci tandis que le feu de plancher sera parfait avec une blouse en crêpe et des low boots ;) 




1. Depuis quelques années et surtout depuis l'ouragan Sandy, les New-Yorkais savent que leur ville est en sursis. Sous l'effet du réchauffement climatique, les eaux pourraient monter à hauteur de 3 mètres et les "frankenstorm" comme Sandy pourraient se produire tous les 25 ans : New York risque donc d'être rayée de la carte. Il faut donc penser à des solutions pour la protéger en construisant de plus grosses digues qui soient vertes et à double-emploi pour les habitants, des parcs à huitres, des haies protectrices au large pour casser les vagues mais aussi en relogeant les habitants de certains quartiers à la place du cimetière de Greenwood à Brooklyn par exemple, un peu plus en hauteur. Il est en tout cas grand temps de faire quelque chose et cela passe aussi par écouter et respecter la nature. 2. Le nexting serait la nouvelle façon de vivre heureux et de faire face au stress : il consiste à imaginer une situation qui se passant du mieux possible, pour qu'elle se réalise et devienne réalité. Pourquoi ? Parce que les hormones du stress diminuent et parce que celles du bonheur grimpent en flèche et parce que je pense aussi que c'est une manière de se donner les moyens de ses objectifs :) 







Gros bisous les filles et à très vite ! Passez un joli dimanche, en amoureux, en famille, entre amis ou bien tranquille dans le canapé devant une bonne série ;) 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!