God save Grazia



Au moment où je vous écris ces lignes, je suis dans le TGV direction Antibes ! J’y reste en effet toute la journée d’aujourd’hui avant de repartir à 8 heures demain matin : c’est pour le travail mais c’est vrai que j’ai un peu l’impression de partir en vacances quand même ;) On m’a dit en plus qu’Antibes était une très jolie ville, je suis d’autant plus ravie d’y aller ! EN tout cas, je risque de poster quelques photos sur Instagram ;) 
Mais bien sûr, tout cela ne m’empêche pas de bloguer et aujourd’hui, j’avais très envie de vous parler du Grazia version UK que j’ai acheté à Londres le week-end dernier :)  Et bien que ce soit a priori le même magazine, je dois dire que je trouve la ligne éditoriale de la version anglaise un brin différente de la version française : je la trouve un peu plus axée sur le « people », sur la vie des stars, un peu comme dans Closer ou Voici. Il y a d’autres articles mode, beauté, société plus « fouillés », mais j’ai été surprise de trouver deux articles traitant de la vie privée de deux grandes superstars, à savoir Taylor Swift et Julia Roberts.





Côté mode, Grazia nous liste les 6 indispensables mode d’après Demna Gvasalia : le créateur du collectif Vêtements et nouveau directeur artistique de Balanciaga est décidément partout, et considéré par tous comme LA référence hype du moment. Selon lui, on doit donc avoir un sweat à capuche, un sweat tout court, un jean, une jupe crayon, un trench et une jolie robe. C'est bon, vous avez tout ? ;) 



1. Ayda Field nous explique ce que c'est d'être la femme de Robbie Williams, aka l'une des stars chéries de l'Angleterre : ce dernier serait d'ailleurs ravi de déclencher toujours autant d'hystérie à son passage, même s'il est maintenant plus discret. Mariés depuis maintenant 3 ans, Ayla a permis à Robbie de sortir e la spirale infernale teinte d'alcool et de drogue dans laquelle il était englué et a fait de lui un père et un mari aimant. Ils sont toujours très amoureux, finissent les phrases de l'autre et viennent d'avoir un second enfant : c'est beau !  En tout cas, Robbie demande à AYla de l'appeler "le trésor national" ^^ 2. Kate oublierait-elle ses obligations royales ? Certains anglais le pensent, surtout depuis que la Duchesse n'ait pas daigné assister à la St Patrick's Day Parade avec le Premier Bataillon des Gardes Irlandais, préférant rester près de ses enfants et de son mari. Ce dernier est d'ailleurs lui aussi pointé du doigts par ses "sujets", comme nous le disait Marie Colmant, et pour les mêmes raisons. Le couple princier veut garder un peu d'intimité, maintenant un semblant de vie de famille normale et sacrifient donc quelques sorties officielles, égratignant un peu le protocole au passage. Peut-on vraiment les en blâmer ? Surtout quand on sait ce qui est arrivé à la Princesse Diana, maman de William...



1. La journaliste Bryony Gordon se pose la question suivante : peut-on encore exprimer un avis à contre-courant ? Cette interrogation fait suite au tollé provoqué par la déclaration de Joan Bakewell, disant que "l'anorexie était un problème de personnes narcissiques". Oui, c'est maladroit, horrible et totalement injuste envers les personnes qui en souffrent et elle aurait mieux fait de se taire. Toutefois, le souci, c'est qu'aujourd'hui, et surtout avec les réseaux sociaux, toute phrase un peu "polémique" déclenche un scandale planétaire et un lychage public de son auteur parfois vraiment disproportionné. Il est vrai que l'on pourrait aussi essayer de discuter simplement de chercher à comprendre le point de vue de l'autre, de faire preuve d'ouverture et de tolérance, de privilégier la discussion avant de passer directement aux insultes. Non? 2. La correspondante étrangère Hanna Lucinda Smith met un coup de projecteur sur ces femmes syriennes "oubliées", de ces femmes qui continuent de vivre et de se battre malgré le conflit secouant le pays et dont personne ne parle. Elle partage avec nous des tranches de vie, des rencontres qu'elle a pu faire : Fattema, ancienne avocate qui a perdu son mari et élève seule ses deux enfants dans un camp de réfugiés au Liban, ou encore l'institutrice Najla, qui a fui Damas pour rejoindre Manbij, aujourd'hui aux mains de Daech, sans oublie Roua, qui faisait partie de l'opposition et qui ne donne plus de signe de vie depuis des mois...Edifiant ! 3. Un dossier est consacré aux difficultés que peuvent rencontrer les personnes métisses. Entre deux cultures, elles n'appartiennent ni à l'une ni à l'autre et se sentent souvent "prises entre deux feux". Leurs familles peuvent leur faire sentir qu'elles ne sont pas "complètement" comme elles, tandis que les inconnus ne les voient que comme des étrangers sur leur territoire. Elles n'ont donc jamais le sentiment d'être  leur place ! Cela semble prégnant dans la culture anglaise mais je serais curieuse de savoir si les personnes métisses ressentent la même chose en France?...


1. Pendant ce temps, une journaliste de Grazia tente l'aventure The Island : Edwina Langley ne sera pas fimée, mais elle a bel et bien décidé, avec deux conseoeurs, de jouer les naufragées sur une île déserte pendant trois jours. Et son récit est très drôle ! On sent qu'elle en ch**", mais elle raconte ces trois journées avec un humour désopilant. Et au final, elle aimerait bien recommencer car elle a appris la valeur de l'eau potable mais aussi à gérer son endurance et sa peur :) 2. Enfin, Sophie Goddard s'alarme du fait qu'elle enchaîne les premiers rendez-vous amoureux, mais que ces derniers ne débouchent jamais sur un second ; et c'est le cas d'un grand nombre de ses amies et connaissances ! Selon elle, c'est peut-être parce que les applications comme Tinder nous donnent accès à trop de rencontres potentielles et qu'on a sûrement trop pris l'habitude de jeter quelqu'un parce qu'il ou elle ne correspond pas à 100% à nos critères ou parce qu'il/elle a un petit défaut que l'on ne pourra surmonter. On pense que cette grande offre nous permettra forcément de trouver la personne idéale mais finalement, nous sommes sans cesse déçu(e)s. A méditer ! 






Voilà les filles ! Et vous, quelles sont vos impressions sur le Grazia anglais ? :)




CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!